La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

21 janvier 2014 1 Karim El Idrissi, Genève 1 juin 2010 Architecture de la démarche 1 ère partie : Vue densemble du modèle Galaxy Consulting Galcon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "21 janvier 2014 1 Karim El Idrissi, Genève 1 juin 2010 Architecture de la démarche 1 ère partie : Vue densemble du modèle Galaxy Consulting Galcon."— Transcription de la présentation:

1 21 janvier Karim El Idrissi, Genève 1 juin 2010 Architecture de la démarche 1 ère partie : Vue densemble du modèle Galaxy Consulting Galcon

2 21 janvier Résumé: Nous proposons de se pencher sur une problématique observée dans les méthodes et les outils « Plateforme » proposés par KM au niveau de la construction de la mémoire de projet de lentreprise et sa réutilisation. Constat Nous avons constaté que bien que certaines plateformes permettent de garder une trace de résolution collective des problèmes extraite des meetings de prise des décisions, elles représentent une faiblesse majeure quant à la réutilisation des connaissances contenues dans la décision. La faiblesse réside dans le fait que ces méthodes ne couvrent ou ne couvrent que partiellement les aspects contextuels pour comprendre le choix ou les arguments qui ont conduit à la prise de décisions.

3 21 janvier Proposition de lidée Galcon Le concept de la démarche Galcon consiste à proposer un ensemble de modèles qui prennent en compte, dune part le contexte dans lequel sinscrit la mémoire dentreprise, et dautre part la logique conceptuelle qui formalise les interactions entre les différents processus de la mémoire de lentreprise. Principe de fonctionnement de la démarche Galcon La démarche Galcon propose la rationalisation du flux dinformation de la mémoire de projet de lentreprise à travers des combinaisons quantitative et qualitative: Qualitative: organisation de travail collectif Partage des connaissances à travers des groupewares Augmenter la compétitivité par le bisais de lintelligence collective Augmenter la compétence à travers le partage de la connaissance Quantitative: Organisation du flux Organisation de la circulation du transport de connaissances par flux «Tiré-Poussé» Identification des semblances à travers le principe de similarité Assurer le plus value de travail du groupe à travers la synergie collective

4 21 janvier Le parcours de la réutilisabilité de la connaissance Cest en luttant contre ces barrières que nous pourrons améliorer la réutilisation des connaissances dans lentreprise. Les obstacles éventuels de la réutilisation de la connaissance Une seule barrière active suffit à empêcher la réutilisation dune connaissance. Ces barrières sont: 1. départs des personnes soit à la retraite ou changement dentreprise 2.absences récurrentes de certaines personnes 3.une autre personne traite le cas que celui quil a initié 4.pas de rapprochement : manque de visibilité 5.pas dinformation dans le système dinformation : pas de support de sauvegarde 6.oubli des conclusions 7.aucune conclusion na été tirée

5 21 janvier La réutilisation par le biais du transport de la connaissance - Système dapprovisionnement Tiré-Poussé -

6 21 janvier Le concept de réutilisation de la connaissance La démarche que nous projetons vise à satisfaire les besoins des organisations dans le but de réutiliser certaines spécifications des projets passés et de puiser des informations utiles dans la mémoire de projet pour des projets en cours qui ne sont pas traités par les méthodes classiques. 1.favoriser la réutilisation de connaissances sans le préalable de leur formalisation 2.aider les personnes à savoir quand formaliser et quand rechercher des connaissances 3.permettre une réutilisation à court-terme 4.permettre une application large plutôt que locale

7 21 janvier Flux POUSSÉFlux TIRÉ Gestion de production Fabrication des produits suivant un planning défini à lavance Fabrication des produits à la demande du marché Gestion des connaissances Suivant un planning À partir de la masse des connaissances passées et de directions stratégiques À partir des besoins en connaissances des projets en cours L E CONCEPT GESTION DES FLUX POUSSÉS ET TIRÉS Les flux tiré et poussé Concept du système de gestion de production de Toyota. Système dapprovisionnement qui permet damener un plus-value en cours délaboration Système existe sous deux formes combinée tiré et poussée Approche tirée - toutes les connaissances sont réutilisables Les connaissances concernées par léchange et la réutilisation peuvent être tacites ou explicites. La démarche se base sur la modélisation du contexte et la modélisation des tâches des projets, La démarche se base le plus possible sur les informations présentes dans le système dinformation existant afin de trouver des indicateurs de présence de connaissances similaires entre deux projets.

