La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les Groupes Erytrocytaires La transfusion Dr karim Boudjedir IFSI La croix rouge Mai 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les Groupes Erytrocytaires La transfusion Dr karim Boudjedir IFSI La croix rouge Mai 2011."— Transcription de la présentation:

1 Les Groupes Erytrocytaires La transfusion Dr karim Boudjedir IFSI La croix rouge Mai 2011

2 INTRODUCTION Quest quun groupe sanguin ? Quest quun groupe érythrocytaire ? Combien sont-ils actuellement ? Quest ce quun groupe érythrocytaire rare?

3 Le système ABO

4 1 Le groupe Cest le plus fréquent dans la population Française, suivi des groupes O, B, et AB Le gène codant pour lAg A est dexpression codominante Le sujet de phénotype A peut être de génotype AA ou AO Il possède des Ac naturels anti B.

5 Le système ABO 2 Le groupe Le gène codant pour lAg B est dexpression codominante Le sujet de phénotype B peut être de génotype BB ou BO Il possède des Ac naturels anti A.

6 Le système ABO 3 Le groupe Les gènes codant pour lAg A et lAg B sont donc dexpression codominante et sont présents tous les deux sur les GR et ainsi le sujet de phénotype AB ne peut être que de génotype AB et il ne possède pas d Ac naturels +++. Ie groupe AB est le receveur universel

7 Le système ABO 4 Le groupe Un sujet de groupe O(gène H) ne possède ni Ag A ni Ag B, son gène est dexpression récessive et ainsi le sujet de phénotype O ne peut être que de génotype OO Il possède des Ac naturels anti A et antiB. Le groupe O est le donneur universel. NB : le groupe sanguin Bombay na ni Ag A,ni B,ni O mais des Ac anti A,anti B, anti O.

8 Le système ABO - Ac naturels dit réguliers :ils préexistent à toute stimulation Antigénique reconnue, de transfusion ou grossesse (c-a-d retrouvés dès les 1ers mois de la vie) en dehors de toute allo-immunisation. Leur présence est constante et leur spécificité correspond aux Ag absents du GR; Ces Ac sont des IgM (ils ne traversent pas le placenta); leur identification chez le patient est primordiale en transfusion en raison du risque dincident dès la 1ere transfusion incompatible Ac irréguliers : Certains sujets, O le plus svt,peuvent,à la faveur de certaines stimulations (grossesse incompatible,une infection,une vaccination..) synthétiser une nouvelle population dAc antiA et /ouB à des titres élevés(appelés immuns,de nature IgG,traversant le placenta) en sus de leurs Ac naturels. Leur dépistage est obligatoire chez les donneurs de sang et leur présence impose de transfuser en isogroupe ABO sinon accident transfusionnel de mécanisme inverse.

9 Le système rhésus Il comprend de nombreux Ag codominants,présent uniquement sur les GR, dont 5 sont essentiels en clinique : - La présence ou labsence,dun Ag appelé D définit le groupe sanguin Rh+ ou Rh – (85 % de la population Francaise sont Rh+). - Un sujet de phénotype D peut être de génotype Dd ou DD. - Un sujet de phénotype d ne peut être que de génotype dd. - Il est toujours associé au groupe ABO. - Le A+ plus fréquent que le O+ puis B+, A-, O-,AB+,B-,AB- - Le système Rh comprend aussi lAg C (grand C),c(petit c), E(grand E), e(petit e) indispensable à determiner chez la femme en âge de procréer et chez les polytransfusés. - Il nexiste pas dAc naturel anti Rhésus (immuns seulement)

10 Autres systèmes érythrocytaires Système Kell : 90 % de la population est kell négatif, à identifier chez la femme en âge de procréer et les multi-transfusés. Système Duffy Système Kidd

11 Le système ABO/RH : compatibilités

12 Les règles transfusionnelles Système ABO : Losange Transfusionnelle A (receveur universel) O AB (donneur U) Système Rh : Rh - Rh – Rh + Rh + Rh + B

13 -Epreuve globulaire de Beth-Vincent : -Epreuve sérique de Simonin : NB: la détermination du Rh Détermination du groupage sanguin ABO

14 Les produits sanguins labiles: natures et indications Les concentrés de globules rouges (CGR): Les concentrés plaquettaires (CP) : Le plasma frais congelé (PFC) : Le concentré de granulocytes d'aphèrese :

