La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BACTERIES MULTI RESISTANTES Etude dIncidence A La Réunion en 2006 et 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BACTERIES MULTI RESISTANTES Etude dIncidence A La Réunion en 2006 et 2007."— Transcription de la présentation:

1 BACTERIES MULTI RESISTANTES Etude dIncidence A La Réunion en 2006 et 2007

2 Introduction Taux de résistance bactérienne en France : un des plus élevé dEurope Consommation inappropriée dantibiotiques en ville et à lhôpital : impact sur lécologie bactérienne à lorigine de lapparition des BMR Très Peu de nouvelles molécules sur le marché aucune nouvelles famille dantibiotiques Impasse thérapeutique pouvant aboutir à des décès notamment en cas dinfections nosocomiales Il est essentiel de mieux utiliser les ATB à notre disposition Doù un état des lieux de la résistance bactérienne aux ATB à la Réunion : les statistiques de 5 grands centres de soin publics et privés ont été ici analysées..

3 Définition des BMR étudiées Staph auréus méthicilline résistant :SARM Acinétobacter baumanii ceftazidime ou imipeneme résistant Enterobactérie porteuse de BLSE : BLSE Enterobactérie avec céphalosporinase déréprimée : CAZE Pseudomonas aeruginosa résistant à la ceftazidime : PARC

4 BMR à La Réunion : ordre de grandeur 178 souches de SARM en 2006, 211 en souches de ERC-BLSE, 157 en souches de ERC-CAZE, 197 en souches de PARC, 105 en 2007 isolées lors de journées dhospitalisation en publique en 2006 et en 2007

5 Taux dincidence des BMR ( journées dhospitalisation publique) Journées dhospitalisation Journées dhospitalisation Réunion CCLIN SE

6 Répartition des BMR à la Réunion par rapport en métropole SARM PARC BLSE CAZE CCLIN SEREUNION

7 Répartition des BMR entre établissement de la Réunion

8 Evolution du nombre de souches de SARM isolées à la Réunion

9 Taux dincidence des SARM en 2007 dans les établissement réunionnais étudiés est globalement de 0,37 ; 0.50 pour un établissement. Taux dincidence des SARM selon lenquête 2007 du CCLIN sud est : Quoique le taux de résistance dans lespèce reste moins important à la Réunion quen métropole (13 à 19% selon les labos contre 31%), le taux dattaque des SARM à la Réunion rattrape celui de métropole. Lexistence dun important réservoir de SARM rend menaçante la transmission des gènes de résistance à la vanco des enterocoques vers les SARM ce qui les rendrait toto-resistant.

10 Evolution du nombre de BLSE ou de CAZE à la Réunion avec n=4757 ERC isolées en 2006 et n=4174 en 2007

11 Comparaison des types de résistance des ERC entre Réunion et CCLIN

12 Littérature : épidémie mondiale de BLSE CTX-M : Exemple de lAPHP

13 Les BLSE « communautaires » : (RICAI 2007) Epidémie mondiale de BLSE CTX-M touchant les pays à auto médication importante surtout en Inde et en Afrique Or nombreux échanges avec la Réunion Facteur de risque dacquisition : traitement par céfuroxime (Zinnat*) ou C3 orales et disparition des flores saprophytes par traitement par quinolones ou toute autres antibiothérapies Or beaucoup d antibiothérapie similaire en ville comme à lhopital Outre le risque davoir des échecs des traitements de première intention actuels et donc des retards thérapeutiques Risque de voir ces BLSE contaminer les germes hospitaliers déjà résistants et de se retrouver démuni devant des souches toto-résistantes

14 Résistance à la CIPROFLOXACINE sur 4757 et 4174 souches denterobacteries et 1361 et 739 souches de Pyo isolées en 2006 et 2007 à la Réunion

15 %de résistance à la Ciprofloxacine par espèce en 2007 à la Réunion

16 Résistance à lIMIPENEM sur 4757 et 4174 souches denterobacteries et 1361 et 739 souches de Pyo isolées en 2006 et 2007 à la Réunion

17 Evolution des pourcentage de résistance à lImipenem du PYO

18 CONCLUSION Différence Métropole-Réunion sur le problème des SARM tend à sestomper Problème des BLSE peut être plus important encore quen métropole : échanges avec Inde Afrique et Moyen-orient plus important, qualité de lantibiothérapie de ville dans la zone Océan indien? Diminution inquiétante de la sensibilité aux Quinolones Nécessité de préserver lImipenem


Télécharger ppt "BACTERIES MULTI RESISTANTES Etude dIncidence A La Réunion en 2006 et 2007."

Présentations similaires


Annonces Google