La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon1 Pr J. Gaucher Laboratoire Santé, Individu,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon1 Pr J. Gaucher Laboratoire Santé, Individu,"— Transcription de la présentation:

1

2 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon1 Pr J. Gaucher Laboratoire Santé, Individu, Société (EA - SIS 4129) Université de Lyon M1 Psychologie Clinique du Vieillissement, 4 octobre 2010 ________________________________________ Vieillissement : Une approche développementale

3 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon2 Question de vocabulaire : Le vieillissement est un processus qui relève de linscription de lêtre dans le temps. La vieillesse est un état qui résulte du vieillissement. La fragilité est relative à la structure. - Le risque est la rupture, leffondrement. La vulnérabilité est relative au processus. - Le bénéfice est ladaptabilité, la flexibilité et le développement des aptitudes (potentialités) et compétences (acquisitions).

4 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon3 Avant daborder les réaménagements psychiques propres à la vieillesse, explorons quelques idées reçues qui guident et construisent nos représentations de la vieillesse. Nos lectures spontanées de la vieillesse contrarient souvent la clinique de la personne âgée. Nous regarderons, dans un premier temps, notre approche stéréotypique pour mieux la contrôler et ensuite nous développerons une hypothèse de compréhension de la psychodynamique de la vieillesse.

5 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon4 Les stéréotypes concernant la vieillesse: - Le stéréotype « pathologie »: « La vieillesse comme équivalent dune maladie » - Le stéréotype « défectologie »: « La vieillesse comme équivalent dun handicap » - Le stéréotype « paidologie »: « La vieillesse comme un retour à enfance »

6 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon5 Le stéréotype « pathologie »: La vieillesse serait un équivalent tardif de la maladie. Représentation essentiellement référencée au champ médical. Le concept opératoire est la fragilité. La vieillesse serait alors faite de symptômes, de souffrances et de plaintes. Il sagira de faire des diagnostics, des interventions thérapeutiques et du suivi des prescriptions. Ce modèle induit: - Linterventionnisme «tout-puissant». - Lévitement préventif. - La pathologisation des comportements.

7 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon6 Le stéréotype « défectologie »: La vieillesse entraîne toute une série de désordres et de déficiences, biologiques, psychiques et sociaux susceptibles de constituer des incapacités chez les personnes âgées. Le concept opératoire est la perte. Selon ce stéréotype, la personne âgée est représentée comme étant dépendante et insuffisante à elle-même. Les défauts sont: - La vieillesse semble limitative, réductrice de tout. - Le laxisme de lintervention. - La résignation dépressive. - La vieillesse est identifiée à la perte, à faire le deuil de tout ( «Que voulez-vous? à son âge !...»).

8 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon7 Le stéréotype « paidologie »: La vieillesse serait un équivalent tardif de lenfance, un retour aux origines. Le concept opératoire est la régression, indiquant un retour aux archaïsmes et un effacement de ladultité de la personne âgée. La dimension énigmatique de la vieillesse disparaît au profit du déjà connu. On connaît l enfant donc on connaît tout du vieillard! Les défauts sont: - Le risque majeur dinfantilisation du vieillard (excès du nursing). - La désocialisation des personnes âgées et leur éloignement des procédures de décision, leur privation de liberté de choix.

9 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon8 Préalablement, une lecture psychodynamique de la vieillesse : Maturité Crise de sénescence (prise de risque) Stade de vieillesse Effondrement ou régression défensive - somatique - social - psychique Ajournement de la crise Effondrement brutal Organisateur psychique

10 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon9 Jeune La mort Senior Contenus traumatiques du Moi Contenus idéalisés du Moi Singularisation et intériorisation de la mort Bilan de vie Fantasme dimmortalité Ma mort Lorganisateur psychique du stade de vieillesse : Le changement de statut de la représentation de la mort

11 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon10 La continuité de lêtre au monde Le sujet âgé est en position de rupture davec le monde objectal, avec la continuité biologique et socio-relationnelle. Face à la réalité de cette rupture annoncée quest la mort, le sujet âgé cherche sa continuité dans la construction du sens (H. Bianchi). Il cherche le lien interne, ressaisit les traces de son passé, revisite sa trajectoire pour la resignifier (J. Guillaumin). La continuité de sens se construit par la densification et la cohésion du Moi qui assure ainsi la capacité à affronter la mort. Ainsi, le sujet résiste à la rupture tout en lacceptant paradoxalement (H. Bianchi).

