La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE NOUVEAU CAPES 2014 : MAQUETTE GÉNÉRIQUE Journée de travail AFPSVT 11 février 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE NOUVEAU CAPES 2014 : MAQUETTE GÉNÉRIQUE Journée de travail AFPSVT 11 février 2013."— Transcription de la présentation:

1 LE NOUVEAU CAPES 2014 : MAQUETTE GÉNÉRIQUE Journée de travail AFPSVT 11 février 2013

2 Maquette concours spécifique SVT Sera connue au 15 mars 2013 [ Information issue de la réunion du 6 février 2013 des porteurs de projets ESPE au ministère ] Il nous faut donc commencer à travailler à nos futurs masters à partir de la maquette générique (document de janvier 2013) 2

3 6 principes généraux sur le concours 3 1. Jalon déterminant du parcours intégré de formation, sinscrit dans le cursus de professionnalisation progressive des candidats. 2. Acte de recrutement et non de certification universitaire. Il repose sur lappréciation de compétences scientifiques et professionnelles en cours dacquisition. 3. Situés en fin de S2 de Master, le concours repose sur des épreuves tenant compte d'un parcours progressif de professionnalisation, qui n'est pas encore arrivé à son terme. 4. Apprécier la capacité des candidats à mobiliser des savoirs académiques dans une perspective professionnelle et développer cette compétence. Articulées et complémentaires avec la certification amont et aval du Master. 5. Déclinaison pour chaque discipline selon des formes éventuellement spécifiques. 6. Admissibilité : évaluation de la capacité du candidat à mobiliser des savoirs et des techniques, dans une perspective professionnelle. Admission : évaluation de la capacité à élaborer une activité pédagogique à destination des élèves, à investir une posture denseignant, et à maîtriser des gestes techniques et professionnels indispensables

4 Organisation générale 4 Format Valoriser les épreuves d'admission par rapport à celles d'admissibilité. Admission : 2/3 de lensemble des coefficients. Tester des qualités plus générales, indispensables à lexercice du métier : langue française, clarté de lexpression écrite et orale, capacité danalyse et de problématisation, de hiérarchisation, de synthèse et de communication, capacité à construire un raisonnement clair et adapté à des élèves. Garantir le potentiel du lauréat à poursuivre, approfondir et optimiser, dans une visée professionnelle, l'ensemble de ces qualités.

5 Compétences professionnelles évaluées lors du concours 5 Remarque liminaire : Le recrutement a lieu en cours de formation initiale Les compétences professionnelles sont donc appréciées, alors quelles sont en cours dacquisition. En conséquence, le modèle est construit afin quaucune des compétences évaluées ne nécessite une expérience professionnelle approfondie.

6 6 compétences évaluées 6 Compétence « a » – Maîtriser un corpus de savoirs, adapté à lexercice professionnel futur. La nature de ce corpus dépend de la spécialité, de la discipline ou des disciplines de recrutement. Lévaluation au concours porte éventuellement sur un programme limitatif qui peut être modifié partiellement chaque année. Compétence « b » – Mettre ses savoirs en perspective dans le cadre dun exercice professionnel, manifester un recul critique vis-à-vis de ces savoirs. Ce recul critique comprend, selon les cas et en proportions variables, des considérations historiques et/ou épistémologiques, une réflexion sur la signification culturelle, éducative ou sociétale des savoirs, une approche de la didactique, de la pédagogie, une sensibilité aux convergences transdisciplinaires. Compétence « c » – Connaître, à un premier niveau de maîtrise, les procédés didactiques courants mis en œuvre dans un contexte professionnel réel (selon la spécialité ou la/les discipline(s)), procédés susceptibles notamment de favoriser lintérêt et lactivité propres des élèves, au service des apprentissages.

7 6 compétences évaluées 7 Compétence « d » – Envisager son exercice professionnel dans les contextes prévisibles (établissement, institution éducative, société) ; situer son métier futur dans le cadre des fonctions de lécole. Compétence « e » – Conduire une réflexion sur le métier, construire un enseignement, le discuter, interagir, se situer et agir au sein dune équipe pédagogique. Compétence « f » - Utiliser les modes dexpression écrite et orale propres à la spécialité ou la discipline, tout particulièrement sous des formes mises en œuvre à loccasion de lexercice professionnel ; présenter une maîtrise avérée de la langue française dans le cadre dune expression écrite ou orale.

