La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Christine GARNIER secrétaire RAR – ECLAIR- Circonscription Cayenne-Sud.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Christine GARNIER secrétaire RAR – ECLAIR- Circonscription Cayenne-Sud."— Transcription de la présentation:

1 Christine GARNIER secrétaire RAR – ECLAIR- Circonscription Cayenne-Sud

2 Plan 1. Quest ce-ce que lEducation prioritaire ? 2. Le contexte national 3. Le contexte local 4. Les dispositifs dinclusion scolaire 5. Travailler à plusieurs pour la classe : la co- intervention 6. Quest-ce que travailler en E.P?

3 1. Quest ce que lEducation prioritaire ? Constat Constat: inégalités sociales / inégalités scolaires (Rapport Annuel des IGEN 2009 – Dispositifs Inclusifs-) Les grands principes daction de lE.P légalité des chances la réussite scolaire Lexcellence scolaire la mixité sociale Constat élèves de ZEP: accompagnement personnalisé

4 La relance de 2006 la continuité des Principes fondateurs « Donner vraiment plus à ce qui en ont vraiment moins » selon des critères nationaux scolaires et sociaux. Les critères urbains ZUS (habitat, pauvreté, précarité, exclusion) conforte le partenariat E.N/ PLV. Réajustement des actions: Redécoupage ZEP/EP Dune politique de zone à une politique détablissement. Nouveau fonctionnement sur le terrain Le réseau formé par un collège et les écoles de secteur structure la nouvelle organisation de lE.P: les RAR ( EP1).

5 2. Le contexte national « donner plus à ceux qui ont besoin de plus »

6 Préconisations nationales ECLAIR rentrée 2011 Du RAR vers le dispositif ECLAIR : Ecole-Collège-Lycée-Ambition- Réussite. Un travail collaboratif pour: Faire acquérir à tous les élèves les compétences fondamentales du socle commun. Mieux accompagner les élèves au moyen de dispositifs adaptés à leurs réels besoins : dispositifs internes/externes. Développer lexpérimentation et linnovation pédagogique pour permettre aux élèves dentrer dans les apprentissages et les savoirs.

7 3. Le contexte local

8 Académie de la Guyane 12 RAR ou Réseaux « Ambition réussite » / ECLAIR 11 Réseaux de « Réussite scolaire »

9 4. Les dispositifs dinclusion scolaire

10 Quest-ce quun Réseau « Ambition Réussite »- ECLAIR? RAR (2006) : EP 1 « élèves aux plus grandes difficultés scolaires et sociales » Lexemple de lîle de Cayenne RAR Justin Catayée : Collège Justin Catayée Ecoles Elémentaires : Mont-Lucas vendôme Danglades Ecoles Maternelles : Mont-Lucas vendôme Danglades

11 RAR (2006) : EP 1 « élèves aux plus grandes difficultés scolaires et sociales » Lexemple de lîle de Cayenne RAR Paul Kapel : Collège Paul Kapel Ecoles Elémentaires : Hermine Héder Saba Ecoles Maternelles : Hermine Héder Césaire

12 Quest-ce quun Réseau de « Réussite Scolaire » ? RRS (2008 ) : EP 2 caractérisée par « une plus grande mixité sociale » RRS Auxence Contout (2009) : collège Auxence Contout Ecoles Elémentaires : Malacarnet Boris Barthélémi Ecoles maternelle: Mirza

13 Quest ce que fonctionner en Réseau? Pour les élèves Acquérir les compétences du socle commun Améliorer les résultats /diminuer les écarts de réussite Accompagner les élèves dans leur parcours de réussite Faciliter la fluidité des parcours intra cycle et inter degré (cycle 3/6 ème ) Pour les acteurs de terrain/les enseignants Travail collaboratif Coopératif Mutualiser les expériences professionnelles : les démarches efficaces. Les ressources pédagogiques: supports, outils de lenseignant/élève

14 Constat – actions - projet commun Contrat dobjectifs : Actions partagées 1 er /2 nd degré 1 ) Garantir lacquisition des connaissances et compétences du socle commun 1 et 2 2) Assurer la continuité CM2/6 ème 3) Renforcer la liaison avec les familles et les partenaires Personnel supplémentaire : AP/PR Fiches de poste/lettres de mission co-intervenir sur les dispositifs daide et daccompagnement des élèves.

