La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Traitement non médicamenteux en psychiatrie Dr Morel.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Traitement non médicamenteux en psychiatrie Dr Morel."— Transcription de la présentation:

1 Traitement non médicamenteux en psychiatrie Dr Morel

2 Introduction Thérapeutiques en psychiatrie ont beaucoup évolué depuis 50 ans Sappuie sur le modèle bio-psycho-social des maladies psychiatriques Multiplications des méthodes thérapeutiques: Thérapeutique biologique (médicamenteuse) Psychothérapies: psychanalyse, TCC, thérapie systémique… Thérapeutiques sociales Aucun psychiatre ne peut toutes les maîtriser

3 Electroconvulsivothérapie Naissance en 1938 Consiste à provoquer une crise dépilepsie généralisée au moyen dun courant électrique passant à travers lencéphale grâce à deux électrodes placées sur les tempes, sous anesthésie générale courte et curarisation Mécanisme daction inconnu

4 Electroconvulsivothérapie Indications: Mélancolie avec pronostique vital mis en jeu, catatonie Dépression, schizophrénie, manie résistantes Contre indications: Syndrome de masse cérébrale Bilan pré-ECT 2 à 3 séances / semaines, 6 à 12 séances, puis séances dentretien mensuelles

5 Psychanalyse Désigne une technique thérapeutique et un ensemble de connaissances théoriques Place importante parmi les psychothérapies Base: les symptômes naissent des événements traumatiques « oubliés » (inconscients) dont laccumulation émotionnelle est resté bloquée

6 Psychanalyse Technique: méthode permettant de se remémorer et de réactualiser les événements traumatiques du passé avec la charge émotionnelle liée à ces événements prise de conscience des événements refoulés et des affects refoulés Méthode: hypnose « libre association des idées»: association didées Résistances conscientes et inconscientes travail dinterprétation du thérapeute cad communiquer au sujet le sens latent de son discours

7 Psychanalyse Modalités de la cure analytique: Conditions générales de la cure: But: favoriser les associations libres Constances des conditions matérielles Entretiens préliminaires Dispositif de la cure « rôle de lanalyste »: neutralité et attention flottante

8 Psychanalyse Indications: Troubles dissociatifs aigues (conversions) Troubles anxieux, TOC « bien être » Contre indications: Maladie thymique décompensée Schizophrénie Troubles de personnalité antisociale

9 Thérapie cognitivo-comportementale Thérapie récente et prometteuse Modèle différent du modèle médical (modèle biomédical): Le médecin identifie des troubles pour lesquels des traitements testés ont été prévus SYMPTOMES MALADIES TRAITEMENTS

10 TCC: Le cognitiviste modifie les comportements (ext. & int.) dun sujet en interaction avec son milieu (environnement ext. & int.) COMPORTEMENTS ext & int ENVIRONNEMENT ext & int

11 Différences, incompatibilité, mais…. complémentarité Le Thérapeute doit garder présent à l'esprit les différences et les incompatibilités entre les deux approches médicales et cognitives … Mais il doit être conscient de la complémentarité entre ces deux approches qui ne sont pas exclusives l'une de l'autre Cette complémentarité se retrouve dans le modèle biopsychosocial de ENGEL

12 Concept de biopsychosociologie: intégration des deux démarches, interactionniste ( cognitiviste ) et biomédicale COMPORTEMENTS ENVIRONNEMENT SYMPTOMES MALADIES TRAITEMENTS

13 Deux démarches différentes mais complémentaires s Diagnostiquer ( médecine) s Conceptualiser, faire une hypothèse (thérapie comportementale et cognitive)

14 Démarches médicale et cognitive : deux démarches intellectuelles différentes Démarche médicale Démarche cognitive Etiologie => Symptômes maladies Comportements dysfonctionnels Examen clinique et Paraclinique Analyse fonctionnelle

15 Démarches médicale et comportementale.… suite Démarche médicale Démarche cognitive Diagnostic médical Conceptualisation hypothèse de travail Traitement Stratégie de changement à titre expérimental

16 Thérapie cognitivo-comportementale La conceptualisation est réalisée en référence à un modèle En thérapie cognitive le modèle de référence est constitué par le modèle de BECK auquel on rapporte les différents faits d'observation: Situation Emotion pensée ne "démasquent pas le réel«, proposent un "point de vue"….. …. qui permet la mise en œuvre de techniques de changement Travail cognitif: assouplir les pensées automatiques dysfonctionnelles

17 Thérapie cognitivo-comportementale Méthode interactive: partage du savoir Alliance thérapeutique: coopération Prise en charge plus courte: 6 à 12 mois

