La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Proposition ditinéraire Histoire des arts en terminale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Proposition ditinéraire Histoire des arts en terminale."— Transcription de la présentation:

1 Proposition ditinéraire Histoire des arts en terminale

2 Les six grands domaines artistiques Les arts de lespace Les arts du langage Les arts du quotidien Les arts du son Les arts du spectacle vivant Les arts du visuel

3 La liste des thématiques Champ anthropologique : « Arts, réalités, imaginaires » ; « Arts et sacré » ; « Arts, sociétés, cultures » ; « Arts, corps, expression » Champ historique et social : « Arts et économie » ; Arts et idéologie » ; « Arts, mémoires, témoignages, engagements » Champ technique : « Arts, contraintes, réalisations » ; « Arts, sciences et techniques » ; « Arts, informations, communications » Champ esthétique : « Arts, artistes, critiques, publics » ; « Arts, goût, esthétiques » ; « Arts, théories et pratiques »

4 La rencontre des arts Une philosophie commune qui accepte le hasard et lindétermination Réaliser une chorégraphie aléatoire Comprendre et pratiquer une démarche artistique : John Cage/Merce Cunningham

5 Trouver des croisements possibles dans les différents programmes disciplinaires de terminale Maths : lois de probabilités. EPS : Créer et représenter une chorégraphie singulière et originale pour une échéance donnée en assumant une prise de risque dans les choix personnels opérés. Philosophie : la culture ; lart.

6 Œuvres ou projets possibles pour une approche pluridisciplinaire autour de la problématique En EPS : réaliser une chorégraphie collective à la manière de Cunningham avec les jets de dés. En Philosophie : se poser la question de la place de lœuvre, de lartiste et du spectateur lorsque la démarche de création est liée au hasard. En mathématiques : travailler sur les jets de dés utilisés pour la chorégraphie et essayer den tirer des probabilités.

7 Une démarche interdisciplinaire

8 Indétermination, hasard et rencontres artistiques Au début des années cinquante, John Cage se mit à utiliser le hasard comme mode de composition. Le musicien Christian Wolff, lui avait fait connaître, le YI-King ou Livre des transformations, datant de la Chine ancienne ; Cage utilisa cet ouvrage pour composer ses premières musiques aléatoires : Music of changes et Imaginary landscape n°4. Pour chaque élément, tempo, durée, type de son, mouvement, il établit des tableaux en lançant des pièces, comme lon fait pour lire lavenir dans le Yi-King. Cunningham imagina dadapter de semblables méthodes à la chorégraphie, ce qui donna naissance à un long ballet : Sixteen dances for soloist and company of three (1951), sur une musique également aléatoire de Cage.[…] Il définit pour chaque danseur une gamme de mouvements différente puis établit, en lançant des pièces, lordre, la durée et la direction de ces mouvements. Par la suite Cunningham utilisa souvent cette méthode chorégraphique. Extrait de Ballet Danse, Merce Cunningham, John Cage, Festival dautomne 1982

9 Les hexagrammes du YI-King et leur transposition en portée musicale par Cage

10 « Nous croyons avoir éclairci dans d'autres ouvrages et défini, plus exactement que ne l'avaient fait nos devanciers, l'idée du hasard, en montrant que ce n'est point, comme on l'a tant répété, un fantôme créé pour nous déguiser à nous-mêmes notre ignorance, ni une idée relative à l'état variable et toujours imparfait de nos connaissances, mais bien au contraire la notion d'un fait vrai en lui-même, et dont la vérité peut être dans certains cas établie par le raisonnement, ou plus ordinairement constatée par l'observation, comme celle de tout autre fait naturel. Le fait naturel ainsi établi ou constaté consiste dans l'indépendance mutuelle de plusieurs séries de causes et d'effets qui concourent accidentellement à produire tel phénomène, à amener telle rencontre, à déterminer tel événement, lequel pour cette raison est qualifié de fortuit ; et cette indépendance entre des chaînons particuliers n'exclut nullement l'idée d'une suspension commune de tous les chaînons à un même anneau primordial, par-delà les limites, ou même en deçà des limites où nos raisonnements et nos observations peuvent atteindre.» Cournot, Considérations sur la marche des idées Pour Antic meet en 1958 John Cage et Merce Cunningham conviennent ensemble de la durée d'une pièce, mais ne prennent connaissance de leurs travaux respectifs seulement la veille de la représentation. Cage écrit une partition qui reste indéterminée, aussi bien dans sa longueur (ne tenant même plus compte de l'impératif de la durée), que dans la proportion de ses parties. Les danseurs évoluent sans support rythmique autre qu'une perception intérieure du temps. « de ce fait, même si la danse était réglée, nous ne pouvions utiliser les sons comme repères car ils n'avaient jamais deux fois la même place. » Et Cunningham de conclure : «La liberté des danseurs dans l'espace-temps s'élargissait ». Merce Cunningham, David Vaughan

11 Evaluation possible Soutenance orale dun carnet de voyage interdisciplinaire Le carnet pourrait avoir Une partie récit dexpériences, de visites, de spectacles Une partie galerie qui recueillerait des œuvres vues en classe ou personnellement Une partie catalogue qui ferait le point et la liaison sur lensemble du contenu Ou/et Réalisation dune chorégraphie à partir de la méthode du Yi- King avec présentation et analyse de la démarche suivie


Télécharger ppt "Proposition ditinéraire Histoire des arts en terminale."

Présentations similaires


Annonces Google