La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rencontre Régionale dACTUALITES Sénologiques. NIORT : le 26 Mars 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rencontre Régionale dACTUALITES Sénologiques. NIORT : le 26 Mars 2013."— Transcription de la présentation:

1 Rencontre Régionale dACTUALITES Sénologiques. NIORT : le 26 Mars 2013

2 MODERATEURS : Claire JAMET (La Rochelle) Antoine BERGER (Poitiers) ACTUALITES Sénologiques: Niort le 26 mars 2013 Rencontre Régionale dACTUALITES Sénologiques.

3 Actualités ANATOMOPATHOLOGIQUES : Olivier RENAUD (Poitiers) ACTUALITES Sénologiques: Niort le 26 mars 2013 Rencontre Régionale dACTUALITES Sénologiques.

4 Faire et défaire... 1.Une "nouvelle classification" 2.Quid du Ki 67 ? 3.Signatures moléculaires 4.OSNA ®

5 ANCIENNE BIBLE

6 NOUVELLE BIBLE

7 Classifications et équivalence : (Tavassoli FA et al ; Tumours of the Breast and Female Genital Organs ; 2003) Terminologie traditionnelleTerminologie DIN (ductal intraepithelial neoplasia) Hyperplasie canalaire simpleHyperplasie canalaire simple (DIN bas risque) Métaplasie cylindrique atypiqueDIN 1A (flat type) Hyperplasie canalaire atypiqueDIN 1B (taille 2 mm) Carcinome canalaire in situ de bas gradeDIN 1C (taille > 2 mm) Carcinome canalaire in situ de grade intermédiaire DIN 2 Carcinome canalaire in situ de haut grade DIN 3

8 Classifications et équivalence : (Lakhani SR et al ; WHO Classification of Tumours of the Breast 4th Edition ; 2012) Nouvelle terminologie (ex traditionnelle) Hyperplasie canalaire simple Métaplasie cylindrique atypique Hyperplasie canalaire atypique Carcinome canalaire in situ bas grade Carcinome canalaire in situ grade intermédiaire Carcinome canalaire in situ haut grade Ancienne terminologie DIN Hyperplasie canalaire simple (DIN bas risque) DIN 1A (flat type) DIN 1B (taille 2 mm) DIN 1C (taille > 2 mm) DIN 2 DIN 3

9 Acquis et limites : 1.MCA altération néoplasique des UDT RE/RP + et HER2 – altérations génomiques communes avec HCA et CCIS bas grade : perte du bras long chromosome16 (16q) 2.HCA CK5/6 et 14 –, RE/RP + homogène ( HCS) critère de nombre (2 UDT) ou de taille (2 mm) altérations génomiques communes avec CCIS et CCI bas grade : pertes du 16q, 17p et 11q13

10 Classification des lésions lobulaires en LIN (Dauplat M-M. et al ; Bull cancer ; 2004) 1.LIN 1 = Hyperplasie lobulaire atypique (HLA) 2.LIN 2 = HLA ou CLIS 3.LIN 3 = CLIS type 1 : cellules régulières type 2 : cellules en « bague à chaton » ou pléomorphes type 3 : nécrose

11 RETOUR AUX NEOPLASIES LOBULAIRES : 1.Hyperplasie lobulaire atypique (HLA) : moins de la moitié des acini d'un même lobule distendus 2.Carcinome lobulaire in situ (CLIS) : plus de la moitié des acini distendus et déformés par la prolifération type classique ("sac de bille") type classique avec nécrose type pléomorphe

12

13 RETOUR AUX NEOPLASIES LOBULAIRES : 1.Hyperplasie lobulaire atypique (HLA) : moins de la moitié des acini d'un même lobule distendus 2.Carcinome lobulaire in situ (CLIS) : plus de la moitié des acini distendus et déformés par la prolifération type classique ("sac de bille") type classique avec nécrose type pléomorphe

