La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La différenciation pédagogique Les élèves ayant des troubles spécifiques des apprentissages Objectif : créer des aménagements simples pour permettre aux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La différenciation pédagogique Les élèves ayant des troubles spécifiques des apprentissages Objectif : créer des aménagements simples pour permettre aux."— Transcription de la présentation:

1 La différenciation pédagogique Les élèves ayant des troubles spécifiques des apprentissages Objectif : créer des aménagements simples pour permettre aux élèves, ayant des troubles spécifiques des apprentissages, de réussir à accéder aux savoirs dans le même temps que les autres élèves. Parmi les TSA, on distingue : La dysphasie : trouble grave du langage oral ; La dyslexie : trouble dapprentissage du langage écrit : lecture, écriture ; La dyspraxie : trouble de la planification et de lautomatisation des gestes volontaires ; La dyscalculie : trouble des outils de logique et des mathématiques ; Le TDAH : trouble déficitaire de lattention / hyperactivité : cest lensemble des dysfonctionnements qui se manifestent dans les domaines de lattention, de limpulsivité et de lhyperactivité motrice pendant une durée dau moins six mois.

2 La dyslexie Une même définition : DYSLEXIE et DYSORTHOGRAPHIE sont un ensemble de difficultés dapprentissages fondamentaux de la lecture, de lorthographe chez un enfant ou un adulte. Une dyslexie est toujours associée à une dysorthographie alors que l'on peut trouver une dysorthographie isolée. On ne peut pas diagnostiquer une dyslexie avant la fin du CE1. DYSLEXIE : difficultés les plus fréquentes : dans le déchiffrage (décodage) dans la compréhension dans les deux : cest le cas le plus fréquent.

3 Dispositif/aménagement pour un élève dyslexique ORGANISATION MATERIELLE DE LA CLASSE : o Placer lélève devant, au centre de la classe, à côté de quelquun de calme, la table de lélève étant facilement accessible par lenseignant. Au tableau : o Ecrire de façon très organisée en effaçant au fur et à mesure ce qui nest plus utile. o Matérialiser la page par un cadre. o Mettre en évidence lessentiel par des couleurs. OUTILS DE LELEVE : o Proposer un support de lecture tapé, aéré (interligne 1,5), écrit en gros caractères (police arial, calibri, comic ou tahoma 14/16) sur fond orange pâle. o Si le décodage pose beaucoup de problèmes, utiliser des couleurs pour marquer lempan syllabique. o Envisager de fournir la photocopie de la leçon pour que lélève ait un support exact pour apprendre. o Lagenda.

4 CONSIGNES et écrits : o Toute consigne écrite doit être oralisée, restituée de façon personnelle si besoin ou lui faire verbaliser. o Simplifier les consignes (éviter les consignes doubles). o Mettre en place un tuteur qui pourra répéter les consignes o Réduire le nombre dexercices, la taille des textes et même la quantité décrits à produire. o Evaluer davantage à loral et privilégier éventuellement les QCM. o Privilégier la succession des questions numérotées plutôt que leur juxtaposition dans les sujets dévaluation (un point dinterrogation par numéro). ET POUR LENSEIGNANT : o Etre patient face à la lenteur de lélève o Laider dans le démarrage de son activité. o Le féliciter quand il fait des progrès, même sil est encore en deçà des compétences attendues. o Lui faire découvrir ses domaines de compétences et le valoriser face au groupe classe.

5 La dyspraxie Définition : Cest un trouble de la planification et de la coordination des mouvements, nécessaires pour réaliser une action : l'enfant conçoit bien les gestes mais n'arrive ni à les organiser ni à les réaliser de manière harmonieuse. La dyspraxie peut se manifester sous différentes formes : - Difficulté pour se repérer dans lespace. - Trouble de la coordination. - Difficulté pour automatiser les gestes et les procédures. - Maladresse pour les activités de la vie quotidienne. - Difficulté en motricité fine. - Stratégies visuelles pas toujours efficaces. Lenfant dyspraxique est capable d'accéder aux compétences enseignées mais est en difficulté dans ses réalisations motrices ou graphiques. Des aménagements sont alors indispensables pour lui permettre d'accéder aux compétences visées.

