La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Méningites bactériennes Incidence des Méningites bactériennes communautaires: 2006: 2,23 pour 100 000h ttes bacteries et tous âges Supérieure chez les.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Méningites bactériennes Incidence des Méningites bactériennes communautaires: 2006: 2,23 pour 100 000h ttes bacteries et tous âges Supérieure chez les."— Transcription de la présentation:

1 Méningites bactériennes Incidence des Méningites bactériennes communautaires: 2006: 2,23 pour h ttes bacteries et tous âges Supérieure chez les enfants: (invs* 2002) 44 / < 1 an 6,9/ à 4 ans Mortalité : 20% pour les adultes 10% pour les enfants Séquelles dans 30% des cas *invs= institut de veille sanitaire

2 Méningites bactériennes Inflammation des méninges par présence de bactéries dans le LCR responsable dun syndrome méningé. Définition anatomo-clinique:

3 Méningites bactériennes Rappels anatomo-physiologiques : les méninges et le liquide céphalorachidien (LCR) linvasion bactérienne

4 Les méninges entourent le cerveau et la moelle épinière

5 Les méninges Dure mère Arachnoïde Pie mère

6 Le L.C.R. Sécrété au niveau des plexus choroïdes et réabsorbé au niveau des granules de Pacchioni à raison de 3 à 4 fois son volume par jour : volume = 140 à 150ml chez ladulte

7 La ponction lombaire Recueil: 5cc pour ladulte, 3cc pour lenfant moelle épinière L2 LCR S2

8 Méningites bactériennes Inflammation des méninges par présence de bactéries dans le LCR responsable dun syndrome méningé. Définition anatomo-clinique:

9 La voie sanguine

10 La barrière hémato-méningée (BHM) Cellules endothéliales jointives des vaisseaux Au niveau des plexus choroïdes la barrière est franchissable.

11 Cellules endothéliales des vaisseaux jointives au niveau des plexus choroïdes non jointives

12 Linvasion se fait le plus fréquemment par voie sanguine: bactériémie Passage de la barrière hématoméningée Multiplication et/ou lyse bactérienne dans le LCR production de cytokines

13 Linvasion se fait le plus fréquemment par voie sanguine: bactériémie Passage de la barrière hématoméningée Multiplication et/ou lyse bactérienne dans le LCR production de cytokines PN dans LCR Perméabilité BHM

14 Linvasion se fait le plus fréquemment par voie sanguine: bactériémie Passage de la barrière hématoméningée Multiplication et/ou lyse bactérienne dans le LCR production de cytokines PN dans LCR Perméabilité BHM Inflammation, oedème

15 Linvasion se fait le plus fréquemment par voie sanguine: Multiplication et/ou lyse bactérienne dans le LCR production de cytokines PN dans LCR Inflammation, oedème [par voie locale: oreille, ethmoïde, post trauma,chirurgie…]= M. secondaires *

16 Cyto-chimie du LCR valeursnormales méningite <2mois2à4 mois>4moisbactériesvirus PN mm O-10>200 +>25<100 protéines0,60 g/l0,40 0,25 0,80,5 glucose>60% glycémie >50% glycémie <40% glycémie Hyperleucocytose Hyperprotéinorachie Hypoglycorachie Méningite purulente bactérienne

17 Cyto-chimie du LCR valeursnormales méningite <2mois2à4 mois>4moisbactériesvirus PN mm O-10>200 +>25<100 protéines0,60 g/l0,40 0,25 0,80,5 glucose>60% glycémie >50% glycémie <40% glycémie Hyperleucocytose Hyperprotéinorachie Hypoglycorachie Méningite purulente bactérienne

18 bactéries Les bactéries Des méningites primitives: en fonction de lâge Adultes et enfants > 5 ans S.pneumoniae (pneumocoque) N.meningitidis (méningocoque) Listeria monocytogenes (immunodéprimés, âges extrêmes)

