La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Organisation et gestion des données Animation pédagogique Arras 2 2010-2011 S. Vercoutère.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Organisation et gestion des données Animation pédagogique Arras 2 2010-2011 S. Vercoutère."— Transcription de la présentation:

1 Organisation et gestion des données Animation pédagogique Arras S. Vercoutère

2 1/ Pourquoi cette animation ? Un des domaines où les résultats sont les plus faibles aux évaluations nationales CE1 de 2010 Certains Items dépassent les 50% déchecs

3 Tableau récapitulatif des items échoués (sondage écoles) Item 89Item 90Item 91Item 99Item 100Item 95Item 96 Résoudre des problèmes relevant de laddition, soustraction, multiplication Résoudre des problèmes de partage ou de regroupement Utiliser un tableau, un graphique Organiser les informations dun énoncé Recherche de transformation positive Situation de multiplication Situation de partage (partition) Trouver un total Trier les données utiles Approcher la division 54,14%38,14%53,76%28,29%35,71%28,62%52,62%

4

5

6

7 Les sources derreurs le plus souvent constatées : Erreurs relatives à la situation Erreurs relatives à la consigne Erreurs relatives à lopération intellectuelle Erreurs relatives à lacquis antérieur

8 2/ Ce que disent les programmes : BO 19 juin 2008, programmes de l'é.é., cycle 2 Objectifs des programmes 2008 : La résolution de problèmes joue un rôle essentiel dans lactivité mathématique. Elle est présente dans tous les domaines et sexerce à tous les stades des apprentissages. (Préambule du Tableau des progressions pour le CP et le CE1) La résolution de problèmes fait lobjet dun apprentissage progressif et contribue à construire le sens des opérations. ( Préambule programmes Mathématiques CP–CE1)

9 « (…) ils apprennent les techniques opératoires de laddition et de la soustraction, celle de la multiplication et apprennent à résoudre des problèmes faisant intervenir ces opérations. Les problèmes de groupements et de partage permettent une première approche de la division pour des nombres inférieurs à 100. » Organisation et gestion des données : « Lélève utilise progressivement des représentations usuelles : tableaux, graphiques. »

10 Premier palier du socle commun : Compétence 3 : résoudre des problèmes très simples CPCE1 Nombres et calcul - Résoudre des problèmes simples à une opération. - Résoudre des problèmes relevant de laddition, de la soustraction et de la multiplication. - Approcher la division de deux nombres entiers à partir dun problème de partage ou de groupements. Organisation et gestion des données - Lire ou compléter un tableau dans des situations concrètes simples. - Utiliser un tableau, un graphique. - Organiser les informations dun énoncé.

11 Circulaire n° du 2 mars 2007 (mise en œuvre du socle commun de connaissances et de compétences à propos de lenseignement du calcul) : « Des situations-problèmes nécessitant un tri de données, lorganisation réfléchie des calculs, une présentation cohérente sont proposées régulièrement. »

12 Lélève expert sait seul : Se représenter la situation en comprenant les données et la question. = compréhension Concevoir une démarche permettant de répondre à la question posée = stratégie de résolution Exécuter les tâches nécessaires. Communiquer le résultat

13 Donc lélève doit apprendre à : résoudre de multiples petits problèmes pour comprendre et apprendre les mathématiques ; résoudre des problèmes types, cf. Catégorisation des problèmes additifs de Gérard Vergnaud.pdf Catégorisation des problèmes additifs de Gérard Vergnaud.pdf résoudre des problèmes pour lesquels on ne dispose pas de solutions toutes faites ; résoudre des problèmes pour chercher ; (cf. animation de M. Quandalle de mars 2010) imaginer des stratégies ; construire des procédures ; oser inventer et accepter les faits.

14 3/ Ce à quoi nous devons réfléchir : A. QUELLES ACTIVITES pour que nos élèves osent ? B. QUELLES ACTIVITES pour construire et conforter les outils linguistiques utiles à la compréhension et à la résolution de problèmes ? (Activités proposées dans les fichiers qui développent les équivalences langagières, les inductions…) C. QUELLES ACTIVITES pour différencier un énoncé afin de ne pas stigmatiser lélève en difficulté ou de donner à lélève une plus grande autonomie ? (Activités proposées dans les fichiers ou vos pratiques qui permettent la différenciation) D. QUELLES ACTIVITES pour créer des représentations mentales ? (Activités proposées dans les fichiers ou vos pratiques qui permettent détablir les liens entre une opération, une écriture mathématique ou un programme opératoire et une situation) D.1 : Champ conceptuel des structures additives D.2 : Champ conceptuel des structures multiplicatives

15 Quelles activités faire en classe ? activités sur la formulation de lénoncé activités décriture activités de lecture (développer des compétences linguistiques (lexique, syntaxe…), des compétences spécifiques (vocabulaire, symboles mathématiques…), des compétences transversales (repérer, sélectionner, trier…) développer des habiletés calculatoires et des compétences en calcul mental permettre aux élèves de reconnaître des problèmes de même structure (résoudre un problème, cest souvent identifier la classe du problème auquel il appartient) Voir restitution des groupes : Restitution des groupes et échanges.pdfRestitution des groupes et échanges.pdf Lélève élabore une représentation analogique de la situation de lénoncé, un « modèle mental » en prenant en compte des caractéristiques sémantiques (relatives à un accroissement, une diminution…) et des faits arithmétiques (outils opératoires)

16 Conclusion Lélève expert : lorsquil est capable de décider rapidement sil doit effectuer le calcul dune addition ou dune soustraction cest-à-dire lorsquil est capable dautomatiser mentalement les éventuelles transformations de la représentation immédiate Résolution experte ǂ mise en œuvre dune technique opératoire Importance de travailler la typologie de problèmes : Pour proposer une grande diversité de problèmes Pour donner aux élèves les clés pour les reconnaître quelque soit leur habillage Pour leur permettre de sautoriser à sengager dans une démarche de recherche Apprentissage de la résolution de problèmes qui sinscrit dans la durée : cohérence et continuité : progression de cycle et entre cycles, outils communs outils dévaluation formalisés en équipe

17 Bibliographie Site Internet : Textes de références : Programmes de lécole élémentaire, CNDP, 2007 Documents dapplication des programmes, cycle 2, Scérén/CNDP, Documents daccompagnement des programmes, école primaire, Scérén/CNDP, 2005 : « Résolution de problèmes et apprentissage » Le nombre au cycle 2, Scérén/CNDP, 2010 Livres Apprentissages numériques et résolution de problèmes, Ermel, Hatier 2005 Activités numériques et résolution de problèmes au cycle 2, B. Bonhême et A. Descaves, Pédagogie pratique, Hachette Education, 2009 La résolution de problèmes - cycle 2, CP-CE1, S. Gamo, Bordas, 2007


Télécharger ppt "Organisation et gestion des données Animation pédagogique Arras 2 2010-2011 S. Vercoutère."

Présentations similaires


Annonces Google