La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GROSSESSE CHEZ LA FEMME DIABETIQUE Présentation Journée DES TOURS 24 et 25 Mai 2007 Nantes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GROSSESSE CHEZ LA FEMME DIABETIQUE Présentation Journée DES TOURS 24 et 25 Mai 2007 Nantes."— Transcription de la présentation:

1 GROSSESSE CHEZ LA FEMME DIABETIQUE Présentation Journée DES TOURS 24 et 25 Mai 2007 Nantes

2 Introduction Patientes diabétiques: Fécondité normale Grossesse chez une femme diabétique = grossesse à risque Taux de mortalité périnatale lors dune prise en charge optimale proche de celui des autres grossesses (< 2 %). Durant la grossesse: nombreuses modifications métaboliques visant à apporter les substrats optimaux à la mère et lenfant.

3 Physiopathologie Augmentation des besoins en insuline ou insulinorequérance Insulinorésistance discrète (HPL et progesterone) Hyperinsulinisme réactionnel Fin de grossesse Tendance à lhypoglycémie et à la cétose insulinémie et insulinosensibilité Début de grossesse Femme diabétiqueSituation physiologique

4 Physiopathologie Eléments secondaires affectant le métabolisme du glucose: nausées, modifications du régime alimentaire Passage transplacentaire du glucose et des corps cétoniques. Pas de passage de linsuline Seuil rénal du glucose abaissé

5 Introduction Risques principaux: Malformations congénitales Complications néonatales Complications maternelles du diabète Conduite à tenir: obtenir un équilibre glycémique parfait Suivi mixte diabétologique et obstétrical rapproché

6 Complications foetales

7 Premier trimestre Fausses couches spontanées plus fréquentes 1 er trimestre : organogénèse : risque = malformations congénitales (RR 2-3) Directement liées avec lhyperglycémie maternelle de début de grossesse Une prise en charge après 8 SA multiplie le risque de malformation de 5 à 6 fois par rapport à une prise en charge avant la conception. Principale cause de morbidité et mortalité néo-natale Non spécifiques du diabète(sauf le syndrome de régression caudale, exceptionnel)

8 rénales spina-bifida hydrocéphalie anencéphalie neurologiques persistance du canal artériel Communication interventriculaire coarctation aortique cardiaques Type de malformations CHUPS - Diabétologie

9 Deuxième trimestre: développement foetal CHUPS - Diabétologie

10 Accouchement Prématurité Hypotrophie si anomalies vasculaires ou néphropathie Mort in utero Traumatisme fœtal secondaire à la macrosomie Hypoglycémie sévère du nouveau-né Hypocalcémie Hyperbilirubinémie/polyglobulie Retard de résorption du liquide amniotique Maladie des membranes hyalines Hypertrophie du septum inter-ventriculaire

11 A lâge adulte Risque de diabète

12 Complications maternelles

13 Aggravation des complications microvasculaires HTA gravidique ou éclampsie: –12% soit RR 5, majoré dautant plus quil existe une néphropathie –51% en cas de néphropathie versus 6 % sans néphropathie –conséquences fœtales: retard de croissance ou mort in utero, accouchement prématuré, césarienne Coronaropathie: exceptionelle mais gravissime(mortalité maternelle 50 %)

14 En cas de rétinopathie préexistante Risque essentiel: flambée de la rétinopathie. Physiopathologie: Modification brutale de la glycémie Modifications hormonales Modification des chiffres de PA Facteurs de risque d'aggravation: HTA insuffisance rénale/protéinurie rétinopathie évoluée pré-existante ancienneté du diabète mauvais équilibre glycémique ou correction trop rapide, hydramnios. Conséquences: Examen ophtalmo indispensable au 1er trimestre Fréquence du suivi en fonction de la sévérité de la rétinopathie.

15 En cas de néphropathie préexistante Définition: Protéinurie > 300 mg/24h en l'absence d'IU La grossesse est sans effet propre sur la fonction rénale (augmentation du DFG de 60% au 1er trimestre + petite augmentation de protéinurie). La néphropathie est lourde de conséquence sur le déroulement de la grossesse: –Pré-éclampsie –Accouchement prématuré (22%) –RCIU (15%)

16 En cas de néphropathie préexistante (2) Discrète altération de la clairance temporaire et résolutive en post-partum. Impact à long terme sur la fonction rénale fonction de l'insuff. rénale initiale: –Pas de modification de l'évolution habituelle en l'absence de néphropathie ou si micro- albuminurie seule –Accélération en cas d'insuff. rénale modérée à sévère préexistante (qq'en soit la cause)

