La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Histoire des arts DANS LES PARCOURS DAPPRENTISSAGE DES ELEVES Marielle Besnard.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Histoire des arts DANS LES PARCOURS DAPPRENTISSAGE DES ELEVES Marielle Besnard."— Transcription de la présentation:

1 Histoire des arts DANS LES PARCOURS DAPPRENTISSAGE DES ELEVES Marielle Besnard

2 Quest-ce que lhistoire des arts? Un enseignement progressif au fil des cycles et des classes. Un enseignement de lécole primaire au lycée. Une histoire des arts et non de lart. Lobjectif est de donner à chacun une conscience commune dappartenir à lhistoire des cultures et des civilisations, à lhistoire du monde. Une vraie liberté pédagogique est laissée à lenseignant. (BO de français)

3 Principes généraux Les instructions officielles Les objectifs

4 Pourquoi enseigner lHistoire des arts? Aider à la construction dune culture personnelle, développer la curiosité, favoriser la créativité. Offrir à tous les élèves, de tous âges, des situations de rencontre, sensible et réfléchie, avec des œuvres. Rendre concrète la compétence 5 du socle commun.. Favoriser la réussite scolaire, par une nouvelle matière pluridisciplinaire Rendre lisible les liens entre les disciplines La pie de Monet

5 Textes de Référence BO n° 19 du 8 mai 2008 (développement de léducation artistique et culturelle) BO n° 19 du 8 mai 2008 BO encart n° 32 du 28 août 2008 (organisation de lenseignement de lHistoire des Arts) BO encart n° 32 du 28 août 2008 BO spécial n° 6 du 28 août 2008 (programme du collège) BO spécial n° 6 du 28 août 2008 BO n° 31 du 27 août 2009 (modalités dattribution du DNB) BO n° 31 du 27 août 2009 BO n° 40 du 29 octobre 2009 (Évaluation de l'histoire des arts pour le diplôme national du brevet) BO n° 40 du 29 octobre 2009 BO n° 42 du 18 novembre 2010 (Évaluation de l'histoire des arts, épreuve écrite pour le BO n° 42 du 18 novembre 2010 brevet, pour les candidats qui ne peuvent se présenter à lépreuve orale) Circulaire du Lettre de recommandations du 18 décembre 2012 La mallette Histoire des arts de lacadémie de Versailles. Sur Eduscol : Cf bibliographie

6 Comment enseigner lHistoire des arts? Des approches disciplinaires… Lhistoire des arts figure dans les programmes de chaque discipline:

7 Rôle majeur dans le développement de lhistoire des arts au collège. Etablir les rapports entre les œuvres artistiques et les langages littéraires ou les situer dans leur contexte historique et géographique dorigine, nombre de passerelles fondent la pertinence du dialogue entre disciplines. Associés aux sciences ou à lEPS, permettent des rencontres et des éclairages complémentaires. Apportent une dimension vécue de pratique artistique à la connaissance des œuvres qui traversent lhistoire des arts. Associant la dimension sensible de la pratique à la compréhension réfléchie des langages, contribuent à lélaboration dune véritable culture humaniste. Programmes de lenseignement darts plastiques et de léducation musicale BO n° 6 du

8 Domaine des « arts du spectacle vivant ». Lorsque les activités danse et arts du cirque sont programmées, quel que soit le niveau de classe, une mise en perspective historique et culturelle peut être proposée. Celle-ci sappuie alors sur les thématiques du programme dhistoire des arts et sur des œuvres traitées dans le cadre des autres enseignements. Programme d EPS BO n° 6 du

9 Programme de français BO n° 6 du Le programme de chaque discipline contient un volet HDA Le professeur de français collabore à lenseignement de lHDA avec sa compétence propre (…)Il suivra ses goûts, se fondera sur sa culture personnelle. LHDA entretien de nombreuses correspondances avec létude des textes. Son enseignement éclaire et facilite la lecture et la compréhension de certaines œuvres littéraires car il propose des approches spécifiques.(…). Au cours de lannée certains textes sont donc choisis de préférence à dautres en raison de leur source artistique, pour les échos et prolongements artistiques quils éveillent. Les domaines « arts du langage » et « arts du spectacle vivant » sont très fréquemment privilégiés. La progression chronologique est souplement reliée aux programmes dhistoire car une large part de liberté pédagogique et dautonomie est laissée au professeur. La fréquentation régulière dœuvres artistiques permet à lélève dexprimer des émotions et démettre un jugement personnel. Il est apte à percevoir les échos et correspondances que des œuvres entretiennent entre elles à une époque. Il sait passer de la description à lanalyse puis à linterprétation avec un vocabulaire technique simple mais approprié.

