La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

D. Peraya TECFA, 5.12 ARFAD Lausanne, 5 décembre 2002 « Une formation sans distance. Place du tutorat dans un dispositif de formation entièrement ou partiellement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "D. Peraya TECFA, 5.12 ARFAD Lausanne, 5 décembre 2002 « Une formation sans distance. Place du tutorat dans un dispositif de formation entièrement ou partiellement."— Transcription de la présentation:

1 D. Peraya TECFA, 5.12 ARFAD Lausanne, 5 décembre 2002 « Une formation sans distance. Place du tutorat dans un dispositif de formation entièrement ou partiellement à distance » Dr Daniel Peraya TECFA/FPSE - Université de Genève

2 D. Peraya TECFA, 5.12 La formation à distance: quelques difficultés Isolement des apprenants Taux dabandon élevé Mais : Grande variabilité : 75 à 13 % (Henry et Kaye, 1985:80) Quid du présentiel ? Plus la distance est grande, plus le besoin dencadrement est grand : Importance du tutorat : + 10 % de score aux examens (ULC, 2002) Renforcer le tutorat Coût du tutorat TJS sous estimé Maximiser lefficience du tutorat Travailler le rapport moyens investis/effets observés (IREDU)

3 D. Peraya TECFA, 5.12 Fonctions multiples, dénominations diverses Les « intermédiaires » (Henri et Kaye, 1985) Moniteur Tuteur Mentor Animateur Correcteur Agent dencadrement Intervenant Etc. Exemple de Learn Nett ( )Learn Nett Coordinateur Responsables de projet local Enseignants Animateurs locaux Tuteurs Développeurs Chercheurs

4 D. Peraya TECFA, 5.12 LEARN- NETT Charlier B. & Peraya D. (Eds) (2002). Technologie et innovation en pédagogie (Perspectives en Education et Formation). Bruxelles : De Boeck.

5 D. Peraya TECFA, 5.12 Quest-ce quun tuteur ? Des définitions très différentes selon les points de vue adoptés… Selon le statut des acteurs (Baudrit, 2002, Annoot, 2001) Enseignant Tutorat de nature « académique » Relation professeur vs élève Conception privilégiant la qualité des connaissances et leur transmission (expertise) Apport de connaissances Etudiant Tutorat de nature « relationnelle » Relation étudiants vs étudiants Conception privilégiant la compréhension des difficultés dapprentissage Catalyse des échanges Merci à B Class (2002)

6 D. Peraya TECFA, 5.12 Quest-ce quun tuteur ? Des définitions très différentes selon les points de vue adoptés… Selon les différentes tâches qui lui sont assignées (Class, 2002) conseiller détudes (Tait & al., 2002; Barker, 2002; Annoot, 2001) ; awareness pour lapprenant sur son mode de fonctionnement et son évolution (Tait & al., 2002) ; expert contenu (Henri et Kaye, 1985;Tait & al.,2002; Annoot; 2001) ; évaluateur formatif et/ou sommatif (Barker, 2002) ; mentor pour tuteur novice (Barker; 2002) ; contrôleur de qualité (Barker, 2002) ; animateur de groupe (Baudrit,2000) ; personne ressource pour guider dans les apprentissages (Baudrit,2000) ; partenaires susceptibles de comprendre et découter les étudiants (Baudrit, 2000); support et aide tehnique par rapport à lenvironnement de travail et aux tâches techniques (Learn Nett, ).

7 D. Peraya TECFA, 5.12 Les tuteurs de Learn-Nett (Deschryver, 2002) Des définitions très différentes selon les points de vue adoptés… Selon le contexte de travail, ici collaboratif 1.Soutien à la construction identitaire de la communauté, du groupe a)Aide à la constitution de la communauté b)Aide à la communication au sein du groupe 2.Soutien la réalisaiton de la tâche a)Aide à la constitution du projet b)Aide à organiser les idées c)Aide à repérer les sources d)Aide à évaluer le travail 3.Soutien technique a)Aide à lutilisation des outils

