La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Morsure de Chien Docteur Philippe VIVES Département Urgences CHG Agen Cours IFSI Septembre 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Morsure de Chien Docteur Philippe VIVES Département Urgences CHG Agen Cours IFSI Septembre 2007."— Transcription de la présentation:

1 Morsure de Chien Docteur Philippe VIVES Département Urgences CHG Agen Cours IFSI Septembre 2007

2 Epidémiologie Estimation difficile : morsures / an en France La plupart chez des propriétaires danimaux. 0,5 à 1 % des consultations des urgences chirurgicales. Face touchée dans 75 à 85 % des cas. = Rarement graves, séquelles esthétiques considérables. Pic de Fréquence chez lenfant : - de 1 à 4 ans. Méconnaissance du danger. - de 11 à 13 ans. Conduites à risque.

3 Epidémiologie 50 % des morsures chez les moins de 18 ans. Nette prédominance masculine. Facteur péjoratif : Petit enfant – Gros chien. Chiens incriminés : - Berger allemand, chien loup. - Labrador. Rares mais graves +++ : - Chiens de Catégorie II (Pit-Bull, Rottweiler ….)

4 Epidémiologie Propriétaire du chien mordeur dun enfant : - 39 % des cas : Voisin % des cas : Inconnu % des cas : Membre de la famille % des cas : Parents. Chien agresseur : Moins de 5 ans, mâle.

5 La morsure de chien est toujours septique La flore dentaire canine est porteuse de germes : - Clostridium perfringens et tetani (anaérobies). - Pasteurelle. - Streptocoques …. - Rage en territoire endémique (Nord-est de la France, voyage, chiens importés). Risque de Sepsis 30 % : Cellulite, Arthrite, Phlegmon des gaines

6 Critères de gravité Extrémités et visage. Morsure profonde. Effet décrasement. Perte de substance. Atteinte vasculaire, nerveuse, tendineuse, articulaire ou osseuse.

7 Conduite à tenir IDE Recueillir éléments vaccination de lanimal. Validité protection antitétanique du patient. Savonnage prolongé (efficacité sur virus rabique). Rinçage à grande eau. Application de Bétadine (Dakin ou Chlorhexidine sur visage). Prévention antitétanique. - Vaccin antitétanique. 1 dose SC ou IM. - Sérum (Gamma tétanos) IM.

8 Vaccination antitétanique Si complète et inférieure à 10 ans : rien. Si complète et supérieure à 10 ans : rappel. Si incomplète et plaie peu tétanigène : Vaccin J0, J30 et rappel 1 an puis 10 ans. Si incomplète ou > 10 ans et tétanigène : idem + gammaglobulines antitétaniques. Si douteuse : Tétanos Quick test*

9 Traitement médical Prélèvements bactériologiques par écouvillon. Excision méticuleuse des tissus délabrés. Pas de suture ou suture lâche avec points de rapprochement, sauf au visage. Utilisation de crins de florence. Suture > J3 si saine. Intervention du chirurgien en cas de parage délicat. Protection antibiotique : Doxycycline ou Augmentin pendant 1 semaine.

10 Prévention antirabique Si animal non vacciné. Sous la responsabilité des centres antirabiques. Surveillance de lanimal mordeur par un vétérinaire à J0 – J7 – J15. Risque faible après J5. Aux frais du maître. Si refuse, plainte mairie/police.

11 Traitement médical Toute personne léchée, présentant érosion ou plaie, ou mordue par un animal domestique ou sauvage, ne pouvant être mis en observation, doit être adressée à un centre antirabique. 60 centres antirabiques en France. Vaccin dans un délai de 48 à 72 heures. Protocole 4 à 6 injections, au moindre doute. Immunoglobulines en cas de morsure grave, multiple, sur face ou extrémités.

12 Conduite à tenir IDE 2 Pansement quotidien Béta tulle ou Tulle gras, avec surveillance rapprochée de lévolution : - Plage de nécrose. - Signes dinfection. - Collection hématique. Avis Médical


Télécharger ppt "Morsure de Chien Docteur Philippe VIVES Département Urgences CHG Agen Cours IFSI Septembre 2007."

Présentations similaires


Annonces Google