10 Programmes de français Programmes de lenseignement de français par niveau: 6° Antiquité. Arts, mythes et religions, le fait religieux, découverte dœuvres antiques et modernes. Figures mythiques. Lillustration des textes, leur adaptation théâtrale ou cinématographique. Lécoute dœuvres musicales peut compléter létude littéraire des textes. 5°Moyen-Age. Renaissance.XVII. Arts, Etats et pouvoirs, architecture des châteaux, lart de la cour (la comédie ballet); lécrivain et la cour (Versailles) Arts du visuel, du son, du spectacle vivant, de lespace. 4° XVIII °et XIX °. Arts, espace et temps et Arts, ruptures, continuités dans une perspective plus européenne, entrée dans la modernité (romantisme, réalisme, impressionnisme), représentation de la société ou expression du moi. 3° Epoque contemporaine. Arts, Etats et pouvoirs. Correspondances entre œuvres littéraires et œuvres musicales ou plastiques. Mise en scène et jeu théâtral.

11 LImage dans le cours de français Limage fixe ou mobile en fournissant à lélève des représentations du monde présent et passé, contribue efficacement à la constitution de sa culture et de son imaginaire. Limage est analysée comme un langage (images porteuses de sens à expliciter) Démarche: de lobservation à lanalyse, apprendre à passer dune approche intuitive à une interprétation raisonnée. De la 6° à la 3°, létude de limage est en lien avec des pratiques de lecture, décriture ou doral. Elle permet également un accès à lhistoire des arts.

12 Limage et lhistoire des arts 6°: Iconographie très riche liée aux textes de lAntiquité (sa représentation au fil des siècles), étude comparative dimages représentant les mêmes épisodes (chute de Troie, Tour de Babel) 5° Représentation des époques médiévales et classique. Fonction descriptive de limage. Lien entre le texte et limage (lenluminure) 4° Fonction explicative et informative de limage. Létude peut porter sur la critique sociale (thème approfondi en troisième), à travers la caricature, le dessin dhumour ou le dessin de presse. Ou encore limage pour comprendre le romantisme 3° Limage comme engagement et comme représentation de soi. Fonction argumentative de limage (analyse de publicités) Problématique de ladaptation dune œuvre littéraire pour le cinéma ou la télévision.

13 HDA largement représentées dans ces programmes (cf les six grands domaines artistiques de lenseignement de lHDA et les thématiques.) En histoire, lapproche privilégie trois axes : - contribuer à la transmission dune histoire culturelle en faisant acquérir des repères historiques essentiels, - travailler sur des œuvres dart : acquisition de compétences méthodologiques utiles à leur analyse (travail sur limage) - participer à une éducation au patrimoine. --> Faire acquérir des connaissances et des repères en mettant en œuvre une méthode danalyse qui vise à former lesprit critique, à développer laptitude à argumenter et à communiquer en utilisant un langage clair, enrichi du vocabulaire spécifique adéquat. Programme dhistoire, géographie et éducation civique BO n° 6 du

14 Programme de mathématiques BO n° 6 du Contribue à sensibiliser lélève à lhistoire des arts dans la continuité de lenseignement assuré à lécole primaire. […] - « arts de lespace » : certains principes géométriques utilisés dans larchitecture et dans lart des jardins; - «arts du visuel » : la question de la perspective, les constructions en pavages ; - « arts du langage » certains procédés de construction littéraire sappuient sur des principes mathématiques. - « arts, espace, temps » ou « arts et innovations techniques » : quelques grands repères dans lhistoire des sciences, des techniques et des arts.

