La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les parcours déducation artistique et culturelle Document conçu par le collectif des inspecteurs 1 er et 2 nd degré de lacadémie de Clermont-Ferrand coordonné

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les parcours déducation artistique et culturelle Document conçu par le collectif des inspecteurs 1 er et 2 nd degré de lacadémie de Clermont-Ferrand coordonné"— Transcription de la présentation:

1 Les parcours déducation artistique et culturelle Document conçu par le collectif des inspecteurs 1 er et 2 nd degré de lacadémie de Clermont-Ferrand coordonné par la DAAC (Marielle Brun)

2 Sommaire Approche du texte officiel Enjeux du parcours État des lieux au sein de létablissement Construire les parcours Pistes Garder les traces des expériences Pour mémoire… Les grands domaines des arts et de la culture des sciences et techniques Diapositives 3 à 5 Diapositives 6 à 7 Diapositives 8 à 10 Diapositives 11 à 16 Diapositives 17 à 24 Diapositive 25 à 26 Diapositives 27 Diapositive 28

3 Les parcours dEAC : Une impulsion nationale Les parcours dEAC sinscrivent dans la priorité gouvernementale accordée à lEducation Artistique et Culturelle dans le cadre de la loi dorientation et programmation de la Refondation de lEcole. Référence : circulaire du 3 mai 2013 Enjeux -égal accès de tous les jeunes à l'art et à la culture, dans le respect de la liberté et des initiatives de l'ensemble des acteurs concernés. -contribuer à lépanouissement et à la réussite de chaque jeune par le plaisir de lexpérience esthétique, par lappropriation de savoirs, valeurs et compétences et le développement de sa créativité.

4 Des parcours singuliers pluriels Le parcours dEAC renvoie à la fois : -à la construction personnelle de lélève, à son cheminement singulier, marquée de lempreinte de lensemble de ses expériences vécues à lEcole et en-dehors, de la maternelle à lUniversité, dans la perspective douverture au monde et à linterculturel ; -aux dispositifs dapprentissage mis en place à cet effet, organisés et structurés en fonction des caractéristiques des élèves, des ressources disponibles, des choix des équipes pédagogiques en lien avec les partenaires de lEcole. Les dispositifs conçus au sein des établissements nourrissent le volet culturel du projet détablissement. La conception et la mise en œuvre de ces parcours devront toujours articuler le point de vue de lélève, nécessairement singulier, et le point de vue des enjeux et contraintes institutionnels, devant garantir une équité face à loffre de formation.

5 Les principes Le parcours sappuie sur : - les enseignements obligatoires et optionnels - lhistoire des arts - les actions éducatives - les expériences personnelles Dans une recherche de cohérence, de diversité, de continuité et de progressivité de la maternelle au lycée. Trois piliers fondent les parcours : -Les connaissances -Les rencontres avec les œuvres, les artistes, les professionnels de la culture -Les pratiques Le parcours articule les activités en temps scolaire et hors scolaire, en particulier dans le cadre de la nouvelle organisation des rythmes scolaires.

6 Les défis à relever Permettre à chaque jeune dexplorer au cours de sa scolarité les grands domaines des arts et de la culture (patrimoniale et contemporaine dans ses manifestations populaires et savantes) A travers un projet partenarial conjuguant les trois piliers de lEAC au moins une fois dans chaque cycle, soit lexploration de 4 grands domaines à la fin du collège Assurer des liens entre les enseignements et les projets successifs pour que lélève tire parti des expériences passées pour mieux appréhender les suivantes et enrichir, consolider ses acquis Permettre à lélève de construire la mémoire de son parcours

7 Pour synthétiser Le parcours dEAC est une construction personnelle de lélève qui se nourrit de ses expériences vécues en temps et hors temps scolaire. Il sappuie sur un projet de formation qui favorise : -lexpérience sensible et lexpérimentation ; -la rencontre avec les œuvres, les lieux, les professionnels de la culture ; -la démarche de projet et la transdisciplinarité ; -la production créative individuelle et collective, et sa valorisation ; -la mise en mémoire structurée des expériences au cœur de la démarche denseignement-apprentissage ; Le parcours doit répondre : -aux besoins des élèves ; -aux enjeux dune formation citoyenne Le parcours traduit des choix pédagogiques déquipes détablissement ou de territoire, et exploite des ressources internes à létablissement et externes, dans le cadre de partenariats locaux, nationaux, internationaux.

