La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sonia-Nadra AOUABED Juliette DEBOSCKER Stéphanie DEWITTE Marie HELIER Emilie KERENEUR Module Marketing GénIAAL Enseignante : Melle Wallart Année 2008-2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sonia-Nadra AOUABED Juliette DEBOSCKER Stéphanie DEWITTE Marie HELIER Emilie KERENEUR Module Marketing GénIAAL Enseignante : Melle Wallart Année 2008-2009."— Transcription de la présentation:

1 Sonia-Nadra AOUABED Juliette DEBOSCKER Stéphanie DEWITTE Marie HELIER Emilie KERENEUR Module Marketing GénIAAL Enseignante : Melle Wallart Année

2 Approche Marketing Cuisson vapeur Surgélation… Fruits, Conserves… (polyphénols) soja Satiétogène, Minceur… Sportifs Femmes enceintes Séniors Offre globale Services (sms,web…) Autres tendances Proches (Bio, naturalité) Labels /Caution Etiquetage Marque Slogan Communication Commerciale Les IAA se doivent de bâtir un axe nutrition-santé solide afin de renforcer son positionnement et/ou de conquérir de nouveaux marchés.

3 CIBLES Allégations PNNS Claims R&D

4 Stratégies dentrée

5 Classification CREDOC, consommation et mode de vie Les séniors traditionnels (17%) Les bons vivants (9%) Les familiaux classiques (11%) Les inquiets pressés (11%) Les solitaires desimpliqués (9%) Les décontractés (10%) Les adeptes de nutrition (21%) Les obsédés de la balance préoccupés par les calories (5%) Les innovants (7%)

6 Les seniors traditionnels (17 %) : - Plus souvent retraités et de sexe féminin - Prise de repas souvent structurés, variés et pris à domicile - Très mauvaise découverte de nouveaux produits - Consommation de produits frais - Consommation de produits non transformés comme le pain, la soupe, les fruits et les légumes. - Peu préoccupés par les risques liés à lalimentation, les seniors traditionnels font appel, en cas de doute, à leur médecin. Les bons vivants (9 %) : - Les hommes ainsi que les ouvriers et les habitants de petites agglomérations - Repas sont structurés et conviviaux : manger est un plaisir. - Alimentation peu variée, copieuse où sont privilégiés les pommes de terre, la charcuterie, la viande, les plats composés et les boissons alcoolisées. - Ils ne sont guère préoccupés par le lien entre alimentation et santé. Les familiaux classiques (11 %) : - Jeunes adultes de situation modeste et de familles avec enfants. - Bien manger est associé au plaisir. - Les repas sont complets, ce qui implique une préparation longue. - La nutrition est peu valorisée, seules la fraîcheur des produits et la variété sont mises en avant. - Indifférents face aux risques alimentaires

7 Les inquiets pressés (11 %) - Vivant en milieu urbain - Repas pris sur le pouce - Les encas, les plats surgelés ou traiteurs ainsi que les plateaux repas sont plus fréquents. - La quantité est garante du bien manger - Fréquentent plus souvent les commerces de proximité - Leur inquiétude face à lalimentation reste focalisée sur la viande. Alimentation peu variée - Consomment peu de fruits et légumes frais. Les solitaires désimpliqués (9 %) - Les femmes seules à la retraite - Repas simples avec des apports nutritionnels faibles - Lacte alimentaire est considéré comme une Les décontractés (10 %) : - Couples avec enfants, individus aisés et vivant en milieu urbain - Cuisiner est vécu comme ennuyeux et sauter des repas nest pas rare - Regard ludique sur lalimentation - privilégient les produits transformés comme les sandwichs, pizzas et quiches, viennoiseries, entremets et boissons sucrées.