8 D. Peraya TECFA, 5.12 Quest-ce quun tuteur ? Des définitions très différentes selon les points de vue adoptés… Selon son degré dautonomie (Hirst,1989 cité par Baudrit, 2000 cité par Class, 2002) 1.Surrogate teaching, qui consiste en une délégation de responsabilités de lenseignant au tuteur au niveau de corrections, de notations, denseignement, de suivi de travaux, danimation de groupe, etc. 2.Proctoring, dont la spécificité est dêtre individualisé et consiste en un guidage dans lacquisition des contenus et la maîtrise des compétences. 3.Co-tutoring, qui se base sur lalternance des rôles de tuteur et de tutoré pour produire un travail donné. 4.Teacherless groups, qui se caractérise par labsence de tout enseignant. Les apprenants doivent discuter, en petits groupes, dun thème donné par lenseignant et produire (ou non) un rapport des discussions.

9 D. Peraya TECFA, 5.12 Quest-ce quun tuteur ? Des définitions très différentes selon les points de vue adoptés… Selon le profil et la structure tutorale (Glickman, 2002)profil et la structure tutorale Posture réactive Posture proactive Relationnel Didactique Les challengerschallengersLes formelsformels Les post-modernespost-modernes Les compatissantscompatissants

10 D. Peraya TECFA, 5.12 Quest-ce quun apprenant ? (Glickman, 2002) Selon: 1.Le degré dautonomie. 2.Le sens attribué à la formation en termes durgence et de nécessité. Autonomie ++ Autonomie -- Urgence -- Urgence ++ Les désarmésLes déterminés Les hésitants Les marginaux Les pros et les redémarreurs Les indépendants et les tenacesLes explorateurs et les trop occupés

11 D. Peraya TECFA, 5.12 Le profil et la structure tutorale 1.Le type de soutien 2.La façon de mettre en oeuvre ce soutien 1. Rapport à linstitution : conformisme ou déviance 2.Rapport avec une typologie dapprenant

12 D. Peraya TECFA, 5.12 Les formels Ce sont des réactifs qui ne traitent que les aspects didactiques et méthodologiqiues […] ils sont conformistes par rapport à linstitution. Ils ont une formation accadémique et travaillent surtout dans des institutions qui privilégient les apprentissages plutôt que le développement personnel. Modèle « fonctionnel » adapté aux déterminés et indépendants (p.65)

13 D. Peraya TECFA, 5.12 Les challengers Ils sont proactifs mais uniquement sur des questions dorde pédagogique ou méthdologique. Ils traviallent dans des dipositifs pivilégiant les apprentissages et sont de formation académique mais ont décidé de travailler dans le milieu de la formation dadultes Modèle « pédagogique » adapté aux besoins des marginaux tenaces et des déterminés

14 D. Peraya TECFA, 5.12 Les compatissants Des réactifs qui acceptent dintervenir et de traiter toutes les demandes des apprenants. Ce sont surtout des femmes, secrétaires ou administratives qui travaillent dans les institutions favorisant les apprentissages mais dans lesquels les enseignants refusent de prendre en charge les demandes autres que celles qui concernent les contenus, la didacitque et la méthodologie.

15 D. Peraya TECFA, 5.12 Les post-modernes Ils sont proactifs et prêts à traiter toutes les demandes des apprenants. Ils travaillent dans des dispositifs qui privilégient le développement personnel des apprenants. Modèle « holistique et personnalisé » adapté aux besoins des désarmés et des hésitants.

16 D. Peraya TECFA, 5.12 Maximiser lefficience du tutorat : quelques pistes … Identifier les moments-clés dintervention du tuteur (Deschryver, , 2002) Mutualiser le tutorat :tuteur, superviseur et manageur (Uticef, Class, 2002) Former les tuteurs: quelles compétences pour une culture commune ? (Learn Nett, , 2002) Capitaliser lexpérience des tuteurs et du dispositif (Learn Nett, , 2002) Travailler sur la structure tutorale (Class, 2002)


Télécharger ppt "D. Peraya TECFA, 5.12 ARFAD Lausanne, 5 décembre 2002 « Une formation sans distance. Place du tutorat dans un dispositif de formation entièrement ou partiellement."

Présentations similaires


Annonces Google