8 Construire des parcours au sein de létablissement Interroger collectivement lexistant = faire létat des lieux -Les projets déjà conduits : les classes concernées, les possibilités de reconduction, les domaines culturels traversés, les enseignements impliqués, les partenaires, les formes de production et de valorisation. pour garantir à chaque jeune lexpérience de projets partenariaux ambitieux -Les opportunités de rencontres avec les œuvres, les lieux, les professionnels de lart et de la culture au regard des ressources de proximité et des partenariats pour multiplier les rencontres et diversifier les domaines culturels -Les savoirs, les compétences, les valeurs construits à chaque niveau de scolarité à travers les enseignements et les actions éducatives pour assurer une progressivité et consolider les acquis au bénéfice du développement des élèves - Les richesses humaines de léquipe (compétences, appétence…) pour optimiser et valoriser le potentiel de chacun

9 Outil possible pour faire létat des lieux de létablissement Domaines culturels Et disciplines artistiques ou scientifiques Niveaux Classe (s) concernés Thèmes ou sujets détude Nature de lexpérien- ce Rencontres avec les œuvres, les lieux, les profession- nels, les artistes Structures ou institutions partenaria- les Savoirs, notions Et compéten- ces Production des élèves Mode de valorisa- tion Mise en mémoire, Traces En lien avec… Coûts (heures, euros) Enseigne- ments HIDA Actions éducatives et péri- éducatives Y compris via la maison des lycéens, le FSE, les actions internationa- les….

10 De létat de lieux au diagnostic Identifier les points dappui des parcours EAC Les parcours doivent pouvoir sappuyer sur des éléments stables et fondateurs (projets, partenariats, ressources, démarches, thèmes détude…) dune année sur lautre afin de concerner le maximum délèves au sein de létablissement, mais également sur des opportunités à saisir. Ces éléments fondent souvent lidentité de létablissement et constituent les points dancrage des parcours. Identifier les points les moins développés (diversité des domaines culturels, partenariat, démarche de projet, valorisation des productions, rencontres culturelles,…). Ces points sont à mettre en regard des caractéristiques des élèves : leurs besoins, leurs motivations, leurs intérêts… pour envisager les évolutions les plus pertinentes. Identifier les ressources structurelles et leurs modalités daccès et dexploitation (en termes de proximité, de gratuité ou non, doutils pédagogiques disponibles…) et les personnes-ressources ( agents de développement, professeurs correspondants culturels…)

11 D éterminer les axes dévolution de lexistant Voies possibles dévolution des pratiques existantes Diversifier et enrichir les domaines culturels Majorer les rencontres avec les œuvres, les lieux, les artistes, les chercheurs, les scientifiques, y compris au sein des enseignements Garantir au moins un projet partenarial ambitieux à tous par cycle Développer la démarche de projet, placer lélève en situation active et lui accorder une part dautonomie, individuellement et en groupe de pairs Mieux exploiter les ressources locales Valoriser les productions des élèves Systématiser la mise en mémoire dans la démarche denseignement Mettre en lien et assurer la cohérence des parcours en articulant une offre à destination de tous avec des dispositifs optionnels Garantir la continuité dun cycle à lautre (école/collège/lycée)