8 Les adeptes de nutrition (21%) - Une alimentation cohérente avec leurs opinions - Privilégient la consommation de fruits, de légumes, de poissons, de soupes, de pains... - Consommés en quantité moindre : sandwichs, plats composés, boissons sucrées, pizzas et quiches... - Ils pensent quavoir une bonne alimentation - Consomment plus souvent des produits allégés en matières grasses - Des repas pris à table et en famille - Du temps et de lénergie sont investis dans la préparation et la durée des repas - Les repas à trois ou quatre personnes sont remplacés par des repas plus simples : un plat principal accompagné dun fromage ou dun dessert - Les adeptes de nutrition privilégient les commerces spécialisés - Moins attirés par les hypermarchés et les enseignes maxi discounts - Soucieux de la qualité mais aussi de la commodité, ils font souvent appel à la livraison à domicile. - Budget alimentaire plus conséquent

9 Les obsédés de la balance préoccupés par les calories (5%) - Jeunes femmes vivant en milieu urbain - Ils sont plus minces que la moyenne : 24 % sont en surpoids ou sont obèses contre 35 % des autres adultes - montrent une exigence accrue vis à vis des produits ainsi quune certaine expertise. Très inquiets face aux crises alimentaires qui peuvent survenir (ex : ESB) - Trop conscients des répercussions de lalimentation sur la santé - Calcul des calories - Ajout dactivité sportive et de régimes - Consommation de produits allégés, les produits enrichis et les compléments alimentaires - Le pain, la charcuterie, les fromages et les pommes de terre sont rejetés au profit du lait et des céréales du petit déjeuner - Ont tendance à craquer plus souvent que la moyenne pour des pâtisseries - Attirer par lemballage et la nouveauté - Les sauts de repas, les plateaux repas, la livraison à domicile sont fréquents, et les repas sont rarement pris à heure fixe

10 Les innovants (7%) (les traqueurs de nouveauté) - Vivant en agglomérations de plus de habitants et en région parisienne, personnes vivant seules ou de familles monoparentales. Il sagit plus souvent de moins de 45 ans - Attrait pour la livraison de plats à domicile en semaine ou le week-end - Les repas sont plus souvent pris sur le pouce ou à lextérieur. - Ont un goût plus développé pour la cuisine exotique - Attachent autant dimportance au contenant quau contenu : lemballage, linnovation, la marque et la nouveauté - Eprouvent du plaisir à se restaurer : la nourriture, la convivialité et un cadre agréable sont les trois éléments qui leur importent le plus lors dun repas. - Au courant des bonnes conduites nutritionnelles, ils préfèrent ne pas les mettre en pratique dans limmédiat. - Davantage attirés par les sandwichs, les pizzas et quiches, les plats composés, les boissons sucrées, les viennoiseries et les céréales du petit déjeuner. - Ils semblent atteints du syndrome du « on verra plus tard » puisquils sont bien décidés à changer dalimentation quand il le faudra

11 Autres classements de consommateurs Par Jacques Fradin le sage, épicurien, adepte de lalimentation festive, du plaisir avant tout ; le concepteur, rationaliste, qui a le goût des choses simples ; le promoteur, animateur, créatif, qui aime latypique, les sensations, lexotique ; le sécuritaire, gestionnaire, qui apprécie les bon repas basiques pour se caler ; le stratège, leader, qui préfère la cuisine raffinée, le bon vin ; le conquérant, fonceur, qui mange sur le pouce ; laffectif, équipier, qui privilégie la nourriture « compensation », enfantine, sucrée ; laltruiste, secouriste, qui mange de manière monotone pour lui-même mais de façon plus riche lorsquil est entouré.

12 Autres classements de consommateurs CREDOC 2002 Les inquiets : ans (25% de la population). Ils lisent les étiquettes et sont attirés par les aliments aux allégations bienfaitrices. Les pressés : ans (22% de la population). Ils consomment surtout des produits « minceurs » et des céréales pour le petit déjeuner, dont la valeur nutritionnelle les rassure. Parmi eux, 64% lisent les étiquettes. Les sereins : ans. (16% de la population). Ils aiment acheter les nouveaux aliments santé et mangent plutôt de façon variée et équilibrée. Les autres catégories : Consommateurs sensibilisés aux nouveaux produits, il sagit des amoureux du terroir, des désimpliqués et des néophobes.