19 Les bactéries Méningites primitives: en fonction de lâge Adultes et enfants > 5 ans S.pneumoniae (pneumocoque) N.meningitidis (méningocoque) Listeria monocytogenes Nourissons et enfants< 5 ans S.pneumoniae N.meningitidis H.influenzae b

20 Les bactéries Méningites primitives: en fonction de lâge Adultes et enfants > 5 ans S.pneumoniae (pneumocoque) N.meningitidis (méningocoque) Listeria monocytogenes Nourissons et enfants< 5 ans S.pneumoniae N.meningitidis H.influenzae b Nouveau-né (I.MaternoFoetale) E.coli K1 S.du groupeB (agalactiae) L.monocytogenes (rares)

21 Méningites bactériennes Méningites primitives M. purulentes Mycobactérie Leptospire Treponema pallidum. M. à liq. clair Enfant et adulte: S.pneumoniae N.meningitidis H.influenzae L.monocytogenes Nouveau-né (IMF): E.coli K1 S.du groupeB (agalactiae) L.monocytogenes

22 Méningites bactériennes M. purulentes Mycobactérie Leptospire Treponema pallidum. M. à liq. clair Enfant et adulte: S.pneumoniae N.meningitidis H.influenzae L.monocytogenes Nouveau-né (IMF): E.coli K1 S.du groupeB L.monocytogenes Encéphalites T.pallidum, Mycoplasma pneumoniae, Legionella pneumophila, Borrelia burgdorferi (Maladie de Lyme)

23 Les bactéries Adultes et enfants Streptococcus pneumoniae (pneumocoque) Neisseria meningitidis (méningocoque ) = 90% des bactéries des méningites primitives

24 Quelques données épidémiologiques Le paysage sest transformé radicalement ces dernières années: --disparition d Haemophilus influenzae( 58% des cas en 1992) avec la couverture vaccinale et en conséquence, --diminution de moitié des cas de méningites

25 Quelques données épidémiologiques Le paysage sest transformé radicalement ces dernières années: --disparition d Haemophilus influenzae( 58% des cas en 1992) avec la couverture vaccinale et en conséquence, --diminution de moitié des cas de méningites Lâge et les facteurs favorisants Pneumocoques: 60% des cas avant 2 ans alcoolisme, déficit immunitaire, asplénie Méningocoques: enfants, adolescents, épidémie déficit en complément Listeria : embryon, nouveau-né,vieillard déficit immunitaire, Suisses

26 rhinopharynx sang BHM LCR Schéma de linvasion par voie sanguine (ex méningocoque) Au départ, colonisation pharyngée le plus souvent

27 Le diagnostic au laboratoire = urgence +++ Obligatoires : examen direct culture +identification/antibio. Utiles, essentiels car rapides : antigènes solubles LCR., urines, sérum Nécessaire, surtout si cultures et Ag négatives : PCR LCR. LCR. Hémoculture. Hémoculture. * Gorge (N.meningitidis ). * Gorge (N.meningitidis ).

28 méningocoque pneumocoque Grains de café Flamme, en huit, lancéolés EXAMEN DIRECT PN+++

29 méningocoque pneumocoque Grains de café Flamme, en huit, lancéolés Gram + Gram - EXAMEN DIRECT

30 Streptococcus pneumoniae Facteurs de virulence principaux: capsule et pneumolysine autolysine alphahémolysine

31

32 Neisseria meningitidis Données 2001-INVS (679 cas) : sérogroupes: B 54%, C 35%, W135 6% (la mecque), Y, A,X ~5%, NG<1%. Purpura: 25% Mortalité: 15% B=K1E.coli (5/13)

33 Résistance aux antibiotiques Sensibilité naturelle aux beta lactamines Sensibilité diminuée aux betalactamines par modification des PLP CMI 50% des isolats cliniques ont une Sensibilité Diminuée aux Pénicillines SDP par modification des PLP (PBP)

