La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SROS 2012 USC Recommandations des sociétés savantes 2005-2009 Michel Benhamou Hôpital Privé dAntony.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SROS 2012 USC Recommandations des sociétés savantes 2005-2009 Michel Benhamou Hôpital Privé dAntony."— Transcription de la présentation:

1 SROS 2012 USC Recommandations des sociétés savantes Michel Benhamou Hôpital Privé dAntony

2 Rappel USC JO 70 avril 2002 : Décret n° : SROS : rédaction avec USC Février 2005 : recommandations SRLF SFAR 2009 : négociations tarifaires (USC1- USC2) Tarifications : arrêté du 19 février 2009 modifié le 10 février 2010 Etat actuel

3 JORF n°82 du 7 avril 2002 Décret n° du 5 avril 2002 relatif aux conditions techniques de fonctionnement auxquelles doivent satisfaire les établissements de santé pour pratiquer les activités de réanimation, de soins intensifs et de surveillance continue (…) « Art. D La surveillance continue est pratiquée dans les établissements de santé comprenant une ou exceptionnellement plusieurs unités, si la taille de l'établissement le justifie, organisées pour prendre en charge des malades qui nécessitent, en raison de la gravité de leur état, ou du traitement qui leur est appliqué, une observation clinique et biologique répétée et méthodique.

4 SROS 2003 Unité de surveillance continue Quelle problématique ? Lunité de surveillance continue – prend en charge les malades qui « nécessitent, en raison de la gravité de leur état ou du traitement qui leur est appliqué, une observation clinique et biologique répétée et méthodique » (D D du CSP). – Elle constitue un niveau intermédiaire entre les unités d'hospitalisation classique et les unités de réanimation ou de soins intensifs. Lunité de surveillance continue correspond à une unité de soins aigus polyvalents (…) Elle ne peut en aucun cas prendre en charge de façon prolongée, des patients traités par assistance ventilatoire pour une défaillance respiratoire aiguë.

5 SROS 2003 (2) Par ailleurs, toute unité de surveillance continue rattachée à une unité de réanimation a, en sus, pour mission de prendre en charge, dans des délais courts, les patients ne relevant plus de la réanimation, mais dont létat ne permet pas un transfert immédiat dans un lit de médecine ou de chirurgie. Lorsque lunité de surveillance continue est située dans un établissement dépourvu de réanimation (…) convention de transfert des patients avec un ou plusieurs établissements, géographiquement proches, disposant dune réanimation ou dune unité de soins intensifs. La continuité effective des soins nécessaires aux patients pris en charge dans une unité de surveillance continue est assurée par une présence médicale 24h/24 dans l'établissement. (…) Le regroupement, dans une unité individualisée, des différents lits de surveillance continue de létablissement doit être mis en place au plus tard le 7 avril 2007 (…)

6

7

8 Recommandations SFAR SRLF

9 Patients situations où – létat ou le traitement du malade font craindre la survenue dune ou plusieurs défaillances vitales nécessitant dêtre monitorées (…) – ou dont létat, au sortir dune ou plusieurs défaillances vitales, est trop sévère ou instable pour permettre un retour dans une unité dhospitalisation classique – niveau intermédiaire entre les unités de réanimation et les unités de soins classiques

10 Structure Regroupement des lits,, plusieurs USC peuvent exister si la taille de létablissement le justifie unité géographique, (…) – à proximité immédiate de lunité de réanimation lorsquelle existe dans létablissement. – à proximité de lunité daccueil des urgences et/ou du bloc opératoire.

11 Responsabilité médicale LUSC doit être une unité administrativement individualisée. Dans les établissements publics de santé, elle sera une unité fonctionnelle isolée ou rattachée à un service ou un pôle, sous la responsabilité responsabilité dun praticien hospitalier anesthésiste-réanimateur ou réanimateur médical.

12 Unités de surveillance continue des établissements disposant dun service ou unité de réanimation. (…) elles sont destinées à utiliser au mieux les capacités daccueil en réanimation. Par souci de cohérence et de sécurité de prise en charge des malades, lUSC est sous la responsabilité médicale et administrative de la (ou les) équipe(s) de réanimation de létablissement. équipe médicale (…) stable sur une certaine période de temps pour assurer un fonctionnement cohérent et suivi. médecin exclusivement consacré à cette unité dans la journée. Compte tenu du caractère multi-originel des patients, il est souhaitable que des protocoles de prise en charge soient élaborés en commun avec les différentes spécialités concernées. garde médicale de réanimation à laquelle est rattachée lunité (...) complétée par une astreinte opérationnelle, et/ou par une garde formatrice. Lorsque lensemble réanimation-USC dépasse 30 lits, ce dispositif est complété par une deuxième garde médicale.

13 Unités de surveillance continue des établissements ne disposant pas dun service ou unité de réanimation. répond prioritairement aux besoins des unités daccueil des urgences et dhospitalisation ainsi que du bloc opératoire. patients ayant une défaillance viscérale aiguë suppléée, en particulier par la ventilation mécanique, à la condition quune résolution rapide de cette défaillance soit prévisible. (…) LUSC peut également admettre des patients sortant de réanimation ou soins intensifs dun autre établissement lié par une convention. LUSC est sous la responsabilité de léquipe danesthésie-réanimation ou de réanimateurs médicaux. La permanence médicale (..) pas obligatoirement exclusive, par un médecin ayant les D qualifications, compétences ou expériences attestées par larticle D du décret n° du 5 avril – médecins qualifiés compétents en réanimation ou titulaires du DESC réanimation médicale – médecins qualifiés spécialistes ou compétents en anesthésie-réanimation – médecins ayant une expérience attestée en réanimation ( modalités précisées par arrêté). Il sera de préférence de garde sur place (…) ou, à défaut, en astreinte opérationnelle. Toutefois, la présence dans lUSC dun malade bénéficiant dune technique de suppléance impose sur place la présence du médecin défini plus haut. Cette USC fonctionne en réseau, impliquant des conventions avec les unités de réanimation et les unités de soins intensifs (…).

14 Personnel non médical en nombre suffisant pour garantir la continuité de la surveillance 24 h/24, 7jours / 7. 1 IDE et 1 AS pour 4 malades présents. 2 membres du personnel paramédical doivent être à tout moment physiquement présents dans lunité. (…) Ce personnel est regroupé avec celui de lunité de réanimation de rattachement. En labsence de réanimation, cette unité dispose dun personnel spécifique, ayant bénéficié dune formation adéquate. (…) encadrement infirmier (…) secrétariat prenant notamment en compte la rotation rapide des patients.

15 Conditions techniques de fonctionnement Les locaux de lUSC – dispositions réglementaires en matière daccueil, de conditions dhospitalisation et dhygiène hospitalière (prévention des infections nosocomiales). – de préférence de chambres individuelles, (…) avec sanitaires, point deau, fluides médicaux, appareillage de monitorage non invasif de la pression artérielle, doxymétrie de pouls et un scope cardiaque. report dalarme ou une centrale. doivent être possibles : – ventilation artificielle, – radiographies, déchographies endoscopies au lit du malade. – accès à un secteur opératoire, à la scanographie et aux examens de laboratoire soit sur le site, soit par convention (…) délais compatibles avec les impératifs de sécurité des malades.

16 2009

17

18

19

20

21

22 Etat actuel ?

23

24 Quelles données collecter ? – ? – Débat…


Télécharger ppt "SROS 2012 USC Recommandations des sociétés savantes 2005-2009 Michel Benhamou Hôpital Privé dAntony."

Présentations similaires


Annonces Google