La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LInfection nosocomiale LHYGIENE EN SERVICE DE RADIOLOGIE Lycée Jean Monnet DTS IMRT Mme D. ZERROUG.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LInfection nosocomiale LHYGIENE EN SERVICE DE RADIOLOGIE Lycée Jean Monnet DTS IMRT Mme D. ZERROUG."— Transcription de la présentation:

1 LInfection nosocomiale LHYGIENE EN SERVICE DE RADIOLOGIE Lycée Jean Monnet DTS IMRT Mme D. ZERROUG

2 LInfection nosocomiale( I.N) La définition de la circulaire de la DGS doctobre 1988 Par I.N on entend: toute maladie provoquée par des micro-organismes, contractée dans un établissement de soins par tout patient après son admission, soit pour hospitalisation, soit pour y recevoir des soins ambulatoires, que les symptômes apparaissent lors du séjour à lhôpital ou après, que linfection soit reconnaissable aux plans clinique et microbiologique, données sérologiques comprises, ou encore les deux à la fois.

3 LInfection nosocomiale( I.N) Commentaires: I.N concerne aussi bien les patients que le personnel médical. I.N touche toutes les maladies infectieuses. Lauto-infection des sujets immunodéprimés par sa flore endogène doit être considérée comme une I.N. I.N nest pas le propre de lhospitalisation, il peut résulter dun acte de soin fait en ambulatoire chez le patient. Le diagnostic est parfois difficile à poser Le problème du délai dapparition est parfois source de confusion. Pour les enquêtes on estime nosocomiale toute affection apparue après la 48 e heure dhospitalisation.

4 LInfection nosocomiale( I.N) le processus : Agents infectieux: Réservoir: Endogène ou exogène Appartiennent à la flore hospitalière, population microbienne implantée dans le service quon peut considérer comme un réservoir. Bactéries, spores, virus, champignons. Endogène : le patient Exogène : le personnel médical ou lenvironnement hospitalier

5 LInfection nosocomiale( I.N) Le processus: Transmission: directe ou indirecte Auto-infections:le malade peut sinfecter par ses propres germes. Hétéro-infections: agent infectieux est transmis dun malade à un autre. MANUPORTAGE ou par matériel Xéno-infections:infection sévissant sous formes endémique ou épidémique importées par des malades, des visiteurs ou du personnel. Exo-infections: liées aux erreurs de matériels entrainant des germes pathogènes.

6 LInfection nosocomiale( I.N) Le processus: Colonisation de lhôte: Multiplication de lagent infectieux: Apparition des signes cliniques: Favorisée par : des patient réceptifs:peu ou prou immunodéprimés: Brûlés, les polytraumatisés, des diabétiques, les vieillards et les nouveau-nés. Influencée par létat immunitaire du patient. La virulence et limportance de linoculum. I.N se révèle en cours dhospitalisation ou après.

7 LInfection nosocomiale( I.N) Problème de santé publique : Deux méthodes: Lincidence : cest lenregistrement pendant une période donnée de tous les nouveaux cas décelés pour 100 admissions. La prévalence : cest lenregistrement de tous les cas actifs un jour donné. Un cas actif est un cas survenu avant le jour de lenquête et non guéri ou un cas diagnostiqué le jour de lenquête.

8 LInfection nosocomiale( I.N) Problème de santé publique: Prévalence des I.N. toutes les études en France depuis dix ans montrent quentre 5 et 10 % des patients hospitalisés contractent une I.N. Une enquête nationale de 1996 donne un taux de prévalence infection de 7,6 %

9 LInfection nosocomiale( I.N) Problème de santé publique: La prévalence dépend : du type détablissement 8à 10% dans les CHR des facteurs de risques : état des patients, charge en soins demandée. du type dactivité : réanimation et soins intensifs 20 à 30 % service de chirugie 5à 15% médecine 20 à 15 % hématologie et néphrologie 15% pédiatrie 4%

10 LInfection nosocomiale( I.N) Problème de santé publique : Nb dhôpitaux830 Nb de patients Sites infectieux: Urinaire36,3 % Bronchopulmonaire12,5 % Site opératoire10,6 % Septicémie 5,9% autres 35,7%

11 LInfection nosocomiale( I.N) Problème de santé publique : Coût élévé Empute le budget de lhôpital 4 à 5 jours dhospitalisation en plus par malade. Augmente le taux de mortalité à lhôpital. Entraine des procédures de justice.

12 LInfection nosocomiale( I.N) Problème de santé publique: La majeure partie des I.N est dorigine bactérienne. Bacille à Gram négatif 53 % : –Colibacille 20% –Bacille pyocyanique 10% –klebsielle 7 % –pseudomonas 10% –Enterobacter 2% –Serratia 2% –Proteus 2% Cocci à Gram positif 33% –Staphylocoque doré 20 % –Entérocoque 13% –LEVURES et champignons aspergillus 3à 8%

13 LInfection nosocomiale( I.N) HISTORIQUE Travaux des découvreurs de la microbiologie, exemple Pasteur Action sur le terrain de Semmelweis : mise en évidence la transmission manuportée : lavage des mains Lister chirugie aseptique Cest à la fin du XIX et début du XX siècle que se développe lhygiène hospitalière. Lavènement des antibiotiques à partir de 36 sulfamide pénicilline streptomycine conduisent à une baise de considération de lhygiène

14 LInfection nosocomiale( I.N) HISTORIQUE Première conférence sur I.N aux USA en 1970 Résolution du Conseil de lEurope en 1972 Circulaire sur les comités de lutte contre les I.N en 1973 En France création des CLIN par circulaire du 13 MARS 1988 Il faut attendre pour voirapparaître une véritable politique cohérente de lutte des I.N.


Télécharger ppt "LInfection nosocomiale LHYGIENE EN SERVICE DE RADIOLOGIE Lycée Jean Monnet DTS IMRT Mme D. ZERROUG."

Présentations similaires


Annonces Google