La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BASES ÉTHOLOGIQUES EN PSYCHOLOGIE MÉDICALE. Deux approches du comportement réflexesraison Psychologique Biologique continuité animauxhumain ÉTHOLOGIE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BASES ÉTHOLOGIQUES EN PSYCHOLOGIE MÉDICALE. Deux approches du comportement réflexesraison Psychologique Biologique continuité animauxhumain ÉTHOLOGIE."— Transcription de la présentation:

1 BASES ÉTHOLOGIQUES EN PSYCHOLOGIE MÉDICALE

2 Deux approches du comportement réflexesraison Psychologique Biologique continuité animauxhumain ÉTHOLOGIE Giraldeau

3 Épigenétique: interaction gènes-environnement Génome Expression phénotypique= Comportement Environnement postnatal Environnement in utero Expression potentielle Prédisposition génétique

4 Éthologie, définitions Ethos = Mœurs Logos = Discours Étude des mœurs et des comportements observés en milieu naturel Étude des séquences comportementales de lindividu isolé ou en interaction avec son environnement Compréhension des comportements

5 Historique : Issue de la zoologie et du naturalisme Deux voies Positiviste : expérimentale Objectiviste : observation Éthologie Humaine Comportement observé basé sur linstinct adaptation possible place de linstinct

6 Grands principes de lapproche éthologique (1) Attitudes et mouvements observés chez les vertébrés sont différents dune espèce à lautre : caractères discriminatifs Concept dorganisation sensori-motrice des actes –fait partie intégrante du phénotype –à voir comme une expression macroscopique des potentialités génétiques propres à lespèce –est un indice de lévolution

7 Grands principes de lapproche éthologique (2) Tout comportement est modifiable dans le sens dune adaptation: fonction homéostatique Comportement inné = Programme génétique Adaptation = Pression de lenvironnement

8 Grands principes de lapproche éthologique (3) Notion dInstinct Acte à structure spécifique invariante relevant du programme génétique de lespèce Mais phénomènes dapprentissage extrêmement précoces et rapides Impulsion interne, non explorable Force vitale transcendant les mécanismes biologiques, sappuyant sur eux Faussement réduits à un automatisme

9 Grands principes de lapproche éthologique (4) Organisation des comportements Période préparatoire dexploration: recherche de stimuli déclencheurs Mécanisme inné de déclenchement. Lacte consommatoire: réponse instinctive proprement dite Correspondance entre déclencheurs et réponse est propre à une espèce

10 Grands principes de lapproche éthologique (5) Notion dempreinte Fixation de lexpérience sensitivo-motrice qui suit immédiatement la naissance. Se réalise à légard dobjets animés ou non propres ou étrangers à lespèce. Délai minimal après la naissance. Certains caractères perceptifs essentiels

11 Konrad Lorenz

12 Grands principes de lapproche éthologique (6) Notion de ritualisation Processus évolutif qui amène les comportements à acquérir une valeur de communication Conditions optimales de communication inter- individuelle : sémantisation Fonctions inscrites dans le comportement ancestral Autre comportement évolué, ritualisé et compréhensible

13 Les QUATRE questions de léthologie (daprès Tinbergen) Étude des causes et mécanismes internes ou externes permettant le comportement Étude de la fonction du comportement Recherche de la valeur adaptative: Cause ultime, fonction de survie, ou adaptation Étude du développement ontogénique et phylogénétique du comportement : Développement selon lâge, interaction gènes-environnement, facteurs dapprentissage

14 Ethologie: Etude des comportements envisagée du point de vue des fonctions, des causes, de la valeur adaptative et de lévolution.

15 Cas du comportement: séduction Physiologie: Hormones de la féminité, de la masculinité, phéromones et activation hypotalamo-hypohysaire Fonction: rencontre Valeur adaptative: reproduction de lespèce humaine Développement: place de léducation, de la pression sociale, inhibitions, rôle de prépondérance sociale

16 Éthologie humaine (1) Caractère inné transculturel de certains comportements Homme produit de lévolution en continuité avec le monde naturel: mêmes systèmes perceptifs et cognitifs Fonctions inscrites dans le comportement ancestral Autre comportement évolué, ritualisé et compréhensible

17 Éthologie humaine (2) Intellect humain collectif exerce un contrôle sur les décharges de certaines tendances endogènes : LÉDUCATION Compréhension ou manipulation possible MODÈLES INTERNES OPÉRANTS (MIO): Pression de lenvironnement : Adaptation propre Inné intégration Construction de MIO propre à lindividu Transmission de schémas réactifs Éducation

18 Éthologie humaine (3) Particularité de lHomme Toutes les interactions sociales humaines sont intraspécifiques, au sein dune même espèce, homo sapiens, et unitaire au plan biologique Lanimal a une descendance, lhomme vit dans lhistoire avec un passé qui commande lavenir Lhomme est un être éthique capable de décision: importance du langage

19 Comportement instinctif humain (1) Des schèmes reconnaissables : but : bénéfice pour lindividu et lespèce Nest pas hérité : ce qui est hérité, cest le potentiel qui permet de développer des stratégies à partir des informations reçues, à partir des informations sensorielles = contrôle asservi

20 Comportement instinctif humain (2) Causalité: Stimuli de lenvironnement, action proprioceptive et intéroceptive de lorga-nisme Développement: peu à peu supplanté par des comportements plus sophistiqués: –maturation cérébrale, –développement de laccès à la pensée symbolique, langage, organisation dattitudes différentes et différées.

