La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les preuves cliniques Les études cliniques marquantes dans l'HTA essentielle ALLHAT : supériorité des diurétiques (chlortalidone) sur IEC (lisinopril),

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les preuves cliniques Les études cliniques marquantes dans l'HTA essentielle ALLHAT : supériorité des diurétiques (chlortalidone) sur IEC (lisinopril),"— Transcription de la présentation:

1 1 Les preuves cliniques Les études cliniques marquantes dans l'HTA essentielle ALLHAT : supériorité des diurétiques (chlortalidone) sur IEC (lisinopril), inhibiteurs calciques (amlodipine) ; ALLHAT : supériorité des diurétiques (chlortalidone) sur IEC (lisinopril), inhibiteurs calciques (amlodipine) ; ANBP2 : supériorité des IEC (énalapril) sur les diurétiques (hydrochlorothiazide) ; ANBP2 : supériorité des IEC (énalapril) sur les diurétiques (hydrochlorothiazide) ; VALUE : le valsartan contrôle moins bien la TA et est associé à davantage d'IdM et AVC que l'amlodipine ; VALUE : le valsartan contrôle moins bien la TA et est associé à davantage d'IdM et AVC que l'amlodipine ; LIFE : supériorité du losartan sur l'aténolol dans la prévention des AVC chez l'hypertendu avec HVG ; LIFE : supériorité du losartan sur l'aténolol dans la prévention des AVC chez l'hypertendu avec HVG ; VALIANT : en post-IdM, le valasartan ne fait pas mieux que le captopril, mais est bien plus coûteux ! VALIANT : en post-IdM, le valasartan ne fait pas mieux que le captopril, mais est bien plus coûteux ! HOPE : le ramipril fait mieux que le placebo ! HOPE : le ramipril fait mieux que le placebo ! EUROPA : le périndopril fait mieux que le placebo ! EUROPA : le périndopril fait mieux que le placebo ! ONTARGET : le telmisartan ne fait pas mieux que le ramipril ! ONTARGET : le telmisartan ne fait pas mieux que le ramipril ! TRANSCEND : le telmisartan ne fait pas mieux que le placebo chez les intolérants aux IEC ! TRANSCEND : le telmisartan ne fait pas mieux que le placebo chez les intolérants aux IEC ! PRoFESS : le telmisartan ne fait pas mieux que le placebo dans la prévention des récidives d'AVC ! PRoFESS : le telmisartan ne fait pas mieux que le placebo dans la prévention des récidives d'AVC ! CPAM X « Campagnes antihypertenseurs » Les preuves cliniques François PESTY Quelque part, 29 septembre au 3 octobre 2008

2 2 Les preuves cliniques ALLHAT conclue à la supériorité des diurétiques thiazidiques sur les IEC et inhibiteurs calciques JAMA 2002;288(23): JAMA 2002;288(23): Létude ALLHAT constitue le plus grand essai d'intervention thérapeutique dans l'HTA essentielle jamais réalisé patients hypertendus ont été randomisés pour recevoir un traitement à base de chlorthalidone, amlodipine, lisinopril ou lalpha-bloquant doxazosine. Le suivi moyen a été de 4.9 ans ; Environ la moitié des patients étaient des femmes et environ un tiers étaient afro-américains. Par ailleurs, un tiers des patients étaient diabétiques ; Lincidence de linsuffisance cardiaque était significativement plus élevée dans le groupe amlodipine (vs groupe chlorthalidone : + 38 %), quelque soit les sous-groupes analysés (âge, hommes et femmes, personnes dorigine africaine, et patients diabétiques) ; Dans le groupe lisinopril par rapport au groupe chlorthalidone, lincidence des événements cardio-vasculaires était plus élevée (+ 10 %, p < 0,001). Idem pour les sujets de 65 ans et plus, hommes et femmes, personnes dorigine africaine ou pas, patients diabétiques et nondiabétiques). Lincidence des AVC était aussi plus élevée (+ 15 %, p = 0.02), chez les femmes et personnes dorigine africaines mais pas pour les personnes dorigine non africaine et non-diabétiques) et lincidence des insuffisances cardiaques était plus élevée (+ 19 %, p < 0,001) (ce qui a été observé dans tous les sous-groupes). Pas de différence significative entre le diurétique (chlorthalidone), l'inhibiteur calcique (amlodipine) et l'IEC (lisinopril), sur le critère principal de l'étude (décès dorigine cardio-vasculaire et infarctus non fatals), et pour la mortalité totale : La conclusion de l 'étude ALLHAT : « Les diurétiques thiazidiques, sont supérieurs pour la prévention des maladies cardiovasculaires et ils coûtent moins chers ; Ils devraient être privilégier pour le traitement de 1 ère intention dans l'HTA ». François PESTY Quelque part, 29 septembre au 3 octobre 2008 CPAM X « Campagnes antihypertenseurs » Les preuves cliniques


Télécharger ppt "1 Les preuves cliniques Les études cliniques marquantes dans l'HTA essentielle ALLHAT : supériorité des diurétiques (chlortalidone) sur IEC (lisinopril),"

Présentations similaires


Annonces Google