14

15

16 CLIS pléomorphe : taille noyau 4 lympho et cytoplasme abondant nécrose calcifications +/ou différenciation apocrine E-cadhérine – (80 à 90 %) et GCDFP15 + RE/RP + HER2 - Ki 67 élevé altérations communes : perte 16q et gain 1q Reprise chirurgicale indiquée

17 Ki67

18 ANATOMOPATHOLOGIE: Les nouveaux marqueurs pronostiques ACTUALITES des TRAITEMENTS du cancer du SEIN: Niort le 19 Avril 2012 MARQUEUR DE PROLIFERATION Ki67 : majorité de carcinomes grade II (41%) majorité de carcinomes grade II (41%) taux de cellules en cycle taux de cellules en cycle marquage nucléaire marquage nucléaire Aleskandarany (2010) Aleskandarany (2010) cut-off 10% cut-off 10% grade II + Ki67 < 10% = grade I grade II + Ki67 < 10% = grade I grade II + Ki67 > 10% grade I et III grade II + Ki67 > 10% grade I et III Olivier RENAUD (Poitiers)

19 Reproductibilité… : 1.inter-observateurs 2."intra"-observateur

20 5,4 %

21 38 %

22 20 %

23

24 Que garder ? 1.Malgré des tests statistiques significatifs, performances et valeur pronostique modestes 2.Pas de valeur prédictive pour efficacité CT 3.Non reconnu par conférence de consensus IMPAKT 4.A garder pour les tumeurs RH+/HER2-/gr II 5.Cut-off : 35% 6.Pourrait avoir un intérêt dans les CLIS classiques : risque accru de rechute en CLI…

25

26 SIGNATURES MOLECULAIRES : 1.Oncotype DX ® 21 gènes étudiés valeur pronostique indiscutable (IMPAKT) pourrait avoir une valeur prédictive de l'effet chimiothérapique (CT) intérêt en cas de décision difficile pour CT (gr II, RE+, HER2- et N-) 2.Mammaprint ® 70 gènes étudiés faible risque 30% valeur pronostique indiscutable pas de preuve valeur prédictive de la CT

27 SIGNATURES MOLECULAIRES : 3.PAM50 ® spécifique luminales B valeur pronostique serait > Oncotype DX® 4.Endopredict ® RT-PCR tissu fixé > aux tests d'immunohistochimie standards

28 GS : OSNA ® (One Step Nucleic Acid Amplification) GS / an en France 2.pas de consensus : cytologie coupe congelée (recommandation ASCO 2005) analyse macroscopique biologie moléculaire (OSNA ® ) voire pas danalyse per-opératoire 3.taux moyen de ré-interventions : 10 à 17 % : à patientes taux curages immédiats : T1a et b = 5% T1c et plus = 18%

29 Principe : 1.amplification de l'ARNm spécifique de la cytokératine 19 (CK19) 2.à partir de lysats tissulaires 3.méthode isothermique RT-LAMP (Reverse Transcription Loop Mediated isothermal Amplification) 4.CK19 fortement exprimé dans les ganglions métastatiques à l'inverse des ganglions sains 5.98% tumeurs mammaires expriment CK19 6.tps moyen : 36 min 1 GS, 44 min pour 2 GS

30 Résultats : Résultat OSNANb de copies/microLCorrespondance Négatifde 0 à 250Négatif ou CTI Micrométastase ++> 5 000Macrométastase I+ (positif inhibition)non quantifiableMicro ou macrométastase - taux de concordance : 91,8 à 98,5 %. - biais d'allocation tissulaire suffit à expliquer les cas discordants

31 Limites de la méthode : 1.limitée à 98 % des tumeurs 2.pas de consensus concernant l'étude intégrale (plus de preuve ana-path) ou partielle du GS 3.positifs par levée d'inhibition (5% des cas)

32 En conclusion : 1.une classification déjà connue 2.continuer Ki 67 dans les tumeurs gr II 3.dans l'attente des signatures moléculaires 4.amélioration de détection des métastases en extemporané (technique OSNA ® )

33


Télécharger ppt "Rencontre Régionale dACTUALITES Sénologiques. NIORT : le 26 Mars 2013."

Présentations similaires


Annonces Google