La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

VOCABULAIRE ISSU DE LA NEUROLOGIE. Problème de terminologie Terminologie francophone et anglo-saxonne Alexie Alexie : incapacité acquise de lire (dans.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "VOCABULAIRE ISSU DE LA NEUROLOGIE. Problème de terminologie Terminologie francophone et anglo-saxonne Alexie Alexie : incapacité acquise de lire (dans."— Transcription de la présentation:

1 VOCABULAIRE ISSU DE LA NEUROLOGIE

2 Problème de terminologie Terminologie francophone et anglo-saxonne Alexie Alexie : incapacité acquise de lire (dans le cadre de laphasie) Dyslexie Dyslexie : difficulté de développement de lapprentissage de la lecture. cependant En neuropsychologie les anglo-saxons utilisent quelquefois les deux termes pour définir Le type : La localisation : Dyslexie littérale, verbale, ou globale Alexie postérieure, centrale, ou antérieure

3 Première Approche

4 1 Alexie sans agraphie Dyslexie sans agraphie Alexie pure Cécité verbale pure Alexie agnosique Dyslexie agnosie

5 En fait, cest la même chose Cest UNE AGNOSIE VISUELLE SPECIALISEE pour les symboles graphiques du langage

6 Il existe une relation possible avec lAphasie de Wernicke ou une aphasie amnésique. Mais dans la forme la plus pure, on peut observer les signes suivants : Alexie littérale Alexie verbale Le plus souvent hémianopsie latérale homonyme droite, complète ou non (quadrantanopsia) Communément accompagnée dun manque du mot plus ou moins important Quelquefois anomie des couleurs Quelquefois agnosie des couleurs (rarement des images, dobjets) Très rarement achromatopsie

7 Le patient peut « lire » à condition quun autre canal que le canal visuel soit utilisé, lettres en relief, Braille, épellation. Ceci témoigne quil sagit dune atteinte de la voie visuelle alors que les mécanismes centraux de la lecture sont conservés. Le trouble est limité aux symboles écrits et pas aux images visuelles en général. Doù la fréquente appellation de cécité verbale.

8 De plus Il est incapable de relire sa propre écriture La lecture est pratiquement impossible. La lecture à voix haute est le plus souvent jargonnée.

9 De ce fait la compréhension écrite est quasi nulle. Il comprend donc cependant les mots épelés oralement Et on note quelquefois la possibilité de lire les chiffres. BENSON et GESCHWIND le système numérique ne fait appel quà 10 unités graphiques, lapprentissage de la lecture des chiffres ne fait pas uniquement appel aux transpositions visuophonatoires mais aussi à des associations entre les chiffres et des shèmes moteurs digitaux. Certains ajoutent que la combinatoire des chiffres est beaucoup plus simple que les règles de la lecture. Le patient est selon la gravité du trouble incapable de lire des mots mais peut reconnaître des mots de fréquence très élevée ou à morphologie simple et « originale ». « langage écrit automatique » ??? Le trouble peut aller jusquà lincapacité totale de reconnaître la moindre lettre.

10 Le patient est capable décrire spontanément Mais Il échoue aux épreuves de transpositions visuomotrices : - Transpositions visuomanuelles : écriture copiée - Transpositions visuophonatoires : lecture à voix haute.

11 Lécriture copiée est aussi profondément altérée par un défaut de contrôle visuel lexpression écrite spontanée et sous dictée sont relativement préservée. On note des transformations graphiques, des paragraphies avec itérations de jambages, de lettres, de mots, ou alors le contraire : oublis de lettres, de mots, le tout avec une dysorthographie (le malade ne peut se relire donc il ne peut pas se corriger)

12 Localisation lésion occipitale gauche territoire de lartère cérébrale postérieure gauche lésions touchant les lobules lingual et fusiforme (T5+O5 et T4+O4) partie postérieure du corps calleux (splénium). Il sagit donc un syndrome de déconnexion entre cerveau gauche et cerveau droit, en liaison avec une atteinte du pli courbe de lhémisphère dominant

13 2Alexie-agraphie Alexie aphasique Agraphie aphasique

14 cest une trouble de la lecture Troubles quelquefois associés : apraxie constructive apraxie idéomotrice hémianopsie latérale homonyme droite DONC : cela conduit à parle de lagraphie et de lécriture

