La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Yvan Campbell kinésiologue. Détails des références au : Résumé de la conférence, documentation et liens supplémentaires au.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Yvan Campbell kinésiologue. Détails des références au : Résumé de la conférence, documentation et liens supplémentaires au."— Transcription de la présentation:

1 Yvan Campbell kinésiologue

2 Détails des références au : Résumé de la conférence, documentation et liens supplémentaires au : fkq 2011.htm Yvan Campbell Courriel: Campbell, Y. (2011). Bouger pour vaincre la douleur. Institut de kinésiologie du Québec. 23 e Congrès de la Fédération des Kinésiologues du Québec, Laval, Canada. © 2011 Institut de kinésiologie du Québec. Reproduction permise ( sans modification de contenu ).

3 Résumé de la conférence, fichier Power Point, documentation et liens supplémentaires au : fkq 2011.htm

4 Prémisse Modèle explicatif lésionnel vs Modèle explicatif biopsychosociale Réadaptation en contexte de douleur chronique, dorigine musculosquelettique.

5 Prémisse Peu de modèles dintervention

6 Objectifs Description de notre modèle dintervention en réadaptation en contexte de douleur chronique. Comprendre le rôle de lexercice dans ce modèle.

7 Objet de lintervention La douleur Phase 1: éducation et réactivation Phase 2: réentraînement à leffort Phase 3: retour au travail et reprise des rôles

8 Lobjet de notre intervention Lincapacité liée à la douleur Inaptitude à assumer nos rôles sociaux (nos fonctions) Cette incapacité est liée à une douleur persistante (chronique) ayant comme origine une blessure au système musculosquelettique.

9 Lobjet de notre intervention Douleurs constantes Toujours en traitement Multi-médication En arrêt de travail Magasinage médical Multiples conflits Syndrome dépressif Isolement Profil de la clientèle Ils souffrent vraiment

10 Objet de lintervention La douleur Phase 1: éducation et réactivation Phase 2: réentraînement à leffort Phase 3: retour au travail et reprise des rôles

11 ABC de la douleur La douleur est un mécanisme de survie fondamental. La douleur : fuite ou combat, immobilisation, apprentissage.

12 La douleur Système nerveux Système musculosquelettique (ou autre) Produite par le système nerveux Siège de la blessure. Production du signal douloureux.

13 La douleur Mécanisme site lésionnel moelle épinière cerveau

14 La douleur douleur

15 La douleur Peut être modulée.

16 Les types de douleur Nociceptive ( ou aiguë, < 3mois) Chronique ( ou persistante, > 3mois) Neuropathique Psychogénique

17 Douleur neuropathique Lésion ou maladies du SNC. Dysfonctionnement du SNC par déséquilibres des mécanismes de contrôle endogène de la douleur : ( mécanismes de facilitation > mécanismes inhibiteurs).

18 Campbell, Y. (2006). Notes de cours: mécanique articulaire, dos et posture, KIN Université de Montréal, département de kinésiologie.. Phénomène dembrasement («wind-up effect») (exemple daugmentation dun mécanisme de facilitation)

19 Bombardement nociceptif de haute intensité et/ou de longue durée Phénomène dembrasement («wind-up effect») Campbell, Y. (2006). Notes de cours: mécanique articulaire, dos et posture, KIN Université de Montréal, département de kinésiologie..

20 Campbell, Y. (2006). Notes de cours: mécanique articulaire, dos et posture, KIN Université de Montréal, département de kinésiologie.. Phénomène dembrasement («wind-up effect»)

21 2 1 Avant le bombardement nociceptif, étant donné le haut seuil dactivation des nocicepteurs secondaires, le mouvement ne produit pas de douleur. Effet sur lactivité physique

22 2 1 Étant donné le seuil dactivation abaissé, le mouvement produit maintenant de la douleur. Effet sur lactivité physique

23 Douleur psychogène La psyché peut moduler et même induire une douleur chronique. primaire ( ex: troubles somatomorphes) secondaire (construits psychologiques conséquents)

24 La kinésiophobie (1995) (modèle peur-évitement) Douleur psychogène

25 La kinésiophobie (1995) (modèle peur-évitement) Douleur psychogène Vlaeyen, J.W.S., Kole-Snijders, A.M.J., Rotteveel, A.M., Ruesink, R., Heuts, P.H.T.G. (1995a). The role of fear of mouvement / (re)injury in pain disability. Journal of Occupational Rehabilitation. 5(4),

26 En résumé Campbell, Y. ( ). Réadaptation en contexte de douleur chronique (REA2009a). Montréal,Qc, Canada. octobre 2009.

27 Objet de lintervention La douleur Phase 1: éducation et réactivation Phase 2: réentraînement à leffort Phase 3: retour au travail et reprise des rôles

28 Le modèle dintervention de lIKQ

29

30 1 e objectif : approche cognitivo- comportementale pour agir sur la kinésiophobie Éducation (changer le schème cognitif). Contrôle des symptômes neuro-végétatifs. Exposition (graduelle et progressive).

31 Éducation Lapproche de groupe. Normalisation de la condition. Lapproche individuelle. Focalisation sur problématique individuelle Information écrite

32 Exposition Léducation seule est insuffisante. Il faut agir sur les centres supérieurs su SNC impliqués au niveau de la gestion des émotions fondamentales (ex: amygdale), et ce, par une exposition graduelle et progressive au mouvement.

