La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr Pierre Charpentier Unité NeuroVasculaire Service de Neurologie Centre Hospitalier de Béthune Les accidents vasculaires cérébraux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr Pierre Charpentier Unité NeuroVasculaire Service de Neurologie Centre Hospitalier de Béthune Les accidents vasculaires cérébraux."— Transcription de la présentation:

1 Dr Pierre Charpentier Unité NeuroVasculaire Service de Neurologie Centre Hospitalier de Béthune Les accidents vasculaires cérébraux

2 AVC – Pathologie majeure Fréquente – à AVC par an; Grave – décès dans les jours ou semaines suivantes – à handicaps résiduels (premier cause de handicap) – sans séquelle (40 à 50%) –Parmi les survivants 50 % dépression dans lannée suivante 25 % démence (Vasculaire ou mixte) dans les 5 ans (deuxième cause de démence derrière DTA) Complexe: hémorragie, infarctus artériel et veineux (brutalité dinstallation des symptômes) Urgente +++ Tous ces chiffres sont plutôt en diminution grâce à lamélioration de la prise en charge+++ A Bethune: 410 AVC de 9/2012 à 9/2013; 40 thrombolyses)

3 Les facteurs de risques+++ HTA Diabète TABAGISME+++ Alcoolisme FA (AVC grave de la femme âgée) Antécédents familiaux Syndrome dApnées du Sommeil +++ Déficit en homocystéine Carence en vitamine D (eurostroke 2011) Pollution urbaine +++ (eurostroke 2011)

4 Définition de lavc Accident vasculaire cérébral: Événement secondaire à un défaut de circulation du sang dans les artères ou les veines cérébrales. (artères+++) Obstruction par caillot (cardiaque) ou embol (calcique, graisseux), rupture du vaisseau, bas-débit dans le vaisseau; hyperviscosité du sang Artères: Obstruction: infarctus cérébral ou accident ischémique transitoire. Rupture: (hémorragie) = hématome (un cas sur 5) Veines (thrombophlébites cérébrales)

5 Clinique Début brutal des symptômes. La perte de faculté ne prévient pas et s'installe instantanément Elle concerne : Le mouvement, la vue, le langage, la sensibilité + Céphalées : toute céphalée inhabituelle, brutale est une urgence (ex : « coup de tonnerre dans un ciel serein ») Hémiplégie (hémiparésie) : Paralysie de la moitié du corps ; ou dun « étage » (visage, bras ou jambe) Hémi-anesthésie (extinction sensitive) = Perte de sensibilité, « engourdissement » de la moitié du corps Aphasie : perte du langage, ou langage incompréhensible, ou difficulté à articuler

6 Comment combattre lAVC Prévention : Traitement des facteurs de risques cardiovaculaires Information du public Formation des personnels de soins Création d'une filière de soin appropriée : SAMU Urgences Unité Neuro-Vasculaire Aiguë Service de Rééducation (ou domicile, ou soins de suites) Recherche+++

7 La Thrombolyse Cest larrivée en 2005 dun nouveau traitement durgence, la thrombolyse, qui a conduit a transformer radicalement la prise en charge des AVC Le caillot (thrombus) est directement détruit par un produit. Il se désagrège et permet au sang de circuler de nouveau dans l'artère

8 Linfarctus cérébral « Time is brain » Le temps c'est du cerveau ! (Agir vite pour le Cerveau)

9 Infarctus cérébral = une course contre la montre (TIME IS BRAIN) Ischémie cérébrale : phénomène dynamique Infarctus : Ischémie irréversible, nécrose Pénombre : Ischémie réversible : tissu à risque de nécrose Oligémie : tissu à risque si hypotension, hyperglycémie, hyperthermie … 30 % des IC saggravent au cours des 3 premières heures

10 S élection des patients basée sur la pénombre ischémique Recanalisation Pas de recanalisation Nécrose définitivePénombre ischémique MISMATCH MATCH

11 Sauver la zone de pénombre = Prévenir laggravation (il ny a pas que la thrombolyse) SURVEILLER scope +++ surveillance dextro, vigilance, déficit Maintien dune pression de perfusion correcte - ne pas faire baisser la pression artérielle+++ -maintenir le volume de sang : hydrater Eviter lhypoxie : oxygène si hypoxémie lhyperglycémie : pas de glucosé (± insuline) la fièvre : antipyrétiques Les variations de perfusion cérébrale: décubitus strict +++ Neuroprotecteurs ? Échec à ce jour Lever locclusion artérielle : Stratégies thérapeutiques de re-perfusion (déboucher le vaisseau) Lischémie : phénomène potentiellement réversible

