La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Asthme professionnel chez une coiffeuse Corina OANCEA Journées de Validation DES 30 janvier-1 février, REIMS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Asthme professionnel chez une coiffeuse Corina OANCEA Journées de Validation DES 30 janvier-1 février, REIMS."— Transcription de la présentation:

1 Asthme professionnel chez une coiffeuse Corina OANCEA Journées de Validation DES 30 janvier-1 février, REIMS

2 Cas clinique Mme NW, née en 1955, coiffeuse a été vue en Consultation de Pathologie Professionnelle le 22/04/2002 pour bilan étiologique dune toux chronique. Mme NW, née en 1955, coiffeuse a été vue en Consultation de Pathologie Professionnelle le 22/04/2002 pour bilan étiologique dune toux chronique.

3 Antécédents Familiaux: Familiaux: –terrain atopique familial Personnels: Personnels: –pas dantécédents atopiques –otites itératives dans lenfance –tabagisme 1cig/ jour –insuffisance veineuse

4 Cursus professionnel Apprentissage de coiffeuse terminé en 1976 Apprentissage de coiffeuse terminé en 1976 Coiffeuse polyvalente dans différents salons Coiffeuse polyvalente dans différents salons Poste actuel depuis mars 2000 Poste actuel depuis mars 2000

5 Poste actuel Salon de 3 employés Salon de 3 employés Travaille 32 heures/ semaine Travaille 32 heures/ semaine Coiffeuse polyvalente: shampooings, colorations, décolorations, coupes et brushings Coiffeuse polyvalente: shampooings, colorations, décolorations, coupes et brushings Utilisation des gants en vinyle, uniquement pour les colorations Utilisation des gants en vinyle, uniquement pour les colorations Shampooings, mèches, rinçages réalisés sans gants Shampooings, mèches, rinçages réalisés sans gants 3-4 couleurs ou méchages/ semaine 3-4 couleurs ou méchages/ semaine

6 Histoire de la maladie: Toux chronique et gêne respiratoire depuis 4 ans Toux chronique et gêne respiratoire depuis 4 ans Majoration depuis 2 ans avec persistance de symptômes les jours de congés Majoration depuis 2 ans avec persistance de symptômes les jours de congés Rhinorhée, éternuements et prurit notamment lors de lutilisation dagents décolorants Rhinorhée, éternuements et prurit notamment lors de lutilisation dagents décolorants Depuis 1 an apparition des manifestations cutanées à type déruptions vésiculeuses et prurigineuses du dos des mains lors de la réalisation de shampooings au contact prolongé avec leau Depuis 1 an apparition des manifestations cutanées à type déruptions vésiculeuses et prurigineuses du dos des mains lors de la réalisation de shampooings au contact prolongé avec leau

7 Examens complémentaires: Tests cutanés aux allergènes: positifs pour acariens et pollens de graminées Tests cutanés aux allergènes: positifs pour acariens et pollens de graminées EFR normales: VEMS=2,89 l (119,7%), DEMM 25/75=2,96 l/s (89,4%) EFR normales: VEMS=2,89 l (119,7%), DEMM 25/75=2,96 l/s (89,4%) Test à la métacholine: toux déclanchée dès la 700 μg, positif pour une dose de 1100 μg avec chute de 20% du VEMS, bonne réversibilité par la Ventoline Test à la métacholine: toux déclanchée dès la 700 μg, positif pour une dose de 1100 μg avec chute de 20% du VEMS, bonne réversibilité par la Ventoline

8 Discussion La symptomatologie clinique respiratoire et les examens complémentaires confirment le diagnostic de lasthme La symptomatologie clinique respiratoire et les examens complémentaires confirment le diagnostic de lasthme La rythmicité par le travail et lexposition professionnelle à des allergisantes respiratoires évoquent un asthme professionnel La rythmicité par le travail et lexposition professionnelle à des allergisantes respiratoires évoquent un asthme professionnel Sur le plan cutané, lévolution des lésions est plutôt en faveur dune dermite irritative Sur le plan cutané, lévolution des lésions est plutôt en faveur dune dermite irritative