8 21 janvier Les critères de fonctionnement de la démarche Galcon La réutilisation nest pas à linitiative des personnes dans laction. Lidentification des métaconnaissances sur les connaissances réutilisables. Une métaconnaissance est une connaissance sur une ou des connaissances. On peut distinguer en particulier les métaconnaissances:connaissance décrivant les connaissances sur l'utilisation des connaissances pour découvrir des connaissances sur la confiance ou la véracité d'une connaissance sur la connaissance d'autres (para-connaissance) : X sait que Y ne connait pas sa maladie La notion de la métaconnaissance La facilité daccès ne garantit pas lusage effectif des connaissances; lusage est conditionné par lexistence de métaconnaissances incarnées. Si la personne ne se doute pas de lexistence dune connaissance, elle nira pas la chercher, que laccès soit facile ou non ; Cf. barrières 3 et 4,

9 21 janvier La notion de la simalarité Ce sont les différences de distance mathématique entre deux connaissances qu'on mesure leur degré de similarité.distance mathématique La similarité peut être vue comme une extension de la subsomption. Sim [X,Y] = 1 Sub[X,Y] = proposition vraie Sim [X,Y] [0..1[ Sub[X,Y] = proposition fausse Sim [X,Y] = 1 Sub[X,Y] = proposition vraie Sim [X,Y] [0..1[ Sub[X,Y] = proposition fausse En présence de similarité entre des projets en cours et des projets passés, La démarche Galcon envoie un ou des messages de notification aux personnes concernées par léchange de connaissance, cest-à-dire les personnes qui travaillent sur le projet en cours, et celles qui ont travaillé sur des projets passés qui sont similaires.

10 21 janvier Effet de la synergie collective dans un travail collaboratif Léquation synergique

11 21 janvier CroissanceCroissance décroissancedécroissance Temps

12 21 janvier Objectifs leffet de la synergie collective En fait, les effets de synergie participent du principe holistique qui veut que « le Tout est plus que la somme de ses parties". De manière générale, le résultat d'une action ou d'une collaboration est supérieur à la somme des parties qui compose lensemble. L'opposé de la synergie est l'antagonisme « ou synergie négative », phénomène dans lequel deux facteurs en combinaison ont un effet moindre que la somme de leurs effets attendus. Les deux effets peuvent s'annuler. L'absence de synergie est l'asynergie. Donc globalement la synergie fait souvent aussi référence à l'énergie et à l'efficience. Figure 6 1 : Principe de la synergie collective Source : Auteur Galaxy Consulitng

13 21 janvier Effet de la synergie collective dans un travail collaboratif Léquation synergique

14 21 janvier La figure 2-6 montre les composantes de lunivers Galcon sans interactions. Il montre aussi létat de Galcon en amont. Lélément qui va déclencher les interactions inter-composantes et inter-personnes est celui qui va lancer la requête de similarité entre projet en cours et les projets dans la mémoire de projet «Bases de projets ». Le flux en amont lors de la détection dune similarité

15 21 janvier Le flux en aval lors de la détection dune similarité La démarche Galcon se base sur le principe de formalisation du contexte de la connaissance à travers le système dinformation de lentreprise conformément à la modélisation que nous allons proposer. Les tâches concernant chaque projet sont déjà modélisées sur la base dune infrastructure dédiée à la gestion et la réalisation des projets. Cest en se référant sur les données de ces outils, ainsi que sur les données propres, que Galcon se base pour fonctionner, cest-à-dire rechercher des similarités entre projets et notifier les personnes concernées par les similarités trouvées afin quils échangent des connaissances et les réutilisent dans les actions en cours. La figure ci-dessus montre le flux circulant lors de déclenchement dun événement par le processus de similarité

16 21 janvier Karim El Idrissi, Genève 1 juin 2010 Architecture de la démarche 2 ème partie : Les interactions de la démarche en utilisation Galaxy Consulting Galcon

17 21 janvier Le flux informationnel de lenvironnement Galcon Comme nous avons signalé auparavant, la démarche que nous proposons pour supporter le flux tiré est en interaction avec les personnes et les composantes de lentreprise pour provoquer des échanges instantanés. La figure ci-dessous, illustre bien les interactions des différentes composantes du modèle que nous projetons.