17 En cas de néphropathie préexistante (3) Bilan initial complet: protéinurie des 24h, clairance de la créat, uricémie, mesure de la PA, ECG, ex ophtalmo Arrêt des IEC (tératogènes) et ARA2 Prise en charge de l'HTA. Objectifs: /65-79 mmHg. Intérêt des inhibiteurs calciques, anti-hypertenseurs centraux et bloquants

18 Risque maternel –acidocétose diabétique (mortalité foetale in-utéro de 50 %) –Infections urinaires –Dysthyroïdies auto-immunes (diabète de type 1)

19 Prise en charge

20 Prise en charge glycémique Grossesse programmée Dépistage et traitement des complications arrêt des sulfamides (risque tératogène) et des biguanides insulinothérapie avec pour objectif la normoglycémie : oHbA1c normale, oDiabète type 2: glycémie à jeun 0,9 et post prandiale 1,20 g/l oDiabète type 1: moyenne glycémique entre 0,6 et 1,60 g/l. oAuto-contrôle glycémique avant et 90 minutes après le repas et au coucher correctif thérapeutique immédiat Alimentation adaptée consultation diabétologique tous les 15 jours, information. CHUPS - Diabétologie

21 Insulinothérapie Pas toujours indispensable en cas de diabète type 2. Pas de schéma obligatoire: 1 injection d'insuline rapide à chaque repas + 2 intermédiaires ou 1 lente OU pompe à insuline sous cutanée. Autocontrôles glycémiques systématiques à jeun et post prandiaux indispensables. Augmentation des besoins en insuline surtout au dernier trimestre en rapport avec une insulinorésistance.

22 Prise en charge médicamenteuse Contre-indications médicamenteuses Supplémentation: folates, fer, calcium Pas de contre-indication à la corticothérapie prénatale

23 Prise en charge diététique Repas peu copieux et fréquents Contenant des hydrates de carbone, des fibres dabsorption lente, des polysaccharides dabsorption lente à index glycémique faible Apport calorique quotidien adapté individuellement Apports énergétiques et nutriments Eviter la cétose Eviter les hypoglycémies

24 Surveillance Sérodiagnostic toxoplasmose, rubéole, syphilis, VIH Groupe Rh, RAI Recherche de foyer infectieux (stomato++) Bilan complet du diabète, notamment : oFO voire angiographie ocréatinine, µalbuminurie oHbA1C oDiabète type 2: arrêt anti-diabétiques oraux insuline GynécologueDiabétologue Avant la grossesse CHUPS - Diabétologie

25 Surveillance Echographie 8-12SA: datation Echographie SA: morphologie Echographie 32 SA: obiométrie ostructure placentaire oliquide amniotique oBien-être foetal oDoppler artère utérine si microangiopathie, HTA ou retard de croissance intra-utérin oRecherche cardiomyopathie hypertrophique Consultation tous les 15 jours : Poids, TA Bandelette urinaire Fructosamine / 15 jours HbA1c, uricémie / 2 mois FO vers SA (1x/mois si rétinopathie) ASPEGIC 100 mg : 11 ème à 34 ème SA si rétinopathie et si HTA. ObstétricienDiabétologue En début de grossesse CHUPS - Diabétologie

26 Surveillance Césarienne non systématique: obassin étroit outérus pluricicatriciel ogrossesse gémellaire omacrosomie osouffrance foetale Accouchement programmé le plus souvent : ohospitalisation à 32 SA si équilibre glycémique imparfait ou problème obstétrical, osinon hospitalisation à SA oDéclenchement oSurveillance néonatalogique oAllaitement possible oContraception adaptée Insulinothérapie I.V. + G10 %, surveillance glycémique/1h, objectifs glycémiques 0,6 à 1 g/l Prévention hypoglycémie et hypocalcémie néonatales avec surveillance glycémie capillaire pendant 48 h GynécologueDiabétologue A laccouchement CHUPS - Diabétologie

27 Références Biesenbach G., Wien klin wochenschr Collège des enseignants dendocrinologie Taylor and Davidson- Type 1 diabetes and pregnancy – BMJ CHUPS: diabèt e et grossesse Patient information: care during pregnancy for women with type 1 or 2 diabetes. UpToDate Pregnancy in women with diabetic nephropathy. UpToDate Diabète et grossesse: diagnostic, complications, principes du traitement. Pr A. Grimaldi. Outcome of pregnancy in women with type 1 diabetes intensively treated with continuous subcutaneous insulin infusion or conventionnal therapy. Gimenez M, Conget I and al. Acta Diabetol Mar;44(1):34-7 Is pregnancy outcome worse in type 2 than in type 1 diabetic women?. N. Hillman, L. Herranz. Diabetes care 29: , 2006.


Télécharger ppt "GROSSESSE CHEZ LA FEMME DIABETIQUE Présentation Journée DES TOURS 24 et 25 Mai 2007 Nantes."

Présentations similaires


Annonces Google