La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

-1- Laccompagnent social des anciens usagers de drogues.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "-1- Laccompagnent social des anciens usagers de drogues."— Transcription de la présentation:

1 -1- Laccompagnent social des anciens usagers de drogues

2 -2- Retour à lautonomie Principes –Accueil et prise en charge : 1 er pas de réinsertion Accompagnement des laccueil Substitution stabilisée –Suivi et post-cure : renforcer lautonomie Retrouver le respect de soi et de lautre Centre médicosocial : 1 ère étape de socialisation Aide à laccès aux droits sociaux Retrouver un statut social / professionnel « Drogues et Dépendances, Données Essentielles », Tendances n° 42, OFDT, Mars 2005 Laccompagnement, une fonction du travail social, Cristina de Robertis, La revue française de travail social, décembre 2005

3 -3- Accueil et prise en charge Accompagnement dès laccueil –Recours aux structures de soins permet Traitement de laddiction Traitement dautres pathologies associées Accompagnement social –Diagnostic social –Aide pour laccès aux droits sociaux –Hébergement parfois en urgence –Substitution stabilisée Soit en centre spécialisé qui peut assurer le sevrage Soit en accompagnement hospitalier Soit en consultation ambulatoire (selon environnement du patient) Si désintoxication exigée par juge –Hospitalisation obligatoire (continue ou temps partiel) –Poursuite possible en famille daccueil / établissement Art. L de la Loi du 2 janvier 2002 rénovant l'action sociale et médico-sociale Art. L du Code de la Santé publique Articles L et L du Code de la Santé publique Conférence de consensus : stratégies thérapeutiques pour les personnes dépendantes aux opiacés, juin 2005

4 -4- Suivi et Post-Cure Respect de soi – Respect de lautre –Nécessité Suivi médical et psychothérapie Activité damélioration de lestime de soi Activité damélioration de la sphère relationnelle Redonner une identité sociale –Objectif Favoriser le retour à lautonomie et à la stabilité psychique Pascal Courty « Intervenir en toxicomanie », Ed. La découverte.

5 -5- Centre médicosocial Objectif : socialisation –Élargissement de la sphère relationnelle –Importance des travailleurs sociaux / IDE efficacité des programme méthadone si remplacement par distributeurs automatiques –Efficacité prouvée Évaluation de lefficacité de lassociation substitution/accompagnement Résultats parmi les toxicomanes sous méthadone (étude US) [1] A. T. McLellan, I. O. Arndt, D. S. Metzger, G. E. Woody and C. P. O'Brien : The effects of psychosocial services in substance abuse treatment, JAMA 1994

6 -6- Les droits sociaux Soutien à la vie quotidienne Accompagnement social (loi du 22/01/02) Structure –Offre une prise en charge et accompagnement individualisé de qualité –Favorise développement et linsertion –Respecte le consentement éclairé. Droit des personnes –Information sur les droits fondamentaux, protections légales et contractuelles –Participation à la mise en œuvre du projet daccueil Assistants sociaux –Accompagnent dans les démarches administratives –Facilitent laccès aux aides sociales Comité National des Entreprises dInsertion Modalités de sevrage des toxicomanes dépendants des opiacés, 3ème Conférence de consensus de la Fédération Française de Psychiatrie (23 et 24 Avril 1998)

7 -7- Réinsertion professionnelle Accompagnement –Objectif : réinsertion professionnelle –Adaptation aux besoins Alphabétisation Formation qualifiante Inscription en tant que travailleur handicapé Entreprise dinsertion –1000 en France –Accueil personnalisé / encadrement spécifique –Couverture par des subventions publiques –Durée de contrat : 2 ans max Comité National des Entreprises dInsertion Modalités de sevrage des toxicomanes dépendants des opiacés, 3ème Conférence de consensus de la Fédération Française de Psychiatrie (23 et 24 Avril 1998)

