La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conduite à tenir devant un traumatisme crânien 3 cas:chez lenfant 3 cas:chez lenfant PAS de PC:pleure crie:surveillance maison PAS de PC:pleure crie:surveillance.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conduite à tenir devant un traumatisme crânien 3 cas:chez lenfant 3 cas:chez lenfant PAS de PC:pleure crie:surveillance maison PAS de PC:pleure crie:surveillance."— Transcription de la présentation:

1 Conduite à tenir devant un traumatisme crânien 3 cas:chez lenfant 3 cas:chez lenfant PAS de PC:pleure crie:surveillance maison PAS de PC:pleure crie:surveillance maison PC puis reprise connaissance=>examen médical:9 ×sur 10=retour domicile après consigne écrite surveillance :réveil toutes les 3 h pour vérifier absence de coma PC puis reprise connaissance=>examen médical:9 ×sur 10=retour domicile après consigne écrite surveillance :réveil toutes les 3 h pour vérifier absence de coma enfant inconscient : PLS réa(samu) enfant inconscient : PLS réa(samu)

2 CAT devant un TRAUMATISME CRANIEN RECHERCHE de saignement suite plaie face ou cuir chevelu Recherche dOTORRAGIE:FRACTURE BASE DU CRANE ou plaie Conduit auditif Recherche otoliquorhée,écoulement LCR PAR NEZ SI PC : IMMEDIATE ou après intervalle libre

3 Surveillance TC enfant 6 points en 24 heures Etat de conscience + comportement: somnolence, agitation,apathie Etat de conscience + comportement: somnolence, agitation,apathie Taille et symétrie pupilles Taille et symétrie pupilles Mobilisation membres enfants par stimulation parents, si lenfant ne se sert pas dun membre correctement = paralysie Mobilisation membres enfants par stimulation parents, si lenfant ne se sert pas dun membre correctement = paralysie

4 Surveillance TC enfant VOMISSEMENTS A DISTANCE CHUTE VOMISSEMENTS A DISTANCE CHUTE CONVULSIONS CONVULSIONS TROUBLE DU LANGAGE OU TROUBLE DE LA PAROLE TROUBLE DU LANGAGE OU TROUBLE DE LA PAROLE

5 Traumatismes cotes thorax RISQUE VITAL IMMEDIAT DU PATIENT REPERCUSSIONS SEVERES FONCTIONS CARDIAQUES ET PULMONAIRES GRAVITE fractures selon nombre, topographie,association à dautres lésions endo ou extrathoraciques ASSOCIATION à fractures sternum, rachis, clavicule, omoplate

6 Mécanismes traumatismes côtes CHOCS DIRECTS de dehors en dedans de dehors en dedans Objet contondant Volant, tableau de bord CHOCS INDIRECTS COMPRESSIONS dorganes à distance du foyer de fracture

7 Formes topographiques fractures de côte FRACTURES 1ERE 2EME COTES 6% de lésions vasculaires médiastinales FRACTURES DE COTES BASSES Lésions abdominales: parenchyme hépatique, splénique Lésions diaphragmatiques

8 Signes cliniques fractures de côtes DOULEUR violente, coupe la respiration, Localisée au point dimpact Exacerbée par la toux, les mouvements la respiration profonde, la palpation Dyspnée, polypnée superficielle Dyspnée, polypnée superficielle Recherche signe de CHOC: pouls filant, cyanose, paleur, refoidissement extrémité,hypoTA,sueur,oligurie anurie Recherche EMPHYSEME PARIETAL

9 Complications traumatismes thoraciques VOLET THORACIQUE Double trait de fracture sur au moins 3 côtes adjacentes, désolidarisant un fragment de la paroi CONTUSION PULMONAIRE Rupture broncho alvéolaire et capillaire diffuse, fréquente Sinstalle en 24 heures Régresse en quelques jours

10 COMPLICATIONS traumatismes thoraciques HEMATOME PULMONAIRE Hémorragie collectée dans une cavité pulmonaire suite à une dilacération du parenchyme pulmonaire PNEUMATOCELE

11 Complications traumatismes thoraciques PNEUMOTHORAX Traumatisme ouvert: plaie= communication entre espace pleural et air Traumatismes fermés: Fractures de côtes Fractures de côtes Pneumatocèle, emphysème, iatrogène Pneumatocèle, emphysème, iatrogène EPANCHEMENT PLEURAL

12 TRAUMATISMES DU DIAPHRAGME Brèche musculaire de la coupole=> issue intrathoracique de viscères abdominaux suiteTraumatismes fermés,à gauche suiteTraumatismes fermés,à gauche 3 périodes Précoce: Signes Cardio-Respiratoire Intermédiaire: Absence signe gravité, ou épigastralgie, vomissement,hémorragie digestive Absence signe gravité, ou épigastralgie, vomissement,hémorragie digestive Tardive:syndrome occlusif, ou perforatif

