La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

15 septembre 20101 LINSPECTION INDIVIDUELLE …CADRE ET PERSPECTIVE VERS UNE EVALUATION DECOLE ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "15 septembre 20101 LINSPECTION INDIVIDUELLE …CADRE ET PERSPECTIVE VERS UNE EVALUATION DECOLE ?"— Transcription de la présentation:

1 15 septembre LINSPECTION INDIVIDUELLE …CADRE ET PERSPECTIVE VERS UNE EVALUATION DECOLE ?

2 15 septembre Pour mémoire… « La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration » Déclaration des droits de lHomme et du Citoyen – art. XV.

3 15 septembre Pour mémoire… « Tout fonctionnaire, quel que soit son rang dans la hiérarchie, est responsable de lexécution des tâches qui lui sont confiées. Il doit se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique, sauf dans le cas où lordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public ». Statut général des fonctionnaires – Article 28

4 15 septembre Cadre institutionnel de lévaluation « Les inspecteurs de léducation nationale évaluent dans lexercice de leur compétence pédagogique le travail individuel et le travail en équipe des personnels enseignants des écoles et concourent à lévaluation de lenseignement des disciplines, des unités denseignement, des procédures et des résultats de la politique éducative. Ils procèdent, notamment, à lobservation directe des actes pédagogiques. Ils inspectent les personnels enseignants ». Statut particulier des inspecteurs de léducation nationale, art. 2 (extrait)

5 15 septembre Le professeur des écoles "Le professeur des écoles est un fonctionnaire porteur des valeurs de la République. Il connaît les exigences de la fonction enseignante et de la responsabilité qui sy attache, et comprend limportance dune éthique professionnelle. Le professeur des écoles est un maître polyvalent, capable denseigner lensemble des disciplines dispensées à lécole primaire. Il a vocation à instruire et à éduquer de la petite section de maternelle au CM2. Il exerce un métier en constante évolution". Annexe III à la note de service n° du 16 novembre 1994

6 15 septembre Les dix compétences à développer dont il est fait obligation au P.E. 1. agir en fonctionnaire de lÉtat et de façon éthique et responsable ; 2. maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer ; 3. maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale ; 4. concevoir et mettre en oeuvre son enseignement ; 5. organiser le travail de la classe ; 6. prendre en compte la diversité des élèves ; 7. évaluer les élèves ; 8. maîtriser les technologies de linformation et de la communication ; 9. travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de lécole ; 10. se former et innover. B.O. n°1 du 04/1/2007 et complété par le B.O. n°32 du 3/9/2009 pour les enseignants de maternelle

7 15 septembre Un rappel : la réforme de lécole primaire Nouveaux programmes concis, lisibles et recentrés sur les fondamentaux ; individualisation nouvelle organisation du temps (24 heures de classe pour tous) et individualisation accrue des enseignements (PPRE ; 60 heures annuelles daide personnalisée ; accompagnement éducatif dans léducation prioritaire ; stages de remise à niveau) ; régulation par les résultats (liberté pédagogique et responsabilité) : évaluations-bilans en CE1 et en CM2 ; suivi des parcours individuels (livret scolaire revu) ; aide sans délai ; évaluation des enseignants centrée sur les effets de leurs pratiques pour les élèves (liberté pédagogique et efficacité).

8 15 septembre Un objectif national : Diviser par trois le nombre délèves en situation déchec lourd à la sortie de lécole primaire (palier 2)

9 15 septembre Aujourdhui, dans la circonscription, lévaluation individuelle des enseignants Prend la forme dune inspection individuelle tous les 3 ans et demi Prend la forme dune inspection individuelle tous les 3 ans et demi Est loccasion dune analyse réflexive et prospective portant sur la carrière de lenseignant et ses évolutions Est loccasion dune analyse réflexive et prospective portant sur la carrière de lenseignant et ses évolutions Sappuie sur les résultats obtenus par les élèves et les progrès réalisés, sur la prise en compte des conseils donnés, ainsi que lorsque cela est possible sur le réinvestissement des formations suivies. Sappuie sur les résultats obtenus par les élèves et les progrès réalisés, sur la prise en compte des conseils donnés, ainsi que lorsque cela est possible sur le réinvestissement des formations suivies.

