La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DE LAPPAREIL DIGESTIF. Introduction Lappareil digestif a pour fonction de décomposer les aliments en substances simples pouvant.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DE LAPPAREIL DIGESTIF. Introduction Lappareil digestif a pour fonction de décomposer les aliments en substances simples pouvant."— Transcription de la présentation:

1 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DE LAPPAREIL DIGESTIF

2 Introduction Lappareil digestif a pour fonction de décomposer les aliments en substances simples pouvant être absorbées dans la circulation sanguine. Celles-ci seront ensuite acheminées jusquaux cellules qui les utiliseront pour obtenir de lénergie, croître, se réparer et se reproduire. Le système digestif doit aussi éliminer les déchets du corps. Le régime alimentaire (aliment principalement consommé) des humains est de type omnivore (du latin omnia = tous) dans le sens où les aliments consommés sont variés (viande et végétaux), mais aussi choisis de plein gré.

3 La digestion Processus au cours duquel un organisme transforme les aliments en nutriments quil peut ensuite assimiler Nutriments: – Energétiques : lipides (9 kCal/g), protéines et glucides (4 kCal/g) – Eau : 1 à 1,5 L de boisson/j + 1 L deau contenue dans les aliments + 0,3 à 0,4 L de production interne – Vitamines : éléments indispensables car lorganisme ne sait pas les synthétiser – Sels minéraux : macro-éléments et oligo-éléments

4 Diététique Répartition idéale de lénergie : – 55 % de glucides (dont 2/3 de glucides complexes) – 30 % de lipides (dont 1/2 d'origine végétale) – 15 % de protides (dont 1/2 d'origine végétale)

5 Schéma AD

6 ORGANISATION GENERALE

7 Cavité abdominale : séparée du thorax par le diaphragme

8 ORGANISATION GENERALE Péritoine : membrane entourant les viscères abdominaux et se réfléchissant sur les parois abdominales, délimitant une cavité.

9 Ascite : liquide dans la cavité péritonéale

10 BOUCHE : coupe sagitale Sinus frontal pharynx Langue Palais osseux Larynx Palais mou oesophage choanes épiglotte

11 Bouche de face Incisives Amygdale Palais mou luette Langue Frein de la langue Pilier antérieur Pilier postérieur

12 Vue de l'intérieur de la bouche. La langue déplace la nourriture contre et entre les dents, mélangeant les aliments avec la salive. Permet de prononcer certains mots. Aide à humecter les lèvres et contient les papilles gustatives papilles gustativespapilles gustatives La luette joue un rôle essentiel dans la déglutition mais également dans le contrôle du passage de lair à lentrée du pharynx, permettant ainsi lémission de sons. Le palais surface rigide contre laquelle la langue peut pousser la nourriture pendant la mastication Les glandes palatines Les amygdales détruisent des microbes

13 Les dents Sur chaque demi-mâchoire -2 incisives -1 canine -2 prémolaires -3 molaires 8 dents x4 32 dents

14 La bouche : Physiologie La salive : – Produite par les glandes salivaires : parotide, sous- maxillaire, sub-linguale (0,5 à 1,5 L/j) – Lubrifie les aliments facilite la déglutition – Contient des enzymes débutant la digestion (amylase) – Protège les dents (antimicrobien)

15 Les glandes salivaires Glandeparotide sécrètent des enzymes digestives (amylase) Glandesublinguale sécrétant le mucus Glande sous-maxillaire sécrétant le mucus Il y a 3 paires de glandes salivaires La salive est un mélange des sécrétions de ces glandes

16 Mastication Déglutition – La langue repousse les aliments vers larrière- bouche fermeture réflexe des choanes, obstruction des voies aériennes par lépiglotte – Ouverture de la bouche œsophagienne – Le bol alimentaire est entraîné vers le bas par une onde de contraction de lœsophage – Processus complexe, impliquant de nombreux muscles et nerfs Si dysfonction : fausses routes La bouche : Physiologie

17 Œsophage

18 Tube de cm de long Situé dans le cou puis le thorax puis la cavité abdominale Fait la connexion entre bouche et estomac Capable de mouvements de contraction (muscles dans la paroi) Empêche les reflux de liquide gastrique Hernie hiatale : béance du bas de lœsophage Oesophagite : inflammation de lœsophage, souvent à cause dun reflux Dysphagie : difficulté à avaler. Cause : tumeur…

19 Les ondes de contraction régulières involontaires des muscles de loesophage permettent la descente des aliments sous la forme dune pâte jusquà lestomac. Le Péristaltisme

20 Estomac Cardia Oesophage Pylore Duodénum Antre

21 Estomac Réservoir daliments – Extensible ! – Durée de séjour : selon la composition des aliments (50% dun volume deau ingéré quitte lestomac en 10 à 20 min, aliments : plusieurs heures) – Aliments brassés, mélangés au suc gastrique, partiellement digérés, graisses émulsionnées – Ce qui en sort : le chyme

22 Estomac Suc gastrique : – 3 à 4 litres par jour. – PH=0,8 à 4. Enzymes : – Pepsine pour digestion des protéines. – Lipases pour la digestion des lipides. Acide chlorhydrique : - Digestion des protéines, antibactérien – La muqueuse gastrique est protégée contre lacidité par le mucus et la sécrétion de bicarbonate Principales pathologies : ulcère, cancer