18 21 janvier Le logigramme de Galcon Le flux ci-dessous nest quune représentation logique de workflow de la figure 3-1. Le but est de mettre en évidence lessentiel des composantes qui entre en action entre elles. Cette représentation va nous aider à ressortir les principaux attributs qui vont nous être utiles pour la modélisation du contexte.

19 21 janvier Définition des règles de notification Les règles de notification sont définies par le pilote parce que cest à lui seul qui revient la tâche dorchestration de léchange entre les différents acteurs. Chaque règle est exécutable de manière autonome, c'est-à-dire que la modification dune règle ninflue pas sur les autres règles de notification. Ceci permet de définir les règles de notification au fil du temps.

20 21 janvier Les données manipulées dans lenvironnement Galcon Il est essentiel de catégoriser le flot de données manipulées dans Galcon pour mieux faire fonctionner la démarche. Pour ce faire, nous regroupons ce flot suivant quatre familles bien distinctes que nous déclinons comme suit : Des données existantes dans lentreprise qui devront être réutilisées directement. Ces données sont utilisées pour évaluer lévénement déclencheur qui est la condition de similarité des situations de réutilisation. Des métadonnées qui servent essentiellement pour typer les données présentes dans le système dinformation de lentreprise afin de les caractériser au sein de linfrastructure. Des données propres, ce sont elles qui vont servir à définir le comportement et le rôle à jouer par des règles de notification par rapport à une tâche donnée. Des données dhistorisation, ce sont des données propres qui vont servir tracer les règles des notifications effectuées, les réponses des utilisateurs et leur exploitation.

21 21 janvier Objectifs à terme : A.fournir un mécanisme dintégration dans laction à travers le processus Galcon: a)Comme pour les cas de réutilisation suscitant les échanges entre personnes b)un document formalisé peut être joint à la notification envoyée aux personnes concernées. Ceci permet de fournir la connaissance formalisée à la personne qui en a besoin, au moment où elle en a besoin. – pour quelle puisse lutiliser –, mais aussi de la délivrer aux personnes ayant travaillé sur des cas similaires dans une optique de validation et de mise à jour des connaissances. B.permettre de mettre à disposition aux acteurs concernés par la réutilisation des connaissances une palette de connaissances qui ne sont pas formalisées ou en cours de formalisation. C.organiser et planifier des tâches au mieux relatives à la capitalisation des connaissances suivant les besoins en cours, ce qui doit apporter un meilleur retour sur investissement des processus de formalisation des connaissances. D.de réduire le coût de la formalisation (par effet de bord de la socialisation) et réduire le temps du cycle de la capitalisation via une formalisation. E.faire évoluer les mentalités en mettant en évidence concrètement, dans laction de tous les jours, les cas de réutilisation de connaissances. Si ces mises en évidence naboutissent pas toujours à des échanges et des réutilisations, faute de pouvoir accéder à la connaissance, elles contribueront à convaincre les personnes de la nécessité déchanger et, dans certains cas, de formaliser. Il est important de rappeler que notre démarche n'a pas la vocation détablir un audit en interne. En effet, il ne s'agit pas de dresser un état des lieux qui ne soit que la photographie de l'existant vu au travers des procédures, des pratiques et des documents disponibles. Il s'agit plutôt de découvrir puis de construire la représentation des processus réels au travers des connaissances partielles que peuvent en avoir les acteurs, chacun pour la part des activités qui leur sont propres. Dans ce sens, nous suggérons quelle doit être menée par des ingénieurs rompus à l'acquisition, à la modélisation et à la réutilisation de des connaissances.

22 21 janvier janvier FIN de la présentation Merci de votre attention Partie question /réponse Par Karim El Idrissi,


Télécharger ppt "21 janvier 2014 1 Karim El Idrissi, Genève 1 juin 2010 Architecture de la démarche 1 ère partie : Vue densemble du modèle Galaxy Consulting Galcon."

Présentations similaires


Annonces Google