La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE VIEILLISSEMENT. Rappelle-toi, au moment de perdre pied Puise dans cette brume avec tes mains affaiblies Recueille ce peu de paille pour litière à ta.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE VIEILLISSEMENT. Rappelle-toi, au moment de perdre pied Puise dans cette brume avec tes mains affaiblies Recueille ce peu de paille pour litière à ta."— Transcription de la présentation:

1 LE VIEILLISSEMENT

2 Rappelle-toi, au moment de perdre pied Puise dans cette brume avec tes mains affaiblies Recueille ce peu de paille pour litière à ta souffrance, là, au creux de ta main tâchée: cela pourrait briller dans la main comme leau du temps Philippe Jaccottet

3 La vieillesse Que sait-on de ce quon na pas encore vécu?

4 De sa propre vision de la vieillesse dépendra le type daccompagnement

5 Reflexions -Pour moi, la vieillesse, cest… -Pour moi, bien vieillir, cest… -Quand je serai vieille ( vieux), je serai….

6 Le vieillissement Cest un processus physiologique concourrant à lensemble des modifications physiologiques durables, après une phase de maturité, pour une espèce donnée. Il est progressif, universel, inéluctable, irréversible ( modulable pour certains aspects ).

7 Vieillissement Action du temps sur la personne physique psychique, affective, spirituelle (interaction de tous ces aspects) Où est lapogée ?, Quand commence le déclin? « On est à chaque borne du parcours le jeune et le vieux de quelquun » Geneviève Laroque Déclin : non Modification détat: oui Expérience nouvelle intégrant les expériences des stades antérieurs ( enfance, adolescence, âge adulte ) : Nécessité dadaptation

8 La réalité du vieillissement Le cheminement psychologique, affectif, spirituel, intellectuel, social. La vie des différents organes: du normal, au « normal pour lâge », au pathologique.

9 Vieillissement différentiel Les personnes sont plus différentes les unes des autres dans le grand âge quà nimporte quelle autre époque de la vie ( réfléchir au fait de classer les « déments » dans une catégorie unique…) Intra et inter individuel

10 Vieillissement différentiel au sein dun même individu Un groupe dorganes altérés en opposition à certaines capacités intactes

11 Le danger des normes du vieillissement « Quon situe lhomme vieux au-dessous ou au-dessus de notre espèce,on lexile encore » Simone de Beauvoir Les bons vieux,les mauvais vieux La bonne vieillesse (selon les normes de qui?) Risque daggravation du regard porté sur lautre et du ressenti de lautre

12 Les vieillissements Normal pour lâge Pathologique Réussi Optimal

13 Un peu de vocabulaire Longévité: Durée de vie maximale observée au sein dune espèce donnée Espérance de vie à la naissance: Durée de vie moyenne que peuvent espérer vivre les personnes dune classe dâge donnée (influence du lieu, des époques, des épidémies…). Espérance de vie sans incapacité (qualité de vie)

14 Espérance de vie Un paramètre qui évolue … - dans un sens ( augmentation – France, Japon ) - dans lautre ( regression – Russie, Botswana) Ex. Grèce antique Quels facteurs influent? La différence hommes / femmes

15 Une revue App. Locomoteur App. Respiratoire Métabolisme Hormones Sommeil Cœur âgé Syst.nerveux peau App.digestif Syst.rénal App. Urinaire Œil Audition Goût

16 Gériatrie pourquoi? Une vérité de La Palisse: « Un homme vieux nest pas un homme jeune » -Exercice : la conduite automobile -Exemples divers ( Rétention Aiguë dUrine, Fièvre, Effets iatrogènes…) Quoi dautre?

17 Physiologie de la personne vieillissante Totalement différente Indispensable à connaître Notion de 1+2+3= catastrophe

18 Le vieillissement des fonctions cognitives ( différents systèmes de traitement de linformation ) Lattention Le langage Les fonctions exécutives Les systèmes mnésiques Les gnosies Les praxies ( interaction des systèmes entre eux)

19 Systèmes dattention Diminution de la vigilance lors dattention soutenue ( distractibilité) Difficultés aux double tâches ( attention partagée) Inhibition de ce qui nest pas essentiel moins performante (filtrage moins efficace) Alerte moins aiguë

20 Le langage Le système phonologique ainsi que la syntaxe demeure intact Diminution du lexique Phrases longues, périphrases: déficit de précision (Pathologies: Aphasie, jargon, écholalie…)

21 Les praxies Relation entre la pensée et la mise en route du mouvement ( geste volontaire) Ralentissement (Pathologie: Apraxie dhabillage, marche,manipulation dobjet )

22 La mémoire Vieillissement différentiel +++ (facteurs culturels, sociaux, profession exercée, loisirs stimulants- musique….- Diminution de lencodage ( mais diminution de lattention) Diminution dencodage contextuel ( doù moins dindices pour récupérer) Mémoire de travail à court terme fragile(oubli pendant une tâche brève) Difficultés aux noms propres Mémoire épisodique fragile surtout récente Mémoire procédurale extrêmement solide Mémoire sémantique non sensible au vieillissement Mémoire émotionnelle, archaïque persiste longtemps

