La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Ce document et les informations quil contient sont la propriété de Aircelle. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans lautorisation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Ce document et les informations quil contient sont la propriété de Aircelle. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans lautorisation."— Transcription de la présentation:

1 « Ce document et les informations quil contient sont la propriété de Aircelle. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans lautorisation préalable et écrite de Aircelle. ». AQFGuideline 8D Assurance Qualité Fournisseur GUIDELINE AQFGuideline 8D 8D GUIDELINE

2 Page 1Guide 8DPage 1 8D / Objectifs Éradiquer les problèmes en visant la cause première. Systématiser la résolution de problèmes à travers une méthode structurée afin de : - Limiter immédiatement la gêne occasionnée - Mettre en place les actions correctives et préventives adéquates Promouvoir le travail en équipe transverse pluridisciplinaire. Partager et saméliorer en continu

3 Page 2Guide 8DPage 2 8D / Synoptique Définir léquipe Décrire le problème Sécuriser le client Rechercher les causes racines Établir le plan dactions Mesurer lefficacité Prévenir, capitaliser Communiquer, féliciter QQOQCPISHIKAWA / 5P? Sécuriser Éradiquer Sécuriser = 48 heures Éradiquer = 3 mois maximum* Élargir / Capitaliser Brainstorming * Le délai déradication est fonction de la complexité des solutions mises en œuvre

4 Page 3Guide 8DPage 3 8D / VUE GLOBALE DE LIMPRIME

5 Page 4Guide 8DPage 4 8D / Références « administratives » Identification élément déclencheur interne/externe et référence associée Votre référence Société Référence article / double référence Société / Fournisseur au besoin Pilote chez le fournisseur Ne surtout pas oublier les dates objectif pour les délais

6 Page 5Guide 8DPage 5 8D / Première réunion La constitution de léquipe et la caractérisation du problème sont des éléments clés dans la réussite pour la sécurisation. Pour cela lors de la 1 ère réunion: Rappeler les objectifs de la première séance Cerner clairement le problème Déterminer de manière exhaustive la sécurisation du client

7 Page 6Guide 8DPage 6 8D / VUE DETAILLEE – ETAPE 1

8 Page 7Guide 8DPage 7 Constituer une équipe pertinente en terme de profils,de compétences, de composition, de taille Composition : elle doit être pertinente par rapport au problème, et faire appel aux métiers impliqués et aux experts. Attention : ne pas oublier des intervenants clés : par exemple une personne dun autre site de production, ou un fournisseur, un client… Pilote : il doit être désigné et est responsable du pilotage de la coordination de la 8D jusquau bout (des 8 étapes). Les intersessions sont particulièrement importantes à suivre. Animateur : il connaît la méthode et a des compétences danimation afin dorchestrer les réunions et de faire converger vers la résolution du problème. Ce nest pas nécessairement le pilote, ni quelquun de la qualité. 8D / Étape 1 : Constitution de léquipe

9 Page 8Guide 8DPage 8 8D / VUE DETAILLEE – ETAPE 2

10 Page 9Guide 8DPage 9 8D / Étape 2 : Caractériser le problème Utiliser longlet QQOQCP lorsque le sujet nest pas déjà suffisamment connu / détaillé / documenté Le sujet doit être cerné de manière FACTUELLE (combien ?), de telle façon à ne plus être discutable par la suite Caractérisation de lanomalie Décrire ce qui « Est » par rapport à ce qui « Devrait être » Joindre schéma, photo, dessin si adéquat Traçabilité : indiquer Date / Quantité affectée BL / OF Référence Sérial ou N° de lot OUTIL = QQOQCP

11 Page 10Guide 8DPage 10 8D / Étape 2 : Caractériser le problème OUTIL = QQOQCP

12 Page 11Guide 8DPage 11 8D / VUE DETAILLEE – ETAPE 3

13 Page 12Guide 8DPage 12 Faire linventaire de TOUTES les pièces (lots, S/N) susceptibles de présenter le défaut afin de les inspecter et de statuer sur leur conformité. Les IDENTIFIER de manière indiscutable (pastille VERTE/ROUGE par exemple) et TRACER linventaire. Ne pas oublier les pièces pouvant être dans le transport, en cours de fabrication, chez le client, chez les fournisseurs ou sous-traitants, dans len-cours. Se poser la question de « QUAND » la NC aurait-elle du être détectée pour aider la réflexion. La sécurisation peut passer par: arrêter le process, mettre en quarantaine, retourner les pièces au fournisseur ou faire les actions nécessaires pour dédouaner les pièces. 8D / Étape 3 : Sécuriser (actions immédiates) SECURISER CEST PROTEGER LE CLIENT DE LENVOI DE PRODUITS NON-CONFORMES

14 Page 13Guide 8DPage 13 8D / VUE DETAILLEE – ETAPE 4

15 Page 14Guide 8DPage 14 La recherche de causes peut se dérouler de différentes manières: Ishikawa, 5 pourquoi… Cas dun Ishikawa: A droite de la flèche centrale, indiquer le problème, A lextrémité de chaque arête, indiquer les 5M : Machine, Main dœuvre, Matière, Milieu, Méthodes, Nota: dans certains cas, à la place des 5M, il est possible de mettre les étapes du process Pour chaque M, lister lensemble des causes possibles liées. 8D / Étape 4 : Rechercher les causes_1 OUTILS = Brainstorming ISHIKAWA 5 Whys ? Problème 5M Causes possibles

16 Page 15Guide 8DPage 15 Cas dun 5 Pourquoi: Le 1er pourquoi est le problème a eu lieu, et à chaque réponse apportée, un nouveau « pourquoi ? » est posé, jusquà la cause racine. La mise en forme de cette méthodologie peut être appelée arbre des causes. 8D / Étape 4 : Rechercher les causes_1 OUTILS = Brainstorming ISHIKAWA 5 Whys ?

