La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Jessica Desaulniers Stéphanie Martin 29 novembre 2011 ANI-1020 J. Xavier, F. Bigouret, D. Chauvin, D. Cohen, P. Mazet (2005) Journal de pédiatrie et de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Jessica Desaulniers Stéphanie Martin 29 novembre 2011 ANI-1020 J. Xavier, F. Bigouret, D. Chauvin, D. Cohen, P. Mazet (2005) Journal de pédiatrie et de."— Transcription de la présentation:

1 Jessica Desaulniers Stéphanie Martin 29 novembre 2011 ANI-1020 J. Xavier, F. Bigouret, D. Chauvin, D. Cohen, P. Mazet (2005) Journal de pédiatrie et de puériculture, France.

2 Introduction Létude du langage dans une perspective développementale Étapes dacquisition du langage Troubles du langage chez lenfant Étude du langage et examen psychiatrique Évaluations complémentaires, perspectives multidisciplinaire et intégrative Conclusion

3 Définition : « Les troubles du langage sont définis comme une pathologie du développement du langage oral ou écrit; celle-ci peut être dordre fonctionnel ou encore relative à une atteinte structurale du langage. »

4 Vision intégrative: Le développement du langage fait partie du développement global de lenfant (cognitif, affectif, langagier, etc.). Le professionnel doit avoir une vision intégrative lorsquil observe un sujet en interaction avec son environnement ou quil tente de comprendre les troubles du langage.

5 Coexistence entre les troubles psychiatriques et troubles du langage. Parmi 600 enfants consultant pour des troubles du langage, 50% dentre eux présentent des troubles psychiatriques. (Cantwell et Baker, 1991) Parmi 400 enfants rencontrés dans une clinique de psychopathologie, 53% présentent des troubles du langage. (Cohen et al., 1993)

6 Les troubles du langage constituent un problème prioritaire de santé publique puisquils invalident les enfants et adolescents dans leur scolarité et leur capacité dintégration sociale.

7 « Le langage se développe dans un contexte psychoaffectif, et la compréhension déventuelles anomalies nécessite la mise en perspective du mode dorganisation et de la structure spécifique du trouble, avec les dimensions affectives, cognitives et psychomotrices du fonctionnement psychique dun enfant en interaction avec son environnement familial, social et scolaire. »

8 Le développement du langage présuppose chez lenfant lintégrité: - des structures cérébrales; - de lappareil auditif; - de la capacité dinteragir avec autrui.

9 Deux angles dappréhension du langage: - Compréhension du message (réceptif) - Production relative à lexpression (expressif) Six aspects du langage (développement asynchrone): - Prosodie : mélodie de la parole, accents et intonations - Phonologie: organisation des éléments sonores et articulatoires de la langue

10 - Lexique: répertoire des mots - Syntaxe: organisation des mots en phrases; morphosyntaxe (structure des mots) - Pragmatique: utilisation fonctionnelle de la langue en situation de communication - Sémantique : organisation des concepts et accès au sens, requiert le développement harmonieux des aspects précédents.

11 Dans les troubles du langage, certains liens entre ces aspects sont fragiles ou inexistants. Le dysfonctionnement dun aspect peut entrainer en cascade le dysfonctionnement dautres aspects.

12 « Lacquisition du langage est dépendante de la qualité de la stimulation verbale et non verbale de lenvironnement. » Il ny a pas de « dates précises » dans le développement du langage, on parle plutôt de repères temporels, ce qui tient davantage compte des variabilités interindividuelles.

