La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

IV- Prototypes des organisation. Organisation entrepreunariale Environnement simple et dynamique M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "IV- Prototypes des organisation. Organisation entrepreunariale Environnement simple et dynamique M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn."— Transcription de la présentation:

1 IV- Prototypes des organisation

2 Organisation entrepreunariale Environnement simple et dynamique M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

3 Caractéristiques de lorganisation entrepreunariale Le sommet stratégique exerce une force en faveur de la direction il conserve le contrôle sur la prise de décision il réalise la coordination par la supervision directe. Structure : Simple, informelle, flexible, fonctionnels de support logistique et ligne hiérarchique peu développés Activités réalisées autour du chef dentreprise, qui exerce le contrôle personnellement à travers la supervision directe. Contexte : Environnement simple et dynamique. Leadership très fort, parfois de type charismatique Création, crise, retournement de tendance Petites organisations, "producteurs locaux". Stratégie : Processus souvent de type visionnaire, en grande partie délibérée mais émergente et flexible pour les détails. Organisation malléable aux positions du leader dans des créneaux protégés. Pts forts : Réponse rapide, sens de la mission. Pts faibles : Vulnérable, limitée Danger de déséquilibre de la stratégie ou des opérations M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

4 Organisation mécanique Environnement simple et stable M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

5 Caractéristiques de lorganisation mécaniste La technostructure exerce une force en faveur de la rationalisation qui est recherchée de façon idéale à travers la standardisation des procédés de travail, elle ne favorise quune décentralisation horizontale limitée ( puisque cest le paramètre de conception qui renforce son pouvoir). Structure : Bureaucratie centralisée. Procédures formalisées, travail spécialisé, division du travail poussée à lextrême, regroupements en unités faits généralement par fonction, hiérarchie importante. La technostructure est la clef, elle est chargée de standardiser les procédés de travail mais clairement séparée de la ligne hiérarchique, cette dernière étant elle-même hautement développée. Fonctionnels de support logistique très importants pour réduire lincertitude. Contexte : Environnement simple et stable. En général, organisation de grande taille et âgée. Travail rationalisé, rationalisation du système technique ( mais non automatisation) Contrôle externe, forme de linstrument Contrôle interne peut donner la forme du système clos Structure commune dans la production de biens et services de masse, administration, les entreprises de contrôle et de sécurité Stratégie : Ostensiblement = le processus de planification, en fait programmation stratégique. Résistance aux changements stratégiques, nécessité de revêtir la forme dune organisation innovatrice pour se revitaliser et celle de lorganisation entrepreunariale en cas de besoin de redressement. En conséquence, changement quantique des modes daction. Longues périodes de stabilité interrompues par de violents crises de révolution stratégique. Avantages : Efficace, sûre, précise et cohérente Inconvénients : Lobsession du contrôle peut mener à des problèmes Humains dans le centre opérationnel qui mène à des problèmes De coordination dans le centre administratif qui mène à des problèmes Dadaptation au niveau du sommet stratégique M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

6 Organisation professionnelle Environnement complexe et stable M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

7 Caractéristiques de lorganisation professionnelle Les membres du centre opérationnel exercent une poussée vers le professionnalisme, afin de diminuer linfluence que les autres (collègues, hiérarchie, administrateur) ont sur leur travail. Structure : Bureaucratique bien que décentralisée, dépendante de la formation de standards de qualification de bon nombre de ses opérateurs professionnels. Clef de fonctionnement création de systèmes de classement à lintérieur desquels les professionnels peuvent travailler de façon autonome, en étant sujets au contrôle de la profession. Technostructure et ligne hiérarchique dun niveau moyen minimum, ce qui signifie un champ de contrôle particulièrement large sur le travail professionnel, support logistique important, plus semblable à la configuration mécaniste, pour apporter un soutien aux professionnels. Contexte : Complexe et cependant stable. Système technique simple. Bien souvent mais pas nécessairement, secteur de services Stratégie : Plusieurs stratégies largement fragmentées mais obligation, également, dune certaine cohésion. La plupart sont adoptées par un jugement professionnel et un choix collectif (collégialité et politique), certaines par une autorisation administrative. La stratégie densemble est très stable mais, en détail, elle se révèle continuellement changeante. Avantages : Démocratie et autonomie. Inconvénients : Problèmes de coordination entre les différents classements, de mauvais emploi des disponibilités professionnelles, de répugnance à innover. Réponses publiques à ces problèmes souvent dysfonctionnelles (type organisation mécaniste). La syndicalisation exacerbe ces problèmes. M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

