La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Apprentissage continué de la lecture au Cycle 2 Circonscription Valenciennes-Anzin Stage Mars 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Apprentissage continué de la lecture au Cycle 2 Circonscription Valenciennes-Anzin Stage Mars 2009."— Transcription de la présentation:

1 Apprentissage continué de la lecture au Cycle 2 Circonscription Valenciennes-Anzin Stage Mars 2009

2 Lidentification des mots écrits ONL Les adultes lecteurs ont le sentiment que lidentification des mots est immédiate et facile. Il nen est rien chez lapprenti lecteur. Elle exige que soit découvert le principe alphabétique et que le décodage ait conduit à la mémorisation des formes orthographiques, au moins les plus fréquentes. De fait, pour lire de manière habile, les individus doivent à la fois identifier rapidement et exactement les mots familiers et pouvoir déchiffrer les mots nouveaux, ces derniers étant dautant plus nombreux que les lecteurs sont novices. Lapprentissage de la lecture doit assurer lacquisition de ces deux compétences.

3 Les différentes phases de lidentification des mots selon le modèle d e Frith (1985) Le stade logographique - Utilisation des indices visuels saillants et non-prise en compte de lordre des lettres et des facteurs phonographiques. - Accès direct aux mots, sans correspondance graphie/phonie. - Impossibilité de reconnaître des mots nouveaux et impossibilité de passer à la lecture alphabétique.

4 Les différentes phases de lidentification des mots Le stade alphabétique - Mise en place et développement des liaisons entre les unités visuelles discrètes (les graphèmes) et les unités phoniques abstraites (phonèmes). - Lecture par médiation phonologique. - Facilitation de la mise en place, du développement et de lautomatisation du traitement phonologique par les tâches de décomposition de la syllabe en deux parties : l« attaque » et la « rime ».

5 Les différentes phases de lidentification des mots Le stade orthographique Les codes connus, déjà identifiés, sont automatiquement récupérés en mémoire: leur traitement est réalisé par voie directe. Les unités traitées sont des unités signifiantes (ex: chant-eur) On parle de conscience morphologique: lenfant devient capable décrire des mots nouveaux sans erreur en sappuyant sur la racine du mot et sa forme dérivée (ex: voler-voleur)

6 Les voies directes et indirectes Par voie indirecte, on entend le moment où lenfant déchiffre les mots en les identifiant par leurs unités graphiques. En fait, il décompose ce quil voit (le mot en lettres et ensemble de lettres) pour retrouver les correspondances sonores, leurs représentations mentales et leurs sens. Lenfant balbutie avant de dire le mot en entier puis de comprendre sa signification : b…br…bra…bran…ch…che…branche (ah oui branche)

7 La voie directe Par voie directe, on entend le moment où lenfant, par sa pratique régulière, identifie de plus en plus de mots entiers sans avoir besoin de les décomposer. Il associe mémoire visuelle et mémoire phonologique. Mais en cas de besoin (mot inconnu), il peut revenir à la décomposition.

8 Lidentification des mots écrits ONL Lidentification des mots écrits est inhérente à lactivité de lecture. Étant donné la nécessité de focaliser lenfant sur lactivité nouvelle et difficile didentification, il est préférable en début dapprentissage denvisager un travail préalable de la compréhension du texte avant lidentification des mots qui le composent. Lenseignant peut notamment introduire à loral le vocabulaire et les structures syntaxiques complexes qui composent le texte à lire avant damorcer son déchiffrage. Lidentification des mots repose sur lapprentissage systématique du décodage et sur la mémorisation des formes orthographiques rencontrées. Cette mémorisation orthographique constitue essentiellement la résultante de lapprentissage alphabétique, et non une phase préalable ou concurrente à la voie phonologique. La mémorisation orthographique des mots déjà décodables permet la reconnaissance demblée des mots familiers qui conduit à une lecture fluide, où lattention est essentiellement focalisée sur le sens du texte.

9 Lidentification des mots écrits ONL Limportance du principe alphabétique comme fondement de lapprentissage de la lecture nécessite un apprentissage explicite des relations graphèmes-phonèmes. Rien ne justifie par ailleurs que cet apprentissage soit différé. Il est au contraire préférable de lintroduire le plus précocement possible, donc dès les premières leçons de lecture. Un apprentissage explicite et précoce du décodage nimplique pas de limiter les activités de lecture à un décodage dunités non signifiantes (pa, pi,ip, ap, pipa..). Cet apprentissage systématique peut se faire dans un contexte de lecture et décriture, donnant loccasion de travailler à tour de rôle le sens du texte et le décodage de certains mots réguliers du texte, spécifiquement choisis, pour illustrer la correspondance graphème- phonème étudiée.

10 La découverte du principe alphabétique et lapprentissage du code orthographique ONL La découverte du principe alphabétique est fondatrice de la maîtrise de lécrit. Il est important de bien saisir que faire découvrir aux enfants le principe alphabétique ne se résume pas à des activités simples telles que lapprentissage du nom des lettres ou de lalphabet. Il sagit de tout autre chose : les enfants doivent comprendre que lécrit code la parole à laide dunités orthographiques (les graphèmes, tels que t, ou, ph, eau) qui correspondent à des unités orales abstraites, les phonèmes. Ces derniers ne sont pas facilement définissables : ils servent à distinguer les mots proches entre eux (par exemple, car / bar / par, etc.) mais le plus souvent lenfant na pas conscience de ces unités sonores à travers sa seule expérience du langage oral. Il sensuit que leur acquisition ne peut seffectuer rapidement et facilement.

11 Elle doit être préparée, dune part grâce à des activités orales spécifiques visant à développer la conscience phonologique, dautre part, notamment par la compréhension du principe alphabétique lui-même et lapprentissage systématique du code orthographique. Une progression construite et réfléchie doit être établie, tenant compte de la fréquence des correspondances graphies / phonies. Son objectif sera de disposer en fin dannée de léventail des unités et de leurs combinaisons. Pour mettre en oeuvre un apprentissage équilibré de lidentification de mots, en particulier du code, il est important de proposer des activités danalyse (découverte, observation et manipulation du matériau écrit), et des activités de synthèse (tâtonnement en production de mots, de phrases, manipulation de la combinatoire à partir de comparaison dunités connues,…). Apprentissages de la lecture (écrit en réception) et de lécriture (écrit en production) senrichissent mutuellement.


Télécharger ppt "Apprentissage continué de la lecture au Cycle 2 Circonscription Valenciennes-Anzin Stage Mars 2009."

Présentations similaires


Annonces Google