15 Classification Agraphie pure discutée Agraphie avec alexie alexie-agraphie ou agraphie alexie ? agraphie aphasique ou alexie aphasique ? Agraphie spatiale

16 En pratique Il peut y avoir dissociation entre lecture orale et compréhension troubles plutôt sur les mots grammaticaux que les morphèmes lexicaux (paraphasies verbales) Dans laphasie de Broca lecture à haute voix peut être impossible et compréhension relativement conservée Dans laphasie de Wernicke dissociation entre les atteintes du langage oral et du langage écrit. La prédominance du trouble se rapproche de lalexie agraphie. (anciennement dailleurs appelée aphasie de Wernicke de type III) Dans laphasie transcorticale sensorielle au contraire, il existe un parallélisme aux épreuves de transposition, de répétition, de lecture à haute voix, qui sont toutes bien exécutées mais absence de compréhension (= atteinte au niveau sémantique au delà des mécanismes propres à chaque modalité) Mais on peut aussi observer dissociation entre les perturbations du langage écrit et oral ce qui montre que le langage écrit peut posséder une certaine autonomie et ne pas être la simple transposition du langage oral.

17 3 Alexie de Benson Alexie antérieure

18 Deuxième Approche

19 MODELE A DOUBLE VOIE Mot vu « château » Analyse perceptive visuelle Représentation orthographique Lexique orthographique dentrée Comparaison Tulipe, toit, château ch / a / t / eau {ch} {a} {t} {o} {chato} Syst. sémantique Lexique phonologique de sortie Comparaison {tylip} {twa} {chato} Mémoire tampon phonologique (buffer) Mot lu à voix haute

20

21 Dyslexies périphériques = atteinte des processus de lecture pré-lexicaux 1. dyslexies par négligence 2. dyslexies « lettre à lettre » 3. dyslexies attentionnelles centrales Dyslexies centrales = atteinte des processus lexicaux et post- lexicaux 1. dyslexies de surface 2. - profonde …………………………………dentrée …………………………………centrale …………………………………de sortie 3. -phonologiques 4. -asémantiques

22 Dyslexies périphériques= atteinte des processus de lecture pré-lexicaux 1. dyslexies par négligence 2. dyslexies « lettre à lettre » 3. dyslexies attentionnelles Dyslexies centrales= atteinte des processus lexicaux et post- lexicaux 1. dyslexies de surface 2. profonde ……………dentrée ……………dentrée ……………centrale ……………centrale ……………de sortie ……………de sortie 3. phonologiques 4. asémantiques Dyslexies « lettre à lettre » Dyslexie sans agraphie Le patient ne peut lire que sil a identifié les lettres une à une Confusions spatiales Pas de difficulté sur les formes complexes autres que les mots

23 Dyslexies périphériques= atteinte des processus de lecture pré-lexicaux 1. dyslexies par négligence 2. dyslexies « lettre à lettre » 3. dyslexies attentionnelles Dyslexies centrales= atteinte des processus lexicaux et post- lexicaux 1. dyslexies de surface 2. profonde ……………dentrée ……………dentrée ……………centrale ……………centrale ……………de sortie ……………de sortie 3. phonologiques 4. asémantiques Dyslexies par négligence Difficultés à traiter les infos visuelles le plus souvent dans lhémichamp gauche Rarement réduites aux tâches de lecture Le plus souvent dans le contexte de lhéminégligence spatiale

24 Dyslexies périphériques= atteinte des processus de lecture pré-lexicaux 1. dyslexies par négligence 2. dyslexies « lettre à lettre » 3. dyslexies attentionnelles Dyslexies centrales= atteinte des processus lexicaux et post- lexicaux 1. dyslexies de surface 2. profonde ……………dentrée ……………dentrée ……………centrale ……………centrale ……………de sortie ……………de sortie 3. phonologiques 4. asémantiques Dyslexies attentionnelles Déficit de lanalyse visuo-attentionnelle des séquences. Erreurs didentification de la place des lettres et de leur codage spatial Cest le principe de la contrepèterie (mais plutôt visuelle)