23 Les fonctions exécutives Pour réaliser une tâche complexe de A à Z Ralentissement de la vitesse de traitement de linformation altérant la réalisation Info-cible pas toujours intégrée Rigidité mentale vs flexibilité mentale ( situations nouvelles ) Planification distraite facilement ( mais bonne créativité spontanée chez sujets âgés)

24 Les gnosies Fonctions permettant didentifier les sons, les stimuli visuels, les objets, les personnes Peu touchées: cest la dénomination qui est touchée par le vieillissement (Pathologie: Agnosie visuelle, prosopagnosie)

25 Le raisonnement Fonction cognitive de très haut niveau débouchant sur une prise de décision ( intellectuelle, motrice…) complexité chez la personne vieillissante car faisant intervenir simultanément plusieurs capacités cognitives

26 Caractéristiques psychologiques de la sénescence Difficultés dadaptation Ralentissement moteur et sensoriel Désinvestissement affectif ( Garder à lesprit la notion de psychodiversité)

27 Difficultés dadaptation Plus grande difficulté dadaptation aux situations nouvelles alors que le milieu sollicite une adaptation accrue ( maladie, institutionnalisation, deuils, mode de vie actuel etc.…) Possibilités dadaptation dépendant des ressources de la personnalité

28 Ralentissement sensori-moteur Réduction de certaines fonctions Transformations subies concernent plusieurs domaines affectés à des moments différents : nécessité dadaptation permanente Propre à chaque individu Baisse dans la qualité et la quantité dinformations reçues ( effort, tension, fatigue ) Diminution des réactions motrices

29 Désinvestissement affectif Rétrécissement des échanges Difficultés à senrichir dapports nouveaux ( décalage dépoque, de perception, déducation )

30 Fragilité et moyens de protection Plus grande fragilité des fonctions physiques et psychiques Quête du maintien déquilibre précaire avec un environnement perçu comme non sécurisant Doù : refuge dans le passé, évitement du changement, attachement excessif aux biens, égocentrisme, « radotage »… « Le repli sur soi est un signe dune vie fragilisée »

31 Vulnérabilité Trois piliers importants de notre solidité: - Bon fonctionnement de notre corps - Bon fonctionnement de notre esprit - Soutiens extérieurs

32 Fragilité et perte du pouvoir Réaction de refus,dopposition (souvent qualifiées de caprice,agressivité):seul moyen de prendre le pouvoir, de pouvoir encore décider qqc dans un environnement où tout vous échappe Doù limportance de redonner le rôle de sujet

33 La solitude Le sentiment de solitude sexacerbe à ladolescence et lors du vieillissement Solitude choisie ou imposée -solitude existentielle (deuils) -Solitude émotionnelle(je ne suis pas compris) -Solitude sociale (peu ou pas de liens)

34 Qui suis-je à présent? Quelle identité? Lorsque le contenu des domaines de la personne se modifie, cela trouble nos repères habituels et interroge notre identité ( semblable à soi-même) Doù réaménagement de lidentité dans une permanence, une continuité chez les uns Doù impossibilité, échappement, dérobade chez les autres ( p. 110 Humanitude )

35 Les domaines de la personne Le domaine du FAIRE Le domaine du PARAITRE Le domaine de lAVOIR Le domaine de lETRE

36 Un Poème de René CHAR Quoiqua dit? A dit rien… Quoi qua fait? A fait rien… A quoi qua pense? A pense à rien… EXISTE PAS !!! »

37 Gains et pertes Des adaptations successives Des abandons successifs ? Des acquisitions également? « Lapidez-moi encore de ces pierres du temps Qui ont détruit les dieux et les fées Que je sache ce qui résiste à leur parcours et à leur chute »

38 Le vieillissement « réussi » Procédé adaptatif comprenant des mécanismes de: -sélection -optimisation -compensation (Vellas)

39 Vieillissement :Sélection Choisir ou se limiter à ce que lon peut faire avec un minimum de danger et avec succès et satisfaction

40 Vieillissement:optimisation Développement de ce qui est encore possible

41 Vieillissement:compensation: Remplacer ce qui ne peut être fait par : -dautres actions -des stratégies de compensations -la recherche de laide

42 La résilience Capacité à résister sans se rompre,par des attitudes à vaincre,à rebondir ou à utiliser ladversité et recherches despaces de non- adversité Importance de la personnalité antérieure (Boris Cyrulnik)

43 Quand on ne peut plus… Résilience épuisée Image de soi bousculée Cumul et rapidité dévènements délétères Vulnérabilité Danger extrême de rupture

44 UN ART DE VIEILLIR ?

45


Télécharger ppt "LE VIEILLISSEMENT. Rappelle-toi, au moment de perdre pied Puise dans cette brume avec tes mains affaiblies Recueille ce peu de paille pour litière à ta."

Présentations similaires


Annonces Google