17 Page 16Guide 8DPage 16 8D / Étape 4 : Rechercher les causes_1 Pour une équipe qui débute dans lanalyse de cause, favoriser une session brainstorming sur post-it. Le rôle de lanimateur est de mener lanalyse sans influencer, et de prioriser. Ne rejeter aucune idée, ne négliger aucune piste au départ. Préciser sur les branches de lIshikawa les paramètres influants, non un défaut potentiel. Ex: « Formation du personnel au drapage » et non « formation du personnel non réalisée » Une fois les causes possibles identifiées, elles sont dédouanées ou confirmées comme étant des causes. Nota: elles peuvent être immédiatement dédouanées (logique, historique, données, etc.) ou nécessiter une action danalyse avant dêtre confirmée ou dédouanée (test labo, analyse de process, vérification documentaire, etc. ). La gommette de couleur permet de visualiser le statut de la cause: dédouanéeGommette verte en cours de vérificationTBD primaireGommette rouge secondaireGommette orange OUTILS = Brainstorming ISHIKAWA 5 Whys ?

18 Page 17Guide 8DPage 17 8D / Étape 4 : Rechercher les causes_2 Ex : OUTILS = ISHIKAWA 5 Whys ? Brainstorming Causes possibles déjà dédouanées = ce ne sont pas des causes Cause avérée Causes non encore dédouanées

19 Page 18Guide 8DPage 18 Identifier quelles sont les actions qui vont permettre de dédouaner les causes possibles et en identifier les responsables et délais associés. Identifier quelles sont les priorités dactions de vérification (estimation basée sur le fait que la cause, si elle est avérée, sera primaire ou secondaire). Une fois les vérifications réalisées, indiquer quels sont les résultas dans la case vérification, et apposer la gommette de couleur en conséquence dans longlet Ishikawa, jusquà mise à jour complète. 8D / Étape 4 : Rechercher les causes_3 OUTILS = ISHIKAWA 5 Whys ? Brainstorming Cause prioritaire à vérifier Cause vérifiée (donc la notion de priorité a été retirée) Les références sont identiques à celle de lIshikawa

20 Page 19Guide 8DPage 19 8D / VUE DETAILLEE – ETAPE 5

21 Page 20Guide 8DPage 20 8D / Étape 5 : Établir les plans dactions permanents Une fois les causes identifiées, les actions correctives permanentes qui vont permettre déradiquer le problème peuvent être définies. Chaque action est accompagnée dun responsable et dun délai. Il conviendra de vérifier que les actions sont mises en œuvre dans les délais impartis. Les références sont identiques à celle de lIshikawa Remarque : chaque pilote daction est responsable de son action. Le pilote de la 8D est garant de lensemble du plan daction.

22 Page 21Guide 8DPage 21 8D / VUE DETAILLEE – ETAPE 6

23 Page 22Guide 8DPage 22 Il est important de collecter les éléments justificatifs de la réalisation des actions correctives, les intégrer dans longlet « Éléments complémentaires » Démontrer de manière indiscutable lefficacité, en enregistrant les éléments de preuve: Ex: 10 rangs consécutifs conformes (S/N 151 à 160) 8D / Étape 6 : Mise en œuvre et mesure defficacité

24 Page 23Guide 8DPage 23 8D / VUE DETAILLEE – ETAPE 7

25 Page 24Guide 8DPage 24 8D / Étape 7 : Élargir, Capitaliser, Prévenir Remonter au plus haut niveau possible dans le système les verrous, afin de mettre le type de Non Conformités sous contrôle le plus en amont possible Ex: modification de la spécifications « prise en compte des exigences client », mise en place dune base de « lessons learnt » accessible par tous, mise à jour du plan de maintenance global, etc. Capitaliser sur les autres types de process / produit Ex: modification préventive des gammes des produits similaires Avoir le réflexe « supply chain » afin de sassurer que la prévention est assurée tout au long de la chaîne Toutes ces actions doivent aussi présenter un porteur, un délai CEST LÉTAPE LA PLUS DIFFICILE MAIS AUSSI UNE ETAPE MAJEURE POUR SINSCRIRE DANS UNE BOUCLE DAMELIORATION CONTINUE (PDC A )

26 Page 25Guide 8DPage 25 8D / VUE DETAILLEE – ETAPE 8

27 Page 26Guide 8DPage 26 8D / Étape 8 : Communiquer, Féliciter Réunir et féliciter les membres (assidus…) de léquipe Communiquer linformation de la clôture définitive vers les secteurs / les personnes qui en ont besoin (interne, clients, fournisseurs) Classer la 8D et en réaliser le retour dexpérience au besoin, afin de standardiser les pratiques.


Télécharger ppt "« Ce document et les informations quil contient sont la propriété de Aircelle. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans lautorisation."

Présentations similaires


Annonces Google