33 2 e objectif : réactivation par le monitoring podométrique

34 La phase 1 Oubliée très souvent. Essentielle, mais non suffisante. Redonner le contrôle en mettant les gens dans laction.

35 Objet de lintervention La douleur Phase 1: éducation et réactivation Phase 2: réentraînement à leffort Phase 3: retour au travail et reprise des rôles

36 Le modèle dintervention de lIKQ

37 Rehaussement de la capacité physique Pour augmenter la tolérance à leffort. Pour diminuer la douleur.

38

39 Vlaeyen, J.W.S., Kole-Snijders, A.M.J., Rotteveel, A.M., Ruesink, R., Heuts, P.H.T.G. (1995a). The role of fear of mouvement / (re)injury in pain disability. Journal of Occupational Rehabilitation. 5(4), Pourquoi le déconditionnement physique augmente la douleur

40 Il y a un lien entre leffort et la douleur Relation entre la douleur estimée à l'aide d'une échelle visuelle analogue (VAS) de 0-10 cm et l'effort physique exprimé en vitesse sur tapis roulant pour une population de lombalgiques chroniques (n=17). Étude exploratoire pour l'élaboration d'un protolole d'évaluation sur tapis roulant pour lombalgiques : l'Indice de Douleur à l'Effort Physique (I.D.E.P.-2005).

41 Il y a un lien entre leffort relatif et la douleur

42 Douleur après 1 semaine de repos

43 Douleur après 8 semaines de repos

44 Si je me déconditionne, plus mon effort relatif pour une tâche donnée est grand, donc plus ma douleur est intense pour cette tâche spécifique. Modèle expliquant les liens entre le déconditionnement, la douleur et lincapacité. condition physique effort relatif pour des tâches spécifiques intensité de la douleur

45 Laugmentation de leffort relatif requis pour chaque tâche a pour effet, par cumul, daugmenter le niveau de fatigue générale. condition physique effort relatif pour des tâches spécifiques intensité de la douleur fatigue générale cumul

46 La fatigue générale étant augmentée, elle affecte elle-même le niveau deffort relatif nécessaire pour chaque tâche spécifique, car leffort relatif requis pour une tâche est augmenté avec la fatigue condition physique effort relatif pour des tâches spécifiques intensité de la douleur fatigue générale

47 et augmente dautant plus lintensité de la douleur pour une même tâche physique. condition physique effort relatif pour des tâches spécifiques intensité de la douleur fatigue générale cumul

48 Laugmentation de lintensité de la douleur et laugmentation de la fatigue générale entraînent un comportement dévitement des tâches physiques.. condition physique effort relatif pour des tâches spécifiques intensité de la douleur fatigue générale cumul comportement dévitement des tâches physiques

49 condition physique effort relatif pour des tâches spécifiques intensité de la douleur fatigue générale comportement dévitement des tâches physiques cumul Modèle explicatif de la relation entre le déconditionnement physique et laugmentation de la douleur et de lincapacité.

50 Intégration des modèles explicatifs

51 Rehaussement de la capacité physique Le rehaussement de la capacité physique diminue lintensité dune douleur chronique en renversant le phénomène.

52

53 Contrôle de lintensité de la douleur durant lexercice Dans le cas dune douleur chronique, il est bénéfique de bouger peut importe lintensité de la douleur. Faux ! Vrai ou faux

54 Lintensité de la douleur lors dun effort

55 Potentialisation des mécanismes nociceptifs

56 Il faut arrêter leffort au point dinflexion

57 Sinon la douleur limite de plus en plus leffort

58 Le respect du P.I. augmente la tolérance à leffort

59 Le concept est transféré aux autres activités de la vie quotidienne.

60 Objet de lintervention La douleur Phase 1: éducation et réactivation Phase 2: réentraînement à leffort Phase 3: retour au travail et reprise des rôles

61 Le modèle dintervention de lIKQ

62

63 Approche écosystémique en réadaptation Les activités de réentraînement à leffort sont transférées en milieu réel (spécificité).

64 Approche écosystémique en réadaptation Les principes des sciences de lentraînement sont exportés dans le monde de la réadaptation au travail : Les charges (physiques et psychologiques) sont appliquées de façon systématique. Fréquence Durée Intensité

65 Approche écosystémique en réadaptation Les principes des sciences de lentraînement sont exportés dans le monde de la réadaptation au travail : La progression ondulatoire est utilisée.

66 Bougez pour … Bougez : pour augmenter la dépense énergétique quotidienne dans un but de réactivation en phase 1. Bougez : pour exposer lindividu kinésiophobe à lélément phobogène, i.e. le mouvement, en phase 1. Bougez : pour diminuer leffort relatif requis pour les activités de vie quotidienne, et ainsi diminuer la douleur en phase 2. Bougez : pour rehausser la tolérance à leffort et ainsi être prêt à la reprise des rôles sociaux, en phase 3.

67 Addenda


Télécharger ppt "Yvan Campbell kinésiologue. Détails des références au : Résumé de la conférence, documentation et liens supplémentaires au."

Présentations similaires


Annonces Google