8 -8- Les limites du système Le manque de places –Rapport de la commission denquête sur la politique de lutte contre les drogues illicites –Manque de place Pour les différents types de structures Particulièrement pour les structures post-soins –Post cures –Appartements thérapeutiques –Familles daccueil… Circulaire DGEFP no du 28 novembre 2005 relative aux ateliers et chantiers dinsertion. Ministère de lemploi, de la cohésion sociale et du logement

9 -9- CSST : la base du dispositif Centre Spécialisé de Soins aux Toxicomanes –Établissement médico-sociaux –Création dans les années 70 –Sous la responsabilité du ministère de la santé –Mission daccompagnement en développement constant Fonctionnement –Prise en charge = aide à la réinsertion Médico-sociale Socio-éducative –Financement : assurance maladie –Gestion par Établissements publics de santé ou Associations conventionnées par le ministère de la santé Journal Officiel n°50 du 28 février 2003

10 -10- CSST : organisation Rattachement aux établissements assurant –Accueil information et orientation Du toxicomane De son entourage –Diagnostic et prestations de soins –Prescription et suivi des traitements de substitution –Aide au repérage des usages nocifs –Prise en charge sociale et éducative Différents types de CSST –En ambulatoire –Avec hébergement (CSSTH) –En milieu pénitentiaire Actuellement 201 CSST ambulatoires 47 CSST avec hébergement 16 CSST en milieu carcéral Journal Officiel n°50 du 28 février 2003 Données du Plan gouvernemental de lutte contre les drogues illicites, le tabac et lalcool , MILDT.

11 -11- Actuellement 75 CHRS > places Objectif de création places dans les 2 ans CHRS : réinsertion, logement, accompagnement Centre dHébergement et de Réinsertion Sociale –Lieu daccueil et dorientation pour personnes en difficultés –Lieu public ou privé –Tache majeure dinsertion. de lautonomie Règles de base –Explication de laccompagnement –Droits et devoir de chacun –Insertion dans un projet global contractualisé –Possibilité de recours si désaccord Loi dorientation relative à la lutte contre les exclusions du 29 juillet 1998 Un secteur méconnu de laction sociale, LEcho de la FNARS, Le dispositif daccueil, hébergement et insertion, Politiques de lutte contre les exclusions,

12 -12- Appartement – maisons relais … (1) Appartement thérapeutiques relais –Parfois gérés par des CSST –Pour durée limitée –Avec encadrement en personnel soignant – chances de retour à une autonomie sanitaire et sociale Résidences sociales –Entre structure dhébergement et logement social –Logement temporaire – droit à une aide personnalisée au logement spéciale Arrêté du 15 septembre 1993 fixant le modèle d'avenant conventionnel type relatif aux sections Appartement thérapeutique-relais des centres spécialisés de soins aux toxicomanes de statut associatif. Les toxicomanes pris en charge par des structures sanitaires et sociales de Rhônes-Alpes en La lettre de la DRASS. Résidence sociale : chemin vers le logement autonome, article de lUNAFO, union des professionnel de lhébergement social.

13 -13- Appartement – maisons relais … (2) Maisons relais (ou pensions de familles) –Forme de résidence sociale, subventionnées par DDASS –Permet séparation de lenvironnement habituel –Gestion : offices HLM, associations… –Pas de limitation de durée Communautés thérapeutiques –Structures post-cure –Réapprentissage de la vie en société après sevrage –Souvent structure rurale –Peu rependues en France (image négative) –Objectif de création dune 20 aine de communautés Arrêté du 15 septembre 1993 fixant le modèle d'avenant conventionnel type relatif aux sections Appartement thérapeutique-relais des centres spécialisés de soins aux toxicomanes de statut associatif. Arrêté du 18 août 1993 relatif aux réseaux de familles d'accueil pour toxicomanes gérés par des centres de soins conventionnés spécialisés pour toxicomanes Un nouveau départ, 10 ans de communautés thérapeutiques, Stéphanie Lambert, Interdépendances n° 55, SOS Drogue International.


Télécharger ppt "-1- Laccompagnent social des anciens usagers de drogues."

Présentations similaires


Annonces Google