9 Évolution (1): Reconnaissance au titre du tableau n° 66 des maladies professionnelles du régime général. Reconnaissance au titre du tableau n° 66 des maladies professionnelles du régime général licenciement pour inaptitude médicale à son poste 2002 licenciement pour inaptitude médicale à son poste État clinique satisfaisant suite à larrêt de lexposition, pas de gêne fonctionnelle respiratoire, symptomatologie ORL bien contrôlée sous tt par Aerius État clinique satisfaisant suite à larrêt de lexposition, pas de gêne fonctionnelle respiratoire, symptomatologie ORL bien contrôlée sous tt par Aerius

10 Évolution (2): En avril 2005 embauchée esthéticienne dans un institut de beauté, CDD pour 1 an. En avril 2005 embauchée esthéticienne dans un institut de beauté, CDD pour 1 an. Depuis lembauche, recrudescence de son asthme: toux sèche, sensation détouffement sur le lieu du travail Depuis lembauche, recrudescence de son asthme: toux sèche, sensation détouffement sur le lieu du travail A partir du 27/10/2005 en arrêt maladie A partir du 27/10/2005 en arrêt maladie Le 25/11/2005 CS de Pathologie Professionnelle Le 25/11/2005 CS de Pathologie Professionnelle

11 Poste actuel Applique des bandes humidifiées puis installe les clientes dans un appareil électrique (centre damincissement) Applique des bandes humidifiées puis installe les clientes dans un appareil électrique (centre damincissement) La solution utilisée contient de menthol, alcool camphré, chlorure de sodium, iodure de potassium, teinture diode, thiosulfate de sodium, eau, alcool blanc à 70°, essence de lavande. La solution utilisée contient de menthol, alcool camphré, chlorure de sodium, iodure de potassium, teinture diode, thiosulfate de sodium, eau, alcool blanc à 70°, essence de lavande.

12 BEG, T=1,56m, P=56Kg, BEG, T=1,56m, P=56Kg, TA=130/80mmHg TA=130/80mmHg Lauscultation pulmonaire est libre Lauscultation pulmonaire est libre Le reste de lexamen sans particularité Le reste de lexamen sans particularité Examen clinique

13 EFR CVF VEMS(l) 2,89 (119,7%) 2,41 (104%) VEMS/CV DEMM 25/75 (l/s) 2,96 (89,4%) 3,16 (99,7%)

14 Test à la métacholine VEMSDimin(%)VEMSDimin(%) Repos2,892,41 Métacholine 700 μg 2,4814,21,921,2 Métacholine 1100 μg 2,3120,1

15 Conclusions Recrudescence de lasthme depuis lembauche comme esthéticienne dans un institut de beauté Recrudescence de lasthme depuis lembauche comme esthéticienne dans un institut de beauté Aggravation dune hyperréactivité bronchique objectivé par explorations fonctionnelles respiratoires Aggravation dune hyperréactivité bronchique objectivé par explorations fonctionnelles respiratoires Exposition à des irritants respiratoires Exposition à des irritants respiratoires Déclaration de rechute de maladie professionnelle Déclaration de rechute de maladie professionnelle Prise en charge socioprofessionnelle : aménagement de poste, reclassement. Prise en charge socioprofessionnelle : aménagement de poste, reclassement.

16 Données épidémiologiques En France, une proportion croissante de cas dasthmes professionnels chez les coiffeurs : En France, une proportion croissante de cas dasthmes professionnels chez les coiffeurs : –5,5% en 1996 –8% en 1998 –10% en 2000 (ONAP)

17 Produits responsables PROCÉDÉ PRINCIPES ACTIFS Shampooing Poudre de lycopode, gommes végétales, ammoniums quaternaires Décoloration capillaire persulfates alcalins Teinture capillaire sulfites, PPD Permanente Bisulfites, persulfates alcalins,


Télécharger ppt "Asthme professionnel chez une coiffeuse Corina OANCEA Journées de Validation DES 30 janvier-1 février, REIMS."

Présentations similaires


Annonces Google