13 Les allergies et intolérances ClassePrincipaux alimentsSources cachées Lait et produits laitiersTous les laitages (lait, fromage, yaourt, crème fraîche, glace), certaines pâtisseries, certains desserts Certaines sauces, certaines charcuteries Œufs (en particulier le blanc) Gâteaux, mousses, glaces, certains sorbets et autres desserts; mayonnaise, meringues, crêpes et viennoiseries. Garnitures de desserts, certains substituts dœuf, pâtes alimentaires. Soja et produits dérivés Soja, sauce soja, tofu, protéines végétales texturés, protéines hydrolysées, arômes naturels et artificiels, bouillon de légumes, amidon végétal. Omniprésents dans les aliments du commerce et produits industriels. ArachidesArachides et huile darachide, beurre de cacahouètes, pâtisseries, confiseries et biscuits pour lapéritif pouvant en renfermer. Nombreuses confiseries, graines de tournesol, nourritures africaine, thaïe, chinoise, vietnamienne et mexicaine. Noix et autres fruits secs oléagineux Pâtisseries et confiseries contenant des pacanes, noix amandes, noix de cajou, noisettes, pistaches ; huile de toutes ces noix ; biscuits pour lapéritif Essences naturelle et artificielles, sauce barbecue, certaines céréales, biscuits, glaces. PoissonPoissons frais, fumés, marinés ou en conserve, huile de foie de poisson, caviar, bisques, bouillons et soupes de poisson Pizza, surimi Fruits de merCrustacés (crevettes, crabes, homards, écrevisses…) ; mollusques (huîtres, palourdes, pétoncles…) ; quenelles de fruits de mer. Caviar, surimi Blé et produits dérivésCéréales, pain et dérivés, potages déshydratés, gâteaux, pâtes alimentaires, sauces, quenelles, produits avec de la farine ; bière. Certaines glaces, soupes en boîte, surimi, certaines confiseries. Environ une personne sur trois affirme quelle-même ou un membre de sa famille est allergique à un aliment quelconque.

14 Les allergies et Intolérances Maladie Cœliaque Privilégier - Lait écrémé, œufs, poisson, viande, volaille pour les protéines - Légumes et fruits pour les vitamines et les minéraux - Légumineuses, pomme de terre, riz pour les amidons, les minéraux et les protéines Eviter - Pain, pâtes, céréales (notamment celles qui renferment du gluten), gâteaux et produits renferment du blé, du seigle et de lorge - Aliments pouvant renfermer des dérivés du blé pour épaissir ou enrober : saucisses, sauces, soupes, confiseries - Boissons contenant du gluten : bière, boissons maltées, lait au chocolat - Nombreux produits du commerce qui peuvent contenir du gluten, même à létat de traces La maladie cœliaque touche 1 français sur 2500.

15 Produit : Pizza lardons-champignons de Nature & Compagnie Description : pâte à pizza est à base de farine de riz et de fécule de pomme de terre et dont tous les ingrédients sont issus de lagriculture biologique. Produit : Galette feuilletée fourrée à la pomme de Valpiform (leader des produits sans gluten) Description : garanti sans gluten (<20ppm) pour une préparation de régime dépourvu de Gliadines Les allergies et Intolérances Maladie Cœliaque Supprimer le Gluten

16 Médicalisés Accident vasculaire cérébral (AVC) Privilégier - Fruits et légumes frais pour la vitamine C, le potassium et dimportants antioxydants - Noix et fruits sec oléagineux, huiles végétales, germe de blé pour la vitamine E - Poissons gras pour les acides gras oméga 3 - Son avoine, légumineuses et fruits pour les fibres solubles - Oignon et ail pour prévenir la formation de caillots Réduire - Produits laitiers entiers et viandes grasses riches en acides saturés et en cholestérol - Sel, susceptible délever la pression artérielle - Alcool Eviter - Prise de poids excessive - Tabagisme Dans les pays industrialisés, les AVC sont la troisième cause de mortalité. En France, plus de en sont victimes chaque année et en meurent.

17 Médicalisés Maladie dAlzheimer Privilégier - Légumes à feuilles vert foncé, jus dorange, foie, haricots secs et lentilles, maïs, asperges, petits pois, noix pour lacide folique - Viande maigre, poisson, volaille et produits laitiers pour la vitamine B12 - Viande poisson, volaille, céréales complètes, haricots secs, lentilles, avocat, noix, pommes de terre, banane pour la vitamine B6 - Poissons gras (saumon, maquereau, hareng et sardine) pour les acides gras oméga-3 - Œufs, foie, haricots mungo et produits du soja, céréales complètes, levure de bière et germe de blé, bonnes sources de lécithine et de choline Eviter - Antiacides contenant de laluminium - Ustensiles de cuisine en aluminium La maladie dAlzheimer est la principale cause de démence chez les personnes de plus de 65 ans.