25 Voie lexicale cest la voie de la lecture de mots déjà stockés dans le lexique 1. identification dune séquence de lettres 2. représentation mentale orthographique 3. comparaison avec la représentation stockée Voie phonologique 1. conversion graphème / phonème 2. transmission au buffer phonologique (celui qui permet larticulation)

26 Dyslexies périphériques= atteinte des processus de lecture pré-lexicaux 1. dyslexies par négligence 2. dyslexies « lettre à lettre » 3. dyslexies attentionnelles Dyslexies centrales= atteinte des processus lexicaux et post- lexicaux 1. dyslexies de surface 2. profonde ……………dentrée ……………dentrée ……………centrale ……………centrale ……………de sortie ……………de sortie 3. phonologiques 4. asémantiques Dyslexies de surface Altération du processus dadressage Difficultés : mots irréguliers (monsieur) mots ambigus (moyens et gens) mots à composante inconsistante (estomac) Mots réguliers mieux lus

27 Dyslexies périphériques= atteinte des processus de lecture pré-lexicaux 1. dyslexies par négligence 2. dyslexies « lettre à lettre » 3. dyslexies attentionnelles Dyslexies centrales= atteinte des processus lexicaux et post- lexicaux 1. dyslexies de surface 2. profonde ……………dentrée ……………dentrée ……………centrale ……………centrale ……………de sortie ……………de sortie 3. phonologiques 4. asémantiques Dyslexies profonde Altération du processus dassemblage, de la voie phonologique Laccès à la signification est possible mais paralexies sémantiques : papa pour père paralexies littérales (plutôt visuelles) : café pour côté

28 Dyslexies périphériques= atteinte des processus de lecture pré-lexicaux 1. dyslexies par négligence 2. dyslexies « lettre à lettre » 3. dyslexies attentionnelles Dyslexies centrales= atteinte des processus lexicaux et post- lexicaux 1. dyslexies de surface 2. profonde ……………dentrée ……………dentrée ……………centrale ……………centrale ……………de sortie ……………de sortie 3. phonologiques 4. asémantiques Dyslexies profonde dentrée : activation sémantique imprécise. > Erreurs en lecture à voix haute et en compréhension écrite centrale : tout le système sémantique est altéré > mêmes erreurs + erreurs de compréhension orale de sortie : perturbation de la mise en correspondance lexique phonologique / lexique sémantique > Patients conscients de leurs erreurs

29 Dyslexies périphériques= atteinte des processus de lecture pré-lexicaux 1. dyslexies par négligence 2. dyslexies « lettre à lettre » 3. dyslexies attentionnelles Dyslexies centrales= atteinte des processus lexicaux et post- lexicaux 1. dyslexies de surface 2. profonde ……………dentrée ……………dentrée ……………centrale ……………centrale ……………de sortie ……………de sortie 3. phonologiques 4. asémantiques Dyslexies phonologique = altération du processus dassemblage Erreurs - de ségmentation graphémique - de conversion segment graphémique / segment phonologique - dassemblage des segments phonologiques en 1 unité phonologique complète (lecture de logatome)

30 Dyslexies périphériques= atteinte des processus de lecture pré-lexicaux 1. dyslexies par négligence 2. dyslexies « lettre à lettre » 3. dyslexies attentionnelles Dyslexies centrales= atteinte des processus lexicaux et post- lexicaux 1. dyslexies de surface 2. profonde ……………dentrée ……………dentrée ……………centrale ……………centrale ……………de sortie ……………de sortie 3. phonologiques 4. asémantiques Dyslexies asémantique = lecture non sémantique Lecture correcte sans compréhension

31 conclusion Dyslexie de surface Atteinte de la voie lexicale + intégrité de la voie phonologique Dyslexie profonde Atteinte de la voie phonologique + intégrité de la voie lexicale sémantique Dyslexie phonologique Atteinte de la voie phonologique + intégrité de la voie lexicale Dyslexie ou lecture asémantique Atteinte de la composante sémantique et passage direct lexique orthographique dentrée >>>>>>> lexique phonologique de sortie


Télécharger ppt "VOCABULAIRE ISSU DE LA NEUROLOGIE. Problème de terminologie Terminologie francophone et anglo-saxonne Alexie Alexie : incapacité acquise de lire (dans."

Présentations similaires


Annonces Google