La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES Données statistiques et biomédicales 17.01.2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES Données statistiques et biomédicales 17.01.2012."— Transcription de la présentation:

1 LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES Données statistiques et biomédicales

2 Une préoccupation majeure décès par an Cardiopathies ischémiques = 27% AVC = 25% 2° cause décès prématurés Coût estimé : 17 milliards de remboursements ALD en 2008 Très fortement liés à faible niveau socio-économique et déducation.

3 Les facteurs de risque Les facteurs de risque majeurs : AGE et SEXE : homme > 50 ans, femme > 60 ans Antécédents familiaux précoces 1°degré : 55 ans/65 ans Antécédents familiaux précoces 1°degré : AVC <45 ans Tabagisme actuel ou arrêté depuis moins de 3 ans HTA permanente traitée ou non Diabète Hypercholestérolémie : taux élevé de LDL (= mauvais cholestérol) et faible taux dHDL (= bon cholestérol) < 0,4 g/l. Des paramètres à prendre en compte : Obésité abdominale : H > 102 cm, F > 88 cm (IMC>30Kg/m² ?) Sédentarité, CRP > 10 Consommation excessive dalcool : H > 21 verres vin/sem., F>14 v/s Un facteur protecteur HDL > 0,6 g/l

4 Des facteurs non modifiables : Sexe Le RCVA est plus élevé chez lhomme que chez la femme avec tendance à légalisation après 65 ans Age Le risque croit avec lâge tout au long de la vie Homme > 50 ans = 1 FDRFemme > 60 ans = 1 FDR Antécédents familiaux daccident précoce (AVC, IDM) ou de mort subite Chez un parent masculin du premier degré < 55 ans = 1 FDR Chez un parent féminin du premier degré < 65 ans = 1 FDR Chez un parent du premier degré : AVC < 45 ans = 1 FDR Restent : le tabagisme, lHTA, le cholestérol, le diabète.

5 Les niveaux de prévention La prévention primaire concerne les patients atteints dun ou de plusieurs facteurs de risque (FDR), mais indemnes de maladie cardio- vasculaire identifiée. La prévention secondaire concerne les patients atteints dune ou de plusieurs lésions dau moins un organe cible (AVC, AIT, Angor, IDM, artérite MI) Les objectifs thérapeutiques sont différents selon le niveau de prévention : Plus rigoureux en prévention secondaire Fonction du calcul du RCV en prévention primaire dont une bonne approche est le nombre de FDR

6 Cas particulier du diabète : A considérer en prévention 2° si : Une atteinte rénale (Protéinurie >30 mg/24h ou clairance <60ml/min) ou 2° FRCV : AGE et SEXE : homme > 50 ans, femme > 60 ans Antécédents familiaux précoces 1°degré : 55 ans/65 ans Tabagisme actuel ou arrêté depuis moins de 3 ans HTA permanente traitée ou non HDL-cholestérol < 0,4 g/l, Micro-albuminurie > 30 mg/24h

7 Facteurs modifiables : HTA Tabagisme Hypercholestérolémie Diabète

8 Augmentation du risque :

9 Accumulation de risque :

10 Le RCVA Dépasser limpression subjective. Il peut et devrait être évalué pour chaque patient dit « à risque » Il permet une appréciation globale du risque rigoureuse et scientifique Il se base sur les équations de risque

11 Calcul du risque Objectif: Obtenir une évaluation chiffrée du risque correspondant à une population ayant les mêmes caractéristiques que le patient concerné Outils: Echelle du risque coronaire (Tables de Sheffield) Echelle SCORE Logiciels de calcul du risque cardiovasculaire SITES INTERNET

12 Estimation du risque cardiovasculaire Faible RCV < 5% à 10 ans Modéré RCV entre 5 et 10 % à 10 ans Moyen RCV entre 10 et 20 % à 10 ans Elevé RCV entre 20 et 40 % à 10 ans Très élevé RCV > 40 % à 10 ans

