La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MARQUEURS CARDIAQUES En pratique de ville A.WAREMBOURG FMC Hazebrouck – Juin 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MARQUEURS CARDIAQUES En pratique de ville A.WAREMBOURG FMC Hazebrouck – Juin 2013."— Transcription de la présentation:

1 MARQUEURS CARDIAQUES En pratique de ville A.WAREMBOURG FMC Hazebrouck – Juin 2013

2 TROPONINE,BNP,NT pro BNP, D DIMERES Marqueurs biologiques – Affinent la probabilité dun diagnostic clinique – Excluent ou confirment ce diagnostic. TROPONINE: Syndrome coronarien & IDM. BNP, NT pro BNP: Insuffisance cardiaque. D Dimères: EP ou thrombose veineuse profonde. – Fascination. – Facilité: diagnostic sur ordonnance. – Nombreux pièges: ne remplace ni la clinique ni la réflexion. – Coût: TROPONINE: B 65 (soit 17.55). Peptides natriurétiques: B 85 (soit ). – à de chaque en médecine ambulatoire en 2008.

3 TROPONINE us

4 Que mesurent les taux sanguins de troponines? Protéïnes du muscle strié. Légèrement différentes dans le muscle strié squelettique et le myocarde. Doù Ac spécifiques au myocarde. Peu de réactivité croisée. Mais « peu » « pas du tout ». Avec la TnT Hs: dosage cardio-spécifique. Troponine détectable = nécrose. Mais infarctus qqs mg de cellules sous- endocardiques nécrosées. – Ce ne sont pas les mêmes malades ni le même pronostic.

5 Commençons par LESSENTIEL… ou éviter la « troponite aiguë »… Il ny a pas dindication à doser la troponine en phase aiguë dune douleur thoracique en médecine ambulatoire. Les raisons : lobsession de passer à côté dun authentique SCA, la nécessité dune prise en charge rapide et de dosages cinétiques. Seul un patient asymptomatique ayant eu une douleur thoracique dans les 72 h précédentes peut bénéficier dun dosage en ambulatoire. En dehors de cela, aucune indication ne peut être retenue en médecine ambulatoire. »SCA EN MG SAMU Des évaluations sont nécessaires en médecine ambulatoire sur un intérêt éventuel chez les patients ayant une coronaropathie chronique.

6 Cinétique des marqueurs de linfarctus

7 Quand le troponine sélève-t-elle? SCA ST SUS : Intérêt modeste. SCA ST NON SUS: Valeur +++ pronostique et diagnostique. ANGOR VASO-SPASTIQUE: Elévation de la troponine moins fréquente car absence de rupture de plaque.

8 Cinétique de la troponine.

9 Quand la troponine sélève-telle (facteur pronostique?) Ischémie secondaire Souffrance du sous-endocarde Tachycardie, bradycardie. Par perturbations hémodynamiques et souffrance myocytaire secondaire. Dissection Ao & valvulopathie Ao sévère. Insuffisance cardiaque aiguë ou chronique sévère. Multifactoriel, avec diminution de lélimination rénale de la protéine, myo-péricardite urémique, insuffisance cardiaque éventuelle, hypertrophie ventriculaire gauche CMH Sans rapport avec une ischémie myocardique Contusion cardiaque. Chirurgie cardiaque et angioplastie. Cardioversion, Radio-fréquence. Rhabdomyolyse. Myo-péricardite. Linflammation tissulaire peut entraîner des nécroses myocytaires et une élévation de la Troponine. En cas de péricardite, ce phénomène inflammatoire pourrait se limiter à la zone sous-épicardique du myocarde. Agents cardio-toxiques (Herceptin, Anthracyclines, intoxication au CO…). Brûlure sévère >30% de la surface corporelle.

