La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comprendre lévolution des théories du management… … pour mieux adapter les pratiques futures Deuxième partie : Les théories des organisations 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comprendre lévolution des théories du management… … pour mieux adapter les pratiques futures Deuxième partie : Les théories des organisations 1."— Transcription de la présentation:

1 Comprendre lévolution des théories du management… … pour mieux adapter les pratiques futures Deuxième partie : Les théories des organisations 1

2 I. Lécole classique des organisations Frederick W. Taylor (1856 – 1915) Ingénieur, puis conseiller en organisation 1911 : « Les principes de la direction scientifique » Lorganisation scientifique du travail (lOST) visait lamélioration de la gestion de la production, pour augmenter les gains de productivité. the one best way 2

3 Le taylorisme Principes : La division horizontale du travail : en tâches élémentaires spécialisées La division verticale du travail : la conception, le contrôle et lexécution strictement séparés Une rémunération au rendement Un contrôle du travail par les contremaîtres 3

4 Ne pas confondre avec le fordisme Henri Ford (1863 – 1947) : Application des principes de lOST Travail à la chaîne à lorigine de la standardisation des produits, fabriqués en grandes séries, permettant de diminuer les coûts de production Le fordisme est un paradigme économique associant production et consommation de masse dans un environnement de forte croissance. 4

5 Henry Fayol (1841 – 1925) Ingénieur français 1916 : « Administration industrielle et générale » est le premier ouvrage de management Définit 5 fonctions clés de la direction des entreprises : Prévoir et planifier OrganiserCommanderCoordonnerContrôler 5

6 Max Weber (1864 – 1920) et la bureaucratie Lorganisation rationnelle efficace : Une hiérarchie demplois clairement définis, Selon un principe dunicité de commandement, basés sur les qualifications et les compétences, avec une rémunération fixe, Assise sur une autorité « légale », Avec des procédures de travail formalisées par écrit, et un système de contrôle centralisé 6

7 II. Lécole des relations humaines 7 Georges Elton Mayo et « leffet Hawthorne » Expériences menées de 1927 à 1932 dans une usine de la Western Electric, auprès dun groupe douvrières cherchant à montrer linfluence des conditions de travail sur la productivité Montrent la sensibilité des travailleurs aux relations humaines internes les récompenses non financières, telles que lestime et les relations sociales, jouent un rôle essentiel sur la motivation au travail.

8 Abraham Maslow et la pyramide des besoins Motivation : recherche de satisfaction dun besoin Un besoin ne peut être satisfait tant quun autre de niveau inférieur ne lest pas Estime Appartenance sociale Sécurité Besoins physiologiques 8 Accomplissement

9 III. La prise en compte de la complexité humaine 9 Lécole de la décision : Herbert Simon remet en cause la rationalité des acteurs et propose une rationalité procédurale dans la prise de décision : Le décideur ne peut pas disposer de toute linformation Ses capacités cognitives sont limitées Les valeurs, les buts et la psychologie influencent autant la prise de décision que la logique intrinsèque du problème

10 Lécole de la décision 10 James March et Richard Cyert proposent un modèle explicatif du processus décisionnel : lorganisation est un système complexe Constitué de groupes dacteurs aux intérêts divers, Se trouvant simultanément dans des rapports de coopération et de conflit.

11 Lanalyse de la stratégie des acteurs 11 Michel Crozier et Erhard Friedberg : « Lacteur et le système » 1977 Au sein de lorganisation, chaque acteur a des objectifs propres Il dispose dune marge de manœuvre due à lexistence de zones dincertitudes (il est impossible de tout prévoir, tout codifier) Un ensemble de relations informelles se nouent Lacteur met en œuvre une stratégie propre grâce à cette marge de manœuvre pour atteindre son objectif Les acteurs créent eux-mêmes le système, construit social dynamique

12 IV. Les déterminants de lorganisation 12 La théorie de la contingence : Lorganisation idéale nexiste pas, elle dépend de facteurs externes et internes, évolutifs : Lâge et la taille de lentreprise Lincertitude et la complexité de lenvironnement économique La technologie utilisée La stratégie de lentreprise …

13 La théorie évolutionniste 13 La firme est définie comme un ensemble dynamique de compétences, basé sur des routines, des savoir- faire organisationnels et technologiques, tacites et non transférables. La qualité dune organisation dépend de sa capacité à maîtriser ses apprentissages, à mettre en place des procédures permettant de pérenniser ceux-ci.

14 Conclusion 14 Pas de théorie générale de lentreprise, mais un ensemble de conceptions mettant en lumière des aspects différents dune même réalité. Lentreprise, objet complexe, est une communauté dhommes : qui coopèrent pour produire des richesses, et qui sopposent pour le partage de ces richesses et lexercice du pouvoir.


Télécharger ppt "Comprendre lévolution des théories du management… … pour mieux adapter les pratiques futures Deuxième partie : Les théories des organisations 1."

Présentations similaires


Annonces Google