6 Dispositif/aménagement pour un élève dyspraxique Les aménagements représentent une économie d'énergie cognitive que les enfants dys peuvent consacrer à d'autres tâches. Attention, ce qui peut aider certains élèves peut être source de difficulté pour le dyspraxique. Par exemple, un enfant dyspraxique a du mal à discriminer sur le plan visuel : - Les phrases à trous. - Les flèches mêlées. - Les opérations à trous. Aménagements : - Utiliser du matériel adapté tel quun guide doigt, un crayon de plus gros diamètre ou de forme triangulaire, un support d'écriture agrandi, des feuilles avec réglures, un plan incliné... - Tolérer une écriture imparfaite ou en gros caractère. Accepter les ratures. - Donner plus de temps. - Privilégier l'oral. - Limiter la copie. Prévoir des photocopies du cours. - Si copie, placer le modèle à côté de l'enfant plutôt qu'au tableau. Lui laisser plus de temps. - Placer un point vert au début de la ligne et un point rouge à la fin. Attention à l'effet « double tâche » : plus l'enfant écrit, moins il comprend, moins il apprend.

7 Aménagements en lecture : - Utiliser toujours la même police de caractère. - Agrandir les caractères et les espaces entre les mots et les lignes. - Eviter ce qui peut distraire (illustrations) et les fonds surchargés. - Utiliser un plan incliné. - Utiliser un cache, une règle pour suivre la ligne à lire. - Privilégier l'apprentissage de la lecture par méthode analytique. - Délimiter chaque exercice sur la feuille ou les distribuer un à un. Aménagements en mathématiques : - Guider physiquement le dénombrement en utilisant des objets à déplacer. - Mettre en place des repères visuels et surtout accompagner oralement la pose des opérations. - Pour mieux évaluer le raisonnement et éviter la gestion de plusieurs tâches, donner les tables de multiplication et permettre l'utilisation d'une calculatrice. - Pour la lecture d'un tableau à double entrée, utiliser des couleurs pour les colonnes et la règle comme guide dans l'autre sens. - Séparer les problèmes en étapes simples. - Apprendre les tables dopérations par coeur (+, doubles, compléments à 10, 100) afin déviter de les poser ou de manipuler. Comment évaluer lélève dyspraxique ? Favoriser les contrôles oraux en lui demandant des descriptions verbales complètes et précises. Valoriser plutôt ses connaissances, son langage, son raisonnement, sa logique et ses progrès. Ne pas pénaliser lélève sur lorthographe et le soin si ce nest pas le but de lexercice. Accepter tout travail réalisé sur ordinateur.

8 Le trouble déficitaire de lattention/hyperactivité (TDA/H) Définition : Le trouble déficitaire de lattention / hyperactivité est défini comme un regroupement de trois symptômes : -le déficit dattention, -lhyperactivité -limpulsivité.

9 Aménagement/dispositif pour des élèves TDA/H Le Renforcement Positif : être à laffût de toute occasion de valoriser, féliciter lenfant. Permettre à lenfant de bouger, de se lever après accord de lenseignant (donner des tâches avec responsabilités : distribution, ramassage…). Placer à côté dun élève calme. Eviter lisolement relationnel de lenfant. Négocier une aire de repos en cas de clash. Impliquer les collègues. Méthodes de travail : favoriser le contact visuel, la répétition orale et la formulation des consignes. Enseigner des méthodes de travail et parcelliser les tâches. Etablir des routines avec lenfant.


Télécharger ppt "La différenciation pédagogique Les élèves ayant des troubles spécifiques des apprentissages Objectif : créer des aménagements simples pour permettre aux."

Présentations similaires


Annonces Google