La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INTEGRER LE RISQUE INFECTIEUX A UNE DEMARCHE GLOBALE DE GESTION DES RISQUES Sylvie Ribet : IDE Hygiéniste Responsable Qualité et Gestion des Risques 26/03/2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INTEGRER LE RISQUE INFECTIEUX A UNE DEMARCHE GLOBALE DE GESTION DES RISQUES Sylvie Ribet : IDE Hygiéniste Responsable Qualité et Gestion des Risques 26/03/2009."— Transcription de la présentation:

1 INTEGRER LE RISQUE INFECTIEUX A UNE DEMARCHE GLOBALE DE GESTION DES RISQUES Sylvie Ribet : IDE Hygiéniste Responsable Qualité et Gestion des Risques 26/03/2009

2 Quest ce que la gestion des risques ? Une organisation mise en place pour identifier, évaluer et réduire chaque fois que cela est possible les risques Mettre en place des actions de prévention et protection vis à vis des risques à prendre de manière inéluctable, pour la prise en charge des patients La démarche de gestion des risques permet de minimiser le risque et de rendre le risque résiduel acceptable, tout en continuant lactivité.

3 Mais quels Risques ? Tous les risques qui concernent la sécurité des patients, des visiteurs et des personnels et la continuité de soins Risques communs pour les ERP –Techniques : électrique, ascenseurs,… –Professionnels : Document unique –Risques sociaux et environnementaux –Contrôles réglementaires Sécurité incendie Sécurité alimentaire Sécurité environnementale…

4 Risques spécifiques aux ES Les contrôles réglementaires Sécurité des fluides, eau, air Sécurité des DM et médicaments Sécurité anesthésique Collecte et élimination des déchets … Risques cliniques liés aux activités médicales et de soins pour les patients : chutes, complications iatrogènes… Pour les professionnels : Radioprotection, accidents d'exposition au sang …

5 Processus connus et bien identifiés –Connaissances par la littérature : recommandations, référentiels, guides de bonnes pratiques… –Enquêtes épidémiologiques ou recensements lors des signalements –État des lieux : Maîtrise du RI Processus maîtrisés –Moyens mis en place : Techniques, humains et organisationnels –Gestion documentaire étoffée Processus évalués –Enquêtes épidémiologiques : ISO, Rea raisin, AES –Audits de pratiques –Indicateur ICALIN : Organisation, moyens et actions Le risque infectieux

6 Points Communs : RI et gestion des risques Description au sein des textes : obligations légales et réglementaires Circulaire DHOS/ E2/ E4 n° 176 du 29 Mars 2004 relative aux recommandations pour la mise en place dun programme de gestion des risques dans les établissements de santé. Engagement de la Direction nécessaire –CPOM et Annexe qualité sécurité Démarche damélioration continue Déclinaison dans des programmes annuels daction Démarches complémentaires, transversales et pluridisciplinaires Responsables identifiés : EOHH / Gestionnaire de risques

7 Démarches réactives et préventives –Sintéresse à posteriori aux évènements indésirables Objectifs : limiter leur fréquence : incidents, accidents et / ou réduire les conséquences dommageables par la mise en place dactions correctives –Démarche préventive : à priori Identification des situations à risques, mise en place daction de prévention et suivi de lefficacité

8 Démarche globalisée des risques Organisation et moyens

9 1994 : Création du CLIN 1996 : Engagement dans la démarche qualité 1998 : Création du poste de Responsable qualité 2000 : Création dun poste d IDE Hygiéniste : tps partiel 2001 : Fonction de RAQ occupée par l IDE Hygiéniste 2002 : Création du Comité des vigilances + mise en place des FEI 2004 : poste de pharmacien hygiéniste : tps partiel 2005 : poste de chargée de relations avec les usagers 2007 : renforcement de l EOHH par Tps complémentaire IDE Hygiéniste 2008 : Le Service qualité => Le Service qualité et de gestion des risques RAQ + 2 assistants qualité + Chargée de relation avec les usagers

10 INTEGRER LE RISQUE INFECTIEUX A UNE DEMARCHE GLOBALE DE GESTION DES RISQUES. Retour dexpérience

11 Obligation de lemployeur de rédiger le Document unique –Programme annuel de prévention des risques professionnels dont lexposition aux agents biologiques –Suivi annuel des AT par la Médecine du travail et CHSCT –Bilan social par la DRH Programme daction annuel du CLIN –Surveillance épidémiologiques des AES –Conduite dactions de prévention des AES Recommandations : protocoles, Fiches techniques mise à disposition déquipements (matériels de sécurité ) campagne dinformation et de formation des professionnels 2 Objectifs : Maîtriser le nombre des AT dont les AES dans létablissement et engager les professionnels dans une « démarche de sécurité » 1. AES et risques professionnels

12 –Collaboration entre le service RH, la médecine du travail, l EOHH et le CHSCT Suivi des AT : Recensement, typologie et répartition / catégories professionnelles / services, hiérarchisation ( Fréquence et Gravité). Mise à jour du document unique –Questionnaire sur les risques professionnels auprès des salariés –Amélioration du recueil épidémiologique lors de lenquête AES visite médicale systématiquement en cas d AES –Conduite dactions de prévention des AES Sensibilisation des professionnels : –Livret daccueil des salariés, Rubrique hygiène sur lintranet –Document dinformation lors de la visite médicale dembauche –Affiche dans les services –Journées dintégration des nouveaux salariés –Participation aux journées régionales « hygiène standard » Mise à jour de la CAT en cas d AES –Amélioration du suivi sérologique –Mise à disposition dun kit de traitement anti retro viral prophylactique Mise en place de nouveaux collecteurs pour OPCT et déquipements spécifiques sur les chariots de soins

13 Typologies des AT 6 catégories identifiées et définies Lobjectif à mettre en place Effectuer une analyse pertinente des accidents par une utilisation maîtrisée de la méthode de l'arbre des causes.

14 Proportion des AES parmi les AT déclarés * : chiffres provisoires

15

16 2. Gestion des risques dont le RI En 2008 : 369 FEI recensées par le service qualité 59 % ( n = 217 FEI) étaient liées aux soins Dont 30% ( n = 70 ) étaient en lien avec le risque infectieux Suite donnée aux signalements 10 ont fait lobjet dune expertise interne par l EOHH dont 3 ont fait lobjet dun signalement externe

17 Actions correctives mises en place Mise à disposition de SHA dans les chambres du service doncologie en priorité Création de documents dinformation pour les patients –Passeport ambulatoire –Fiche Hygiène et infections nosocomiales En cours ou programmées Forte incitation à la participation à lenquête ISO des chirurgiens concernés. Action de sensibilisation au bon usage des collecteurs à aiguille sur la maternité Audit de pratiques sur la gestion des pansements en chirurgie prévu

18 Conclusion La sécurité des soins est devenue une priorité de santé publique. Le manuel de certification V 2010 montre le renforcement des exigences relatives à la mise en place dun système de management de la sécurité et au développement dune culture sécurité avec lintroduction de pratiques exigibles prioritaires. Le risque infectieux et la gestion des risques sont des démarches complémentaires qui doivent être expliquées, comprises et appropriées par tous.


Télécharger ppt "INTEGRER LE RISQUE INFECTIEUX A UNE DEMARCHE GLOBALE DE GESTION DES RISQUES Sylvie Ribet : IDE Hygiéniste Responsable Qualité et Gestion des Risques 26/03/2009."

Présentations similaires


Annonces Google