18 Comportement cible Conséquence / sujet Conséquence / environnement « je ne vais pas y arriver » « je ne suis pas à la hauteur » Processus de Résolution de Problèmes Programme d activités Technique de Burns technique Maîtrise / Plaisir Restructuration Cognitive (vue du futur) Erreurs de logique ( « Tout ou Rien » ) Idéal / vue de sois Difficulté d organisation Pas de prise de décision Doute et anxiété Perte de plaisir ( actions réalisées) Remise en question image de soi L entourage prend les décisions à sa place Affirmation de soi ==>famille Reconnaissance des besoins et projets du Patient Pensées plus réalistes « Psycho éducation »

19 19 TCC: exemple E-C-A-S-Im-B-C'-A'-D-I 1 2 Je peux faire des choses même si c'est pas parfait Erreurs de logique à propos Du déménagement ont entraîné des cognitions ( triade cognitive) Meilleure image de lui A partir d'une situation concrète, mise en évidence des cognitions dysfonctionnelles par rapport à la réalité. Diminuer l'angoisse situationnelle par les techniques de respiration et relaxation Développer les activités avec des objectifs Thérapie cognitive tâches comportementales Acceptation de lui-même Changement de signification de la situation Quest ce que cela signifie pour vous ? Conflits avec les règles personnelles Soumission aux schémas Assouplir les schémas

20 Thérapie cognitivo-comportementale Indications: Troubles anxieux Pathologie dépressive Troubles de la personnalité Troubles alimentaires, troubles sexuels Schizophrénie: persistance dhallucinations Contre indications: mélancolie

21 Les méthodes de relaxation Objectif: obtenir un état de détente et de relâchement musculaire Plusieurs techniques Méthode de Jacobson: méthode physiologique prenant en compte de façon systématique et détaillée chaque zone fonctionnelle de la musculature pour obtenir une diminution du niveau tonique Induction de la relaxation sappuie sur la prise de conscience des sensations proprioceptives de la contraction puis du relâchement musculaire

22 Les méthodes de relaxation Méthode de Schultz: Obtenir un état de déconnexion psychique et physique et mise à distance de lenvironnement saccompagnant de sensations physiques de pesanteur et de chaleur corporelle (sensations = modifications objectives dhypotonie musculaire et de vasodilatation périphérique)

23 Les méthodes de relaxation Indications: Domaines non médicaux: sport, théâtre Troubles psychosomatiques Etat anxieux Troubles de lendormissement Contre indications: Troubles psychotiques

24 Thérapie systémique Repose sur la théorie de la communication (1940): concerne un groupe et non pas seulement un individu dans ce groupe Investigations et tentatives de changement sur les phénomènes dont la famille est le siège Indications: Pathologie infantiles Schizophrénie Pathologie où les interactions familiales ont un rôle manifeste: anorexie mentale, délinquance

25 Techniques corporelles Nombre important (200) et forte disparité Point commun: Utilisent le propre corps du patient comme objet de communication et moyen thérapeutique Solution thérapeutique obtenue: par la mobilisation et le réaménagement des perceptions corporelles (sensibilité, motricité, cénesthésies) Impact biologique de la stimulation corporelle

26 Techniques corporelles Hydrothérapie: Techniques appliquées par voie externe: balnéothérapie, massage sous leau, douche thermale Effets thérapeutiques: Effets mécaniques Effets hydrocinétiques Effets de vasodilatation périphérique Effets thermiques: analgésiant Effets symboliques: « pouvoir de leau » pour lhomme …. Indications: accessibles à tous les patients

27 Techniques corporelles Enveloppement humide Gymnastique et activité sportive Psychomotricité: Signes cliniques: mouvements anormaux, troubles du tonus, perturbations de léquilibre, confusion digitale Hypothèse dun dysfonctionnement cérébral à minima Approche « gymnique et rythmique » à visée pédagogique et rééducative Sophrologie: modifier létat de conscience du sujet au cours du processus de sophronisation relaxations

28 Prise en charge sociale Maladies handicapantes au niveau social nécessité de faire un travail de réadaptation et déviter les exclusions Mesures de protection des biens des incapables majeurs: curatelle, tutelle… Ressources: Allocation adulte handicapé Réinsertion psychosociale: large palette dinstitutions: Hôpitaux de jour CATTP, CAT, ATA, ATP Choix de linstitution: étape essentielle du projet thérapeutique

29 Conclusion Nombre important de psychothérapies! Peu détudes pour évaluer lefficacité des thérapies Choix de thérapie dépend des pathologies, du désir des patients et de la formation du thérapeute


Télécharger ppt "Traitement non médicamenteux en psychiatrie Dr Morel."

Présentations similaires


Annonces Google