15 SVT contribuent à sensibiliser lélève à lhistoire des arts dans la continuité de lenseignement assuré à lécole primaire. - « arts de lespace » : les jardins, larchitecture, les musées scientifiques… ; - « arts du langage », certains textes interrogent la représentation de la nature, voire les sources de la création dans les domaines scientifique et littéraire (théorie des humeurs, hybridation, collection, nature/artifice) ; - « arts du quotidien » : lutilisation des matériaux, minéraux ou organiques, dans les arts à travers le temps et lespace ; - « arts du son » et « du spectacle vivant », certaines œuvres musicales ou théâtrales intègrent la question du vivant et offrent des perspectives transversales (par exemple, éthique et savoir ou arts et sciences). - « arts du visuel » : représentations du corps humain et de la nature dans lhistoire. Programme de SVT : BO n° 6 du

16 La technologie contribue à sensibiliser lélève à lhistoire des arts principalement dans les domaines : - « arts du quotidien » (arts appliqués,design, métiers d'art) -« arts de lespace » (architecture, urbanisme…). Les activités à lintérieur ou à lextérieur du collège amènent lélève à comprendre quun objet technique, comme une œuvre dart, entretient des rapports avec lhistoire, la société, les sciences, la culture et les idées. La technologie fait référence à des grands repères (civilisations, mouvements, œuvres et moments essentiels) qui marquent lhistoire des arts et des techniques. Programme de technologie : BO n° 6 du

17 Programme danglais : BO n° 7 du 26 avril 2007 Programme antérieur au BO de lHDA mais Pistes dans « Contenus culturels et domaines lexicaux : lici et lailleurs » Notamment : - Sciences / science-fiction - Langages, dont langages artistiques - Découverte de lautre, dont repères historiques et géographiques, patrimoine, quelques paysages et villes remarquables, faune et flore associées.

18 Un enseignement transversal. Lenseignement de lhistoire des arts « instaure des situations pédagogiques pluridisciplinaires et partenariales ». Il implique la constitution déquipes de professeurs réunis pour une rencontre sensible et réfléchie, avec les œuvres dart de tout pays et de toute époque. Une pluridisciplinarité (ou une transdisciplinarité) de projet et non de pratique. Un cadre pour penser les projets: -Les périodes historiques -Les domaines -Les thématiques

19 Les trois piliers: 1.Les périodes historiques 6 e : de lAntiquité au IXe siècle 5 e : du IXe siècle à la fin du XVIIe 4 e : XVIIIe et XIXe 3 e : le XXe siècle et notre époque

20 Les trois piliers: 2.Les six grands domaines artistiques Les arts de lespace: Architecture, urbanisme, arts des jardins, paysage,… Les arts du langage: Littérature écrite et orale (roman, fable, conte, mythe, poésie, inscriptions épigraphiques, … Les arts du quotidien: Design, métiers dart, arts populaires,… Les arts du son: Musique vocale, musique instrumentale, musique de film et bruitage,… Les arts du spectacle vivant: Théâtre, musique, danse, mime, arts du cirque, arts de la rue, marionnette, jeux deau,…. Les arts du visuel: Architecture, peinture, sculpture, dessin, photographie, cinéma, audiovisuel, arts numérique.

21 Choisir des œuvres dart Une question délicate: quest-ce quune œuvre dart? Quelles œuvres choisir dans le cadre de lHDA? La réponse doit venir de léquipe: « quelles œuvres dart ou quels courants artistiques nous semblent intéressants à aborder avec nos élèves en ce moment, en fonction des objectifs qui sont les nôtres et des objectifs de lHDA. » Un « Hit parade » pour lHDA: il y a des récurrences très significatives: Guernica ou telle œuvre de Chostakovitch (mais pas ses symphonies les plus fortes). Des œuvres emblématiques, qui font partie dun patrimoine culturel. Un appel à la vigilance: Laffiche rouge. Cette production de la propagande ne se prête pas à lanalyse artistique.

