La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN. I/ INTRODUCTION 1) Généralités 2) « La surface S » II/ LES CLASSES DESPACE AERIEN 1) Services rendus 2) Conditions météo.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN. I/ INTRODUCTION 1) Généralités 2) « La surface S » II/ LES CLASSES DESPACE AERIEN 1) Services rendus 2) Conditions météo."— Transcription de la présentation:

1 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN

2 I/ INTRODUCTION 1) Généralités 2) « La surface S » II/ LES CLASSES DESPACE AERIEN 1) Services rendus 2) Conditions météo associées III/ DIVISION DE LESPACE AERIEN 1) Généralités 2) Lespace inférieur IV/ CONCLUSION

3 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN I/ INTRODUCTION 1) Généralités Historiquement, la création de divers espaces aériens coïncide avec le développement de laviation civile et laugmentation du nombres davions évoluant dans le ciel. Au voisinage des a é rodromes importants,la densit é et la diversit é du trafic impose que les avions soient soumis à des proc é dures strictes. A l inverse certaines portions d espaces sont peu fr é quent é es et la circulation a é rienne y est tr è s peu dense. Dans ces espaces, les exigences r é glementaires sont moins strictes. Pour s é parer les differents types de trafic qui coexistent, l espace a é rien est divis é en plusieurs parties, chacune é tant adapt é e à la densit é et au type de trafic auxquels elle est soumise.

4

5 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN I/ INTRODUCTION 2) « La surface S » C est une surface de r é f é rence couramment utilis é e par les pilotes qui volent en VFR. Elle s é tend du sol jusqu à 3000 ft: En espace a é rien non contrôl é : -Calage QNH en dessous et altitude libre -Calage Standard (Niveau de vol) au dessus En espace a é rien contrôl é : -Calage QNH sous la « surface » et altitude libre -Calage QNH au dessus de la « surface » et sous l altitude de transition en respectant la r è gle semi-circulaire -Calage Standard au dessus de l altitude de transition et respect de la semi- circulaire

6

7 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN II/ LES CLASSES D ESPACE AERIEN Dans l espace a é rien, il peut y avoir interf é rence entre les trajectoires IFR et VFR. Même en condition VMC, la r è gle « VOIR et EVITER » ne suffit pas toujours à assurer un niveau de s é curit é satisfaisant aux a é ronefs. En effet, les pilotes ont parfois une charge de travail importante (TMA ou CTR). Il faut donc permettre aux organismes de contrôle de rendre le service d espacement ou d information de trafic. Il est ainsi n é cessaire voire obligatoire de se faire conna î tre dans certains espaces. Pour ce faire, les diff é rents volumes de l espace a é rien sont affect é s d une sorte d indice qualificatif qu on appelle « classe d espace » : A, B, C, D, E, F et G

8 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN II/ LES CLASSES D ESPACE AERIEN 1) Services rendus CLASSE A Contrôle: Espacement IFR/IFR Contact radio obligatoire et soumis à clairance CLASSE B Contrôle: Espacement IFR/IFR IFR/VFR VFR/IFR VFR/VFR Contact radio obligatoire et soumis à clairance CLASSE C Contrôle: -Espacement IFR/IFR IFR/VFR VFR/IFR -Info de trafic VFR/VFR Contact radio obligatoire et soumis à clairance

9 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN II/ LES CLASSES D ESPACE AERIEN 1) Services rendus CLASSE D Contrôle:-Espacement IFR/IFR -Info de trafic IFR/VFR VFR/IFR VFR/VFR Contact radio obligatoire et soumis à clairance CLASSE E Contrôle: -Espacement IFR/IFR Contact radio obligatoire et soumis à clairance pour les IFR Contact radio et clairance NON obligatoire pour les VFR

10 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN II/ LES CLASSES D ESPACE AERIEN 1) Services rendus CLASSE F Espace a é rien non contrôl é CLASSE G Espace a é rien non contrôl é

11 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN II/ LES CLASSES D ESPACE AERIEN 2) Conditions m é t é o associ é es Aux differents espaces vus pr é c é demment sont associ é es des conditions m é t é o de visibilit é et d espacement par rapport aux nuages.

12

13

14

15

16 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN II/ LES CLASSES D ESPACE AERIEN 2) Conditions m é t é o associ é es CAS PARTICULIER DU « VFR SPECIAL » Si visibilit é < 5 km, plafond < 1500 En CTR, d é rogation accord é e ou non par l ATC (proposition ou demande). Visibilit é mini 1500 m ou 30 de vol. Plafond mini publi é dans les consignes particuli è res de l A/D. En espace a é rien contrôl é le vol VFR sp é cial est s é par é des vols IFR et b é n é ficie d une information de trafic entre VFR sp é cial.

17 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN III/ DIVISION DE L ESPACE AERIEN 1) G é n é ralit é s L espace a é rien comporte 2 é tages bien distincts: Un é tage qui part du sol et qui s é l è ve jusqu au FL195 inclus. C est l espace a é rien inf é rieur. Un é tage dont le plancher est le FL195 et qui est illimit é au dessus. C est l espace a é rien sup é rieur. L espace a é rien sup é rieur est class é A du FL195 au FL660, il s agit d une r é gion sup é rieure de contrôle (UTA) et G au dessus du FL660, il s agit d une r é gion sup é rieure d information de vol (UIR).