13

14 Intérêt du calcul du RCVA Indispensable en prévention primaire : Les facteurs de risque ne sont pas tous équivalents et interchangeables Il est souhaitable de hiérarchiser les niveaux dintervention et de rationaliser les prescriptions en fonction de la situation particulière du patient Inutile en prévention secondaire : Tous les facteurs de risque doivent être pris en compte quel que soit leur niveau Le risque est par définition déjà élevé ( > 20 % à 10 ans) Les FDR modifiables se surajoutent à ce risque élevé et doivent donc être impérativement maîtrisés

15 Évaluer le RCVA : Une approche préventive Orienter la prévention dans une approche centrée sur le patient et non pas sur la maladie prenant en compte le risque global du patient des bénéfices attendus des interventions des moyens disponibles pour agir sur les facteurs de risque modifiables

16 Évaluer le RCVA : Une approche éducative Discuter avec le patient de la prise en charge des FRCV : Fonction du calcul du RCVA Tenant compte de ses capacités de compréhension et de ses représentations de la maladie Montrer éventuellement les graphiques pour passer dune abstraction scientifique à une réalité concrète Prendre en compte les émotions que cette démarche est susceptible de provoquer Concevoir un projet de soins sur la base dobjectifs clairs et partagés

17 Objectifs pour les FRCV modifiables : Arrêt du tabagisme TA < 14/9 Diabète : HbA1c < 6,5%, 7% voire 8% selon lâge Cholestérol LDL : +1FR < 1,9 g/l, +2FR < 1,6 g/l, +3FR < 1,30 g/l, prévention secondaire = < 1 g/l

18 Intervenir sans nuire : Modifications des habitudes de vie : Fruits dun long processus dacceptation, dapprentissage, de motivation, elles ne se décrètent pas. Respect de lautonomie du patient Moyens médicamenteux : Rapides et efficaces, mais … « primum non nocere », peu efficients sans le respect des règles hygiéno-diététiques, problème de lobservance.

19 Définitions de lObservance Action de respecter une règle ou une loi religieuse (Petit Robert) Degré de concordance entre: - Les prescriptions et recommandations du médecin, - Le comportement du patient en termes de prise médicamenteuse et de suivi des conseils hygiéno- diététiques.

20 La « Mal-Observance » Évaluée à 30 à 50% dans lHypertension et les maladies chroniques En prévention I° des maladies CV : 1 patient sur 2 interrompt son traitement hypolipémiant ou antihypertenseur au bout d1 à 2 ans. 14% des patients niraient pas chercher leur traitement en pharmacie

21 Les déterminants liés au traitement : Lefficacité non ressentie Le nombre de prises : 84% dobservance pour un traitement en 1 prise versus 59% pour 3 prises La multiplicité des médicaments Les effets indésirables Le changement et la substitution La représentation du médicament

22 Les déterminants liés à la maladie : La durée et la chronicité Labsence de symptômes et de perception du « bienfait » thérapeutique La nécessité dobserver des règles hygiéno- diététiques Les représentations socioculturelles et individuelles de la maladie, latteinte quelle représente à limage que se fait le patient de lui-même

23 Les déterminants liés au patient et son environnement Peur du traitement et de ses conséquences Lignorance de la maladie et de ses conséquences Le contexte psychologique et émotionnel Les interférences de lentourage familial et amical Le recours non coordonné à dautres professionnels de santé

24 Les déterminants liés au médecin : Manque de conviction et dengagement Manque dinformation au patient Attitude centrée sur la maladie > malade Manque de recueil sur les connaissances et préférences du patient Manque de travail en partenariat

25 Une prise en charge complexe Des maladies sans symptômes Des intervenants multiples Des médicaments à la pelle Des modifications importantes de son mode de vie Des années dévolution Seul bénéfice : la diminution du risque Doù une importance capitale à ce que tous les professionnels impliqués puissent nouer avec le patient une alliance thérapeutique, relation de confiance inscrite dans la durée et centrée sur ses aspirations et ses compétences.


Télécharger ppt "LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES Données statistiques et biomédicales 17.01.2012."

Présentations similaires


Annonces Google