34 Purpuraméningites Purpura et méningites : 2 bactéries N.meningitidis et S.pneumoniae Purpura fulminans : N.meningitidis méningoccocémie: septicémie avec choc endotoxinique Le LCR peut être normal

35

36 en pratique examen microscopique : bleu Gram état frais les 3 sont informatifs culture milieux enrichis ( COS,« chocolat ») (milieu sélectif pour méningocoque dans la gorge.) atmosphère adaptée ( CO2, anaérobie)

37 en pratique examen microscopique : bleu Gram état frais les 3 sont informatifs culture milieux enrichis ( COS,« chocolat ») (milieu sélectif pour méningocoque dans la gorge.) atmosphère adaptée ( CO2, anaérobie) + Antigènes solubles

38 en pratique examen microscopique : bleu Gram état frais les 3 sont informatifs culture milieux enrichis ( COS,« chocolat ») (milieu sélectif pour méningocoque dans la gorge.) atmosphère adaptée ( CO2, anaérobie) + Orientation meningo: importance détermination du sérogroupe +++ PCR Antigènes solubles

39 Conduite à tenir Traitement: Céphalosporine de troisième génération(C3G),qui passe bien la BHM: Céfotaxime Ceftriaxone (+ vancomycine pour S.pneumoniae SDP) Attention: Listeria résistante aux C2G et C3G, prescrire amino-pénicillines + aminosides Méningococcies: déclaration obligatoire Prophylaxie réglementée (arrêté ministériel)

40 prophylaxie Vaccinations: adulte (23valences) enfant (13valences) Méningococcies: déclaration obligatoire Prophylaxie réglementée (arrêté ministériel) pneumocoqueméningocoque Vaccinations: A,C,Y,W135 A,C C Rifampicine

41 Vaccination contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe non B Recommandations vaccin méningococcique C conjugué est recommandée chez tous les nourrissons âgés de 12 à 24 mois pour les groupes à risque: – les sujets contacts dun cas dinfection invasive à méningocoque de sérogroupe A, C (non antérieurement vaccinés), Y ou W13536, pour lesquels un vaccin existe, au plus tard dans les 10 jours qui suivent lhospitalisation du cas index - Enfant ayant un déficit en complément

42

43 MATEO 6ans 16/01/05: hyperthermie et douleurs diffuses 17/01/05: éruption érythémateuse évoquant une scarlatine de plus céphalées, vomissements TRt: clamoxyl et paracétamol 18/01/05: arrivée aux urgences: syndrome méningé franc ( céphalées, photophobies..) +purpura diffus: pétéchies avec quelques élts nécrotiques au niveau des chevilles. T°= 39°C Ponction lombaire TRt: Rocephine (=C3G)

44 Ponction lombaire: 245 polynucléaires glycorachie: 0 protéinorachie: élevée (1,40g/l) (CRP:319 mg/l)

45 Ponction lombaire: 245 polynucléaires glycorachie: 0 protéinorachie: élevée (1,40g/l) Bactériologie du LCR : cocci Gram Negatif (CRP:319 mg/l)

46 Ponction lombaire: 245 polynucléaires glycorachie: 0 protéinorachie: élevée (1,40g/l) Bactériologie du LCR : cocci Gram Negatif culture: Neisseria meningitidis du groupe C (CRP:319 mg/l) C.A.T. ?

47 Ponction lombaire: 245 polynucléaires glycorachie: 0 protéinorachie: élevée (1,40g/l) Bactériologie du LCR : Neisseria meningitidis du groupe C Vaccination de la famille (CRP:319 mg/l)

48 Méningites bactériennes Urgence absolue de mise en route de lantibiothérapie


Télécharger ppt "Méningites bactériennes Incidence des Méningites bactériennes communautaires: 2006: 2,23 pour 100 000h ttes bacteries et tous âges Supérieure chez les."

Présentations similaires


Annonces Google