La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES POUVOIRS DE POLICE DU MAIRE Quelques définitions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES POUVOIRS DE POLICE DU MAIRE Quelques définitions."— Transcription de la présentation:

1 LES POUVOIRS DE POLICE DU MAIRE Quelques définitions

2 ORDRE PUBLIC : Cest lensemble des principes de la valeurs qui tendent à maintenir la cohésion sociale (protection des différentes valeurs : lEtat, la personne, les biens, la famille, les mineurs, la propriété…) Dans un état de droit, lacte de Police ne peut puiser sa légitimité que dans la loi cet acte ne pouvant avoir de raison dêtre que le maintien ou le rétablissement de lordre public voulu par celle-ci.

3 Quelques définitions Police 2 sens du mot

4 Fonctionnel/Normatif : -Activités de réglementation qui a pour effet de restreindre certaines libertés publiques ou individuelles. On parle de pouvoir de police.

5 Organique/Matériel Il désigne un organe, un ensemble dagents placé sous une autorité qui dispose de certains pouvoirs de contraintes.

6 Les compétences du Maire · -Officier de Police judiciaire – Art.16 du CPP. · - Exécutif du conseil municipal. · - Délégataire du conseil municipal. · - Les pouvoirs propres..-Représentants de létat dans la commune.

7 Loi n° du 21 janvier 1995 dite Loi « LOPS » -Article 6 : le Préfet anime et coordonne la prévention de la délinquance et de linsécurité. -Article 7 : Le Maire concourt par son pouvoir de police a lexercice des missions de sécurité publique. L du CGCT

8 Police Administrative Tranquillité – sécurité et salubrité publiques - Prévention des infractions. - Protection de lordre public.

9 Principe Général Objet de la police municipale -BON ORDRE -SURETE -SECURITE PUBLIQUE -SALUBRITE PUBLIQUE

10 Principe Général LE MAINTIENT DU BON ORDRE

11 Prendre toutes Les mesures nécessaire POUR LES GRANDS RASSEMBLEMENTS

12 PRINCIPE GENERAL « LA TRANQUILLITE PUBLIQUE » ( Police de la tranquillité )

13 Le soin de Réprimer les Atteintes -Rixes -Disputes -Attroupements -Bruits -Rassemblements nocturne

14 Principe Général La sécurité publique -POLICE DE VOIE PUBLIQUE. -ACCIDENTS NATURELS. -BAIGNADES ET ACTIVITES NAUTIQUES. -DANGER POUR LES ÊTRES VIVANTS.

15 PRINCIPE GENERAL LA SALUBRITE PUBLIQUE -COMESTIBLES EXPOSES EN VUE DE VENTE. -OPERATIONS FUNERAIRES ET DES CIMETIERES. -CONTAGIEUSES EPIDEMIQUES EPIZOOTIES. -PREVENTION ET FAIRE CESSER LES MALADIES.

16 LES POUVOIRS DE POLICE SPECIALE · -Elles sont définies par rapport à un domaine bien déterminé. · -Au lieu denvisager lordre public dans son ensemble, elles retiennent spécialement un élément très particulier.

17 Activités commerciales et ambulantes -Foires et marchés. -Brocanteurs – Antiquaires. -Vide grenier.

18 Activités cultuelles -En dehors des Cathédrales, la plupart des églises appartiennent aux communes sur le territoire desquelles ont été édifiées.

19 Activités cultuelles -Réglementation de la sonnerie des cloches -Réglementation des cortéges -Police des funérailles

20 Activités et Manifestation Sportives - Veiller à ce quil ne soit pas porté atteinte à la tranquillité et à la sécurité des tiers et la survenance dun accident.

21 Divagation des animaux malfaisants ou féroces « Divagation » -Plus sous la surveillance effective de son maître. -Hors de portée de voix ou instruments sonore permettant son rappel. -Distance dépassant 100 mètres. -Abandonné ou livré à son seul instinct.

22 Lutte contre le bruit Limitation des bruits quils soient liés Au voisinage Aux spectacles de rue artifices Aux activités motorisées Aux activités professionnelles Bruits de voisinage Cris danimaux, appareils Hi-fi, outils de bricolage, appareils électroménagers, jeux bruyants pratiqués dans des lieux inadaptés, activités occasionnelles ou de fêtes familiales, etc.

23 Lutte contre le bruit Les moyens de lutte - Limitation de certaines activités dans le temps. - Interdire la vente de pièces dartifice. - Interdire la circulation de VL à moteur sur certaines voies. - Règlementer certaines activités.

24 Lutte contre le bruit Les sanction -Tapage injurieux ou nocturnes 3ème classe – 450 · -Violation de larrêté de police locale sur le bruit 1 ère classe – 38 R.48-2 du code de la santé publique 3 éme classe. · Nota : il sagit dinfractions instantanées qui peuvent se cumuler. Si le tapage est constaté trois fois au cours dune même soirée, linfraction sera commise trois fois et lamende sera encourue trois fois.

25 Lutte contre le bruit Léchelle du bruit en décibels -10 cabine de prise de son. -30 bruissement de feuilles. -40 chuchotement. -50 conversation normale perçue à 3 mètres. -60 conversation à voix forte perçue à 50 mètres. -70 métro sur pneus. -80 atelier de tournage – début de danger de dommage.

26 -90 rue à trafic intense – danger auditif plus de 8h/jour train passant en gare – risque de lésion rapide avion à réaction au décollage à 100 mètres – seuil de la douleur marteau piqueur – protection obligatoire.