12 Coordonner les différents apports -Les propositions peuvent prendre différents formats et formes Les parcours se nourrissent dinterventions diverses (enseignements, projets, activités…) dans le temps ou hors temps scolaire (dont les PEDT). Les projets peuvent être plus ou moins ambitieux et concerner plus ou moins délèves, de classes, de disciplines, de partenaires et peuvent se dérouler sur des durées plus ou moins longues. Selon lorganisation retenue, les opportunités et modalités dapprentissage seront différentes. - Les parcours peuvent prendre appui sur les dispositifs daction culturelle Classes à PAC, ateliers artistiques ou scientifiques, classes culturelles, jumelages, projets fédérateurs, jumelage, résidences dartistes,…et sur les évènements de proximité (festival du Court-Métrage, saisons culturelles...) Mais aussi sur les dispositifs nationaux (collégiens au cinéma, semaine de la poésie, fête de la science, Olympiades nationales et internationales…)

13 Des projets au parcours Passer des projets au parcours suppose de considérer chaque projet comme un point de passage, qui doit amener lélève un peu plus loin. Il est alors nécessaire de sinterroger sur les points de passage les plus pertinents, à chaque étape de la scolarité, ainsi que sur leur articulation et leur complémentarité. Ces points de passage sont à construire dans la convergence de : -lexpérience à faire vivre à lélève -les grands domaines des arts et de la culture -les ressources internes/externes disponibles (y compris numériques) -les thématiques choisies (ou les notions à étudier)

14 Définir collectivement des points de passage Expérien ce de lélève (réception, production, recherche, mémorisation) Grands domain es des arts et de la culture Ressou rces Interne s/ Extern es Thémati que(s) ou notion(s) ou domaine (s) de formatio n Point de passag e Parcours

15 A propos des ressources Ressources internes à létablissement: les compétences des professeurs dont le documentaliste, mais aussi celles des autres membres de léquipe éducative…et des élèves ! Ressources externes : - les partenaires de lécole (associations, parents,…) - les artistes locaux ou en résidence dans une structure culturelle de proximité ; les programmations culturelles locales (saisons culturelles, festivals…), les spectacles et projets de lUniversité - les services éducatifs des structures culturelles et les professeurs correspondants culturels - les ressources éditoriales et numériques dont celles des CNDP, CRDP et CDDP ; ; ; etc… - les agents de développements du territoire (au niveau des communes, des com com, des départements…), les services culture des collectivités territoriales

16 Envisager lexpérience de lélève -Lexpérience à faire vivre à lélève peut senvisager par rapport : -au type dactivité : réception/contemplation/appréciation ; expérimentation ; recherche/documentation ; jeu/ improvisation ; analyse ; conception/planification ; composition/écriture ; interprétation/restitution ; …. -aux phases de la démarche : découverte ; appropriation de repères ; structuration ; mémorisation ; approfondissement… -aux conditions de réalisation : individuelle, en petit groupe, en collectif plus important, en mixité sociale, de genre, dâge… -aux lieux : au sein de létablissement, hors de létablissement, dans des lieux dédiés ou détournés… -aux acteurs : de lEducation Nationale, du monde de la culture, de la recherche scientifique, de lUniversité, dautres milieux professionnels… Plus généralement, il sagit dinterroger et de définir les expériences dans le rapport quelles font vivre : au temps, à lespace, au réel et au virtuel, au corps, à la sensibilité, à la mise en danger, au pouvoir, à lautre, au savoir, à la mémoire, au patrimoine, aux contraintes, à la liberté, aux formes, aux techniques, au public, aux usages, aux goûts, aux normes, à linvention/la création, aux valeurs…

17 Des pistes…mode demploi Les pistes proposées nont pas valeur de prescription ni de modélisation. Elles constituent des orientations possibles. Elles visent toutes à favoriser un travail interdisciplinaire, permettant la mise en projet des élèves. Chaque thématique peut être développée sur des durées à définir, depuis quelques semaines à plusieurs années. De ce fait, elles peuvent constituer un des axes forts de lidentité culturelle de létablissement ou seulement un segment du parcours. Chaque thématique porte des enjeux de formation spécifiques qui sont présentés et qui peuvent se décliner de manières très diverses. Chaque thématique peut sappuyer ou non sur des dispositifs académiques ou nationaux, dont de nombreux concours. Le volet culturel du projet détablissement formalise les parcours proposés aux élèves. Les opportunités de prolongements ou de complémentarité avec les offres péri-éducatives du territoire doivent également nourrir les choix.