18 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN III/ DIVISION DE LESPACE AERIEN 2) Lespace inférieur L espace a é rien inf é rieur à é t é divis é en plusieurs r é gions pour faciliter le travail des organismes du contrôle a é rien. Ces r é gions sont appel é es r é gions d information de vol ou FIR (Flight Information Region) Elles sont au nombre de 5: BORDEAUX BREST MARSEILLE PARIS REIMS Le service d information de vol est rendue par des secteurs (SIV) ou des centres d information de vol (FIC). Ceci est confi é à des centres de contrôle d approche de certains terrains.

19 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN III/ DIVISION DE LESPACE AERIEN 2) Lespace inférieur Au dessus du territoire, à l exception des Alpes et des Pyr é n é es class é E, l espace est de classe D à et au dessus du plus é lev é des 2 niveaux suivants: le FL115 ou 3000 ASFC jusqu au FL195 inclus. En dessous du FL115 l espace est de classe G sauf pour: -Les voies a é riennes (AWY pour AIRWAY) -Les r é gions de contrôle (CTA pour CONTROL TRAFFIC AREA) -Les r é gions de contrôle terminales (TMA pour TERMINAL CONTROL AREA) -Les zones de contrôle d a é rodrome (CTR pour CONTROL TRAFFIC REGION) -Les zones et r é gions de contrôle sp é cialis é es (S/CTA S/CTR S/TMA) -Les zones à statut particulier (R, D, P)

20 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN III/ DIVISION DE LESPACE AERIEN 2) Lespace inférieur LES VOIES AERIENNES AWY Ce sont des couloirs emprunt é s par les vols IFR. Largeur 10 Nm L axe des AWYs est d é fini par des balises de radionavigation. Plafond FL195 Plancher variable. Classe D au dessus du FL115 ou 3000 ASFC Classe E en dessous Carte a é ronautique au 1/

21 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN III/ DIVISION DE LESPACE AERIEN 2) Lespace inférieur LES REGIONS DE CONTRÔLE CTA ET LES REGIONS DE CONTRÔLE TERMINALES TMA Volumes d espace contrôle surplombant les a é rodromes importants. Englobent les trajectoires IFR de d é part, de transit, d arriv é e et d attente. Majorit é de classe E ou D Quelques TMA tr è s dense en trafic de classe C TMA de Paris de classe A Plancher min 700 AGL Surplombent g é n é ralement les CTR Plafond variable Limites horizontales et verticales sur les cartes a é ronautiques. Rmq: Carte a é ronautique 1/ jusqu à 5000 AMSL ou 2000 AGL.

22 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN III/ DIVISION DE LESPACE AERIEN 2) Lespace inférieur LES ZONES DE CONTRÔLE D AERODROME CTR Espaces a é riens directement en contact avec les a é rodromes Situ é es sous une TMA. Englobent les trajectoires de d é collage et d atterrissage ainsi que la circulation d a é rodrome. Le plus souvent de classe D. Classe A au dessus de Paris S é l è ve de la surface sol jusqu à un plafond qui ne d é passe pas 3000 AMSL ou 1000 AGL. Limites horizontales et verticales indiqu é es sur les cartes au 1/ , 1/ et sur les cartes d approche a vue.

23 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN III/ DIVISION DE LESPACE AERIEN 2) Lespace inférieur LES S/CTA, S/TMA ET S/CTR Particularit é de ces r é gions et zones de contrôle sp é cialis é es: Coexistence de trafics relevant de la circulation a é rienne g é n é rale et d a é ronefs suivant des proc é dures particuli è res.

24 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN III/ DIVISION DE LESPACE AERIEN 2) Lespace inférieur LES ZONES A STATUT PARTICULIER Zones R (R pour r é glement é ) -Zones dont la p é n é tration est soumise à certaines conditions (contact radio, clairance) -Sp é cifi é es dans le Compl é ment d aide à la navigation -Peuvent être interdite pendant les heures d activit é s Zones D (D pour dangereuse) -Ne n é cessite aucune clairance pr é alable mais pr é sente un danger … -La nature du danger et les heures d activit é figurent dans le compl é ment aux cartes a é ronautiques. Zones P (P pour Prohibited) -Elles sont ferm é es à la circulation a é rienne g é n é rale.

25 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN III/ DIVISION DE LESPACE AERIEN 2) Lespace inférieur LES ZONES INTERDITES TEMPORAIRES (ZIT) Gabarit moyen 5 km de rayon Limites verticales SFC / variable (5000 max)

26 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN IV/ CONCLUSION

27 ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN IV/ CONCLUSION Il est important de bien connaître lespace aérien au sein duquel on peut être amené à évoluer afin de respecter les règles propres à cet espace !!!!!!


Télécharger ppt "ORGANISATION DE L ESPACE AERIEN. I/ INTRODUCTION 1) Généralités 2) « La surface S » II/ LES CLASSES DESPACE AERIEN 1) Services rendus 2) Conditions météo."

Présentations similaires


Annonces Google