10 Quand le troponine sélève-t-elle? Causes indéterminées ou multifactorielles Syndrome de Tako-Tsubo. Embolie pulmonaire avec CPA, HTAP sévère. La dilatation brutale et la dysfonction secondaire du ventricule droit en seraient lexplication. Son élévation est un facteur de mauvais pronostic. Cardiopathie de la grossesse. Pathologies neuro sévères AVC, traumatismes: troubles myocytaires dorigine neurologique vraisemblablement par un déséquilibre du système nerveux autonome entraînant une hyperactivité sympathique et une libération de catécholamines intra- myocardiques. Insuffisance rénale. Maladies infiltrantes (Amylose, sarcoïdose). Effort extrême. Sepsis. Dommage myocytaire associant entre autres libération de cytokines, effets directs des endotoxines bactériennes et hypotension. Insuffisance respiratoire aiguë sévère. Défibrillations itératives.

11 TROPONINE Réel intérêt dans les SCA non sus. (2 dosages à 3h dintervalle). Pas de dosage en ville autre que rétrospectif. A intégrer avec – la probabilité dun SCA. – la clinique & lélectrocardiogramme. Se méfier des « faux-positifs ». Aucune indication chez le coronarien stable asymptomatique. Un authentique angor instable peut ne saccompagner daucune élévation de la troponine, sil ny a pas dinterruption durable du débit coronaire vers le territoire ischémique et sil ny a pas de micro-embols par fragmentation du caillot.

12 BNP - NT pro BNP

13 Les deux donnent la même information. BNP plus indépendant insuffisance rénale. Utiliser le même marqueur dosé dans le même labo. Corrélé à la PTDVG. Réduit lincertitude diagnostique.(« décompensation cardio- respiratoire mixte déséquilibrée par une infection respiratoire », sujets âgés ). Diminue les délais dhospitalisation. Diminue les coûts de prise en charge de lIC. Meilleur suivi des insuffisants cardiaques.

14 BNP - NT pro BNP Seuils décisionnels pour une dyspnée aux urgences BNP NT pro BNP < 300: IC ? < 55 A: A: 900 > 70 A: 1800

15 BNP - NT pro BNP Seuils décisionnels pour une dyspnée en ambulatoire BNP (pg/mL)<100 BNP (pg/mL)<100 NT-proBNP (pg/mL) <125 si âge <75 ans 75 ans

16 BNP - NT pro BNP VARIATIONS PHYSIOLOGIQUES Âge Chez les femmes, taux > hommes après 65 ans Ethnie : variabilité afro-américain > caucasien En cas dobésité: taux inférieurs, risque faux négatif En cas de diabète : taux inférieurs, surtout si obésité… Grandes variations individuelles, Génétique ? Augmentation en cas danémie

17 ELEVATION DES TAUX DE BNP - NT pro BNP: Causes « cardiaques » Insuffisance cardiaque congestive systolique et diastolique. Syndromes coronariens aigus. Dysfonction diastolique. HVG et CMH. Cardiopathie restrictive, amylose cardiaque. Péricardite chronique constrictive. Valvulopathies. Fibrillation atriale.

18 ELEVATION DES TAUX DE BNP - NT pro BNP: Causes « non cardiaques » BPCO Embolie pulmonaire HTAP Sepsis Hypertension artérielle Hémorragie sous-arachnoïdienne Insuffisance rénale ( clairance <60ml/min pour BNP) Troisième trimestre de grossesse (élévation volémie) Cirrhose, hyperthyroïdie…

19 BNP – NT pro BNP : FAUX NEGATIFS Obésité. OAP « flash ». Dosage moins de deux heures après les symptômes. Certaines valvulopathies mitrales (RM).

