La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

I – Organisations et identités au travail introduction.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "I – Organisations et identités au travail introduction."— Transcription de la présentation:

1 I – Organisations et identités au travail introduction

2 Plan du cours 1/ Les dimensions formelles et informelles des organisations 2/Les écoles classiques en sociologie des organisations. Les courant plus récents (Relations humaine, socio-technique et analyse stratégique) 3/ Lidentité au travail (Sainsaulieu), la socialisation et lidentité professionnelle 4/ Le cas particulier de la PME

3 I- Les caractéristiques des organisations Les organisations sont des structures sociales que lon rencontre tout au long de notre vie : école, université, entreprises, administration, police, hopitaux etc… Elles comprennent toujours des aspects formels (écrits, définis, repérés) et informels (flous, incertains, fluctuants etc…).

4 1/ Quest-ce quune organisation ? Une société en réduction qui a une vie spécifique et ses propres objectifs Une collectivité qui a des échanges avec son environnement Un ensemble dhommes et de femmes avec leurs savoir-faire, leurs aspirations, leurs besoins et leur culture.

5 2/ La structure dune organisation Toute organisation comprend les dimensions suivantes : - A - Une division des tâches - B - Une distribution des rôles - C - Un système dautorité - D - Un système de coordination - E - Un système de communication - F - Un système de rétribution

6 A -La division des tâches Le travail a réaliser est réparti entre des individus de manière assez précise pour chacun nempiète pas sur lautre.

7 B - La distribution des rôles Chacun réalise son travail à sa manière. Le mot « rôle » renvoie à acteur. Dans lentreprise, chacun remplit à sa manière la fonction qui lui est attribuée.

8 C - Un système dautorité Il veille à ladéquation entre les comportements des individus et les buts de lorganisation. Le système dautorité est pyramidal: laccès au niveau supérieur exclut le retour à un niveau inférieur.

9 D- Le système de coordination Supervision directe (organisation entrepreneuriales) Standardisation des taches (organisation de machine) Standardisation des qualifications (organisation professionnelle) Ajustement mutuel (petites structures, organisation innovante) Standardisation des normes (organisation missionnaire)

10 F- Le système de communication Met en relation les individus les uns avec les autres. Permet la diffusion rapide des informations On distingue la communication formelle et la communication informelle

11 E - Un système de rétribution Précise ce que les membres doivent apporter à lorganisation et ce quils reçoivent en retour.

12 2/Lorganigramme Pour mobiliser un collectif en vue de réaliser un objectif, il faut répartir les tâches, les rôles, les pouvoirs entre les individus.

13 A -Lintérêt de lorganigramme Formalise les conduites et les comportements Favorise lefficacité des communications Permet aux individus de sexprimer, de sapproprier leur rôle Favorise les procédures administratives

14 B -Caractéristiques de lorganigramme Il représente la structure globale de lorganisation, les fonctions de chacun, lautorité. Dans certains cas, les fonctions peuvent être définies précisément, dans dautres, chacun est libre dimproviser sa conduite.

15 Les origines : Les travaux de Max Weber ( ) Weber, sociologue et historien allemand est considéré comme le fondateur de la théorie de lorganisation formelle. A partir détudes menées sur les services publics et larmée prussienne, il dégage un modèle organisationnel quil nomme « bureaucratie ». Le modèle bureaucratique est pour lui le plus efficace et le plus rationnel.

16 Weber et lorganigramme Lorganigramme témoigne, pour Weber, dune organisation rationnelle et efficace car il permet davoir une représentation claire et précise de la division du travail et du nombre de niveaux hiérarchiques.

17 Les trois types de domination Domination charismatique Domination traditionnelle Domination rationnelle

18 La domination charismatique Repose sur la soumission à une personne jugée exceptionnelle Justifiée par le caractère sacré dune personne (idoles, Dieu…) Fondée sur le dévouement hors du quotidien

19 La domination traditionnelle Correspond à une domination fondée sur les croyances en des traditions anciennes, à la légitimité de ces traditions et de ceux qui ont été appelé par la tradition à exercer lautorité (Le Seigneur).