22 Les trois piliers: 3.Les thématiques – Arts, créations, cultures – Arts, espace, temps – Arts, états et pouvoir – Arts, mythes et religion – Arts, techniques, expressions – Arts, ruptures, continuités

23 Arts, créations, cultures Lœuvre dart et la genèse des cultures: leurs expressions symboliques et artistiques, les lieux de réunions, les modes de représentations (symboliques ou mythiques), les formes de sociabilité; les manifestations ludiques (jeux de société) ou festives (commémorations, carnavals, cortèges, fêtes et célébrations civiles, religieuses, militaires) Lœuvre dart, la création et les traditions: (populaires, régionales) qui nourrissent linspiration artistique (contes, légendes, récits et sagas, mythes dionysiaques, héroïques, épiques) Lœuvre dart et ses formes populaires: improvisation, bricolage, détournement, parodies, savoir-faire et savantes : programmation, codification, symboles

24 Arts, espace, temps Lœuvre dart et lévocation du temps et de lespace: construction (vitesse, durée, répétition; perspectives, profondeur de champ, illusion doptique); découpages (unités, mesures, âges de la vie, époques, âge dor); formes symboliques (clôture, finitude, mélancolie, nostalgie, Vanités, Thanatos; ouverture, infinité, euphorie, Eros…) Lœuvre dart et les grandes figures culturelles du temps et de l espace: Mythes (Hermès/mercure; Cronos, etc…), héros épiques et légendaires (Ulysse, Pénélope, etc…), figures historiques (Alexandre le grand, Marco Polo…) Lœuvre dart et la place du corps et de lhomme dans le monde et la nature. petitesse/ grandeur/harmonie/chaos/ordres/désordres; les déplacements dans le temps et dans lespace (voyages, croisades, découvertes, expéditions; migrations) et leur imaginaire (rêves, fictions, utopies)

25 Arts, Etats et pouvoir Lœuvre dart et le pouvoir: représentation et mise en scène du pouvoir (propagande) ou œuvres conçues en opposition au pouvoir (œuvres engagées, contestataires). Lœuvre dart et lEtat: les mythes et les récits de fondation (Romulus et Rémus,…); le thème du Héros de la Nation; les œuvres vecteurs dunification et didentification dune nation (emblèmes, codes symboliques, hymnes)… Lœuvre dart et la mémoire: mémoire de lindividu (autobiographies, témoignages, etc.), inscription collective (témoignage, récits)

26 Arts, mythes et religions Lœuvre dart et le mythe: ses différents modes dexpressions artistiques (orale, écrite, plastique, sonore, …); ses traces (récit de savoir, de vision du mode) dans lœuvre dart (thème ou motif; avatars, transformations) Lœuvre dart et le sacré: les sources religieuses de linspiration artistique (personnages, thèmes et motifs, formes conventionnelles, objets rituels). Récits de création et de fin du monde (Apocalypse, Jugement dernier), lieux symboliques (Enfer, Paradis, Eden, Styx), etc. Le jugement religieux et sa transmission (le psaume ou licône). Lœuvre dart et les grandes figures de linspiration artistique en Occident (Orphée, Apollon, les Neuf Muses, la fureur)

27 Arts, techniques, expression Lœuvre dart et linfluence des techniques: œuvre dingénieur ou dinventeur (chronophotographie, cinématographie); liée à lévolution technique (architecture métallique, en verre) ou à des techniques spécifiques (perspective, anamorphose, enregistrement). Lœuvre dart et la technique, source dinspiration (mouvement, vitesse, machine, industrie, etc), les grandes figures techniques et artistiques (Icare, Dédale, Golem, Frankenstein, Faust, …) Lœuvre dart et la prouesse technique: preuve dingéniosité (automates, robots, etc) ou de virtuosité liée à une contrainte formelle ou technique (art cinétique)

28 Arts, ruptures et continuité Lœuvre dart et la tradition: ruptures (avant-gardes), continuités (emprunts, échos, citations), renaissances (linfluence dune époque, dun mouvement, dune période à lautre, lhistoricisme, etc). La réécriture de thèmes et de motifs (poncifs, clichés, lieux communs, stéréotypes); hommages (citations), reprises (remake, adaptation, plagiat), parodies (pastiches, caricatures). Lœuvre dart et sa composition: modes (construction, structure, hiérarchisation, ordre, unité, orientation); effets de composition/décomposition( variations, répétitions, séries, ruptures); conventions (normes, paradigmes, modèles). Lœuvre dart et le dialogue des arts: citations et références dune œuvre à lautre; échanges et comparaisons entre les arts (croisements, correspondances, synesthésies, analogies, transpositions, parangons.