8 Organisation multidivisionnelle M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

9 Caractéristiques de lorganisation multidivisionnelle Dans leur recherche dautonomie, les managers de la ligne hiérarchique exercent une force en faveur de la balkanisation de la structure pour concentrer le pouvoir dans leurs propres unités et cela, seulement à travers une décentralisation verticale limitée. Structure : Divisions fondées sur le marché, couplées de façon très souple sous le contrôle du centre administratif du siège Les divisions sont autonomes dans la conduite de leurs activités (ce qui implique une décentralisation limitée en faveur des directeurs de division) mais soumises au système de contrôle des performances qui entraîne la standardisation des résultats. Tendance à créer des structures de type configuration économiste dans les divisions, comme instruments de siège (mais tendance de lensemble au système clos). Contexte : Marchés diversifiés, particulièrement en ce qui concerne les produits et les services (par opposition aux clients et aux régions) ; les sous-produits et les produits liés encouragent des formes intermédiaires, la diversification du conglomérat étant la forme la forme la plus pure de cette configuration. Structure typique des organisations de grande taille, non des plus anciennes, très courantes dans le monde des affaires mais en développement dans dautres sphères comme les administrations et autres services Stratégie : La siège définit la stratégie du groupe sous la forme de la gestion dun portefeuille daffaires, les divisions définissent leurs propres stratégies. Avantages : Solutions à certains problèmes des structures fonctionnelles (mécanistes) intégrées (répartissant le risque, capital mobile, addition ou suppression des activités, etc.) Inconvénients : La diversification du conglomérat rend coûteuse et décourage linnovation ; une amélioration du fonctionnement du marché des capitaux et des conseils dadministration peut faire que des entreprises indépendantes soient plus rentables que des divisons. La système de contrôle des performances risque de conduire lorganisation à un comportement social insensible et irresponsable. Malgré sa tendance au développement dans les services publics, le danger est encore plus grande du fait notamment de limpossibilité de mesurer beaucoup des objectifs sociaux. M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

10 Organisation innovatrice Environnement complexe et dynamique Adhocratie opérationnelle Adhocratie administrative M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

11 Caractéristiques de lorganisation innovatrice Les spécialistes des fonctions de support logistique exercent pour leur part une force en faveur de la collaboration afin de simpliquer eux-mêmes dans lactivité centrale de lorganisation. Structure : "adhocratie" fluide, organique, à décentralisation limitée. Experts fonctionnels répartis en des équipes pluridisciplinaires de spécialistes de fonctions de support logistique, dopérateurs et de managers pour réaliser des projets innovateurs. Coordination par ajustement mutuel par personnel de liaison, des managers " intégrateurs " et une structure matricielle. Contexte : Environnement complexe et dynamique, comprenant les technologies de pointe, les changements fréquents de produits (dus à une concurrence sévère), les projets "mastodontes" temporaires. Typiquement jeune du fait des pressions bureaucratiques qui apparaissent avec lâge. Fréquente dans les industries jeunes Deux types de base : ladhocratie opérationnelle pour travaux sur contrats de projets ; ladhocratie administrative pour travaux sur ses propres projets ; cette dernière se rencontre souvent avec un centre opérationnel tronqué et automatisé. Stratégie : Essentiellement émergente, elle évolue à travers une grande diversité de processus partant de la base vers le sommet, elle est mise en forme par le management plutôt quinitiée directement par ce dernier. Cycles caractéristiques de convergence ou de divergence sur des objectifs stratégiques. Avantages : Combine plus de démocratie avec moins de bureaucratie, elle est ainsi une structure à la mode. Très efficace pour linnovation. Inconvénients : Lefficacité est atteinte au prix de linefficience. Problèmes humains provenant de lambiguïté et des dangers dune transition inadéquate vers une autre configuration. M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

12 Tendances dévolution Vers la standardisation Vers la balkanisation Vers la professionnalisation Politique: chacun tire de son côté Idéologie: tout le monde tire ensemble Vers la centralisation M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

13 La configuration missionnaire Lidéologie existe dabord comme une force dans les organisations des autres types, encourageant leurs membres à tirer tous ensemble. Mais il peut se faire quelle puisse également dominer lorsque la standardisation des normes devient le mécanisme de coordination majeur. La configuration politisée La politique existe aussi dans les organisations des autres types, cest la force des conflits qui résultent de ce que chacun tire de son côté. Mais, ici aussi, elle arrive quelle peut dominer, en particulier lorsquil ny a aucune partie de lorganisation ou aucun mécanisme de coordination dominant. Prise ainsi individuellement, chacune de ces coordinations reflète les tendances dominantes des organisations, tandis que prises collectivement elles semblent définir les frontières dun espace dans lequel les véritables organisations peuvent être considérées comme évoluant. En général, il ny a pas de structure optimale ; en particulier il peut y en avoir au coût de certains renoncements, cest à dire aussi longtemps que les différents paramètres de conception se combinent de façon à former une configuration cohérente qui corresponde Lactivité politique est parfois décrite en termes de jeux, soumis à des règles plus ou moins explicites. En voici quelques uns : Le jeu de linsoumission : son but est de résister à lautorité, à la compétence ou à lidéologie, ou deffectuer des changements dans lorganisation. Ses acteurs sont généralement situés au plus bas niveau de lorganisation et son champ daction va de la contestation à la révolte. Ce jeu sexerce contre des configurations telles que la configuration mécaniste. Le jeu pour contrer linsoumission : ses acteurs sont, à linverse du précédent jeu, ceux qui disposent du pouvoir légitime. Le jeu de la construction dalliances : il est "joué entre pairs" qui se soutiennent "afin de construire les bases du pouvoir pour avancer ensemble dans lorganisation". M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

14 Pentagone des forces et formes direction Efficience Compétence Apprentissage Concentration M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr

15 Centre opérationnel : contraintes et initiatives Remontée des impératifs commerciaux (et du client) vers la production Accroissement de la polycompétence Développement de linterdépendance entre collègues, avec moins (ou pas plus) de surveillance hiérarchique Mais également : Mais également : Renforcement des contrôles « amont » M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn Zohr


Télécharger ppt "IV- Prototypes des organisation. Organisation entrepreunariale Environnement simple et dynamique M. El Maouhal - "Théorie des organisations" - FLSH Ibn."

Présentations similaires


Annonces Google