10 15 septembre Elle prend en compte : Lacte denseignement observé durant le temps passé en classe Lacte denseignement observé durant le temps passé en classe Mais aussi : Mais aussi : Les outils (les outils de travail du maître, les outils des élèves, les résultats, les progrès…) Les outils (les outils de travail du maître, les outils des élèves, les résultats, les progrès…) La carrière (litinéraire, la formation continue, le projet professionnel de lenseignant) La carrière (litinéraire, la formation continue, le projet professionnel de lenseignant) Linvestissement (lengagement dans lécole, en dehors de lécole, la qualité des relations partenariales de lenseignant [élèves, parents, collègues]) Linvestissement (lengagement dans lécole, en dehors de lécole, la qualité des relations partenariales de lenseignant [élèves, parents, collègues])

11 15 septembre Linspection individuelle Elle est liée à la gestion de la carrière par le biais dune note chiffrée sur 20 Elle est liée à la gestion de la carrière par le biais dune note chiffrée sur 20 La note constitue un des éléments de plusieurs barèmes départementaux aux rôles divers La note constitue un des éléments de plusieurs barèmes départementaux aux rôles divers Sur une carrière, la note assure un différentiel non négligeable entre les enseignants suivant leur mérite Sur une carrière, la note assure un différentiel non négligeable entre les enseignants suivant leur mérite

12 15 septembre Les inconvénients de la note Elle guide la conclusion du rapport dinspection et peut biaiser lévaluation Elle guide la conclusion du rapport dinspection et peut biaiser lévaluation Elle ne code une valeur absolue mais une valeur relative à lancienneté Elle ne code une valeur absolue mais une valeur relative à lancienneté En cas de retard, elle fait souvent lobjet dune majoration automatique En cas de retard, elle fait souvent lobjet dune majoration automatique Elle pèse dun poids inégal selon les départements, au point dêtre parfois neutralisée Elle pèse dun poids inégal selon les départements, au point dêtre parfois neutralisée

13 15 septembre Dans la circonscription, linspection… Elle est uniquement liée à lancienneté de la dernière inspection et au nombre exigé par le IA-DSDEN Elle est uniquement liée à lancienneté de la dernière inspection et au nombre exigé par le IA-DSDEN Elle est parfois liée à des difficultés de carrière… Elle est parfois liée à des difficultés de carrière… Elle pourrait être liée à des demandes collectives (choix dune école) ou individuelles (aide, mobilité, promotion, évolution de carrière…) Elle pourrait être liée à des demandes collectives (choix dune école) ou individuelles (aide, mobilité, promotion, évolution de carrière…)

14 15 septembre Ces éléments* (outils, carrière, investissement) peuvent sévaluer à travers : Linspection individuelle stricto sensu mais aussi par : Linspection individuelle stricto sensu mais aussi par : Un compte rendu dactivités établi par lenseignant (cf. Conseiller Pédagogique…) Un compte rendu dactivités établi par lenseignant (cf. Conseiller Pédagogique…) Un entretien individuel dévaluation (systématique pour chaque rapport rédigé) Un entretien individuel dévaluation (systématique pour chaque rapport rédigé) Un entretien collectif avec léquipe décole Un entretien collectif avec léquipe décole

15 15 septembre Pourquoi un entretien collectif ? Parce que les résultats des élèves au sein dunité denseignement sont sont aussi imputables : Parce que les résultats des élèves au sein dunité denseignement sont sont aussi imputables : Aux enseignants des années précédentes Aux enseignants des années précédentes Aux intervenants parallèles (temps partiels, décharges, remplaçants, intervenants extérieurs…) Aux intervenants parallèles (temps partiels, décharges, remplaçants, intervenants extérieurs…) À leffet « école » : climat, stabilité, continuité et cohérence, coopération, règles de vie, dispositifs particuliers, offre périscolaire, projets… À leffet « école » : climat, stabilité, continuité et cohérence, coopération, règles de vie, dispositifs particuliers, offre périscolaire, projets…