18 Pistes pour la conception des parcours : autour du thème fédérateur de la mémoire « Construire le souvenir, entre hier et demain » Enjeux de la thématique : Le thème de la mémoire convoque de façon privilégiée le rapport au temps (individuel et collectif). Il sagit ainsi dinscrire lexpérience non pas seulement comme une plongée dans le passé mais comme source pour nourrir le présent et inventer le futur. -En appui sur les ressources locales (population, patrimoine, structures…), sur des lieux de mémoire (musée du Chambon s/Lignon, musée du Mont Mouchet, musée de la résistance de Chamalières, manoir de Veygoux…) et des partenariats internationaux -A travers différentes approches : létude des traces écrites, iconographiques, biographiques ; les œuvres ; les objets ; le patrimoine immobilier ; les « mémoires partagées » (intergénérationnelles, interculturelles)… -Vers des productions de nature différente : littéraire/poétique ; musicale ; plastique, chorégraphique…en relation avec les programmes dhistoire, de lettres, darts plastiques, de musique… et les programmations culturelles -Pouvant donner lieu à des prolongements hors temps scolaires avec les chantiers de jeunes bénévoles (http://www.auvergne.drjscs.gouv.fr/Chantiers-de-jeunes- benevoles,615.html)http://www.auvergne.drjscs.gouv.fr/Chantiers-de-jeunes- benevoles,615.html

19 Pistes pour la conception des parcours : autour du domaine de limage « Limage : entre réalité et fiction » Enjeux de la thématique : Limage produit toujours un écart et ne peut se confondre avec le monde quelle évoque. Ce domaine est ainsi le lieu privilégié de lexpérience du rapport réel/virtuel. Image fixe en appui sur les structures culturelles : musée de lIllustration, musée Fontfreyde et dAurillac en photographie, le FRAC, et les ressources nationales en ligne, etc… Grandes catégories liées aux support et/ou techniques de production : dessin, estampe, photographie (argentique et numérique). Domaines culturels : la photographie plasticienne, le photo-journalisme, la photographie de mode, la photographie et la science (du microbe à l univers), la photographie documentaire, la photographie familiale… Thématiques possibles : lunique et le multiple, gestes et outils, procédés et procédures, lhistoire de la photographie à travers ses différentes inventions ( procédés et outils) ; La manipulation des images par le traitement numérique ( morphing, hybridation, collage…) Vers des productions collectives ou individuelles, présentées sous des formes variées, adossées ou non à des textes, mise en espace ou en scène, liées ou non à des opérations académiques ou nationales (projets fédérateurs, concours de BD, daffiches…) autour de thématiques transversales : « images de la ville », « cartographie imaginaire », « photo de famille », « collections », « narration et fiction » Image animée : cinéma danimation, stop motion, vidéo… en appui sur les ressources de lacadémie (pôle régional déducation à limage, festival du Court-Métrage, Vidéoformes, festival Traces de Vie, Plein la Bobine…) Vers des productions de formats variés, à partir dimages fixes montées ou denregistrement vidéo, Web série, projetées ou diffusées dans la classe, dans létablissement ou lors de concours (Une minute Vidéo…)