13 RUPTURES TRACHEO BRONCHIQUES RARES MORTALITE: 30 à 5O% Traumatisme pénétrant, trachée, bronches, carène+++ HémoptysieDyspnée Emphysème pariétal Hémo ou pneumothorax

14 Lésions Vaisseaux du Cœur et médiastin RUPTURE AORTIQUE 1 décès sur 7 dans les AVP 90 % des cas avant prise an charge hospitalière Lésion isthme dans 9 cas sur 10 Lésions Vx supra- aortiques Lésions Artères intercostales Ruptures VEINES LESIONS CARDIAQUES

15 TRAITEMENT TRAITEMENT Lésions endothoraciques= THORACOTOMIE en URGENCE Fractures de cotes simples Calmer la douleur, KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE pour prévenir les complications pulmonaires avec encombrement et surinfection

16 TRAITEMENT Hémothorax et pneumothorax TRAITEMENT Hémothorax et pneumothorax BUT: vider la plèvre pour permettre une expansion pulmonaire efficace P0NCTION en urgence de tout épanchement liquidien ou aérien à laide dune aiguille ou dun DRAIN THORACIQUE

17 TRAITEMENT DU VOLET THORACIQUE TRAITEMENT DU VOLET THORACIQUE VOLET engréné: rigidité conservée de la paroi thoracique permet lamplitude thoracique, traitement comme fracture de côte simple VOLET MOBILE: Ne fonctionne pas en synergie avec le reste de la paroi thoracique Volet aspiré à lexpiration

18 TRAITEMENT DU VOLET THORACIQUE VOLET MOBILE A lexpiration, il est repoussé à lextérieur RESPIRATION PARADOXALE: Diminution de la capacité vitale Diminution de la capacité vitale Limitation fonction cardio respiratoire Limitation fonction cardio respiratoire Risque déchirure pulmonaire+pneumothorax Risque déchirure pulmonaire+pneumothorax

19 TRAITEMENT VOLET THORACIQUE STABILISATION DU VOLET à la paroi De lextérieur: stabilisation du volet par agrafes ou broches De lintérieur, par stabilisation pneumatique Trachéotomie, ventilation mécanique en pression positive expiratoire (PEEP)Trachéotomie, ventilation mécanique en pression positive expiratoire (PEEP)

20 TRAUMATISMES RACHIDIENS MECANISME LE +souvent indirect HYPERFLEXIONHYPEREXTENSION COMPRESSION AXIALE,LATERALE ROTATION Dr Saâd MIKOU CH BOURGES

21 ETIOLOGIES TRAUMATISMES RACHIDIENS ACCIDENT de la VOIE PUBLIQUE ACCIDENT de TRAVAIL SPORT: cheval, parapente,plongeon DEFENESTRATION CHOC Minime ou mouvement de rotation Ostéoporose

22 Traumatismes rachidiens ATTEINTES OSTEO ARTICULAIRES FRACTURES:corps, apophyse, arc postérieur LuxationEntorses VERTEBRES LES + TOUCHEES Cervicales Charnière dorso-lombaire

23 ATTEINTE NEUROLOGIQUE MEDULLAIRE: moelle épinière RADICULAIRE: Nerf Rachidien IMMEDIATE: Par compression ou section moelle ou racine RETARDEE ISCHEMIE de segment médullaire par OEDEME ou par HEMATOME

24 ATTEINTE NEUROLOGIQUE COMPLETE OU INCOMPLETE DEFINITIVE OU REGRESSIVE DAUTANT + GRAVE QUE LESION HAUTE LESION MOELLE CERVICALE: Tétraplégie: paralysie des 4 membres+ sphinctérienne C4:paralysie diaphragme+muscles respiratoire LESION DORSO LOMBAIRE: Paraplégie: paralysie des 2 membres inférieurs

25 COMPLICATIONS des traumatismes rachidiens CARDIO CIRCULATOIRE: Par paralysie sympathique RESPIRATOIRE Par abolition respiration active ou paralysie de la sangle abdominale DIGESTIVE Par arret du péristaltisme intestinal URINAIRE Perte de lautomatisme vésical=>Rétention Aigue durine

26 EXAMEN traumatisme rachidien Interrogatoire: Mécanisme, Circonstance accident, si douleur dorso lombaire ou cou CLINIQUE Si ETAT de CHOC: lésions viscérales associées Si saillie épineuse, déformation Recherche déficit neurologique systématique

