La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Néphropathies glomérulaires. Syndrome néphritique(glomérulonéphrite) Post infectieuse (strepto A) Oedèmes dintensité variable Oligurie HTA Protéinurie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Néphropathies glomérulaires. Syndrome néphritique(glomérulonéphrite) Post infectieuse (strepto A) Oedèmes dintensité variable Oligurie HTA Protéinurie."— Transcription de la présentation:

1 Néphropathies glomérulaires

2 Syndrome néphritique(glomérulonéphrite) Post infectieuse (strepto A) Oedèmes dintensité variable Oligurie HTA Protéinurie variable Protidémie normale Hématurie Insuffisance rénale Évolue souvent vers mal chronique

3 Néphropathies glomérulaires Syndrome néphrotique Idiopathique souvent Oedèmes majeurs Diurèse conservée Pas dHTA (SN pur)

4 Néphropathies glomérulaires Protéinurie massive > 3g/j Protidémie très basse Pas dhématurie Pas dinsuffisance rénale Récurrences fréquents mais % global de guérison = 85%

5 La GNA post-streptococcique Clinique : Syndrome néphritique aiguë jours après une infection à streptocoque (post angineux, impétigo) ou plus rarement dautres germes (méningocoque, pneumocoque...) Hématurie (macro dans 70% des cas) + protéinurie 1g/J Terrain : Enfants > ladulte

6 La GNA post-streptococcique Histologie : -MO :Prolifération endocapillaire globale et diffuse. Infiltration des glomérulespar des monocytes et des PMNs. Présence de humps (gros dépôts éosinophiles de forme conique sur le versant externe de la MBG).

7 La GNA post-streptococcique - IF : dépôt granuleux de C3, IgG, IgM dans le mésangium et le long de la MBG Traitement : Pas de traitement Evolution : Evolution favorable avec guérison spontanée dans % des cas. Résolution clinique en < 3 semaine, hématurie < 6 mois, protéinurie < 2 ans.

8 Syndrome Néphrotique Physiopathologie Les mécanismes ne sont pas connus avec précision Un présumé «facteur de perméabilité» non identifié est mis en cause agirait sur les podocytes(épithélium du glomérule)

9 Syndrome Néphrotique Facteur sécrété / les lymphocytes T ? en réponse non spécifique à une agression de nature inconnue : infectieuse ? allergique ?, Il y a des arguments pour une base immuno-pathologique du SN et avant tout sa sensibilité aux corticoïdes & Immun- suppresseurs

10 1.Protéinurie: > 3g / j 2.Hypoprotéinemies (< 60g/l) 3.Syndrome oedémateux diffus, majeur 4.Hyperlipémie: tous les lipides sont,cholestérol et fractions, triglycérides

11 Syndrome Néphrotique la protéinurie est massive : sans HTA,insuffis. rénale, ni hématurie est dit «SN pur» Avec d HTA,insuffis. rénale, hématurie il est dit «SNimpur»

12 Diagnostic différentiel 1.Oedèmes dorigine rénale Glomérulo-néphrite IRC 2.Oedèmes dorigine non rénale 1.Insuffisance cardiaque, péricardite constrictive

13 Diagnostic différentiel 2.Insuffisance hépatique 3.Hypo-protidémie par carence (kwashiorkor) / malabsorption ou pertes digestives 4.Autres : médicaments (corticoides, Ca bloquants..) 3.Oedèmes localisés: thrombose, cellulite, ou compression tumorale

14 Complications Infection / sepsis= la + fréquente Thromboses (tous sites) non prévisible par test de labo Anémie Malnutrition ou aggravation de malnutrition préexistante Plus rares : Insuffisance rénale aiguë Insuffisance rénale chronique


Télécharger ppt "Néphropathies glomérulaires. Syndrome néphritique(glomérulonéphrite) Post infectieuse (strepto A) Oedèmes dintensité variable Oligurie HTA Protéinurie."

Présentations similaires


Annonces Google