27 Circulation et stationnement · Réglementation de la circulation. · Réglementation du stationnement. · Interdiction absolue légale. · Limitation dans lespace et le temps. · Réservation demplacements. · Gestion fourrière. · Les abandons dépaves.

28 Baignades et activités nautiques -Tenu dassurer la sécurité des baigneurs et le sauvetage des victimes. -Définition des zones de baignade non dangereuse. -Délimiter une ou plusieurs zones surveillées. -Réglementation des activités nautiques. ! Compétence exercée jusquà 300 mètres

29 Les cimetières -Sauvegarder la tranquillité publique, la décence, la neutralité des lieux et le respect dû à la mémoire des morts. -Obligation de disposer dun cimetière aménagé le règlementer et lentretenir. -Obligation accorder une sépulture. -Obligation daccorder une concession. « Le maire peut voir sa responsabilité pénale et civile engagée »

30 Protection de lenvironnement -Décharges sauvages. -Épaves de véhicules. -Huile usagées. -Graffitis.

31 Affichages et publicités Interdictions sur les immeubles classés ou monuments naturels. Sur les arbres. Sur les zones sauvegardées et règlementées.

32 Troubles mentaux Manifestes - Arrêté Municipale dhospitalisation doffice. « Attention transmission 24H »-

33 Les débits de boissons - Ouverture et mutations. -Débits temporaires. -Fermeture administratives. -Assurer lordre publique.

34 Hygiène Publique -Distribution deau potable. -Ruisseaux, rivière, mares et étangs surveiller. -Habitat insalubre. -Épizooties.

35 Édifices en ruine ou menaçants -Toutes mesures pour faire assurer la sécurité publique. -Immeuble en ruine ou menaçant ruine. -Procédure de péril imminent. -Arrêté de police générale pour la sécurité publique. -Demande de nomination dun expert. -Procédure de péril non imminent. -Arrêté de péril notifié.

36 Police spéciale exercée au nom de lEtat -Charger de la publication et de lexécution des Lois et règlements. -Exécution des mesures de sûreté générale. -Des fonctions spéciales qui lui sont attribuées par les lois.

37 Limite des pouvoirs de police -Atteintes à la tranquillité publique incombe à létat seul dans les communes où la Police est étatisée, sauf en ce qui concerne les bruits de voisinage. -Pouvoir de substitution du préfet en cas dinaction du maire.

38 Les moyens dexécution -Les arrêtés municipaux. -Actes réglementaires sous deux formes. -Actes a portée générale. -Actes a portée individuelle. -Éléments de la légalité externe. -Éléments de la légalité interne. -Respect de la légalité.

39 Les autorités de police Administrative et les agents dexécution

40 Les autorités exerçant les Les personnes affectées à laction Pouvoirs de Police Administrative de police administrative Le Préfet dans le département Les Officiers de Police Judiciaire Les Agents de Police Judiciaire Le maire dans sa commune Les APJA Les fonctionnaires ou agents chargés de certaines fonctions de Police Judiciaire. Arrêté à portée général ou individuelle Ordonner (travaux) Imposer (précautions) Le président du Conseil Général En matière de circulation routière

41 Les agents dexécution - Agents agrées et assermentés par le procureur de la république. - Police Municipale. - Police Nationale. - Gendarmerie. - Gardes Champêtres. - Agents publics de surveillance.

42 La responsabilité Civile -La commune est responsable des dommages avérés qui lui sont imputables.

43 La responsabilité Pénale Article du CP : « les personnes morales, à lexclusion de lEtat, sont responsables pénalement, selon les distinctions des articles à et dans les cas prévus par la loi ou le règlement, des infractions commises, pour leur compte, par leurs organismes ou représentants. »

44 La responsabilité Pénale personnelle du Maire -Article du CP : il ny a pas de crime ou de délit sans intention de le commettre, toutefois, lorsque la loi le prévoit, il y a délit en cas de mise en danger délibérée de la vie dautrui… en cas de faute, dimprudence, négligence ou de manquement à une obligation de prudence ou de sécurité, sil est établi que lauteur des faits na pas accompli les diligences normales compte tenu, le cas échéant, de la nature de ses missions ou de ses fonctions, de ses compétences ainsi que du pouvoir et des moyens dont il disposait. »

45 La police judiciaire Les 5 missions – Art. 14 du CPP 1-Constater les infractions a la loi pénale. 2-Rassembler les preuves. 3-Rechercher les auteurs. Avant ouverture dune information !

46 4-Exécuter les délégations des juridictions dinstruction. 5-Déférer à leurs réquisitions. Après ouverture dune information !

47 La police judiciaire -Différence entre Police Administrative et judiciaire. -Police Administrative Préventive - Police Judiciaire Répressive

48 Le Maire – Officier de POLICE JUDICIARE

49 Missions Très rarement effectués -Recherches des infractions. -Accomplissements des divers actes. -Information des autorités judiciaires. Particularisme -Na pas à être habilité par le procureur général. -Echappe aux sanctions de la chambre dAccusation. -Nest pas noté annuellement.

50 Limites -Le maire est un élu. -Le maire nest pas un professionnel de la PJ. -Le maire ne dispose pas de moyens techniques appropriés. -Sa compétence territoriale est limitée.


Télécharger ppt "LES POUVOIRS DE POLICE DU MAIRE Quelques définitions."

Présentations similaires


Annonces Google