12 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon11 Quels sont les mouvements psychiques de la crise de sénescence ? Les enjeux sont essentiellement narcissiques (cf. C. Balier, 1976). La problématique du desétayage par le corps et par le socius. La proximité de la mort comme épreuve de castration.

13 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon12 En conséquence, La séparation et son travail du deuil sont une problématique psychodynamique majeure. Les conduites défensives sorientent vers les mécanismes de « dégagement » (défenses élaboratives, D. Lagache, 1954). Conséquences en coût énergétique et en vulnérabilisation psychique du vieillard.

14 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon13 Retournement de linvestissement objectal en investissement du Moi. Libido narcissique vs libido dobjet. Travail du deuil spécifique à lâgé. Travail du vieillir comme détachement objectal et ré-étayage narcissique sur les objets internes consolidés. La solitude comme développement de la « capacité dêtre seul en présence de quelquun » (D.W. Winnicott, 1975).

15 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon14 La dépression et la démence sont les deux pathologies qui posent problème en gérontologie. Or, le diagnostic de dépression semble très difficile à poser chez la personne âgée. Paradoxalement, la lecture « dépressomaniaque », par son entourage familial et/ou soignant, de ses comportements quotidiens procéderait dune conduite dattribution. La vieillesse est intrinsèquement déprimante (P. Cappeliez, 1988) et le morbide lemporte sur le vivifiant. Le travail du vieillir est lenjeu majeur pour tous les âgés, quils présentent ou non des pathologies ou psychopathologies avérées. Mais aussi pour lentourage qui doit sidentifier à la personne âgée quil accompagne.

16 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon15 Dans le travail du vieillir, le bilan de vie et le détachement objectal sont un risque de mouvement dépressif avec, pour conséquences : - une problématique narcissique (estime de soi perturbée et perte des étayages constitués). - un réaménagement du système défensif du Moi. (mécanismes de dégagement vs mécanismes de défense). La personne âgée réputée démente est en difficulté majeure sur ces terrains-là. Son agitation, sa déambulation peuvent être considérées sous langle de la défense hypomaniaque.

17 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon16 Les syndromes anxieux : La destinée de lhomme est de construire sa personnalité par lacquisition et la revendication de son autonomie. Paradoxalement, les attachements primaires sécures lui permettent de sindividualiser par la capacité à se séparer. Son identité se construit sur ces bases (Winnicott, D., 1975, la capacité dêtre seul en présence de quelquun). La double perte dautonomie des personnes démentes, par pertes de compétences et par privation de la part dun entourage « trop » protecteur, pose le problème de leur IDENTITE. (angoisse de perte didentité).

18 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon17 La question qui est souvent posée, cliniquement, est de savoir si la vieillesse est anxiogène et si la démence protège de langoisse. De nombreuses thèses permettent de penser que langoisse est un moteur du syndrome démentiel sénile. - Langoisse comme réaction psychique face à un danger interne ou externe (S. Freud, 1926). - La « thanatose » selon J. Maisondieu (1989). Langoisse du dément est une angoisse de mort. - Langoisse de dépendance (R. Spitz, 1945) est liée aux enjeux de capacité/incapacité de lindividu à développer son autonomie. Cette problématique se pose à nouveau lorsque les limites de lautonomie sont rencontrées, en particulier chez les personnes âgées atteintes de déficits majeurs. On peut parler, alors, de réémergence de langoisse structurelle de dépendance.

19 J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon18 Merci de votre attention,… Pr Jacques Gaucher Laboratoire « Santé, Individu, Société » (EA SIS ) Université de Lyon


Télécharger ppt "J. Gaucher, Laboratoire Santé, Individu, Société (EA-SIS 4129), Institut de Psychologie, Université de Lyon1 Pr J. Gaucher Laboratoire Santé, Individu,"

Présentations similaires


Annonces Google