8 Compétence a (savoirs disciplinaires) 8 Compétence « a » : omniprésente dans les quatre épreuves. La maîtrise disciplinaire constitue la première des compétences professionnelles de lenseignant.

9 Les compétences pour chaque épreuve 9 a, b, f ( c ) Ecrits c, e (a, b, f) d, e (a, b, f) Oraux Oral 1 Oral 2

10 Les compétences pour chaque épreuve 10 Savoirs, recul critique, communication ( didactique ) Ecrits Didactique, réflexion sur le métier, construire un enseignement (Savoirs, recul critique, communication) Contexte du métier, fonctions de lécole, réflexion sur le métier, construire un enseignement (Savoirs, recul critique, communication) Oraux Oral 1 Oral 2

11 Principes des écrits 11 Epreuve 1 : dissertation/composition ou autre forme dépreuve écrite construite Maîtrise des savoirs académiques et capacité de construction, dargumentation, dorganisation du propos. Epreuve 2 : exploitation dun dossier documentaire, série dévaluations Capacités danalyse et de synthèse, de problématisation, de hiérarchisation, de tri, de classement Capacité à mobiliser les savoirs disciplinaires et didactiques, dans le but de présenter un raisonnement pédagogique sappuyant sur une situation donnée.

12 Epreuves écrites 12 Compétences « a », « b » et « f » (et dans une moindre mesure « c »). La diversité des savoirs est appréciée sur lensemble des deux épreuves, selon une répartition qui est définie et qui peut varier pour chaque concours. Les formes concrètes des deux épreuves sont diversifiées et adaptées aux différents concours. Durée : 4 à 5 h

13 Programme du concours 13 Le programme du concours reposera le plus souvent sur les programmes des élèves, considérés au niveau M1. Articulé avec eux, il pourra être fait le choix de programmes particuliers Ex. de lhistoire-géographie dont une question sur quatre pourrait porter sur ces programmes, ou dextraits de ces programmes (LV).

14 Principes des oraux 14 Oral 1 : mise en situation professionnelle, mettant en jeu la capacité à engager la construction dune séquence pédagogique dont le candidat devra justifier, face au jury, les choix didactiques et pédagogiques quil a effectués. Oral 2 : entretien à partir dun dossier destiné à montrer : laptitude au dialogue le recul critique et une première approche épistémologique de la discipline et de ses enjeux la capacité à se projeter dans le métier futur, par exemple à partir des réponses aux questions et aux situations proposés par le jury. moyen pour le candidat de faire valoir son expérience professionnelle ou certains cursus particuliers.

15 Précisions 15 Les programmes scolaires et les situations dapprentissage sont présents. Les épreuves reposent sur la « réalité de lélève », ses manuels, des situations dapprentissage et, le cas échéant, ses productions.

16 Oral 1 16 Présentation dune activité professionnelle. Vérifier une première maîtrise des gestes professionnels propres à la spécialité ou à la discipline. Préparation 3 à 4h Epreuve 1h. Compétence « c », « e » (et, dans une moindre mesure, « a », « b » et « f ») Didactique, réflexion sur le métier / construire un enseignement (Savoirs, recul critique, communication)

17 Oral 2 17 Entretien à partir dun dossier. Dossier : support à une discussion sur un projet professionnel. Il est, en tout ou partie, fourni par le jury et éventuellement constitué en partie dun dossier constitué par le candidat. Préparation : 1h, épreuve 1h. Compétences « d », « e » (et, dans une moindre mesure, « a », « b » et « f ») Contexte du métier, fonctions de lécole, réflexion sur le métier / construire un enseignement (Savoirs, recul critique, communication)

18 Spécificités 18 Certaines disciplines comportent des capacités particulières qui demanderont à être vérifiées : épreuves expérimentales en physique-chimie et sciences de la vie et de la terre, (…) Elles pourront placer ces évaluations spécifiques dans la deuxième épreuve, en se basant sur des exercices impliquant systématiquement une réflexion à visée pédagogique.


Télécharger ppt "LE NOUVEAU CAPES 2014 : MAQUETTE GÉNÉRIQUE Journée de travail AFPSVT 11 février 2013."

Présentations similaires


Annonces Google