20 Pistes pour la conception des parcours : autour de lécriture « Ecrire : faire signe, faire sens » Enjeux de la thématique : Lécriture (littéraire, filmique, musicale, chorégraphique…) se manifeste toujours sous une forme, vecteur dun contenu, dans la perspective dinscrire, dexprimer, de communiquer. Lécriture doit ainsi être appréhendée dans sa triple dimension sensible (émotion esthétique), rationnelle (compréhension) et culturelle (contexte et codes). Grandes catégories décriture : calligraphie, graphisme (symboles, pictogrammes, smiley…), arts plastiques (quelques références artistiques : Georges Mathieu, Jackson Pollock… Barbara Kruger, Jenny Holzer… Ben…), la BD, laffiche (de propagande, de publicité), le slogan, le graff ; le carnet de voyages ; lécriture en musique (composition et partition), lécriture filmique, lécriture chorégraphique (procédés de composition, notation de la danse- Labanotation, notation Feuillet…-, les nouvelles formes décriture numérique… Thématiques possibles : Ecriture et graphisme dans la poésie du XXème siècle (René Char et Zao Wou-Ki…) ; Interpréter, traduire des signes dun langage à un autre (du mot au geste ou au son, et réciproquement…) ; Relations mots et images dans la BD, la littérature jeunesse, le carnet de voyage…; Le slogan, lécriture dans laffiche de propagande et dans la publicité ; Les échanges épistolaires papier ou numériques ; Les nouvelles formes décriture numérique : relations entre écriture et ressources audio et vidéo, écritures collaboratives ; Les techniques décriture : évolution des supports et des outils ; Les conditions historiques et économiques de développement de lécriture ; etc… En appui sur : Collections dinscriptions, de manuscrits… dans divers musées ; Musée Champollion à Figeac ; Demeures décrivains (http://www.litterature-lieux.com/guide-region.php?region=3 ) ; Musées dentreprises pour la publicité (LAventure Michelin) ; Bnf (http://classes.bnf.fr/ecritures/ ; https://candide.bnf.fr/livre#1 ; ; Etc.) ; peut se finaliser par la participation à des concours (de poésie, de nouvelles, de BD,…), des journaux, des carnets de bord…http://www.litterature-lieux.com/guide-region.php?region=3http://classes.bnf.fr/ecritures/https://candide.bnf.fr/livre#1

21 Pistes pour la conception des parcours : autour de leau « Leau : élément multi-forme, patrimoine mondial à la source de… » Enjeux de la thématique : leau est un élément multiforme omniprésent. Elle est à la source de la vie biologique mais aussi sociale, économique, culturelle, géopolitique…Leau est ainsi une ressource à explorer, goûter, observer, écouter, maîtriser, partager, préserver, célébrer… Des approches plurielles : Approche sensible à partir des sens (la vue, le toucher, le goût, louïe) ; approche scientifique (maths-physique-chimie, SVT) à travers lanalyse, la mesure, la comparaison, lexpérimentation ; approche liée à la culture humaniste à travers la littérature, la poésie, les arts plastiques, la musique, la danse, la géographie ; approche corporelle à travers les activités sportives liées à leau ; approche par les sciences économiques et géopolitiques, les métiers de leau… Des thématiques possibles : -Leau, source dénergie ; son rôle dans lévolution humaine ; leau source de développement économique (transport maritime et fluvial, le thermalisme, le tourisme lié aux activités aquatiques…), leau source de santé, leau source dévolution du paysage (glaciation, érosion, inondation…), leau source dinspiration artistique… Exemples dactivités : Concevoir et réaliser un mini-point deau dédié à la biodiversité ; Visiter un site industriel lié à leau (barrage ; moulin ; Monter un « cabinet de curiosité » à partir dobjets naturels collectés par les élèves et liés au thème de leau ; Collecter des sons « autour de leau » ; Photographier toutes les formes que peut prendre leau dans notre environnement (du micro au macro) ; Réaliser un « carnet de voyage » à loccasion dune sortie ou au fil du temps dans lenvironnement immédiat ; Concours daffiches sur des thèmes environnementaux ; En appui sur les CPIE, les musées, centres dart, les sites naturels et industriels, les laboratoires de recherche… Prolongement à linternational car thématique partagée…

