La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

VERS LATHLETISME A lECOLE MATERNELLE. Pourquoi vers lathlétisme ? courir, sauter et lancer sont des actions spontanées chez les enfants ; ils aiment courir.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "VERS LATHLETISME A lECOLE MATERNELLE. Pourquoi vers lathlétisme ? courir, sauter et lancer sont des actions spontanées chez les enfants ; ils aiment courir."— Transcription de la présentation:

1 VERS LATHLETISME A lECOLE MATERNELLE

2 Pourquoi vers lathlétisme ? courir, sauter et lancer sont des actions spontanées chez les enfants ; ils aiment courir pour sattraper, sauter dans les flaques deau ou encore lancer des cailloux ou des balles. ces actions contribuent au développement général de la motricité de lenfant. cette activité sappuie sur la motricité de base, elle est ainsi accessible à tous les âges de lécole, et à tous les enfants, quel que soit leur milieu, leur vécu antérieur.

3 son sens est simple et clair. cette activité se pratique dans tous les lieux, avec très peu de matériel ou déquipements. lathlétisme fait appel à des ressources telles que la volonté, le sens de leffort et la persévérance, quil est fondamental de développer très tôt chez les enfants daujourdhui, menacés par la sédentarité et le surpoids.

4 En maternelle cest réaliser une performance dans le sens de : aller plus vite par rapport à 1 camarade à 1 signal sonore, visuel ou les deux associés aller plus loin par rapport à un camarade, un repère visuel aller plus haut par rapport à un repère visuel

5 Quels objectifs ? Un grand objectif pour lenfant je progresse et je le vois Deux grands objectifs pour les enseignants : faire acquérir et faire comprendre aux enfants les prérequis de la motricité athlétique préparer les enfants à une rencontre sportive Objectifs de la formation : aborder les prérequis de la motricité athlétique à lécole maternelle proposer des contenus pédagogiques

6 En petite sectionEn moyenne sectionEn grande section - savoir utiliser des actions motrices simples -construire lespace -accepter de faire un effort -respecter les règles de fonctionnement et de sécurité -améliorer les appuis au sol -construire lespace -acquérir un référentiel dactions pour courir vite, lancer loin et précis, sauter haut et loin (multibonds) -accepter leffort -accepter le résultat -coordonner ses actions -construire lespace et la mesure -acquérir un référentiel dactions pour courir vite, lancer loin et précis, sauter haut et loin (multibonds) -accepter leffort -accepter de se mesurer à dautres -accepter le résultat -dépasser ses limites

7 Des prérequis ? POUR COURIR VITE je réagis à un signal je regarde droit devant moi je cours en ligne droite je cours sur lavant du pied je balance mes bras le long du corps POUR SAUTER LOIN & HAUT je monte mon genou je maide des bras POUR LANCER LOIN & PRECIS mes pieds sont décalés jécarte les bras

8 COURIR A lécole primaire, il ne sagit pas de choisir entre course de vitesse, course de haies, relais ou demi-fond, mais dapprendre la course athlétique, cest-à-dire sintéresser à ce qui fonde cette classification des courses (différences et points communs).

9 Et cest parce que la course naturelle, dans les jeux de poursuite, est source démotion et de plaisir quelle doit constituer le point de départ de lapprentissage du courir vite athlétique.

10 Un des premiers points pour définir une course athlétique est de structurer lespace daction du coureur : – la course est orientée – la course est normalisée

11 Les comportements fréquemment observés chez un élève de lécole primaire : à un temps de réaction trop long au moment du départ ne court pas droit à des mouvements désordonnés à des appuis bruyants, piétine, attaque du pied à plat ou sur le talon ralentit avant la ligne darrivée

12 Les axes de progressivité Courir vite - de marcher - à trottiner et sarrêter - à courir vite du départ à larrivée Orienter sa course - de courir dans tous les sens - à courir et sorienter - à courir en ligne droite Tenir compte des autres - de courir sans se soucier des autres ou en attendant les autres - à courir en évitant les autres pour réaliser des actions concrètes (transport d'objets) - à courir vite et à se situer par rapport aux autres (ex : pour arriver le premier ou faire gagner son équipe)