23 Insertion dune sonde naso-gastrique

24 Le carrefour aéro-digestif

25

26 Duodénum Oesophage Duodénum Canal cholédoque Pylore Canal de Wirsung

27 Duodénum Entre le pylore et le jéjunum, début de lintestin grêle. Trois portions Dans la 2 ème portion se jettent le canal cholédoque (bile) et le canal de Wirsung (suc pancréatique) Ce qui en sort : le chyle Rôle dans la digestion : – action de la bile et du suc pancréatique – Progression du chyme puis du chyle par contractions péristaltiques

28 Le foie Foie Vésicule biliaire Colon Intestin grêle Estomac

29 Le foie

30 Les voies biliaires Vésicule biliaire Canal cholédoque Canal cystique Canal hépatique

31 Le foie À DROITE Le viscère le plus volumineux (1,5 kg) Deux lobes Situé sous les côtes mais dans la cavité abdominale et péritonéale. Voies biliaires : – Le cholédoque sabouche dans le duodénum avec le canal de Wirsung (pancréas) – La vésicule est un réservoir de bile qui se remplit entre les repas et se vide pendant le repas

32 Le foie Multiples fonctions – Synthèse de la bile : permet lémulsion des lipides et donc leur absorption (détergent) – Nutritionnelle : Importance dans le métabolisme des lipides Importance dans le métabolisme des glucides : synthèse et utilisation du glycogène Absorption des vitamines liposolubles (A,D,E,K) – Synthèse de la plupart des protéines sanguines Albumine, facteurs de coagulation – Détoxification, transformation de certains médicaments : adapter la posologie en cas de problème hépatique

33 Principales pathologies Cirrhose : suite à des agressions répétées (alcool, infection par les virus des hépatites), le foie devient fibreux et ne fonctionne plus) Cancer, métastases Hépatite : inflammation du foie (causes : infections, toxiques et médicaments, auto- immun…) Lithiase biliaire : « caillou » se formant dans les voies biliaires et pouvant les obstruer Ictère : jaunisse

34 Lithiase biliaire

35 Ictère conjonctival

36 Pancréas

37 Le pancréas Sétend transversalement du duodénum à la rate Canal pancréatique = de Wirsung – Sabouche dans le duodénum avec le cholédoque Fonction exocrine : – Sécrétion denzymes pancréatiques dans le duodénum : lipase (digestion des graisses, protéases (digestion des protides) – Sécrétion de bicarbonate : lutte contre lacidité gastrique

38 Le pancréas Fonction endocrine (sécrétion dhormones) – Déversées directement dans le sang, pas dans le duodénum – Sécrétion de linsuline (permet labsorption du sucre contenu dans le sang par les cellules de lorganisme). Si pas dinsuline : diabète – Sécrétion de glucagon, de somatostatine Principales pathologies : cancer (grave +++), pancréatite, diabète de type 1 (jeunes

39 Lintestin grêle Intestin grêle

40 Lintestin grêle Au total environ 6 mètres. Trois parties : – Duodénum – Jéjunum – Iléon (sabouche au colon) Très mobile – Muscles et nerfs dans la paroi Fixé par le mésentère, par où arrivent les vaisseaux

41 Intestin grêle Mésentère

42 Intestin grêle Surface couverte de villosités, augmentant la surface dabsorption Ces villosités sont recouvertes par des entérocytes (cellules permettant labsorption) Fonctions : – Poursuite de la transformation des aliments en nutriments (duodénum ++) – Participation de la flore intestinale – Absorption +++ Principales pathologies : occlusion, inflammation (Maladie de Crohn)

43

44 Côlon Caecum Appendice Iléon Côlon transverse Côlon ascendant Côlon gauche (descendant)

45 Côlon De 1 à 1,5 m de long. 6 portions : – Caecum, auquel sabouche liléon – Colon ascendant ou droit – Colon transverse – Colon gauche ou descendant – Colon sigmoïde – Rectum Fin de la digestion, absorption deau et délectrolytes, formation des selles

46 Côlon Importance de la flore intestinale +++ – Mille milliards de bactéries par gramme de selles ! – Impliquées dans la digestion, la synthèse de vitamines… – Protège contre les bactéries pathogènes (Listeria, Salmonelles…) – Perturbée en cas de traitement antibiotique Diarrhée fréquente sous antibiotique Principales pathologies coliques : – Cancer, rectocolite hémorragique et maladie de Crohn, occlusion, diverticules…

47 Rectum et anus

48 Défécation Evacuation des matières fécales par lanus. – Processus complexe faisant intervenir de nombreux réflexes Quantité de selles : 60 à 80 g par jour en moyenne. Dépend de la quantité de fibres ingérées (non digérées). – Diarrhée : > 200 g /j

49 FIN !


Télécharger ppt "ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DE LAPPAREIL DIGESTIF. Introduction Lappareil digestif a pour fonction de décomposer les aliments en substances simples pouvant."

Présentations similaires


Annonces Google