16 15 septembre Donc, compte tenu du caractère collectif de la responsabilité des enseignants, lévaluation individuelle doit sinscrire dans le cadre dune évaluation décole ( cf. première partie des rapports dinspection ) Donc, compte tenu du caractère collectif de la responsabilité des enseignants, lévaluation individuelle doit sinscrire dans le cadre dune évaluation décole ( cf. première partie des rapports dinspection ) Tout schéma de lévaluation/individuelle des enseignants doit prendre en compte ces paramètres collectifs Tout schéma de lévaluation/individuelle des enseignants doit prendre en compte ces paramètres collectifs

17 15 septembre Cette pratique de lI.E.N. de Vitrolles correspond t-elle à ce que linstitution attend de lui ? Oui jusquà aujourdhui mais … Oui jusquà aujourdhui mais …

18 15 septembre La circulaire du 19 mai 2009 (B.O. n°22) sur les missions des corps dinspection …évoque diverses formes dévaluation collective, dans la perspective du pilotage pédagogique : « Lévaluation déquipes disciplinaires ou pédagogiques, lévaluation de niveaux ou de cycles, lévaluation systémique dunités éducatives, sont des formes dintervention qui viennent désormais placer linspection individuelle dans une perspective de véritable pilotage pédagogique ».

19 15 septembre Et lInspection Générale de lEducation Nationale L'IGEN exerce des fonctions de contrôle, détude et dévaluation, et formule des avis et propositions concernant le fonctionnement et lefficacité du système denseignement. Elle a été créée en lexpérimente dans certaines circonscriptions et encourage à la mettre en place.

20 15 septembre Donc Nous allons lexpérimenter sur un groupe scolaire cette année ! Mais cette expérimentation ne remettra pas en cause ni le nombre dinspections individuelles ni la procédure de celles-ci !

21 15 septembre Schéma théorique de ce qui pourrait se passer Déroulement proposé par H.G. Richon - IGEN

22 15 septembre Cadre institutionnel de lévaluation décole ou des équipes décole Celle-ci débouche nécessairement sur la rédaction dun document de synthèse par école qui : « fixe les axes de progrès à prévoir »; « fixe les axes de progrès à prévoir »; « indique les moyens nécessaires pour y parvenir »; « indique les moyens nécessaires pour y parvenir »; « prend en compte les observations de léquipe pédagogique »; « prend en compte les observations de léquipe pédagogique »; « formule des conclusions inscrites dans le projet décole ». « formule des conclusions inscrites dans le projet décole ».

23 15 septembre Cadre institutionnel de lévaluation décole La circulaire du 19 mai 2009 évoque diverses formes dévaluation collective, dans la perspective du pilotage pédagogique : « Lévaluation déquipes disciplinaires ou pédagogiques, lévaluation de niveaux ou de cycles, lévaluation systémique dunités éducatives, sont des formes dintervention qui viennent désormais placer linspection individuelle dans une perspective de véritable pilotage pédagogique ».

24 15 septembre Cadre institutionnel de lévaluation décole La circulaire du 19 mai 2009 précise : « Il faut ici insister sur le rôle des conseillers pédagogiques [...] Ces personnels sont en mesure de fournir des éléments dappréciation documentés sur lactivité des personnels enseignants ».

25 15 septembre Sens et finalités de lévaluation décole Une nécessité : la politique de résultats implique une responsabilité et une action collectives. Une finalité : permettre une action et un mouvement collectifs; agir sur des paramètres modifiables. Une démarche : continue, collective, partagée.

26 15 septembre Phases préparatoires à lévaluation décole Phase 1 A : choix de lécole choix « structural » : taille/situation/statut de lécole (privée, publique, RAR, RRS, directeur, plan dinspections…) choix « structural » : taille/situation/statut de lécole (privée, publique, RAR, RRS, directeur, plan dinspections…) choix « positif » : réussites particulières ou exceptionnelles; choix « positif » : réussites particulières ou exceptionnelles; choix « négatif » : difficultés scolaires particulières (indicateurs); situation de crise. choix « négatif » : difficultés scolaires particulières (indicateurs); situation de crise. demande de lécole ou du groupe scolaire. demande de lécole ou du groupe scolaire.