27 EXAMEN traumatisme rachidien Recherche DEFICIT SENSITIF: examen sensibilité abdomen:Niveau Lésionnel Recherche DEFICIT MOTEUR:motricité active Si abolition ROT, Reflexes cutanés plantaires indifférents, pas de BBK= paralysie FLASQUE Si RETENTION durine, ILEUS REFLEXE Si atonie sphinctérienne au toucher rectal

28 Examen Radiologique Traumatisé Rachidien PRUDENCE LORS DU DEPLACEMENT DU BLESSE Collier cervical, matelas plan dur ou coquille Traction en respectant axe Crâne-Rachis- membres inférieurs, 4 personnes Clichés densemble Scanner abdomino-pelvien: polytraumatisé IRM: si troubles neurologiques

29 Evolution traumatisé rachidien sans déficit neurologique L EVOLUTION EST FAVORABLE EN 2 à 3 mois avec un traitement orthopédique ou chirurgical

30 Traitement des traumatismes rachidiens sans déficit neurologique LESIONS CERVICALES STABLES COLLIER ORTHOPEDIQUE STABLE MINERVE PLASTIQUE RIGIDE AVEC appui thoracique, mentonnier et occipital

31 Traitement des traumatismes rachidiens sans déficit neurologique Lésions cervicales instables Traction progressive par COLLIER muni dune mentonnière+support occipital dans le plan du lit Traction progressive par Halo, la traction est exercée sur la boite crânienne par des pointeaux dacier, solidarisé par un cercle métallique, dans le plan du lit

32 Traitement des traumatismes rachidiens sans déficit neurologique Lésions cervicales instables HALO solidarisé à un plâtre ou une résine thoracique ( HALO CAST) par des barres dacier permet la VERTICALISATION CHIRURGIE Ostéosynthèse antérieure ou postérieure avec ou sans greffe Ostéosynthèse antérieure ou postérieure avec ou sans greffe

33 Traitement des fractures dorso-lombaire FORMES SIMPLES Immobilisation au lit 1 à 3 semaines + rééducation au lit Formes à réduire orthopédiquement Corset de Boehler platré ou à matériau léger sur mesure+ remise en charge rapide Immobilisation au lit+ rééducation: renforcement muscles para vertébraux et entretien des membres inférieurs

34 Traitement des fractures dorso lombaires Formes déplacées à réduction chirurgicale FIXATION par plaque vissée ou vis pédiculaire + tiges SUITES OPERATOIRES MOBILISATION EN BLOC dans le lit (pas de rotation) MOBILISATION EN BLOC dans le lit (pas de rotation) Rééducation précoce Rééducation précoce +/- immobilisation par corset 3 mois pour la déambulation +/- immobilisation par corset 3 mois pour la déambulation

35 Surveillance post- opératoire fracture rachis Vérifier absence de troubles neurologiques Dysesthésie, paresthésie membres sup,inf Douleur: hématorrachis= urgence chirurgicale Surveillance contrôle sphincters Urinaire: rétention durine Iléus reflexe, syndrome sub occlusif Surveillance points dappui corset Prévention des complications de décubitus

36 Devenir des fractures dorso lombaire sans déficit REEDUCATION Récupération fonctionnelle Risque de séquelles douloureuses Retentissement socio professionnel:reclassement professionnel

37 Fractures dorso lombaires avec complications neurologiques Complications immédiates et 2aires engagent le pronostic vital: Etat de choc,lésions viscérales associées Escarres: en quelque heures Infections urinaires suite rétention aigue urine Infections bronchiques et pulmonaires Ossification péri articulaires, ostéoporose dimmobilisation Lithiase rénale

38 Complications ultérieures Régression possible paraplégie Evolution vers paraplégie flasque puis spastique Persistance des troubles sphinctériens ou automatisme vésical Récupération fonctionnelle paralysie des membres inférieurs suite rééducation avec ou sans chirurgie orthopédique

39 Traitement fracture dorso- lombaire avec complications neurologiques Transfert centre spécialisé Mesures préventives complications décubitus Réhydratation, apport protidique Prévention ulcère de stress Lutte escarre(matelas à eau, lit fluidisé) Sonde urinaire à demeure Prévention ostéoporose et lithiase urinaire

40 Traitement fracture dorso- lombaire avec complications neurologiques Prévention rétractions tendineuses Prévention rétractions tendineuses Réeducation fonctionnelle :périnéale++ Réeducation fonctionnelle :périnéale++ Réadaptation sociale Réadaptation sociale


Télécharger ppt "Conduite à tenir devant un traumatisme crânien 3 cas:chez lenfant 3 cas:chez lenfant PAS de PC:pleure crie:surveillance maison PAS de PC:pleure crie:surveillance."

Présentations similaires


Annonces Google