20 BNP - NT pro BNP: INTERÊT DIAGNOSTIQUE & PRONOSTIQUE – Diagnostic dune dyspnée aiguë, aux urgences, mais « zone grise ». – Valeur pronostique en fin dhospitalisation pour insuffisance cardiaque. BNP: Cible < 350. Si >700: 90% de risque de DC ou réhospitalisation à 6 mois. NT-proBNP: Taux > 2994 pg/mL : 53 % DC à un an et 70 % de ré-hospitalisation. Baisse> 30 % sous traitement, meilleur pronostic DC et hospitalisation. – Diagnostic dune dyspnée chronique, en médecine générale. – Valeur de référence dans chaque dossier. – Pas dintérêt pour les phases dascension thérapeutique. – A distance, variation de plus de 30% est significative, en plus ou en moins. – « Lower is better ». – Suivi de lefficacité des thérapeutiques, à raison dun dosage tous les 3 mois. – Evaluation de la cardiotoxicité des chimiothérapies.

21 BNP - NT pro BNP CONCLUSIONS NE REMPLACE PAS LA CLINIQUE. Interprétation en fonction du contexte. Pas dintérêt en cas de tableau clinique évident. Pas dintérêt chez les asymptomatiques. A éviter pour le diagnostic de dyspnée aiguë en ville( faux négatifs, diagnostic dIC porté à tort). Pour le suivi et ladaptation du traitement en collaboration avec le cardiologue. Insuffisance cardiaque chronique : tous les mois pendant 3 mois puis tous les 3 mois (STARSBNP) ? Ou tous les trois mois (Battlesacarred) ?

22 D DIMERES Produits de dégradation de la fibrine, augmentés dans la thrombose….. entre autres. Positifs si > 500 ng/ml (Elisa). Sensibilité élevée. Spécificité …..moyenne. Coût: B 30 (8.10 ), B 60 si positif (16.20 ).

23 AUGMENTATION DES D DIMERES Physiologiques : âge > 70 ans. à 70 ans, la valeur de 750 ng/ml a été proposée. la grossesse

24 AUGMENTATION DES D DIMERES Pathologiques: - maladie thromboembolique - thromboses artérielles - infarctus du myocarde - chirurgie - période post-opératoire - syndrome inflammatoire - infections virales, bactériennes, parasitaires - tumeurs solides - hémopathies malignes - syndrome de lyse tumorale.

25 AUGMENTATION DES D DIMERES: Interprétation et intérêt clinique Taux négatif : le patient na pas de thrombose. La sensibilité et valeur prédictive négative sont très élevées entre 94 % et 100 %. La valeur prédictive positive est faible. La localisation du thrombus peut également avoir une influence sur le taux des DDI( plus faible dans les TVP distales et diminuerait plus rapidement dans le temps ). La positivité du test persiste près dune semaine après laccident thromboembolique, malgré la mise en place dun traitement anticoagulant.

26 AUGMENTATION DES D DIMERES: Interprétation et intérêt clinique D-Dimères seuil : ng/ml seuil Poursuite du bilan Pas de diagnostic possible Nombreuses causes d'élévation Pas de traitement Poursuite du bilan

27 D DIMERES: STRATEGIE DIAGNOSTIQUE A interpréter en fonction de la probabilité. Forte VPN si probabilité faible ou intermédiaire. VPN beaucoup plus faible si score de Genève élevé angioscanner spiralé. FAIBLE VPP, encore moins spécifique chez la personne âgée.

28

29 D DIMERES: CONCLUSIONS Test indirect dhyper-coagulabilité prédisposant à la thrombose. Intérêt chez les patients suspects de TVP et/ou EP. Permet lexclusion dune TVP et/ou EP avec une valeur prédictive négative > 97 à 99 %. Ne permet pas daffirmer un évènement thrombo-embolique, valeur prédictive positive faible.

30 MERCI DE VOTRE ATTENTION VOUS POUVEZ POSER VOS QUESTIONS ET FAIRE CONNAÎTRE VOS REMARQUES PUIS REVEILLER DISCRETEMENT CEUX QUI DORMENT… Bye bye...


Télécharger ppt "MARQUEURS CARDIAQUES En pratique de ville A.WAREMBOURG FMC Hazebrouck – Juin 2013."

Présentations similaires


Annonces Google