21 Les champs dexploration de léthologie humaine Environnement maternel du bébé et attachement Milieu familial de lenfant, crèche Réaction dagressivité, avec défense de territoire et construction des hiérarchies Travail Transport Détente Comportements sociaux Comportement territoriaux Reproduction Alimentation Déplacements Peuvent être étudié du point de vue causalité, fonction, développement et évolution

22 Les QUATRE questions de léthologie et Attachement Étude des causes et mécanismes internes ou externes permettant le comportement Étude de la fonction du comportement Recherche de la valeur adaptative: Cause ultime, fonction de survie, ou adaptation Étude du développement ontogénique et phylogénétique du comportement : Développement selon lâge, interaction gènes-environnement, facteurs dapprentissage

23 DOULEURCOMPORTEMENT Voies de la réponse à un stimulus stressant : HPA Éducation Accès au langage Apprentissages Voies de la réponse à un stimulus douloureux Contrôle Soumission Lutte … Application à la douleur

24 Causal : voies nociceptives, activation des mécanismes déveil et de réactivité immédiate Fonctionnel : message dalerte, repérage dun danger Valeur adaptative : red flag, survie Développement ontogénique et phylogénétique du comportement : relativisation avec lâge et lexpérience, communication orale possible, réactions algiques violentes ou inhibées La douleur

25 PEURCOMPORTEMENT Voies de la réponse à un stimulus stressant : HPA Éducation Accès au langage Apprentissages Fight or Flight Application à la peur

26 Causal : activation des mécanismes déveil et de réactivité immédiate Fonctionnel : Protection, alerte Valeur adaptative : survie Développement ontogénique et phylogénétique du comportement : Peurs résiduelles ancestrales, éducables avec lâge, habituation, raisonnement Pathologies de lanxiété: hyperréactivité, La peur

27 Lattachement Indispensable à satisfaire pour un bon développement de la personnalité Bébé: influences propres à son patrimoine génétique / échanges multiples entre lui et sa mère Aptitude de la mère Compétences plus fines déterminées de manière génétique, assimilable à des comportements instinctifs

28 Lattachement Socle de compétences du bébé: Un équipement inné Attention visuelle soutenue et décodage des émotions Organisation ciblée du geste Comportement délan et dinteraction Comportement affiliatif Imitation

29

30

31 ANIMAL Empreinte Comportement instinctif HUMAIN Attachement Compétences Comportement intuitif

32 Fonction de lattachement Protection, sécurité et acquisition de par la mère de fonctions essentielles à la survie Socialisation Capacité dindividualisation / dautonomisation / autosécurisation Types dattachement et évolution

33 Attachement chez ladulte Sujets sécures: Modèle positif des autres et de soi, recherche des relations, équilibre compétences propres/besoin daide et travail/relations personnelles Sujets préoccuppés Doute de soi, idéalise les autres, recherche excessive des relations, dépendance, travail comme valorisation Sujets détachés évitants Vision défensive de soi, négative des autres, valorisation de lindépendance et du détachement, émotionnellement distants, travail pour éviter les relations proches Sujets de style craintif Vision négative de soi et des autres, détresse, anxiété, sensibles aux menaces

34 Application : concept de résilience Maintien dun processus normal de développement malgré des conditions difficiles Adaptation et réactions (deuil, séparation ou traumatisme) Expression de comportements instinctifs innés et compétences existantes Rôle de la pression de lenvironnement

35

36

37 Cas du comportement: bâillement Physiologie: voies neuromodulatrices et structures cérébrales postérieures et antérieures Fonction: repos, synchronisation sociale, émotivité Valeur adaptative Développement: diminution du temps de sommeil et pression sociale

38 Application aux modes de communication non verbale Définition de profils de comportement et de lutilisation des mécanismes de communication non-verbale Menace, agression, offrande, apaisement Dominant-agressifs, leaders, fluctuants Développement prévisible ? H. Montagner


Télécharger ppt "BASES ÉTHOLOGIQUES EN PSYCHOLOGIE MÉDICALE. Deux approches du comportement réflexesraison Psychologique Biologique continuité animauxhumain ÉTHOLOGIE."

Présentations similaires


Annonces Google