La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation du Cadre Européen Commun de Référence des Langues N.Benammar ENSET-Oran.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation du Cadre Européen Commun de Référence des Langues N.Benammar ENSET-Oran."— Transcription de la présentation:

1 Présentation du Cadre Européen Commun de Référence des Langues N.Benammar ENSET-Oran

2 le fruit de plusieurs années de recherche linguistique menée par des experts des Etats membres du conseil de l'Europe -Durant les années 90 - Date de parution : 2001

3 Dans quel but? Offrir une base : - Pour une terminologie commune -Pour définir des niveaux communs de compétences langagières et culturelles - Pour des normes communes dévaluation - Pour une meilleure reconnaissance des acquis - Pour une plus grande mobilité dans les apprentissages

4 A qui sadresse-t-il Aux autorités éducatives Aux concepteurs de programmes Aux auteurs de manuels et de cours Aux évaluateurs Aux enseignants Aux apprenants …européens, mais plus largement aux acteurs de lenseignement/apprentissage des langues partout dans le monde.

5 LES LIEUX DIMPACT Elaboration de programmes Conception de manuels Pratiques pédagogiques Formation (initiale et continue) des enseignants Formation (initiale et continue) des corps dencadrement Evaluation des apprentissages Stratégies dapprentissage

6 Quelques principes directeurs Promotion du plurilinguisme ( différent du multilinguisme) : « les langues sont en corrélation et interagissent » Le locuteur natif nest plus un modèle Lapprentissage des langues se fait tout au long de la vie Lexpérience et les apprentissages langagiers ne se limitent pas au contexte scolaire

7 Des compétences générales individuelles des savoirs des savoir-faire des savoir-être des savoir-apprendre

8 Le cadre introduit quatre nouveautés 1. Des niveaux communs de référence (de A1 à C2) 2. Un découpage de la compétence communicative en activités de communication langagière 3. La notion de « tâche » (lapproche actionnelle) 4.Une redéfinition de la compétence de communication qui prend en compte plusieurs composantes hiérarchisées dA1 à C2 : - la composante linguistique - la composante sociolinguistique - la composante pragmatique

9 la composante linguistique Elle est introduite par la nature et des situations de communication. Elle a trait aux savoirs et au savoir-faire relatifs au lexique, syntaxe et la phonologie.

10 la composante sociolinguistique là entrent en jeu, des traits relatifs à l'usage de la langue, Parler n'est pas uniquement faire des phrases, elle est à prendre en compte car la langue, dans ce qu'on en fait, est un phénomène social.

11 la composante pragmatique Elle renvoie à lactionnelle et au choix de stratégies discursives pour atteindre un but précis (organiser, adapter, structurer le discours). Elle fait le lien entre le locuteur et la situation.

12 la notion de " tâche " La tâche est à relier à la théorie de l'approche actionnelle au sens de réalisation de quelque chose, d'accomplissement en termes d'actions. Autrement dit, l'usage de la langue n'est pas dissocié des actions accomplies par celui qui est à la fois locuteur et acteur social.

13 La perspective adoptée – démarche centrée sur lapprenant dans une perspective actionnelle : le locuteur est un acteur social qui doit réaliser des tâches (pas seulement langagières) dans un contexte donné – le langage est conçu comme co et interaction : pour cela, le locuteur doit faire appel à des compétences à communiquer langagièrement mais aussi à des stratégies

14 Lapprenant est: un acteur social, qui doit accomplir des tâches (problèmes à résoudre), dans un contexte donné (paramètres de la situation de communication), dans un domaine daction particulier (personnel, public, professionnel, …).

15 Des niveaux communs de référence -Utilisateur élémentaire: A1 : introductif (ou découverte) A2 : intermédiaire (ou de survie) -Utilisateur indépendant : B1 : niveau seuil B2 : avancé (ou indépendant) -Utilisateur expérimenté : C1 : autonome C2 : maîtrise

16 Vers une nécessaire contextualisation Pour tout usage à des fins de politique linguistique et dingénierie pédagogique, le Cadre nest quun instrument parmi dautres, à utiliser avec dautres et en prenant soigneusement en compte les dimensions contextuelles. Toute mise en œuvre du Cadre implique des analyses autres de ce contexte (analyse des besoins, des représentations des langues), qui ne peuvent que conduire à des conclusions non standardisées. Daniel Coste, Forum politique de Strasbourg, 6-8 février 2007.

17 Le portfolio européen des langues Mettre en place un apprentissage auto dirigé (prendre conscience de son niveau de compétences, se fixer des objectifs valables et réalistes, choisir du matériel, sauto-évaluer) »

18 Qu'est-ce qu'un Portfolio de langues? Il sagit d'un document dans lequel toute personne qui apprend ou a appris une langue - que ce soit à l'école ou en dehors - peut consigner ses connaissances linguistiques et ses expériences culturelles, et qui doit l'inciter à réfléchir sur son apprentissage.

19 Les 3 parties dun Portfolio de langues 1. Le passeport des langues 2. La biographie langagière 3. Le dossier

20 A ce jour, le CECR a été traduit en plus de 30 langues. Son influence sétend largement au-delà de lEurope…


Télécharger ppt "Présentation du Cadre Européen Commun de Référence des Langues N.Benammar ENSET-Oran."

Présentations similaires


Annonces Google