18 Médicalisés Arthrite/Arthrose Privilégier - Saumon, sardine et autres poissons gras pour contrer linflammation - Aliments riches en fibres et peu calorique pour aider à se maintenir à son poids de forme Environ un Européen sur sept souffre darthrite.

19 Médicalisés Cancer Privilégier - Agrumes et autres fruits, légumes jaunes ou vert foncé pour la vitamine C, le bêta-carotène, les bioflavonoïdes et les phytonutriments, qui protègent du cancer - Pain et céréales complets, et autres aliments riches en fibres pour assurer le bon fonctionnement du côlon Réduire - Aliments gras, particulièrement ceux riches en graisses saturées - Alcool et boissons alcoolisées - Aliments salés, fumés, fermentés ou cuits au charbon de bois Eviter - Aliments contenant des résidus de pesticides et des polluants de lenvironnement Manger plus de fruits et légumes Diminuer lapport de lipides Manger plus de fibres

20 Médicalisés Maladies Cardio-vasculaires Privilégier - Fruits et légumes frais, aliments riches en vitamine C, bêta-carotène et autres nutriments antioxydants - Poisson - Protéines de soja - Pommes, son davoine et autres aliments contenant des fibres solubles - Pain et céréales complets - Noix, amandes, noisettes Réduire - Aliments riches en graisses saturées (viandes grasses, peau du poulet, produits laitiers gras, fromages et lard) - Œufs, lait entier, abats et autres aliments riches en cholestérol - Graisses, surtout graisses saturées - Acides gras « trans » (margarines et graisses hydrogénées, aliments préparés avec des graisses hydrogénées) Eviter - Aliments salés (en cas dhypertension) Les maladies cardiovasculaires restent les principales causes de décès dans les pays occidentaux. On estime actuellement que quenviron 1 Français sur 5 fera un infarctus. Par ailleurs Français meurent dun accident vasculaire cérébral ou dun infarctus par an.

21 Produit : Omégachoco Description : chocolat enrichi en Oméga 3 C'est dans lesprit « chocolat santé », que deux artisans chocolatiers aidé par un médecin nutritionniste viennent de lancer ce chocolat pour «allier Plaisir et Santé » (salon du chocolat ) Produits : Spécialité laitières de St Hubert Description : contient une préparation à base de lait écrémé à laquelle on ajoute de lhuile de Colza naturellement riche en Oméga 3 Médicalisés Maladies Cardio-vasculaires Enrichir en acides gras essentiels

22 Produit : Danacol de Danone Catégorie : Spécialité laitière enrichie en phytostérols Description : permet une réduction du mauvais taux de cholestérol sanguin dans le cadre dun régime adapté Produit : Cholegram de St Hubert Catégorie : Matière grasse anti-cholestérol Description : enrichie en stanols végétaux qui réduit labsorption intestinale du cholestérol diminution du mauvais cholestérol sanguin Médicalisés Maladies Cardio-vasculaires Lutter contre le mauvais cholestérol

23 Médicalisés Diabète Privilégier - Repas et gouters réguliers pour éviter des fluctuations de la glycémie - Repas équilibrés et variés - Aliments riches en fibres et pauvres en graisses pour maintenir un poids normal Réduire - Calories « vides » des bonbons, des boissons sucrées et des grignotages, facteur dobésité - Graisses saturées et aliments élaborés avec des graisses hydrogénées Plus de 2 millions de Français souffrent de diabète sucré

24 Médicalisés Maladie de Parkinson Privilégier - Fruits et légumes, produits céréaliers complets - Lipides pour faciliter la digestion - Purées ou aliments mous et onctueux pour faciliter la déglutition Réduire - Aliments riches en protéines si le patient est sous traitement à la lévodopa Environ 150 personne sur souffrent de la maladie de Parkinson après 60 ans.