15

16 Plasma : règles de compatibilités A (receveur universel) AB O (donneur U) En cas d'accident,l'hémolyse a lieu car les Ac présents en grandes quantités dans le plasma s'attaquent aux hématies du receveur. B

17 Les règles de préscription des produits sanguins labiles La transfusion est un acte médical délégué au personnel infirmier. A) La prescription de CGR : elle requiert - Une recherche dagglutinines irrégulières (RAI) sérique datant de moins de 3 jours ou de moins de 21 jours si il sagit dune 1ere transfusion. - Un groupage ABO Rh D en 2 déterminations réalisées toutes 2 sur 2 prélèvement distincts. - Un bilan séro-virologique de référence (VIH,VHC,VHB ) associés à des Ac anti HLA.

18 Les règles de préscription des produits sanguins labiles Les 3 types de contrôle : 1) Contrôle de conformité des PSL à la réception : - Identification du destinataire des PSL +++ -Vérification de la conformité des PSL avec la préscription. - Vérification des conditions de transport et de lintégrité des PSL. 2) Préparation de lacte transfusionnel : - Vérification de linformation du patient,de la sérologie pré transfusionnelle. - Vérification du dossier transfusionnel : carte de groupage,RAI.

19 Les règles de préscription des produits sanguins labiles 3)Le contrôle ultime prétransfusionnel en présence du patient : dernier rempart obligatoire contre laccident ABO, réalisé par linfirmier(e). - Identité du receveur Concordance des identités. - Vérification des PSL (aspect,péremption… ) - Epreuve ultime par vérification de la compatibilité du groupage ABO et du CGR. Les PSL distribués doivent être utilisés dans les 6 h suivant leurs distribution. La transfusion ne doit pas excéder 2h par CG et doit faire lobjet dune surveillance. Le retour de linformation à lEFS du PSL est obligatoire afin dassurer la traçabilité des produits.

20 B) La prescription des CP : elle requiert : - Un groupage ABO,Rh D avec 2 déterminations - La préscription indiquant : le nombre dunités requises,le poids du patient, son taux de plaquette, la présence ou non dun sd hgique - Lidentification du patient et du préscripteur et sa signature. Les règles de préscription des produits sanguins labiles

21 Les accidents transfusionnels Les accidents immédiats (minutes ou heures après) 1) Accident hémolytique par incompatibilité érythrocytaire : Cest lun des accidents les plus graves,survient, le plus souvent dans le système ABO ;il est du à une erreur de groupage, apparait dans les 1eres secondes, voir minutes après la transfusion => état de choc, frissons, oppréssion thoracique,angoisse,douleur dorsolombaire, urine rouge foncé, oligo- anurie, insuffisance rénale aiguë => décès du malade. C.A.T : Arrêt de la transfusion, traitement de l'état de choc, et vérification de lerreur de groupage. Bilan biologique complet

22 Les accidents transfusionnels Les accidents immédiats (minutes ou heures après) 2) Le choc endotoxinique (septique): Il est grave, du à une contamination microbienne du Sang transfusé => : fièvre + frissons +vomissements+diarhées + douleurs Abdominales voir état de choc. C.A.T : arrêt de la transfusion, traitement du choc infectieux Examens paracliniques pour pour identifier le germe

23 Les accidents transfusionnels Les accidents immédiats (minutes ou heures après) 3) Le syndrome frissons -fièvre : Incident fréquent pendant et /ou au décours d'une transfusion sans signes de choc parfois associé à un urticaire,d'évolution favorable le plus souvent, Causé par des Ac anti leuco-plaquttaires ou antiHLA ( déleucocyté) CAT : antihistaminique et corticoide. 4) Les accidents de surchage : La surchage circulatoire : Survient après une transfusion trop rapide et ou massive (surtout sujet agé) réalisant un tableau d'OAP Prévention : transfusion sur 1 à 2h+diurétique entre 2 culots +surveillance La surchage en citrate : Avec crises de tétanies

24 Les accidents transfusionnels B) Les accidents et incidents différés 1)La transfusion globulaire inéfficace 2) La transfusion plaquettaire inéfficace 3) la réaction du greffon contre lhote 4)Le purpura post-transfusionnel 5)Les complications infectieuses différés C) Les complications tardives 1) Lhémochromatose post-transfusionnelle 2)Les maladies infectieuses à révélations tardives


Télécharger ppt "Les Groupes Erytrocytaires La transfusion Dr karim Boudjedir IFSI La croix rouge Mai 2011."

Présentations similaires


Annonces Google