13 Naissance à 5 mois: - Réagit au bruit/musique/voix - Cris puis vocalisations (babillage, jasis, lallation) 5 à 6 mois: - Se retourne vers un bruit - Babille - Jeux interactifs

14 6 à 8 mois: - Production des premières syllabes 12 mois: - Production de quelques syllabes - Réagit à son prénom 18 mois: - « Non » - Compréhension de phrases courtes - Dit quelques mots

15 2 ans: - Comprend les phrases plus complexes - Fait des phrases de 2 mots - Lexique denviron 300 mots - Début des questions 3 ans: - « Je » - Mots compris avant dêtre exprimés - Production de formes interrogatives et négatives

16 3 à 6 ans: - Langage se complexifie au niveau syntaxique - Enrichissement du vocabulaire 6 ans: - Lire et écrire Plus de 6 ans: - Poursuite du développement des capacités cognitives

17 Troubles dits « spécifiques ou de développement » du langage: - Enfants ayants de bonnes capacités intellectuelles - Pas de trouble sensoriel ni de pathologie neurologique ou de psychopathologie - Retards simples de langage, retards de la parole, troubles de larticulation, dysphasie, dyslexie, dysgraphie

18 Troubles dits « spécifiques ou de développement » Ordre fonctionnelOrdre structurel Retard simple de langage: -Lenfant acquiert les structures du langage de façon normale mais plus lente. Dysphasies: -Déviance dans lapprentissage de la langue; -Troubles graves et persistants de la communication se manifestant par une structuration déviante, lente et dysharmonieuse de la fonction linguistique; - Peut saccompagner de difficultés affectives, de troubles de comportement ou de retard mental.

19 Troubles intégrés relatifs à des pathologies: -Troubles envahissants du développement, retards mentaux, dysharmonie cognitive, maladies neurologiques ou génétiques, troubles sensoriels, maladies développementales Troubles associés sinscrivant dans un contexte psychopathologique particulier: - Dépression, inhibition psychologique, pathologie fonctionnelle, TDAH

20 Lors de la rencontre avec lenfant: - Conversation - Choisir une situation qui lintéresse - Jeu et dessin: évaluent les capacités praxiques, graphiques et orthographiques, la vitesse et laisance à lire ainsi que linvestissement de lécriture. - Réactions de lenfant aux propos de ses parents: évalue les capacités dattention et de compréhension de lenfant ainsi que son aptitude à donner son point de vue.

21 Lors de la rencontre avec lenfant (suite): -Narration dune histoire: évalue linvestissement au langage dans sa valeur de communication et déchange, la fluidité, la régularité du débit, la prosodie, le trouble de larticulation, la diversité du vocabulaire, lorganisation de phrases ainsi que la logorrhéique ou linhibition. Inhibition: origine psychoaffective ou due à des difficultés de langage -Importance de considérer les efforts de communication non verbale.

22 Vision intégrative qui tient compte du parcours scolaire et de la dynamique familiale.

23 Évaluations complémentaires: - Examen somatique: par le pédiatre, lORL, lophtalmologiste, etc. - Bilan orthophonique complet: évalue les compétences linguistiques orales et écrites, permet dobjectiver le trouble langagier. - Bilan psychologique et neuropsychologique: capacités intellectuelles, développement cognitif, psychoaffectivité, fonctions mnésiques, tests dintelligence et tests piagétiens - Évaluation psychomotrice: développement de lenfant

24 Importance de la concertation des professionnels qui travaillent auprès de lenfant Évaluation pluridisciplinaire = intervention pluridisciplinaire Double enjeu de la rééducation orthophonique: 1) Organisation des différents prérequis (ex: mémoire, attention, organisation spatiotemporelle) 2) Travail dacquisition des mécanismes et des correspondances sémantiques de la langue.

25 Vision intégrative Travail pluridisciplinaire Engagement actif de la famille et de lenfant dans la démarche

26 MERCI!!! J. Xavier, F. Bigouret, D. Chauvin, D. Cohen, P. Mazet (2005) Journal de pédiatrie et de puériculture, France.


Télécharger ppt "Jessica Desaulniers Stéphanie Martin 29 novembre 2011 ANI-1020 J. Xavier, F. Bigouret, D. Chauvin, D. Cohen, P. Mazet (2005) Journal de pédiatrie et de."

Présentations similaires


Annonces Google