25 Les sportifs Privilégier : - Apports de glucide : pain, céréales complètes, pâtes, fruits et légumes - Leau : boissons spéciales pour les sportifs, les jus de fruits et de légumes (qui apportent également des lipides - Apports en potassium et en sodium : Banane, orange, abricot sec, tomate et sel - Apports en vitamines - Protéines pour entretenir les muscles (1,6 à 1,7g contre 1,2 à 1,4g par kilo normalement) Eviter : - Alcool et café (qui déshydratent)

26 Les sportifs Les boissons pour sportifs : utilisées pendant leffort pour hydrater et nourrir. Elles contiennent des glucides, des vitamines B et des électrolytes comme du sodium et du potassium pour remplacer ce qui y est éliminé par la sueur Milk–shake protéiné : à base disolat et de concentré de protéines de lactosérum ultra et microfiltrées de haute valeur biologique pour entretenir la masse musculaire en période dentraînements intensifs et de compétition Barres énergétiques : comportent différents glucides à effets lents et rapides et de la vitamine B

27 A carence Ostéoporose Les femmes enceintes Ménopause Végétariens Séniors

28 A carence Ostéoporose Privilégier - Lait, yaourt, fromage et laitages pour le calcium - Aliments riches en vitamine D : poissons gras, lait enrichi, fromages, jaune dœuf - Légumineuses pour le phosphore Réduire - Café, thé, boissons au cola et autres boissons contenant de la caféine - Boissons au cola riches en phosphates Calcium Vitamine D Vitamine K Soja Graines de lin Vitamine C

29 Produit : Tropicana Pure Premium Calcium + Vitamin D Catégorie : Jus dorange 100% Description : Boisson bienfaisante, bonne source de vitamine C et D avec un apport de Ca intéressant. Produit : Eau Taillefine de Danone Catégorie : Eau plate nature Description : Issue dune eau minérale naturelle dAuvergne, enrichie en Ca (250mg/L) et en Mg Augmenter la composition en Calcium A carence Ostéoporose

30 Produit : Viva+ de Candia Catégorie : lait UHT ½ écrémé enrichi en Ca et vit D Description : sadresse plus particulièrement aux personnes de plus de 50ans en prévention de lostéoporose Produit : Yaourt aux fruits Taillefine 0% Catégorie : Yaourt enrichi en vit D Description : 0% de MG, 0% de sucres ajoutés, source de Ca et enrichi en vit D. « Taillefine aide à entretenir le capital osseux ». Augmenter l assimilation du calcium A carence Ostéoporose

31 Ingrédient : Oliggo-fiber® Description : Inuline fructane naturel (racines de chicoré) = fibre fermentescibles favorise labsorption du Ca stimule la croissance de bifidobactéries bénéfiques. Cargill a lexclusivité de sa vente sur le marché dAmérique du Nord. Ingrédient : CalciLife® Description : Minéral prébiotique, riche en Ca et Mg marin, avec des fructooligosaccharides à chaîne courte (scFOS®) augmente labsorption du Ca (biodisponibilité et bioactivité) afin dassurer un contenu minéral osseux adéquat. Augmenter l assimilation du calcium A carence Ostéoporose

32 Privilégier - Viande maigre, volaille, poisson et œufs pour les protéines et le fer - Lait et laitages, sardines en conserve pour leur richesse en calcium - Agrumes, légumes à feuilles vert foncé, légumineuses, céréales complètes pour lacide folique Réduire - aliment très gras ou peu digestes - Café et boissons contenant de la caféine Dans les pays industrialisés, les AVC sont la troisième cause de mortalité. En France, plus de en sont victimes chaque année et en meurent. A carence Grossesse

33 A carence Ménopause Privilégier - Aliments riches en calcium et en vitamine D, tels que les produits laitiers non écrémés - Fruits et légumes frais pour les vitamines, les minéraux et les bioflavonoïdes - Produits du soja : tofu et « lait » de soja Toutes les femmes entre 45 et 55 ans

34 4 classes de végétariens Semi-végétariens : Alimentation surtout végétarienne, mais pouvant inclure à loccasion des aliments dorigine animale Lacto-ovo-végétarien : Régime végétarien incluant lait, produits laitiers et œufs, mais excluant viande, poisson et volaille Lacto-végétarien : Régime végétarien avec lait et produits laitiers Végétalien : Exclut viande, volaille, poisson, produits laitiers, œufs et parfois miel Les conseils donnés pour les végétariens Mettre au menu céréales complètes, légumes, fruits légumineuses, noix, et autres fruits secs et oléagineux, et si il y a lieu, produits laitiers et œufs (protéines) Consommer de préférence des produits peu raffinés et peu transformés ; manger peu daliments très sucrés ou très gras Veiller à prévoir une grande variété de fruits et de légumes Si on sautorise les produits laitiers et les œufs, choisir des produits laitiers contenant peu de matières grasses et consommer les œufs avec modération pour éviter un excès de graisse saturées Contrôler régulièrement le taux sanguin de fer. Prendre aussi un complément de vitamine B12 et, en cas dexposition limitée au soleil, de vitamine D A carence Végétariens

