La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cours de Néphrologie IDE Dr. L. Albano. Insuffisance rénale chronique (IRC) •Définition •Conséquences •Biologie •Clinique •Etiologies •Examens complémentaires.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cours de Néphrologie IDE Dr. L. Albano. Insuffisance rénale chronique (IRC) •Définition •Conséquences •Biologie •Clinique •Etiologies •Examens complémentaires."— Transcription de la présentation:

1 Cours de Néphrologie IDE Dr. L. Albano

2 Insuffisance rénale chronique (IRC) •Définition •Conséquences •Biologie •Clinique •Etiologies •Examens complémentaires •Maladies rénales et HTA •Surveillance clinique et biologique •Facteurs d’aggravation

3 IRC: définitions •Conséquence de la réduction du nombre de néphrons fonctionnels •Résulte de l’évolution d’une atteinte chronique qui touche les 2 reins •Pas de signe clinique au début de la maladie mais altération de la clairance de la créatinine •Réduction de la filtration glomérulaire •Perturbation des fonctions de production hormonale

4

5 IRC: conséquences •Après plusieurs mois ou plusieurs années d’évolution les principales conséquences de l’IRC commencent à se manifester: –Métaboliques: •Perturbations de l’équilibre hydrosodé •Perturbations de l’équilibre acido-basique •Toxicité des déchets azotés (urée) •Ostéodystrophie rénale –Hématologiques: •Anémie, troubles de l’immunité et de l’hémostase –Cardiovasculaires: •HTA, athérome

6 IRC: signes cliniques •Polyurie •Asthénie, Anorexie •Pâleur •Dyspnée •Oedèmes •HTA •Nausées, vomissements •Neuropathie: fourmillements, crampes, impatience •Prurit

7 IRC: signes biologiques •SANG: –  créatinine, urée –Acidose –Hyperkaliémie –Hyperphosphorémie –Hypocalcémie –Hyponatrémie –Anémie

8 IRC: principales causes •Néphropathies vasculaires: –HTA ancienne •Néphropathie diabétique •Glomérulonéphrite chronique •Néphrite interstitielle chronique: –Obstructive: lithiase, cancer –Métabolique: hypercalcémie –Toxique: médicamenteuse, plomb •Néphropathies héréditaires: –Polykystose rénale, syndrome d’Alport •Maladies de système: –Lupus, amylose, myélome, vascularite •Néphropathie de reflux

9 diabétiques

10 IRC: examens complémentaires

11 Maladies rénales et HTA (1) •HTA cause et conséquence de néphropathie: –Néphroangiosclérose (néphropathie vasculaire) est la conséquence d’une HTA ancienne, insuffisamment contrôlée –HTA très fréquente au cours des maladies rénales: •Causes: –Anomalies de perfusion du néphron –Libération accrue de rénine –Diminution d’excrétion d’eau et de sel •Conséquences: –Artériolosclérose –Aggravation de l’insuffisance rénale –Hypertrophie du ventricule gauche –Athérosclérose

12 Maladies rénales et HTA (2) •Prévention et traitement: –But: contrôler l’HTA < 130/80 mmHg: •Mesures non médicamenteuses: –Amaigrissement –Activité physique –Réduction de l’alcool –Réduction des apports en sodium •Médicaments: –Diurétiques –Inhibiteurs de l’enzyme de conversion, bêta-bloquants, inhibiteurs calciques

13 IRC: surveillance clinique •Régulière pour prévenir ou traiter les complications •Évaluer la rapidité d’évolution •Tenter de ralentir sa progression •Préparer à la suppléance

14 IRC: anémie •Clinique: –Asthénie, pâleur, vertiges –Dyspnée à l’effort –Douleurs thoraciques •Due à une production insuffisante d’EPO •Mais rechercher une autre cause •Traitements: –Fer( per os ou IV) + EPO (SC ou IV)

15 IRC: métabolisme phosphocalcique •Anomalies du métabolisme PCa pour éviter: –Ostéodystrophie rénale –Lésions cutanées –Lésions vasculaires

16 Vitamine D Calcitriol

17 Traitements de l’IRC évoluée •Quand les néphrons sont détruits à plus de 90% la fonction rénale doit être supplée par: – une épuration extra rénale: •Hémodialyse •Dialyse péritonéale – ou une transplantation rénale