12 la thrombolyse Administrée dans les 4h30 qui suivent le début des signes (probléme : la nuit) Sur avis d'un neurologue, dans une unité dédiée En l'absence de contre-indication (risques hémorragiques+++) traitements antérieurs, chirurgie récente, bilan biologique Apres réalisation d'un scanner ou d'une IRM+++ (IRM 24h sur 24 à Béthune depuis le 29 /10/ 13

13 Hémiplégie gauche brutale ? H 2 ? H 2 et 15 min

14 H4 Thrombolyse DiffusionPerfusion H 20 Diffusion Perfusion

15 Désobstruction mécanique Système « MERCI » (concentric retriever) (Mechanical Embolus Removal in Cerebral Ischemia Trial) Pr P GOBIN, NY Le lasso Système NEURONET Mayer et coll. Stroke. 2002; 33:

16 Base du traitement des IC À la phase aiguë Assurer une bonne stabilité hémodynamique Repos initial au lit – Ne pas traiter la poussée hypertensive physiologique (sauf valeurs extrêmes)+ Assurer une bonne fonction respiratoire (oxygène si besoin) Rechercher des troubles de la déglutition (sonde gastrique si besoin) Assurer un bon équilibre hydro-électrolytique et nutritionnel +++ Réduire toute hyperthermie, prévenir les complications infectieuses Traiter par insuline glycémie > 7 à 10 mmol/l Prévenir des complications thrombo-emboliques (HBPM) Prévenir les complications digestives articulaires et cutanées Nursing adapté IPP Rééduquer précocement Kinésithérapie passive puis active, ergothérapie Prise en charge rapide des troubles neuro-psychologiques: aphasie, négligence, (orthophonie, neuropsychologues) Soutenir psychologiquement le patient et sa famille (AD+++ Etude FLAME, Eurostroke) PREVENIR LES RECIDIVES

17 Traitement précoce avc AVC Hémorragique: toutes mesures précédentes AVC Ischémique: tmp + –Actilyse, puis –aspirine + lovenox à 24 heures ou HBPM à doses hypocoagulantes+ avk si acfa) –En labsence de fibrinolyse, ces deux traitement seront débutés précocement

18 Aspirine mg HBPM à dose préventive Patient alité (=Tous durant 48h00?) Déficit MI Héparine à doses thérapeutiques (discuter au cas par cas) Cardiopathies à haut risque embolique : Fibrillation Auriculaire +++ ; Embolie paradoxale, AIC non cardio-emboliques Sténose serrée ou pré-occlusion athéromateuse AIT répétitifs Accident en évolution Thrombus endoluminal Dissections extra-crâniennes Thromboses veineuses cérébrales Antithrombotiques - en pratique DOPPLER

19 Bilan étiologique avc Scope: recherche f.a. paroxystique (ecg), hypoxie et apnées nocturnes Polysomnographie au décours +++ le cas échéant Echodoppler TSA et angioscanner TSA+++ Irmn cérébrale avec arm Echographie cardiaque transthoracique et transoesophagienne (endocardite, ASIA FOP, embolie paradoxale) Recherche causes avc sujet jeune (lupus, hypercoagulabilité, thrombocytopathies+++)

20 Unités Neuro-Vasculaires Le pivot d'une prise en charge par un reseau d'intervenants qui va du domicile au domicile Améliorent le pronostic vital et fonctionnel Bénéfice maintenu10 ans après AVC Prise en charge spécialisée et standardisée Personnels formés et expérimentés Utilisation appropriée des examens complémentaires Diagnostics précis et précoces Évaluation du pronostic Début rapide et adapté des traitements (fibrinolyse) Meilleure prévention des complications générales et neurologiques Mesures de protections cérébrales, prévention secondaire Langhorne

21 En conséquence Adapter la filière de prise en charge: Education de la population Samu; urgences; Neurologie; soins de suites Objectif: Envisager pour tous les AVC –Le meilleur traitement Prise en charge en UNV Patients arrivant précocement à lhôpital (< 2 heures), –un traitement thrombolytique –même si celui-ci nest finalement administré quà une minorité de patients. –(INFORMATIONS+++) –Traitement mieux ciblé aujourd'hui grâce à l'IRM diffusion/perfusion/ARM en urgence (24h sur 24)


Télécharger ppt "Dr Pierre Charpentier Unité NeuroVasculaire Service de Neurologie Centre Hospitalier de Béthune Les accidents vasculaires cérébraux."

Présentations similaires


Annonces Google