35 A carence Les Séniors Une population en croissance qui représentait 50% du marché total de lalimentation à domicile en 2001 De plus en plus adeptes de santé dans leur alimentation (Les séniors plébiscitent lalimentation comme premier moyen de prévention en matière de santé) Les personnes seules ont tendances à manger moins (Les personnes seules ont tendance à ne plus cuisiner, la préparation du dîner et le dîner en tant que tel durent moins longtemps chez les séniors seuls) Consommation de plus de produits frais et moins daliments transformés Déficits calciques et protéiques

36 Carte Noire met en avant le fait que : « le café est une source naturelle dantioxydants contribuant à la protection des cellules de notre corps » Présence dantioxydants A carence Les Séniors

37 Poids Remplacer le gras Remplacer le sucre Augmenter la teneur en fibre Réduire la sensation de faim Agir sur la graisse corporelle Les principes de bases : -Manger le matin et ne pas sauter de repas - Eviter les glucides simples (sucres et boissons sucrées, riz blanc, purée de pommes de terre) et consommer des glucides complexes (céréales, légumes, riz brun, lentilles et fruits frais) -Consommer des aliments à forte teneur en fibres, en eau qui donnent limpression que lon est rassasié -Diminuer les portions -Boire beaucoup -Ne pas jeuner -Eviter de grignoter entre les repas

38 Déviations Petit écolier : « ce nest que pour les enfants » Haribo : « Haribo, cest beau la vie, pour les grands et les petits » Utilisation des produits conçus pour des régimes pré- opératoires (protéinés) par des sportifs

39 Fidéliser 5 POINTS CLÉS : 1. Personnaliser l'accueil : comprendre les références culturelles respectives, adapter les comportements aux différentes attitudes, s'abstenir de juger l'autre selon ses propres préjugés. 2. Avoir de la considération pour le client : lui faire ressentir que l'on a envie de s'occuper de lui ; satisfaire ses attentes ; le choyer, le remercier de son choix et l'en féliciter. 3. La disponibilité : encourager le client à s'exprimer, être à son écoute et multiplier les services d'aide. Noter les habitudes, les goûts, les manies. 4. La confiance : remercier les convives de leur fidélité est un gage de succès : lettre de remerciement, cadeaux, offres promotionnelles nominatives, informations personnalisées. 5. La communication : en s'aidant d'outils multimédias, il faut intégrer le convive au fonctionnement de l'entreprise afin de répondre au mieux à ses exigences. Tous les personnels en contact avec le client doivent être formés, informés et encouragés à gérer le contact client.

40 Commercialisation

41 Fidéliser à cotation nutritionnelle Cartes de fidélité dans les magasins spécialisés Offrir des remises en fonction des achats effectués sur des produits nutritionnels Conseils pour améliorer léquilibre alimentaire Bilan nutritionnel personnalisé Numéro vert : diététicienne Offre de cadeaux

42 Fidélisation sur internet Proposition dun programme alimentaire Inscription à un suivi de régime alimentaire Abonnement à des newsletters Les clubs clients

43 Commercialisation

44 GMS Absence de conseil au moment du choix pour le consommateur Présence de rayons pas forcément bien adaptés (sans classification réelle, par exemple par maladie) Une étude de lIFOP a montré quune femme sur deux lit les informations nutritionnelles indiquées sur les emballages en faisant ses courses (les femmes constituent 80% de la clientèle) Ex : Intermarché, Casino, Carrefour et Leclerc ont publié des guides alimentaires évoquant les vertus nutritionnelles des alicaments et les bienfaits dune alimentation équilibrée

45 Pharmacie et Parapharmacie La pharmacie : - Inspire confiance et sérieux - Apporte la connaissance dun spécialiste : le pharmacien - les produits vendus en pharmacie sont réglementés par larrêté du 15 février Réservé à des aliments santé très ciblés destinés à des marchés de niche car il y a peu de place dans les rayons La parapharmacie - Dispose de plus de place pour présenter ces produits - Nest pas soumise à la même règlementation - Apporte également les conseils

