La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COMPORTEMENT DEFINITIONS CARACTERISTIQUES DE LAPPROCHE COMPORTEMENTALE DU de Thérapie cognitive et comportementale de la douleur chronique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COMPORTEMENT DEFINITIONS CARACTERISTIQUES DE LAPPROCHE COMPORTEMENTALE DU de Thérapie cognitive et comportementale de la douleur chronique."— Transcription de la présentation:

1 COMPORTEMENT DEFINITIONS CARACTERISTIQUES DE LAPPROCHE COMPORTEMENTALE DU de Thérapie cognitive et comportementale de la douleur chronique

2 Distinguer La notion de comportement au sens large commun et dans le cadre des thérapies comportementales

3 DEFINITIONS du Petit Larousse: Comportement n.m. 1 manière de se comporter, de se conduire ; ensemble des réactions dun individu ; conduite 2 (éthologie). Ensemble des réactions dun organisme qui réagit en réponse aux stimulations venues de son milieu intérieur ou du milieu extérieur.

4 DEFINITION ( COTTRAUX) –Se comporter,cest agir (NAVILLE) –Le comportement,cest ce que lorganisme fait et dit. –Parler à voix haute,ou à soi-même (penser) est un type de comportement aussi objectif que jouer au base-ball. (WATSON) On note dans cette définition lapparition de la composante cognitive

5 de la douleur adoptée par l'IASP (International association for the study of pain) Défénition de la douleur "La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, ou décrite en termes d'une telle lésion. Cette définition classique nintègre pas la notion de comportement

6 DEFINITION Un stimulus entraîne une réponse : comportementale (externe) verbale motrice cognitive (interne) pensées, croyances émotions images mentales réponses physiologiques perception et mémoire

7 DEFINITION Enchaînement ordonné dactions destinées à adapter lindividu à une situation telle quil la perçoit et linterprète. Chaîne séquence comportementale Ordonné organisation et but Action système moteur et verbal Situation stimuli organisés Perception système cognitif Interprétation schémas cognitifs

8 Composante comportementale 1-les comportements non verbaux visibles Mimiques,grimaces Postures Attitude de contre-stimulation: masse,frotter Prise dantalgiques Utilisation dune canne Temps passé assis,debout,allongé

9 Composante comportementale 2-les comportements verbaux,audibles: Plaintes Cris, gémissements Demande daide Parler sans arrêt de la douleur et de la maladie

10 Composante comportementale 3-diminution ou disparition des comportements bien portants: Famille Loisirs Travail Sexualité Contacts sociaux Tâches ménagères

11 Douleur est un Comportement Reconnaître la douleur comme un comportement permet de faire lhypothèse que des mécanismes dapprentissage sapplique aussi au comportement douloureux La douleur chronique est considéré comme un comportement appris et entretenu, conditionné avec des facteurs de maintien des facteurs damplification Cette notion est essentielle pour comprendre les théories comportementales appliquées à la douleur chronique considérées comme un conditionnement dune douleur aiguë selon des mécanismes dapprentissage ( opérant, répondant, social)

12 MODELES COMPORTEMENTAUX DE DOULEUR CHRONIQUE APPRENTISSAGE OPERANT ( SKINNER) APPRENTISSAGE REPONDANT ( PAVLOV) APPRENTISSAGE SOCIAL / COGNITIF

13 CONDITIONNEMENT RÉPONDANT Un stimulus dit inconditionnel (SI) entraîne une réponse inconditionnelle(RI) inscrite dans lorganisation physiologique innée de lespèce. SI -> RI Lorsque SI est associé pendant un temps à un autre stimulus initialement neutre (Sn), ce dernier peut acquérir la possibilité dentraîner une RI : Sn-DI Après apprentissage Sn, le stimulus neutre devient stimulus conditionnel (SC) et la réponse est dite conditionnlle (RC): SC ->RC

14 MODELE REPONDANT PHOBIE : PEUR CONDITIONNEE Situation + Stimulus aversif peur Après apprentissage anxiété Situation évitement renforcement

15 CONDITIONNEMENT OPERANT Wilbert Fordyce (1976) COMPORTEMENT CONSÉQUENCES –au niveau du sujet ou environnement –renforcer ou réprimer le comportement RENFORCEMENT : tout ce qui accroît la probabilité dapparition dun comportement. –positif (apparition d'une conséquence favorable, plaisante) –négatif (évitement d'une conséquence désagréable) PUNITION : tout ce qui diminue la probabilité dapparition du comportement.

16 DOULEUR CHRONIQUE et APPRENTISSAGE (I) Comportement appris, entretenu, conditionné Stade aigu : ex. évitement adapté pour réduire douleur Evitement entretenu par dautres facteurs –par ex. peur de lactivité, de la douleur Long terme, conséquences – physique (réduction de force, de mobilité, déconditionnement) – psychologique (perte destime de soi, dépression, préoccupations somatiques).

17 DOULEUR CHRONIQUE et APPRENTISSAGE (II) Traitement : – substituer des comportements incompatibles –réduire (le rôle) les facteurs d'entretien. "Comment faire avec, gérer " la situation actuelle Elaborer des alternatives comportementales mieux adaptées (stratégies de coping). Changements quotidiens de comportements.

18 Laspect comportemental de la douleur chronique : nombre de patients douloureux chroniques présentent une réduction de leurs activités physiques, intellectuelles, relationnelles professionnelles Ces conséquences peuvent résulter directement dun stimulus nociceptif (comportement réactionnel) Elles peuvent être conditionnées par des facteurs autres ( comportement conditionné répondant ou opérant)

19 APPROCHE COGNITIVE ET COMPORTEMENTALE Application de la psychologie scientifique à la psychothérapie Méthodologie précise Se réfère aux modèles issus des théories de lapprentissage

20 APPROCHE COMPORTEMENTALE Déroulement des thérapies en 4 étapes –Analyse fonctionnelle –Définition des objectifs du traitement –Mise en route dun programme de traitement –Evaluation des résultats

21 Abord psychologique du patient douloureux chronique 1-patient souvent hostile à labord psychologique 2- une approche comportementale favorise cet abord en atténuant la rupture entre modèle organique et modèle psy 3-necessite équipe pluridisciplinaire et travail en réseau

22 Comportement et douleur chronique Explication acceptable par le patient –Qui accepte que la douleur peut être entretenue par cercle vicieux –Qui renonce à chercher absolument une cause exclusivement organique à la douleur persistante

23 Comportement et douleur chronique Faire avec la situation actuelle Rendre le malade plus actif dans sa prise en charge

24 MODÈLE COGNITIVO-COMPORTEMENTAL AVANTAGES Continuité avec modèle pluridimensionnel Atténue la rupture entre modèles "médical" et "psy" Champ: Psychologie médicale, Médecine comportementale Accessibles aux praticiens médecins et paramédicaux – Facilite le fonctionnement déquipe pluridisciplinaire et en réseau. Accessibles aux malades –Propositions thérapeutiques, sans théorisation complexe

25


Télécharger ppt "COMPORTEMENT DEFINITIONS CARACTERISTIQUES DE LAPPROCHE COMPORTEMENTALE DU de Thérapie cognitive et comportementale de la douleur chronique."

Présentations similaires


Annonces Google