13 Quelques objectifs spécifiques pour courir Objectif 1 : courir vite, de manière orientée – sorienter rapidement vers un refuge Objectif 2 : courir vite, en ligne droite et en regardant devant – programmer son déplacement du départ vers larrivée – respecter son couloir de course sans gêner les autres coureurs Objectif 3 : courir sans faire de bruit – courir sur lavant du pied

14 Objectif 4 : réagir à un signal – être attentif, regard orienté vers le but – démarrer au signal et orienter sa course Objectif 5 : arriver à pleine vitesse sur la ligne darrivée – courir dun bout à lautre du couloir sans ralentir Objectif 6 : apprendre à rythmer sa course (enchaîner les actions pour courir le plus vite possible) – adapter sa course aux obstacles

15 SAUTER apprendre à sauter, cest comprendre que le saut réalisé est davantage le résultat dactions musculaires au service dune intention que le produit dun règlement. lélève, dans le ressenti quil en a, ne vit quune action, celle de sauter. En effet, la faible impulsion de lenfant ne lui permet pas de ressentir les effets aériens du saut.

16 Dans cette perspective, deux temps sont à distinguer : – décoller du sol – orienter ces trajectoires dans une des deux directions pour privilégier soit la longueur (aller vers lavant), soit en hauteur (aller vers le haut).

17 Pourquoi le multibond ? Pour le saut vers lavant, il est possible de simplifier la tâche de lélève en lui demandant dorganiser sa prise de vitesse sous forme de bonds.

18 Cet apprentissage présente deux avantages : – faciliter la liaison course délan / impulsion parce que les multibonds en confondant ces deux actions simplifient la problématique de leur enchaînement ; – adapter la vitesse de lélan. En effet, les enfants produisent des courses délan dont la vitesse, en général maximale, les empêche de sélever lors de lappel.

19 Les axes de progressivité Sauter - dune action où lenfant ne décolle pas les pieds du sol - à sauter en contrebas - à sauter vers le haut

20 Quelques objectifs spécifiques pour sauter Objectif 1 : sauter pour franchir – pousser sur la jambe dappel – monter le genou – se réceptionner de manière équilibrée Objectif 2 : pousser jusquau bout des orteils – ne pas piétiner devant lobstacle – monter le genou – saider des bras

21 Objectif 3 : arriver dans la zone la plus éloignée du départ – ne pas sarrêter entre les bonds – rebondir Objectif 4 : sauter haut – décoller du sol – aller vers le haut – ne pas sarrêter entre la course délan et limpulsion

22 LANCER Lapprentissage des lancers à lécole primaire ne doit pas dépendre du choix des engins utilisés dans lathlétisme fédéral (poids – lancer en poussée, javelot – lancer à bras cassé, disque, marteau – lancers en rotation). Il ne sagit pas de poser le problème de leur maîtrise mais de permettre à lenfant déprouver les sensations propres aux lancers.

23 Les axes de progressivité Action - d'accepter de se séparer de l'objet - à jeter - à lancer Trajectoires - de se débarrasser d'un objet de manière aléatoire - à lancer des objets différents de façon variée : loin, haut, fort… - à adapter son lancer au but à atteindre

24 Quelques objectifs spécifiques pour lancer Objectif 1 : lancer précis – regarder la cible (sorienter - viser) – adapter son geste au projectile Objectif 2 : lancer vite et loin, pieds décalés – les deux pieds au sol sont décalés à lopposé – lancer à une seule main (bras cassé)

25 Objectif 3 : lancer vers le haut, écarter les bras et viser – regarder par-dessus lobstacle – avoir un geste ample Objectif 4 : lancer haut et loin – lancer par-dessus un obstacle (45° au-dessus de la ligne du regard) Objectif 5 : lancer loin à bras cassé – accélérer le geste


Télécharger ppt "VERS LATHLETISME A lECOLE MATERNELLE. Pourquoi vers lathlétisme ? courir, sauter et lancer sont des actions spontanées chez les enfants ; ils aiment courir."

Présentations similaires


Annonces Google