46 Les magasins spécialisés Produits généralement plus chers quen GMS Apporte des conseils et de linformation par des vendeurs spécialisés (conseillers) mais aussi par des brochures, des guides nutritionnels, des livres sur léquilibre alimentaire ou sur le bien- être Rassure le consommateur sur la qualité des produits Ex : DiétikSanté, Biocoop, Naturalia, Coté vert, Rayons Verts, La Vie claire…

47 E-commerce Développement de site pour les GMS Permet souvent dapporter de linformation, des conseils aux consommateurs comme des interview ou des communiqués de presse (mais en moins coûteux)

48 La restauration à domicile la livraison de plats et de plateaux repas représente un excellent créneau de développement mais aussi un chef qui cuisine à domicile Vieillissement de la population Population croissante de personnes dépendantes Une qualité nutritionnelle permettant dapporter une valeur ajoutée

49 Restauration hors foyer une augmentation des effectifs dans les secteurs de la santé, tels les hôpitaux et les structures daccueil pour personnes âgées, réseau à fort potentiel pour les aliments santé les sociétés de restauration collective développent des partenariats avec les industriels et les milieux scientifiques

50 Via des initiatives en distribution … s distributeurs automatiques de santé au Canada Le CHU Sainte-Justine, un centre hospitalier mère-enfant de Montréal, a inauguré ses nouvelles machines distributrices santé destinées à lentourage venant rendre visite aux patients (parents, enfants, amis) et au personnel. Ce nouveau concept est accompagné de différents messages de promotion dune alimentation saine et dinformations sur les produits disponibles grâce à un écran tactile et un dépliant disponible sur place. Et alors, que distribuent ces machines ? Bien sûr des fruits, … mais aussi des légumes, des produits laitiers maigres, des produits céréaliers à grains entiers, de leau et dautres boissons (jus de fruits ou de légumes, lait de soja), et une section spécialement destinée aux enfants de 1 à 3 ans. L équipe de diététistes du CHUSJ a participé activement à ce projet en dressant une liste de critères nutritionnels sappuyant sur les plus récentes recommandations du Guide Alimentaire Canadien (Santé Canada 2007) pour les critères qualitatifs (sel, acides gras saturés…) et du Nutrition Standards for Foods in Schools (Institute of Medicine 2007) pour les critères quantitatifs. Une étude menée par Tracie A. Barnett et Andraea Van Hulst évaluera lefficacité du dispositif sur lamélioration des choix alimentaires, cest le projet de recherche Health Promoting Vending Machines: Evaluation of a Pediatric Hospital Intervention. Source:

51 Commercialisation

52 Publicité 1. Presse 2. Télé 3. Radio 4. Internet 5. Affichage extérieur Tendances: -Plus de culture -Plus de divertissement -Plus de musique - Intensité relationnel -Peopleisation (désacralisé) - Raconter de petites histoires bien ficelées Investissement publicitaire de lalimentation : 19.5 millions deuros au premier trimestre 2008 Source : TNS Media Intelligence, avril 2008

53 Attirer en racontant une histoire Histoire = Attirer + influencer Admettons un produit quelconque, il aura beau être le meilleur ou le plus efficace, si le consommateur nadhère pas à lhistoire de la marque qui lentour, ce dernier ne sera donc pas mémorisé, il nentrera donc pas dans le cercle de référence du consommateur. Aujourdhui, nous ne sommes plus dans une économie de production ou distribution, nous sommes dans une économie de marché. Limpératif est de provoquer le consommateur ! Dailleurs le consommateur nachète plus ce dont il a besoin, il achète ce quil désire… Là réside toute la nuance. Si lon à compris cela, alors on détient une des clés de la réussite. Ainsi, les besoins sont dordre pratique et objectif. Tandis que les désirs, eux sont irrationnels et purement subjectifs. Stimuler ces désirs en jouant sur limaginaire du consommateur devient un impératif pour tout responsable marketing. Doù lintérêt de maitriser parfaitement les représentations que les consommateurs se font du produit ou du service proposé. Tout consommateur sinvente de façon plus ou moins inconsciente, une histoire quand il se trouve en situation dachat voir même quand il projette lachat. Une belle histoire, sera donc la clé de voute, la source de satisfaction la plus profonde des consommateurs

