La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La maladie dépressive Les Etats dépressifs Mahmoud Boudarène Psychiatre Docteur en Sciences Médicales.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La maladie dépressive Les Etats dépressifs Mahmoud Boudarène Psychiatre Docteur en Sciences Médicales."— Transcription de la présentation:

1 La maladie dépressive Les Etats dépressifs Mahmoud Boudarène Psychiatre Docteur en Sciences Médicales

2 Introduction- généralités Etats dépressifs/dépression Problème de santé publique Coût social élevé - dépenses de soins élevées - répercussions sur lactivité économique (absentéisme, baisse rendement) 1% de la population générale 15% homme et 25% femme (prévalence sur la vie)

3 Introduction- généralités 2 6% population américaine soit 7,8M de femmes et 3,2M dhommes Coût annuel 44 M USD (1990) 148 M USD toutes affections psychiatriques Décès/an par suicide en France 50% sont des sujets déprimés 1sujet sur trois seulement est traité durée moyenne hospitalisation 18 à 21 jours 5 Décès/100000Hab en Algérie?

4 De la sémantique dépression = état psychique caractérisé par un affaissement de lhumeur (ne pas confondre avec le vocable utilisé dans la rue = folie) dépression = dérèglemt humeur réversible s/trt = maladie qui guérit s/trt états dépressifs = pour signifier la diversité clinique = épisode avec début et fin dépressivité = forme pathologique de la personnalité

5 De la sémantique 2 DEPRESSIVITE = fonctionnement, mode dêtre = morosité, pessimisme, baisse du goût et de léprouvé continuum avec Spleen, blues véritable état dépressif REMARQUE Ne pas confondre personnalité dépressive avec les formes mineures de la dépression qui sont de véritables états dépressifs de faible intensité

6 Définitions HUMEUR = THYMIE = tonalité affective de base qui colore chacun de nos états psychologiques agréable désagréable manie base normal base dépression PMD = pathologie bipolaire (dysthymie)

7 Clinique HUMEUR AFFAISSEE et tristesse profonde souffrance psychique, douleur morale et CULPABILITE 1 - perte de lestime de soi * valeur personnelle et capacités diminuées * damnation, indignité, autoaccusation, incurabilité sentiment dinfériorité * incapacité, inutilité * insécurité 3 - difficulté à se projeter dans lavenir * baisse du goût, du désir * repli, désintérêt * impossibilité à éprouver plaisir, joie et bien-être

8 Clinique 2 INHIBITION PSYCHOMOTRICE ralentissement (pensée et action) asthénie, parfois agitation ANXIETE + ou- intense mais toujours présente parfois à lavant du tableau augmente le pessimisme et la dramatisation INSOMNIE endormissement, du petit matin+++ hypersomnie (névrotique?)

9 Clinique 3 ANOREXIE baisse de lappétit. Refus daliments Boulimie (névrotique ?) répercussions sur létat général PLAINTES SOMATIQUES DIVERSES algies diverses, constipation, céphalées, baisse de la libido (désintérêt ?) IDEES SUICIDAIRES toujours présentes, expriment la détresse non exprimées, à rechercher réel désir de mourir ? Appel au secours ?

10 Formes cliniques DEPRESSION NEVROTIQUE/REACTIONNEL - rôle de lévénement déclenchant - symptômes névrotiques plus prononcés * hypersomnie/insomnie dendormissement * boulimie/anorexie * anxiété avec agitation/recherche daide et de réassurance * douleur morale moins prononcées voire absente * pleurs/plaintes * tristesse facilement verbalisée * idées suicidaires exprimées/ TS+++ (appel)

11 Formes cliniques 2 DEPRESSION MASQUEE/DEMASQUEE - tableau atypique observée en cabinet de MG - corps mis en avant = plaintes somatiques - troubles du caractère avec irritabilité et instabilité émotionnelle - tristesse non verbalisée (non comprise) A rechercher - perte du goût et du plaisir - troubles du sommeil et de lappétit - troubles de la sexualité - fatigabilité, asthénie - conduite addictive (alcool)

12 Formes cliniques FORMES «MONO» OU «PAUCI» SYMPTOMES symptômes isolés * asthénie * insomnie * problème sexualité, etc… 2 - CHEZ LE SUJET AGE à différencier de la démence * trouble de la mémoire * conduites régressives * insomnie, agitation * instabilité émotionnelle, etc…

13 Idées suicidaires/suicide Idées suicidaires toujours présentes * Rechercher le désir de mourir * Ne pas hésiter à poser la question Evaluer le risque de passage à lacte * Idées de culpabilité/autoaccusation * Indignité/damnation/incurabilité * données sociales (âge, sexe, solitude,etc..) Modalités de passage à lacte * raptus (anxiété) * prémédité, programmé * collectif/altruiste * équivalents, refus daliments

14 Idées suicidaires 2 La tentative de suicide * plus fréquente (X10) * 3 à 4 femmes pour un homme * appel au secours à écouter et entendre * TS généralement multiples * fait du névrotique anxieux et en difficulté * quelques fois à succès

15 Dépression et anxiété deux états psychiques différents souvent confondus anxiété = * inquiétude/anticipation négative * pessimisme/dramatisation * crises dangoisse * malaise diffus * tension psychologique * trouble du caractère

16 Rôle du Médecin généraliste IMPORTANT car réduit le coût social de la dépression connaître et re-connaître la dépression identifier la mélancolie est aisée Dc plus difficile * dépression faible intensité * dépression mono ou pauci * dépression masquée dans le doute: essai thérapeutique dépression = ce qui guérit sous ATD

17 Rôle du Médecin généraliste 2 prendre linitiative du traitement ne pas hésiter à prescrire les ATD si Dc évoqué manipulation aisée des ATD actuels * dose unique efficace * peu ou pas de réels CI * peu deffets secondaires * prévention des récidives (sertraline) effet anxiolytique habituel * médicaments anxiolytiques inutiles * si nécessaire, Bzd à ½ vie longue

18 Rôle du Médecin généraliste 3 accompagnement psychologique indispensable mettre laccent sur lévénement déclenchant but diagnostic étiologique but thérapeutique * faire des liens * verbaliser * initiation dun dialogue * créer les conditions au transfert = amorce dune disposition psychologique au soin « effet psychologique » indissociable de la biodisponibilité au trt chimique

19 Quand adresser le malade au psychiatre ? - si formes sévères * mélancolie ou formes agitées - si diagnostic difficile à faire - si échec du traitement prescrit - si nécessité dun traitement plus complexe - si accompagnement psy plus spécifique


Télécharger ppt "La maladie dépressive Les Etats dépressifs Mahmoud Boudarène Psychiatre Docteur en Sciences Médicales."

Présentations similaires


Annonces Google