20 La domination rationnelle Est fondée sur la raison, lexistence de règles acceptées Fondée sur la croyance en la légalité des titres de ceux qui exercent la domination (chefs, diplômés …) Elle permet une organisation rationnelle et efficace du travail selon Weber. Lorganigramme est lexpression de ce mode de domination.

21 3 - Les types dorganigrammes 1/Les types de découpage des activités 2/ Les représentations de lorganigramme 3/ Organigramme et organisation générale de lentreprise

22 3.1/ Les types de découpage des activités Découpage par fonctions spécialisées: fonction commerciale, production etc.. Découpage par division : unités autonomes responsabilisées (types de produits, implantations géographiques, marchés..) Découpage par projet autour dun responsable.

23 3-2/Les représentations de lorganigramme Plusieurs types dorganigrammes coexistent Lorganigramme officiel (présenté aux visiteurs..) Lorganigramme perçu (ce que chacun perçoit de son poste du fonctionnement de lorganisation) Lorganigramme réel (le fonctionnement réel)

24 3-3/Organigramme et organisation générale de lentreprise Il reflète plusieurs types dorganisations possibles : Lorganisation pyramidale (structure hiérarchique classique) La pyramide renversée (on se préoccupe des salariés du bas de léchelle) La structure plate (autonomisation dunités et compétences élevées)

25 3.4-Les composantes de lorganisation selon Mintzberg (1970) Dans les années 70, Henri Mintzberg a défini précisément les composantes de lorganisations

26 Les 5 parties dune organisation 1 – Le centre opérationnel 2 – Le sommet hiérarchique 3 – La ligne hiérarchique 4 – La technostructure 5 – Le support logistique et… Lidéologie de lorganisation : représente la culture de lentreprise. Elle se nourrit des traditions et des croyances.

27 Les 5 types dorganisations selon Mintzberg La structure simple La bureaucratie mécaniste La bureaucratie professionnelle La structure divisionnalisée Ladhocratie

28 La structure simple (<12) Définition : Petite structure peu formalisée avec un dirigeant unique. Il sagit de petites entreprises, de commerces, entreprises artisanales. (un garage, une menuiserie, un épicier) Division du travail par dominante, ajustement mutuel et supervision hiérarchique Elle comprend un sommet hiérarchique et un centre opérationnel

29 La bureaucratie professionnelle Elle comprend des personnes formées et spécialisées. Les postes sont précisément définis La ligne hiérarchique est bien définie Exemple : les administrations, la Poste, lhôpital

30 La bureaucratie mécaniste Cest une organisation élaborée: division du travail poussée, standardisation des procédés de travail, nombreux niveaux hiérarchiques. Il sagit dentreprises de production classique impliquant souvent un travail sur chaîne (textile, automobile, …) Ces organisations tendent à disparaitre

31 La structure divisionnalisée Ces organisations se composent dun ensemble dunités autonomes, de divisions sadressant à des environnement et des marchés spécifiques. Elles sont réunies sous lautorité dun siège qui organise la coordination. Les unités peuvent être organisées en bureaucratie professionnelle, ou structure simple. Ex : Renault, AXA…

32 Ladhocratie Elle correspond à une structure Ad Hoc, cest-à-dire étroitement liée à lactivité occupée à un moment donné. Elle est définie en fonction des projets La structure évolue en fonction des projets Cest une structure mouvante, changeante Elle résoud des problèmes non répétitifs et a besoin de compétences multiples, de savoirs spécialisés, de capacités dinvention Exemple : les start up des NTIC, cabinet détude, architecte, projet BTP


Télécharger ppt "I – Organisations et identités au travail introduction."

Présentations similaires


Annonces Google