54 Créer une belle histoire nest pas chose aisée. Plusieurs facteurs doivent entrer en considération, notamment la subjectivité des consommateurs. Précédemment, nous avons évoqué la subjectivité du consommateur. Elle nest pas à négliger, car chaque consommateur regarde, repère et comprend les évènements en fonction de sa propre vision du monde. En effet, nous ne sommes pas sans savoir que notre vision du monde est forgée par un ensemble de préjugés, de valeurs, de croyances et un vécu. Dailleurs pour illustrer ce propos voici une anecdote : On dit souvent : « Les faits parlent deux même… ». Erreurs, ce sont les gens qui les font parler. Pour la simple et bonne raison que ce que nous sommes influence ce que nous voyons. Ainsi lorsquun consommateur se retrouve face à une histoire inconnue, mais quelle coïncide avec les croyances de ce dernier, il sera plus enclin à y prêter attention, à la suivre donc à y croire. Le responsable marketing aura donc la dure tâche de didentifier les différentes communautés partageants des visions du monde communes afin de pouvoir formuler une histoire qui leurs correspondent. Attirer en racontant une histoire

55 Publicité Presse 1 er vecteur de publicité utilisé

56 Récompensé par des prix Stars désacralisées Ex : Nespresso – Georges Clooney 3 ème Prix IPSOS Publicité Télévision

57 Les Textes Les bandeaux Les pop-ups et les sharped pop-ups La pub volante Publicité Internet

58 Publicité Affichage extérieur

59 Commercialisation

60 Développer la facilité dutilisation Axe dinnovation majeur Les doses Offre mini doses pratique Albert Heijn pour ses épices et herbes aromatiques Les offres grand format jus de pomme, format familial 1,5 L Le Doy pack : lemballage souple Nombreuses applications : jus de fruit, huile végétale, lait,, yaourt, vin, sauces, tomate, etc... Packaging Faciliter la manipulation du produit

61 Le micro-ondable marque carrefour : les conserves pratiques, légumes appertisés en barquette sécable micro-ondable Le Sachet fraîcheur packaging Zapple pour les pommes Louverture facile Louverture facile « isy pil » généralisé par saupiquet Packaging Faciliter la manipulation du produit

62 À emporter partout ! Le repas salade Bonduelle Press and Mix : « simple pression sous le bol, secouez et cest prêt! » La collation pour les enfants Lait Concentré aromatisé Régilait avec gourde refermable Packaging Le nomadisme

63 Développer des portions individuelles VIF ARGENT : nouvelle gamme de légumes cuisinés en portions individuelles : « les idées légumes » Mini président : Fromage en portion individuelle Packaging Le portionnable

64 Le repas complet : le duo de salade de Stalaven Le plat pricipal composé dune salade de pâtes + le dessert, une salade de fruits Packaging Le tout en un

65 Donner limpression au consommateur que cest lui qui la fait valorisation du consommateur Marie groupe uniq « combiner nutrition et plaisir de faire soi-même, avec une gamme inédite de gratins de fruits en sachet à faire cuire au four pour retrouver tout le plaisir du fait- maison!!! » Des recettes à croquer : Moelleux aux pommes façon Tatin, Crumble fraises- rhubarbe, Clafoutis cerises griottes, Gratin abricots groseilles Packaging Le loisir créatif

66 Communication

67 Sensibiliser En faisant peur

68 Communication

69 - Établir une relation one to one avec le consommateur. - Identifier les éventuels problèmes liés aux produits et services. Vous vous posez des questions sur le cholestérol et sur votre alimentation ? Nos diététiciennes sont à votre écoute pour apporter une réponse professionnelle à vos questions du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 Numéro vert, Questions par mail

70 - Acquérir de nouveaux clients - Connaître la satisfaction des consommateurs - Améliorer la relation entreprise/clients - Fidéliser les utilisateurs - Détecter des nouveaux marchés Que faire devant un déficit modéré en magnésium ? Choisissez une eau naturellement riche en magnésium, comme HEPAR, une eau plate qui contient 119 mg de magnésium par litre. Et buvez au moins 1,5 litre deau par jour ! Enquêtes

71 - Fidéliser la clientèle - Traiter les réclamations. Service consommateur


Télécharger ppt "Sonia-Nadra AOUABED Juliette DEBOSCKER Stéphanie DEWITTE Marie HELIER Emilie KERENEUR Module Marketing GénIAAL Enseignante : Melle Wallart Année 2008-2009."

Présentations similaires


Annonces Google