15 5. Travailler à plusieurs pour la classe :

16 Quest-ce que co-intervenir dans la classe ? Coopérer Cest Co-élaborer Co-animer Travailler en doublette Co- présence Travailler en doublette Co- présence Co-observer Co-évaluer Co-réguler Travailler en binôme Collaborer

17 Quest-ce que co-intervenir in situ? Travailler en binôme dans la classe pour mieux : o Gérer lhétérogénéité o Différencier o Animer o Guider o Gérer les interactions o Constater o Analyser o Proposer o Réajuster o remédier o Evaluer

18 Comment co-intervenir in situ ? En assistance du professeur : démultiplier et compléter la guidance du professeur de la classe, les interactions et laide apportée aux élèves. En proximité des élèves : accompagner les cheminements individuels, analyser les points de rupture dans la réalisation des tâches et par conséquent réajuster in situ les gestes professionnels. De la proximité de lélève au groupe classe : suite à ce suivi de proximité, le professeur supplémentaire identifie une difficulté et peut intervenir en direction du groupe classe pour permettre de mutualiser une procédure ou une méthode. Accompagner le travail personnel de lélève : aides à la réalisation des tâches (demandées par les élèves eux-mêmes ou non). Evaluer de façon formative et formatrice : amener lélève à sengager dans un projet personnel par la valorisation des réussites. (estime de soi)

19 Quest-ce que co-intervenir de façon « reliée »? Extraire des élèves des classes pour : Déployer des pratiques hors cours, hors classe en prise sur la leçon. En amont pour « préparer » lentrée dans lapprentissage notionnel de la prochaine leçon: « pré requis » En aval pour consolider des compétences déficitaires, indispensables à la construction des savoirs de la leçon en cours. « Remédiations »

20 Comment co-intervenir de façon reliée ? Prise en charge délèves au sein de dispositifs divers Groupes de soutien Aide Personnalisée, groupes dexcellence /exercices de systématisation/entraînement aides aux devoirs. Accompagnement Educatif en lien avec la leçon/classe : aides et projections proactives en lien avec la leçon/classe à venir (Aide personnalisée ) Accompagner le travail personnel de lélève : prendre en charge des moments daide à la réalisation des tâches.

21 Quest ce quaccompagner ? Une dimension relationnelle première Être avec et aller vers Agir au plus près Se tenir à côté pour cheminer (notion de parcours longitudinal et de progressivité) Une logique de contrat et une logique de coopération Inciter à agir pour impliquer et responsabiliser Individu acteur Une visée productive et une visée constructive Projet personnel de réussite- projet professionnel Une fonction du tutorat Acte daccompagner: dons dempathie dautonomie, de sollicitude, dautorité

22 Quest-ce que laccompagnement personnalisé ? o Individualiser contraire de collectif - cest extraire du collectif (responsabiliser lindividu) o Personnaliser, cest amener lindividu à se situer dans sa capacité à agir en fonction de la manière dont il se projette dans lavenir. o Pédagogie du projet (projet pédagogique- projet éducatif) o Pédagogie du contrat o Pédagogie par objectifs o Auto Evaluation o Evaluation formatrice

23 6. Quest-ce que travailler en Education prioritaire ?

24 Le sens du métier et la perception de la valeur de la mission confiée (situations dexclusion, sites isolés de lacadémie) La perception des missions de lEcole Le sentiment de pouvoir agir sur les choses avec une attitude volontariste et non fataliste à propos de la réussite des élèves de l Education prioritaire. « Si lon pense, à priori, quun élève ne saura pas faire un exercice, il ne saura pas le faire. Si lon maintient des exigences à son égard, si lon croit que cest possible alors il y arrivera peut-être.. » (Rapport Moisan-Simon, Les déterminants de la réussite en ZEP) Le profil du maître de lEducation prioritaire

25 Une rigueur et une exigence présentes de la maternelle au collège pour faire progresser les élèves : démarche positive à légard des élèves, un style pédagogique à la fois rigoureux et souple. Savoir « lâcher prise »… Un professionnalisme encore plus prononcé quailleurs : plus de temps pour les apprentissages et une aide personnelle de proximité forte (aide méthodologique, fonctionnement coopératif au sein de la classe) L effet maître : son implication, ses compétences didactiques, pédagogiques, sociales et humaines, son style pédagogique, ses savoir- faire : dispositif denseignement/apprentissage.

26 Les compétences du maître de lEducation prioritaire Compétence éthique : lengagement de lEnseignant « je peux, je dois « réussir » et « les faire réussir ». Compétence didactique: la maîtrise des procédés et processus denseignement-apprentissage, la capacité à mettre lélève en situation dapprentissage.

27 Compétence organisationnelle: la capacité à gérer le groupe classe, à y organiser la vie scolaire (le vivre ensemble) et lactivité cognitive collective. Compétence sociale: louverture (desprit et de cœur) vers les catégories sociales les moins favorisées, la capacité à communiquer avec les personnes (enfants et adultes) appartenant aux milieux populaires, différents…

28 Savoir accompagner sapprend… Citation de Britt BARTH, le savoir en construction

29 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "Christine GARNIER secrétaire RAR – ECLAIR- Circonscription Cayenne-Sud."

Présentations similaires


Annonces Google