22 Pistes pour la conception des parcours en voie professionnelle « Du geste à lœuvre » Enjeux de la thématique : la voie professionnelle donne à construire aux élèves des gestes de métier, au sens large, qui se caractérisent par leur dimension technique. Ces gestes sont destinés à servir leur domaine de production. Mais ils peuvent également devenir source de création artistique. En mobilisant les connaissances, les savoir-faire, la diversité et la mixité des techniques traditionnelles et novatrices ; Par une approche concrète du processus de création artistique à travers une pratique dexploration, dinvestigation et de réalisation dœuvres dart dans le cadre d'un partenariat culturel ou interculturel et dune collaboration directe avec des artistes de la scène contemporaine ; dans une démarche dexpérimentation et de confrontation des élèves au sens que porte une production artistique, sa valeur esthétique, en la situant dans son contexte de création... En lien avec les enseignements généraux par des approches littéraire, historique, scientifique, … et avec les enseignements des arts appliqués, des domaines professionnels (métallurgie, chaudronnerie, menuiserie, bâtiment, verrerie, tapisserie, maroquinerie, communication graphique, hôtellerie…) (cf. projet fédérateur Workshop) En organisant la fréquentation de lieux dexposition, la découverte de proximité de structures culturelles (FRAC, Centre dart contemporain, Festival autour des arts visuels, numériques, land art, résidences dartistes, musées…) En impliquant les élèves dans lorganisation dun temps de valorisation de lœuvre dart réalisée autour dune exposition et dune rencontre avec lartiste dans létablissement ouvert à un large public intergénérationnel, lien 1 er /2 nd degré…. Prolongements et perspectives possibles : création dune galerie dart, dun espace de rencontre avec les œuvres dart (EROA) dans létablissement géré tout au long de lannée par la Maison des lycéens donnant ainsi aux élèves l'occasion de s'engager dans des projets culturels, faire l'apprentissage de leur autonomie….

23 Exemple de parcours en appui sur une identité locale « De la mine réelle à la mine rêvée » (Brassac les Mines) Ce parcours dans la mine est la métaphore du parcours de l'élève envers la culture : partir de son espace personnel pour s'approprier le monde en s'ouvrant au champ des possibles. 6 e : en lien avec les CM2 du secteur, défi lecture sur des ouvrages ayant pour thème la mine (XIXe s., travail des enfants…), rencontre avec un auteur. Participation à Carnets de voyage, élaboration de cartes géographiques (pays réel, pays rêvé). Etude des textes fondateurs et mythologies de la caverne de Platon, du labyrinthe de Dédale… 5 e : Travail au musée de la mine en vue dune production artistique des élèves sur un musée imaginaire et réalisation dune plaquette pour les élèves des collèges voisins. Appropriation du musée par les élèves pour servir de guide aux primaires. 4 e : Recherche sur lhistoire locale, recueils dentretiens avec les anciens de la mine et mise en forme (saynètes, documentaires..). Travail de mise en voix à partir des archives publiques et privées. 3 e : en lien avec lhistoire des arts, production musicale à partir des matériaux liées à la mine (entretiens, captations sonores…)

24 Exemple de parcours 1 er /2 nd degré Le réseau Lumière dAigueperse Ce réseau décoles prend pour périmètre le secteur du collège public dAigueperse. Il réunit potentiellement 24 écoles et le collège représentant 66 classes du 1 er degré et 25 du 2 nd degré, réparties sur 21 communes et 5 communautés de communes. Le parcours dEducation Artistique et Culturelle Inscrit au projet de réseau, le PEAC propose un parcours culturel, scientifique et sportif. Organisé dans le temps sur 12 ans de la PS de maternelle à la 3 e, ancré dans le territoire, il se propage aux exotismes de lointains inconnus, en rendant cohérent et lisible le cheminement de lélève dans les domaines de lArt, de la Culture et du Patrimoine, des Sciences et Techniques et de lEPS. Les activités sont ainsi programmées selon une périodicité et une organisation qui garantissent léquité pour chaque élève et la complémentarité tout au long du parcours, en privilégiant : - La rencontre avec des acteurs culturels, des artistes, des scientifiques (Résidences dartistes, projets scientifiques, projets artistiques et culturels…) - Le contact avec les œuvres darts et le spectacle vivant (Elèves au concert avec les Jeunesses Musicales de France, programmations culturelles de territoire…) - La fréquentation des lieux culturels, mise en place dévénements fédérateurs sous la forme de rencontres, déchanges, dexpositions (Journées Art Culture et Patrimoine et Sciences Buissonnières, rencontres chorales « Choralimagne », « Insolites du sport »…)

