La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réglementation statistiques Constats des visites Protection des mineurs en accueils de scoutisme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réglementation statistiques Constats des visites Protection des mineurs en accueils de scoutisme."— Transcription de la présentation:

1 réglementation statistiques Constats des visites Protection des mineurs en accueils de scoutisme

2 Déclaration annuelle Déclaration des séjours au-delà de 3 nuits 7 mineurs ou plus Agrément national (9 organismes reconnus) Accueil de scoutisme Arrêté du 9 février 2007 (diplômes dencadrement spécifiques) Arrêté du 21 mai 2007 (dérogations, activités sans encadrement)

3 Les statistiques

4

5

6 Les organisateurs : 226 actifs en 2011/ organisateurs actifs en 2011/12

7 Contrôles évaluation et visites pédagogiques : 2012 Type d'accueilInspectionsVisites Total avec hébergement Accueil de Loisirs séjour accessoire d'un ALSH47 11 Scouts100 TOTAL284573

8 Objectifs Vérifier le respect du cadre réglementaire Évaluer les conditions daccueil, dhébergement, et de mise en oeuvre du projet éducatif Accompagner les directeurs en formation

9 Les priorités de la DDCS de la Sarthe Les accueils dirigés par des directeurs stagiaires Les accueils proposant des activités sportives à risques (activités nautiques, escalade, équitation, sports mécaniques, sports de visée…) Les nouveaux organisateurs

10 les modalités de visites Des approches différenciées selon les statuts et les compétences des agents. Les conseillers techniques et pédagogiques réalisent des visites visant à observer la qualité éducative, et à conseiller les directeurs dans leurs fonctions. Les inspecteurs vérifient le respect général du cadre réglementaire et évaluent les conditions matérielles daccueil, garantissant la sécurité physique et morale des mineurs.

11 Les éléments observés Les projets éducatifs et pédagogiques (cohérence, mise en œuvre, évaluation) Le fonctionnement interne de léquipe danimation (définition des rôles, régulations, relations aux familles et à lorganisateur, suivi des stagiaires)

12 Les éléments observés Les locaux et implantations sous toile : (adaptation au public, hygiène, sécurité, qualité du mobilier et des aménagements…) Le suivi sanitaire (santé) : qualité de linformation recueillie, rôle de lassistant sanitaire, trousse de secours…

13 Les éléments observés La qualité des activités : adaptation à lâge et aux capacités des enfants, intérêt éducatif, créativité, ouverture sur lenvironnement, sécurité des pratiques sportives, préparation des explos…. Les démarches pédagogiques : implication des mineurs, autonomie et responsabilisation, règles de vie collective…

14 Les éléments observés Le respect des règles dhygiène alimentaire Les installations daisance et les douches La sécurité contre les risques dincendie

15 Les principaux constats 2011/2012 Appréciation densemble largement positive. Très peu de manquements observés en matière dencadrement, ou de sécurité : 3 sur 73 visites. Une seule plainte de parent. Un signalement de consommation de drogue, sans suite pénale. Aucun accident grave signalé

16 Projets éducatifs et pédagogiques Une formalité mal comprise : au-delà de lexercice rédactionnel, les projets sont peu pris en compte par les équipes danimation. Peu diffusés aux familles, ils ne sont pas suffisamment valorisés par les organisateurs comme outils de dialogue Une démarche perçue comme trop théorique, pas opérationnelle, qui ne facilite pas lévaluation à lissue des séjours

17 Fonctionnement des équipes Des directeurs parfois en difficulté pour accompagner les animateurs stagiaires. Des organisateurs parfois trop peu disponibles sur lété, laissant des directeurs isolés ( séjours de vacances). Une vrai cohésion déquipe chez les scoûts, grâce à un long compagnonage.

18 Les activités Malgré quelques actions remarquables, les activités culturelles et artistiques sont relativement pauvres. Certains choix de programmes très formatés viennent fortement limiter les capacités dinitiatives des équipes. Le recours aux prestations extérieures réduit souvent le rôle des animateurs à celui daccompagnateur

19 La réforme des activités sportives Les scouts sont peu concernés par la réforme, norganisant que peu dactivités sportives, hormis baignade et activités nautiques. La question du test daisance aquatique pour les activités nautiques La question de laccès aux baignades aménagées et piscines.

20 Surveillance de la baignade En baignade aménagée et en piscine, lencadrant responsable de la baignade est un membre de lencadrement professionnel de létablissement : MNS ou BNSSA. Les animateurs de laccueil nassument que lencadrement dans leau, un surveillant de baignade qualifié propre au groupe nest pas exigé.


Télécharger ppt "Réglementation statistiques Constats des visites Protection des mineurs en accueils de scoutisme."

Présentations similaires


Annonces Google