La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La goutte en 2009 Dr Emmanuel HOPPÉ, CHU ANGERS, 13.11.08.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La goutte en 2009 Dr Emmanuel HOPPÉ, CHU ANGERS, 13.11.08."— Transcription de la présentation:

1 La goutte en 2009 Dr Emmanuel HOPPÉ, CHU ANGERS,

2 Pourquoi parler de la goutte en 2009 Dès lEgypte ancienne (momies de 4000 Avant JC) Décrite dès lAntiquité (Hippocrate, 400 avant JC) Cristaux durate par Leeuwenhoek en 1679 Desription précise par Sydenham en 1683 Usage médical de la Colchicine fin XVIII par Husson Acide urique par Garrod au XIX Usage répandu de la colchicine 1940 Probénécide (uricosurique) 1951 Allopurinol 1963

3 10 idées reçues IDEE n°1 : La goutte est rare Augmentation de la prévalence : –en UK et Allemagne entre 1 à 2% –7% des hommes > 65 ans et 3% des femmes > 85 ans –Emergence de la goutte dans certaines populations : Aborigènes dAustralie, Taiwan, Japon, Polynésie FAUX

4 10 idées reçues IDEE n°1 : La goutte est rare Augmentation de la prévalence car : –Allongement de la durée de vie –Fréquence des gouttes secondaires –Changement des habitudes alimentaires –Obésité FAUX

5 10 idées reçues IDEE n°2 : Hyperuricémie = Goutte Hyperuricémie : 5 à 20% population générale et jusquà 40% des personnes > 75 ans Goutte : 1 à 2% population générale FAUX

6 10 idées reçues IDEE n°3 : La goutte ne touche QUE le chasseur quinquagénaire enveloppé et amateur de muscadet Excès de production dacide urique si alimentation riche : –Alcool fort, bière –Boissons sucrées (fructose) –Viandes, abats, crustacés –Obésité FAUX

7 10 idées reçues IDEE n°3 : La goutte ne touche QUE le chasseur quinquagénaire enveloppé amateur de muscadet Excès de production dacide urique –Prolifération cellulaire (leucémie, cancer, anémie hémolytique, psoriasis) et chimiothérapies –Défauts enzymatiques Défaut délimination –Diurétiques (thiazides et furosémide), ciclosporine, tacrolimus, pyrazinamide, éthambutol, aspirine à faible dose –Insuffisance rénale chronique –Saturnisme FAUX

8 10 idées reçues IDEE n°4 : La goutte ne touche que le gros orteil Latteinte isolée de la MTP du GO concerne 65% des cas de Premier accès goutteux En cas de récidive, fréquente atteinte oligoarticulaire (cheville + médiopied, ou poignet + main) ou même polyarticulaire Polyarthrite chronique tophacée FAUX

9 10 idées reçues IDEE n°4 : La goutte ne touche que le gros orteil Latteinte isolée de la MTP du GO concerne 65% des cas de Premier accès goutteux En cas de récidive, fréquente atteinte oligoarticulaire (cheville + médiopied, ou poignet + main) ou même polyarticulaire Polyarthrite chronique tophacée FAUX

10

11 10 idées reçues IDEE n°4 : La goutte ne touche QUE le gros orteil Atteinte abarticulaire –Bursites (coude, genou) –Tendinites et ténosynovites (Achille) –Pseudo-cellulites (coude, cheville) FAUX

12

13 10 idées reçues IDEE n°5 : Lhyperuricémie et la radiographie signent le diagnostic Inutiles au diagnostic en cas daccès aigu Peuvent être utiles en cas de goutte chronique Diagnostic = cristaux durate de sodium Diagnostic différentiel = infection PONCTIONNER,PONCTIONNER,PONCTIONNER FAUX

14 10 idées reçues IDEE n°6 : Lhyperuricémie ne concerne que le rhumatologue Atteinte rénale –Lithiases uratiques –Néphropathie tubulo-intersticielle et IRC Association HTA et Hyperuricémie +++ Association Syndrome métabolique et Hyperuricémie –USA : SM présent dans 70% patients ayant un uricémie >600 mmol/L (100mg/L) FAUX

15 10 idées reçues IDEE n°7 : Le régime alimentaire ne sert plus à rien en 2009 Réduction de lhyperuricémie de 15-20% Réduction des récidives goutteuses de 40 à 60% Impact sur les troubles métaboliques associés +++ FAUX

16 10 idées reçues IDEE n°8 : Hyperuricémie asymptomatique = Allopurinol Pas de preuve de lintérêt Risques daccidents immuno-allergiques parfois mortels Intérêt de : –Régime alimentaire –Traitement de HTA par losartan et non diurétique –Traitement de la dyslipidémie par fénofibrate –Traitement des autres co-morbidités FAUX

17 10 idées reçues IDEE n°9 : Goutte = colchicine Indication idéale = monoarthrite goutteuse, traitée dès les premières heures avec 1 cp toutes les 4h pendant 16h Diarrhée voire toxicité digestive Intérêt des AINS avant 70 ans, en labsence de contre-indication Pas de corticoïdes (rebonds) VRAI, MAIS…

18 10 idées reçues IDEE n°10 : Goutte = allopurinol Selon les recommendations de lEULAR : –En cas de récidive goutteuse –Ou en cas de goutte sévère (arthropathie destructrice, tophus) Période de chevauchement (2-4 mois, voire plus) Dose à adapter à la créatinine Dose à adapter à luricémie (objectif <360µmol/L) Uricosuriques et uricolytiques Traitements du futur proche –Inhibiteur de la xanthine oxydase (febuxostat, ADENURIC*) –PEG-uricase (uricolytique) –Inhibiteur de lIL-1 VRAI MAIS

19 La goutte en 2009 La prévalence de la goutte augmente Les gouttes secondaires sont fréquentes Penser aux monoarthrites du genou, oligoarthrites cheville+pied ou poignet+main, aux atteintes abarticulaires, aux atteintes rénales Penser au syndrome métabolique souvent associé Lhyperuricémie asymptomatique est fréquente et ne justifie pas de traitement médicamenteux Colchicine ou AINS lors de la crise Allopurinol non systématique penser à la période de chevauchement avec la colchicine Nouveaux traitements dans un futur proche…


Télécharger ppt "La goutte en 2009 Dr Emmanuel HOPPÉ, CHU ANGERS, 13.11.08."

Présentations similaires


Annonces Google