29 Comment travailler ensemble? Renforcer et coordonner la pluridisciplinarité. Anticiper et sorganiser sur une année scolaire (de la sixième à la troisième) Ambitionner un projet détablissement dhistoire des arts. Comment passer de la thématique à la problématique?

30 Une œuvre et ses divers aspects Ou Un ensemble dœuvres défini par des critères communs (lieu, genre, auteur, mouvement) A lhistorien le regard historique Au professeur de musique le regard musical LHDA étudie des objets et oeuvres par Les prismes disciplinaires Regard du professeur de français Chaque enseignant a ses territoires et sa culture.

31 La classe de troisième Une classe à examen: lépreuve dHDA dans le cadre du DNB (coef 2) Les candidats se présentent avec une liste de 5 objets détude quils ont choisis. Les 5 objets détude doivent être reliés à au moins deux thématiques et 3 domaines. Ils sont attachés majoritairement au XX siècle mais pas seulement… Une question qui a fait couler beaucoup dencre: quest-ce quun objet détude? Les supports : un dossier, un cahier dhistoire des arts. Les membres du jury choisissent un objet détude sur lequel ils interrogent le candidat. Les élèves se présentent seuls ou au maximum à trois. Loral se fait en deux temps: 5 minutes dexposé par le candidat puis 10 minutes déchange avec les membres du jury. Les élèves reçoivent une convocation comme pour les autres épreuves du brevet, les notes ne doivent pas être communiquées.

32 Quest-ce quun objet détude? Une production plastique et/ou sonore (enregistrée ou produite en direct), littéraire de lélève, témoignant dun engagement authentique dans une démarche créatrice, en référence à une ou plusieurs œuvres. Une problématique à nourrir qui repose sur la présentation dau moins une œuvre et si possible une production personnelle de lélève. Deux ou trois œuvres si possible de champs artistiques différents, choisies en fonction de leur intérêt en vue dune réflexion à conduire. Une œuvre de référence accompagnée de la mention dune ou deux autres œuvres qui peuvent appartenir ou non au même champ artistique et qui portent sur la même thématique. (source: Académie de Besançon) Une œuvre Un édifice ou un monument Ensemble doeuvres Une problématique. (source: circulaire ministérielle du )

33 Une citation éclairante: Si le sujet est un donné(2), l'objet d'étude est un construit, c'est-à-dire le produit d'une réflexion. À l'aide d'un questionnement, une problématique émerge qui permet d'interroger la/les oeuvre(s) retenue(s) selon un axe défini. L'objet d'étude peut donc être compris comme un sujet (une/des oeuvres) interrogé au travers d'un questionnement spécifique. (source: document académique de Nantes: lenseignement de lhistoire des arts et son évaluation) 2) Un/des thème(s), une/des oeuvres appartenant à un/des domaines de l'histoire des arts

34 Les objectifs de cet enseignement Des connaissances sur Un certain nombre dœuvres, patrimoniales ou contemporaines. Des méthodes danalyse des œuvres darts. Des mouvements artistiques des repères historiques, artistiques, littéraires,… Des métiers relevant des secteurs artistiques et culturels. Des capacités à Observer, écouter des œuvres Identifier leurs caractéristiques fondamentales. Les situer dans le temps Des attitudes impliquant Sensibilité et créativité artistique Curiosité et ouverture desprit Concentration et motivation Esprit critique

35 La question de lévaluation Les élèves de sixième, cinquième, quatrième doivent être habitués à être évalués (grille avec une progression des exigences, vocabulaire qui senrichit au fil des cycle) Il est souhaitable dajouter au bulletin scolaire une case histoire des arts (note chiffrée ou seulement appréciation). En troisième, cette évaluation nexiste pas, elle est remplacée par lépreuve finale. Les critères dévaluation doivent avoir été explicités aux élèves en général ils sont mis sur le site du collège. Il sagit dun entretien oral et non dune interrogation. Il ne sagit non plus de réciter des grilles de lecture dœuvres qui abondent sur internet et se développent dans des petits fascicules plus ou moins bien faits.

36


Télécharger ppt "Histoire des arts DANS LES PARCOURS DAPPRENTISSAGE DES ELEVES Marielle Besnard."

Présentations similaires


Annonces Google