25 Garder la trace des expériences le portfolio (cf. circulaire ) « Chaque élève doit pouvoir conserver la mémoire de son parcours pour qu'il se l'approprie pleinement. Les actions auxquelles l'élève a participé, notamment celles menées dans le cadre défini par le projet d'école ou d'établissement, pourront être recensées dans un document individuel sous forme papier ou sous forme électronique.» Dépasser « lalbum photo »… intégrer la question de la mise en trace au sein même de la démarche dapprentissage Lien avec lexpérience à faire conduire à lélève : ex. faire goûter induit une mémoire sensorielle, quelle mise en traces : en mots, en images, en sons, en signes… Quelle articulation entre les traces individuelles et collectives ? Mise en cohérence de toutes les traces (cohérence par année et tout au long de la scolarité) ?

26 Expérie nces Compét ences Produc tions Réalis ations person nelles Rencon tres culturell es (lieux, acteurs, œuvres, évènements ) Bibliot hèque Notio ns et repèr es Métier s Forma tions Trace s collec tives Esp ace pers o Exemples de rubriques pour le portfolio

27 Pour mémoire… Les grands domaines des arts Les « arts de lespace » : architecture, urbanisme, arts des jardins, paysage aménagé, etc. Les « arts du langage » : littérature écrite et orale ; inscriptions épigraphiques, calligraphies, typographies, etc. Les « arts du quotidien » : arts appliqués, design, métiers d'art ; arts populaires, etc. Les « arts du son » : musique vocale, musique instrumentale, musique de film et bruitage, technologies de création et de diffusion musicales, etc. Les « arts du spectacle vivant » : théâtre, musique, danse, mime, arts du cirque, arts de la rue, marionnettes, arts équestres, jeux deau, feux dartifice, etc… Les « arts du visuel » : Arts plastiques (architecture, peinture, sculpture, dessin et arts graphiques, photographie, etc.) ; illustration, BD, cinéma, audiovisuel, vidéo, montages photographiques, dessins animés, arts numériques, Pocket film, jeux vidéo, etc.

28 Pour mémoire… Les grands domaines de la culture scientifique et technique Les sciences de la vie (unité et diversité du vivant, fonctionnement du vivant, évolution de la vie, classification…) Les sciences de la Terre (structure et fonctionnement des enveloppes fluides et solides de la Terre, interactions avec les activités humaines…) Les sciences physiques (temps, espace et énergie, milieux solides, liquides et gazeux, échelles macro et microscopiques…) Les sciences chimiques (la matière : interactions et transformation…) Les sciences mathématiques (numérique, géométrique, probabilités et statistiques…) Les sciences technologiques (architecture, génie des matériaux, électronique, informatique…) LHistoire des Sciences Léducation au développement durable

29 Les œuvres support des pictogrammes du diaporama Le Corbusier Le Modulor Henri Rousseau Paysage exotique Wassily Kandinsky lto Joan Miro Blue II Wassily Kandinsky Compositionè VIII Kasimir Malevitch Autoportrait


Télécharger ppt "Les parcours déducation artistique et culturelle Document conçu par le collectif des inspecteurs 1 er et 2 nd degré de lacadémie de Clermont-Ferrand coordonné"

Présentations similaires


Annonces Google