18 Hémodialyse (HD) •Depuis 40 ans •En centre: –Clinique ou hôpital –Médecin en permanence –Patients « lourds » •A domicile: –Aide familiale •Autodialyse: –Centre avec infirmière

19 HD: principes •Faire circuler le sang du patient dans un circuit extra-corporel où il est épuré •Épuration réalisée par le rein artificiel: récipient partagé en 2 compartiments par une membrane •D’un côté, le sang du malade; de l’autre le dialysat: –Des échanges s’effectuent selon un gradient de concentration

20 •Transfert: –substances dissoutes du sang vers le dialysat –eau •3 séances/semaine de 4 heures

21 HD: préparation (1) •Nécessité d’un abord vasculaire: – Permanent –D’accès facile –De débit suffisant

22 HD: préparation (2) 1.Fistule artério-veineuse (FAV): –Partie distale de l’avant-bras –Anesthésie locale –Fonctionnelle 1 à 3 mois après sa création 2.Prothèse vasculaire (« goretex ») –En l’absence de veine superficielle de bonne qualité

23 HD: préparation (3) •Cathéters (KT) veineux profonds si abord vasculaire: –Impossible –Inutilisable –Non encore crée •1 ou 2 KT dans les gros troncs veineux: –Jugulaire –Fémoral –Plusieurs semaines

24 HD: modalités pratiques d’ 1 séance 1.Avant la séance: • Poids, TA 2.Mise en route du circuit sanguin extracorporel: • Examen de l’abord vasculaire: – Inflammation – Perméabilité – Cicatrisation • Désinfection • Ponction en 2 aiguilles: – Sortie de sang – Retour du sang épuré • Anticoagulation du circuit 3.Fin de séance: • Restitution et rinçage du circuit sanguin • Ablation des aiguilles • Compression prolongée du point de ponction • Poids, TA

25 HD: surveillance d’1 séance •Complications: –Hypotension artérielle: •Sensation de chaleur •Nausées •Bâillements •Brouillard visuel –Crampes –Céphalées

26 Nutrition du patient hémodialysé •Apports en eau et sel: –Prise de poids entre 2 séances = 2 à 3 kg max –Alimentation peu salée –Si diurèse nulle: boissons 750 cc/j –Si diurèse conservée: 750 cc + volume diurèse –Si néphropathie par perte de sel: compenser •Apport en K: pauvre •Apport en phosphore limités •Apport en protéines: 1,2g/kg/j •Apport calorique: 35 kcal/kg/j

27 Dialyse péritonéale (DP) •À domicile •Permet le maintien d’une vie sociale et professionnelle •L’efficacité peut diminuer au cours du temps: –Hémodialyse –Transplantation rénale

28 DP: principe et technique •Faire stagner de façon répétée du dialysat dans la cavité péritonéale •L’épuration est continue •La membrane péritonéale sépare le dialysat du sang contenu dans les capillaires péritonéaux •C’est à travers elle que s’effectuent les échanges d’eau et de substances dissoutes, selon un gradient de concentration

29 Dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA): principe et technique (2) •Manuelle, patient ou infirmière •Accès à la cavité péritonéale par un KT souple implanté chirurgicalement dans la région ombilicale (KT de Tenckoff) •Le patient remplit de dialysat sa cavité péritonéale par gravité •Il peut déambuler pendant plusieurs heures, la cavité péritonéale remplie de dialysat se charge de déchets

30 DPCA: principe et technique (3) •Lorsque l’équilibre des concentrations est atteint, le dialysat doit être renouvelé •Le patient vide sa cavité abdominale par gravité •Puis avec soin, il remplace la poche remplie par une poche contenant un nouveau dialysat •HYGIENE+++

31 DP: modalités •DPCA: –Dialysat doit être renouvelé dès que les concentrations entre sang et dialysat sont à l’équilibre –4/j •Dialyse péritonéale automatisée (DPA): –Dialyses effectuées à l’aide d’un cycleur: •Injection et aspiration du dialysat •Plusieurs cycles entre 20h et 8h

32 FIN épisode III


Télécharger ppt "Cours de Néphrologie IDE Dr. L. Albano. Insuffisance rénale chronique (IRC) •Définition •Conséquences •Biologie •Clinique •Etiologies •Examens complémentaires."

Présentations similaires


Annonces Google