27 15 septembre Phases préparatoires à lévaluation décole Phase 1 B : élaboration en circonscription dun document préparatoire présentant : la sociologie de lécole ; la sociologie de lécole ; le contexte social, culturel et économique; le contexte social, culturel et économique; Le climat relationnel interne et externe; Le climat relationnel interne et externe; les ressources humaines (ancienneté, stabilité, compétences…) et matérielles (locaux, matériel, TUIC…); les ressources humaines (ancienneté, stabilité, compétences…) et matérielles (locaux, matériel, TUIC…); le projet décole : objectifs, actions, calendrier, évaluation; le projet décole : objectifs, actions, calendrier, évaluation; le rôle du directeur; le rôle du directeur; les résultats des élèves (évaluations nationales maternelle, CE1 et CM2 ; évaluations locales; B2i; A1) les résultats des élèves (évaluations nationales maternelle, CE1 et CM2 ; évaluations locales; B2i; A1) les élèves à besoins éducatifs particuliers; les élèves à besoins éducatifs particuliers; les taux de maintien, de redoublement et de retard; les taux de maintien, de redoublement et de retard; le devenir scolaires des élèves. le devenir scolaires des élèves.

28 15 septembre Phases préparatoires à lévaluation décole Phase 1 C : rencontre avec le directeur pour lui présenter le document préparatoire; lui présenter le document préparatoire; sassurer de son implication et préciser son rôle; sassurer de son implication et préciser son rôle; compléter les informations sur lécole (élèves et enseignants); compléter les informations sur lécole (élèves et enseignants); anticiper déventuelles difficultés. anticiper déventuelles difficultés. La rencontre avec le directeur relève de la responsabilité de lIEN.

29 15 septembre Phases préparatoires à lévaluation décole Phase 1 D : réunion de léquipe décole pour faire connaître les finalités de lopération; faire connaître les finalités de lopération; présenter le protocole et léchéancier; présenter le protocole et léchéancier; communiquer et/ou rappeler et/ou compléter les informations contenues dans le dossier préalable; communiquer et/ou rappeler et/ou compléter les informations contenues dans le dossier préalable; demander aux enseignants de se situer par rapport au référentiel de compétences (quels points forts? quels points faibles ?); demander aux enseignants de se situer par rapport au référentiel de compétences (quels points forts? quels points faibles ?); guider lélaboration du diagnostic interne (quels résultats obtenus ? Quels moyens ? Quels points fort ou faibles? Quelles responsabilités propres ? Quel fonctionnement ?); guider lélaboration du diagnostic interne (quels résultats obtenus ? Quels moyens ? Quels points fort ou faibles? Quelles responsabilités propres ? Quel fonctionnement ?); revenir collectivement sur le diagnostic interne et sur les réponses aux questions induites par le référentiel (formulation dhypothèses ; explicitation dun questionnement ; choix de points dobservation ultérieurs). revenir collectivement sur le diagnostic interne et sur les réponses aux questions induites par le référentiel (formulation dhypothèses ; explicitation dun questionnement ; choix de points dobservation ultérieurs).

30 15 septembre Phases exécutoires de lévaluation décole Phase 2 A : programmation de lopération (plan annuel); programmation de lopération (plan annuel); planification de lopération (durée); planification de lopération (durée); acteurs de lopération : IEN/IEN spécialisés/conseillers pédagogiques… acteurs de lopération : IEN/IEN spécialisés/conseillers pédagogiques… focalisation : en fonction des hypothèses (cycles, disciplines, outils, programmes, socle, réussite des élèves…). focalisation : en fonction des hypothèses (cycles, disciplines, outils, programmes, socle, réussite des élèves…).

31 15 septembre Phases exécutoires de lévaluation décole Phase 2 B : constats de terrain (éventuellement appuyés sur les inspections précédentes) observation scolaire : gestes professionnels collectifs (« vie scolaire ») et individuels (inspections de gestion et/ou de pilotage)/outils des enseignants et des élèves/échanges entre enseignants; observation scolaire : gestes professionnels collectifs (« vie scolaire ») et individuels (inspections de gestion et/ou de pilotage)/outils des enseignants et des élèves/échanges entre enseignants; observation péri et parascolaire : temps de lélève (transports/ restauration/études/accompagnement éducatif…); observation péri et parascolaire : temps de lélève (transports/ restauration/études/accompagnement éducatif…); observation extrascolaire : lécole dans la cité (image/intégration/attractivité/entretiens avec les partenaires). observation extrascolaire : lécole dans la cité (image/intégration/attractivité/entretiens avec les partenaires).

32 15 septembre Phases consécutives à lévaluation décole Point 3 A : nature du rapport statut et destinataires(s); statut et destinataires(s); spécificités : document original non redondant et exploitable dans une perspective de pilotage; spécificités : document original non redondant et exploitable dans une perspective de pilotage; processus délaboration : va-et-vient; processus délaboration : va-et-vient; diagnostic et perspectives partagés; diagnostic et perspectives partagés; objectif triple : compléter les constats; valider les hypothèses; imputer les responsabilités; objectif triple : compléter les constats; valider les hypothèses; imputer les responsabilités; finalité double : action et mise en mouvement, réduction de lentropie. finalité double : action et mise en mouvement, réduction de lentropie.

33 15 septembre Phases consécutives à lévaluation décole Point 3 B : contenu du rapport présentation de lécole dans un environnement comparatif; présentation de lécole dans un environnement comparatif; points forts en termes systémiques (vie scolaire/pratiques communes/degré de réussite des élèves/degré de réussite de léquipe). Exemples de bonnes pratiques ; points forts en termes systémiques (vie scolaire/pratiques communes/degré de réussite des élèves/degré de réussite de léquipe). Exemples de bonnes pratiques ; points faibles en termes systémiques (mêmes rubriques). Exemples de pratiques perfectibles; points faibles en termes systémiques (mêmes rubriques). Exemples de pratiques perfectibles; validation des hypothèses; validation des hypothèses; bilan global (en termes de conformité, defficacité et de GRH); bilan global (en termes de conformité, defficacité et de GRH); voies dévolution possibles (leviers de progrès); voies dévolution possibles (leviers de progrès); définition des actions nécessaires et possibles; définition des actions nécessaires et possibles; convention dobjectifs et échéancier; convention dobjectifs et échéancier; détermination, si nécessaire, des modalités daccompagnement. détermination, si nécessaire, des modalités daccompagnement.

34 15 septembre Phases consécutives à lévaluation décole Point 3 C : suivi du rapport Année n : phase 1 A, B, C et D (choix de lécole; constitution du dossier; information de léquipe); phase 1 A, B, C et D (choix de lécole; constitution du dossier; information de léquipe); phases 2 et 3 (programmation, observations et constats, rapport); phases 2 et 3 (programmation, observations et constats, rapport); phase 4 (réunion de bilan, rédaction du rapport, rédaction des rapports individuels). phase 4 (réunion de bilan, rédaction du rapport, rédaction des rapports individuels). Années n+1, n+2 et n+3 : mise en œuvre et suivi des actions daccompagnement. mise en œuvre et suivi des actions daccompagnement.

35 15 septembre Phases consécutives à lévaluation décole Point 3 C (suite) : suivi du rapport Année n + 3 : réunion du conseil des maîtres (bilan intermédiaire du plan dactions) préparée par léquipe de circonscription; réunion du conseil des maîtres (bilan intermédiaire du plan dactions) préparée par léquipe de circonscription; entretiens individuels dévaluation avec chacun des enseignants de lécole; entretiens individuels dévaluation avec chacun des enseignants de lécole; inspections individuelles de gestion des enseignants de lécole qui en relèvent. inspections individuelles de gestion des enseignants de lécole qui en relèvent. Année n + 6 : idem année n. idem année n.


Télécharger ppt "15 septembre 20101 LINSPECTION INDIVIDUELLE …CADRE ET PERSPECTIVE VERS UNE EVALUATION DECOLE ?"

Présentations similaires


Annonces Google